Accueil > Actu > Politique et Société > Déposes en hélicoptère : les pour et les contre

Déposes en hélicoptère : les pour et les contre - Politique et Société

 
+27
27 votes

Déposes en hélicoptère : les pour et les contre

Proposé par Jeroen le 26.03.2008, publié le 27.03.2008 :: www.ledauphine.com :: 1185 vus :: 372 clics :: 73 commentaires :: Politique et Société

Pour Éric Favret, guide à la Compagnie de Chamonix: «Cette pratique permet d'offrir un entraînement régulier aux pilotes spécialisés aux vols de montagne qui ont également la charge d'intervenir lors de sauvetage. Notamment en Italie et Suisse où les pilotes de ces bases assurent les secours. Les hélicoptères utilisés aujourd'hui sont des appareils puissants pouvant transporter cinq passagers en haute altitude et doivent répondre à des normes sévères de nuisances: Ecureuil B3, Augusta Koala, EC135...» Et de relativiser les nuisances: «Un hélicoptère consomme 180 litres de carburant à l'heure, soit en rejet de CO2 l'équivalent d'un camion qui traverse les Alpes. En termes de nuisances sonores elles sont minimes au regard des vols panoramiques effectués soit en avion soit en hélico autorisés en France. Sans parler des survols de l'armée française.» Chez les guides, certains professionnels estiment qu'au regard de vrais enjeux écologiques, l'impact est marginal »

Commentaires

» Par PIOCHON, le 27.03.2008

formidable? enfin une bonne pompe a fric pour riches en mal de sensations... A quand les 4X4 dans les magnifiques combes des BELLEDONNES ou ailleur en montagne peut etre...

» Par Gégé, le 27.03.2008

Pour moi, tout à fait d'accord et pour l'héliski. Les règles sont strictes et respectées!
Je pense aussi qu'il en faut pour tout le monde. Lors de ravitaillement de refuge, de travaux de rénovation ou de construction de refuges, de remontées mécaniques... L'hélico tourne bien plus. Lors de courses de ski alpinisme... La Patrouille des Glaciers notamment, les hélicos tournent et tournent sans arrêt. Ce n'est pas les vols héliski le vrai problème.
... Le problème, soyont honnête... C'est le sentiment de frustration que nous ressentons de nous avoir "volé" une descente.
Alors moi, je ne vais tout simplement plus là où je sais que dépose il y a!

Gégé, randonneur avant tout!

» Par PIOCHON, le 27.03.2008

Avec le prix du baril de brut bientôt on sera tranquillou

» Par Bruno Grenet, le 27.03.2008

@Gégé : Ok, pour le ravitaillement des refuges ou pour la PdG, l'hélico tourne plus que pour une sortie d'héliski. Mais est-ce vraiment le cas rapporté au nombre de personnes qui en profitent (les gens qui vont au refuge pendant la période concernée, les compétiteurs pour la PdG, etc...) ?

» Par Ruspoli, le 27.03.2008

Je pratique l'héliski depuis maintenant cinq ans, régulièrement à partir de Courmayeur. Il est vrai que j'ai souvent à faire face à de nombreuses réticences: la plupart des randonneurs ne supportent pas que certains aient davantage de moyens et peuvent s'offrir (oh, pas tous les week-end non plus!) , un accès à la montage sauvage avec des moyens mécaniques.
Je n'ai pas de 4x4 et je n'ai pas la sensation de polluer plus que d'autres.

Voici la VERITE : sous couvert d'arguments écologiques, ces soit-disant "défenseurs de la nature", ne sont que des jaloux d'un luxe qu'ils ne peuvent se permettre!

» Par Ronu, le 27.03.2008

L'idée même que certains puissent défendre l'héliski me donne la nausée.
Il est vrai que j'ai de plus en plus de mal à me payer un certain luxe : Celui de me balader dans des massifs préservés.

» Par Marco, le 28.03.2008

@Piochon : Même avec le baril à 300$, il y aura toujours des clients. Les différences sociales augmentent de plus en plus.

@Ruspoli : Je ne suis pas jaloux, je suis gêné. Je vais en montagne pour le Silence et une certaine impression de d'espace vierge. C'est vrai qu'il y aura toujours des injustices : pour profiter de ces espaces il faudra toujours un minimum d'argent et de santé. Mais une skieur déposé ne connaitra jamais l'essence (j'allais dire du kérozène...)même de la pratique de la montagne. J'ai connu l'époque où les déposes étaient autorisées en France. Se faire saouler toute la journée par des rotations et se faire manger la poudre vierge sous le nez après 6h de montée donne des envies de meurtre. On ne te pique pas ton bonheur, on le détruit sans en profiter réellement. Une belle montée est un plat qu'on se mitonne lentement avant de le déguster. Un déposé s'empiffre de son Big-Mac. Non je ne suis pas jaloux, j'ai pitié...

» Par PianPian, le 28.03.2008

Ruspoli à écrit :
.....sous couvert d'arguments écologiques, ces soit-disant "défenseurs de la nature", ne sont que des jaloux d'un luxe qu'ils ne peuvent se permettre!

Et l'héliski, c'est un truc de feignasses qui vont en montagne comme d'autres vont au McDo.....

» Par davidg, le 28.03.2008

J'ai passe une journee a Cham il y a 2 semaines pour une stage, la bas les helicos tourne sans cesse entre le DZ de Cham et la frontiere suisse/italien... c'est Roissy las bas, vraiement derangant au niveau de bruit. Il y a meme les locaux qui commence a se plaindre contra la nuisance sonere. Bref, pas trop envie d y retourner.

» Par lude, le 28.03.2008

Un argument qui n'a pas ici était développé: c'est le principe de marchandisation de la montagne (pour ne pas dire prostitution de la montagne).
La montagne est pour moi un des rare endroit qui met un tant soit peu les gens au même niveau. Que tu sois paysans chômeurs, étudiant ou trader, La montagne, la météo est la même. Je viens des hautes alpes, et La-bas une grande partie des pratiquants de la montagne sont des locaux qui vivent au smic.
Si ce principe de base de bien commun n'est pas respecté; si sous couvert d'attractivité, de croissance économique ou je ne sais quoi d'autre, on se met a vendre la montagne... Alors l'avenir s'annonce bien triste.

@Ruspoli: Si tu n'as "pas la sensation de polluer plus que d'autres", alors t'as raison, pollue ta part au moins tu sera quitte. D'ailleur je ne sais pas qui tu prends comme référence, mais il parait que certain utilise journalièrement des Jet privé. Donc tu vois, aucun soucis a te faire, il y a pire que toi.

» Par Bernard, le 28.03.2008

@Ruspoli. Ce qui me gène dans l'héliportage, c'est la nuisance sonore de l'engin. Que des gens payent pour monter c'est leur choix, mais qu'ils le fassent sans gêner les autres qu'ils utilisent un hélicoptère électrique ou un traineau...si monter à pieds cela les fatigues.

» Par Francoua, le 28.03.2008

"Chez les guides, certains professionnels estiment qu'au regard de vrais enjeux écologiques, l'impact est marginal..."

Puisqu'on vous le dit! Savez pas lire?
Et des guides, en plus... des chevaliers de l'Alpe dont on boit la parole comme du miel.

» Par manu38, le 28.03.2008

"La montagne est pour moi un des rare endroit qui met un tant soit peu les gens au même niveau."
BRAVO ! Je partage cette belle phrase. Merci.
L'héliski est interdit, point.
Ne cherchons pas à se trouver des excuses, la loi EST et DOIT être la même pour tous. Passer au-dessus des règles du commun des mortels est un comportement de riches. Si la montagne est le seul endroit où cela peut être remis à plat, alors OUI nous devons garder ce principe.
2eme point : un hélico pollue plus qu'un piéton. Pas de discussion possible. Le progrès ne changera rien. Alors oubliez vos rêves de bourgeois en manque de privilèges, laissez-nous les notre d'avoir une montagne où chacun peut s'épanouir dans le respect d'autrui et de la nature qui nous environne. Nous avons cette chance, gardons-la intacte !
Je pense que les maires des mairies frontalières doivent prendre des mesures pour faire respecter la loi française et non pas la loi de l'argent facile.

Sachez pour finir que la plupart de nos amis frontaliers nous envient cette loi. Sauf bizarrement une minorité pleine aux as...

» Par Pïerre, le 28.03.2008

@Ruspoli: il y a une très bonne pub pour Eurocard/Mastercard.

"Il y a des choses qui ne s'achètent pas. Pour tout le reste il y a Eurocard/Mastercard" La montagne (chose rare à notre époque) fait partie des choses qui ne s'achètent pas mais se gagnent. Alors va faire fumer ta Mastercard dans les boutiques de luxe.

Je suis jaloux envieux de pas mal de gens qui font des trucs en montagne que je ne serai jamais capable de faire mais en tout cas pas des ramollis qui se font balancer en pleine montagne par un hélico.

» Par fonzy, le 28.03.2008

c'est vraiment un truc de bof.
on se croirait avec les bronzés et popey.

une solution: mettre ses skis en vrac au sommet
mon père a fait ça avec ses potes "à l'époque" et les mecs sont reparties broucouille !

» Par Matthieu MURESAN, le 28.03.2008

Ruspoli dit: "Voici la VERITE : sous couvert d'arguments écologiques, ces soi-disant "défenseurs de la nature", ne sont que des jaloux d'un luxe qu'ils ne peuvent se permettre!"

C'est une "VERITE" fausse. Je connais un bon nombre des gens, y compris moi-même, qui pourraient se permettre plusieurs déposes par jour, chaque jour, et qui le font ou le feront jamais. La "VERITE" est qu'il y en a qui pensent que cela est un "luxe" au lieu de voir dans cette pratique rien que du snobisme beauf. En effet, le simple fait d'aborder cette problématique en invoquant la théorie de la jalousie du luxe est le meilleur argument contre l'hypocrisie des défendeurs des déposes hélico. Je pourrais bien rétorquer a Ruspoli avec la paraphrase suivante: "Voici la VERITE : sous couvert d'arguments libertaires, ces soi-disant "défenseurs de l'économie de marche", ne sont que des jaloux qui manquent aucune volonté d'achever quelque choses avec leurs propres forces et dont la paresse ne leur permette de se servir de rien d'autre que leur carte bleue!"

Je me demande si le Pdt. S. préférerait-il de monter, sous Ray-Ban and contre-Rolex, en peaux de phoque, ou en hélico? Apres tout, il peut se permettre le luxe - tout comme le pouvait Giscard au fin des années 70!

Matthew Muresan, Londres.

» Par François Gouy, le 28.03.2008

Personnellement, je fais partie des gens qui se trouvent dans la position de faire de l'héliski en étant payé. Effectivement, si l'héliski est bien "comme une maîtresse excitante mais un poil vulgaire avec laquelle on ne voudrait pas être vu" et si j'avoue que effectivement je pense que j'essaierai une fois au moins pour voir (plutôt dans des grosses montagnes éloignées innaccessible type alaska quite à prendre l'hélico copyright FZM ;-)), je sais aussi que je prendrai 1000 fois plus de plaisir à amener un client en rando à ski et à lui transmettre le plaisir de parcourir la montagne ainsi. Je crois aussi que derrière la jalousie (un peu), les arguments écologiques (beaucoup), c'est d'abord deux façons très différentes de voir la montagne qui s'affrontent. Pour bien situer la différence, il faut se demander pourquoi les randonneurs de chamechaude ne vont-ils pas simplement en station, c'est parfois moins tracé!

» Par AlainG, le 28.03.2008

Je n' arrive pas à croire à la sincérité des propos de ruspoli tant ses arguments sentent le " nouveau riche " qui n' a aucune conscience et qui méprise ceux qui n' ont pas les moyens financiers de ces parvenus vulgaires, ainsi son pseudo ruspoli fait penser à ces oligarques "nouveaux russes"
qui doivent se payer ça pour épater leurs "tovarichs" lors de leurs virées dans les Alpes. Du moins j' espère pour lui que son post est un "troll" provocateur car sinon quelle pauvreté d' esprit que de penser que ceux qui sont contre les déposes en haute montagne ne sont que des jaloux aigris.

» Par la vache qui rit, le 28.03.2008

T'as rien compris à " l'essence" de la montagne Ruspoli!

» Par Etienne -H-, le 28.03.2008

François Gouy a dit :c'est d'abord deux façons très différentes de voir la montagne qui s'affrontent
J'irais plus loin: 2 visions du monde opposées.

» Par laulo, le 29.03.2008

meme en montagne la lutte des classes est présente.Seule consolation quand on voit ses nantis descendre, ils ne savent pas la chance qu'ils ont et qui plus est ils skient les trois quart du temps comme des luges à foin et ils pensent etre des hermann Maier. En fait ils font pitié car ils n'arrivent meme pas à connaitre le vrai plaisir celui de prendre son temps et d'admirer le panorama car leur guide est préssé de reprendre d'autre pompe à fric.

» Par gillesR, le 29.03.2008

Je suis contre les déposes en hélico, pour moi c'est un moyen de déplacement à reserver pour les secours, travaux en montage et ravito des refuges! Je reagis en tant que citoyen, soucieux des des impacts ecologiques de nos modes de vie et de loisirs, et en tant qu'amoureux de la montagne.Sur ce point nullement JALOUX de ceux qui peuvent se payer une dépose, je trouve un immense plaisir à monter à ski ou à pied, à partager avec mes amis ce moment dans le CALME!Je n'ai donc pas plus de plaisir à croiser un 4X4 ou un quad....

» Par nicofouche, le 29.03.2008

Je trouve ces commentaires un brin sarcastiques...
Est-ce qu'on ne parle pas de 2 sports differents(?):
le ski hors piste (avec helico plutot qu'avec remontées mecaniques) et la randonnée à ski... ce n'est pas vraiment comparable!
Avant de critiquer telle ou telle activité prise hors d'un contexte global, je pense qu'il peut etre interessant d'essayer de faire le bilan de l'impact écologique de son propre mode de vie dans l'ensemble: nb de jours de ski en station (pour laquelle il a fallu beaucoup polluer lors de sa construction et pour son fonctionnement), nb de km en voiture par an, nb de km en avion, comsommation d'NRJ dans sa maison, quelle type de nourriture (avec ou sans pesticides)... à force de regarder la paille ds l'oeil du voisin, on ne voit pas la poutre qui est ds le sien...

» Par Pïerre, le 29.03.2008

@nicofourche: effectivement, il faut tout prendre en compte mais le gars qui est très préoccupé d'écologie (TC, énergie solaire, petite caisse, pas de voyages en avion et tout et tout) et qui va faire des déposes, ça doit pas courir les rues. M'enfin tu as peut-être des exemples concrets.

» Par XXX, le 29.03.2008

Je suis guide de haute montagne et je suis pour les déposes héliportées.
Pour moi, c'est un moyen extraordinaire de faire du grand ski et pour exploiter les meilleures pentes au meilleur moment.
De plus, ma clientèle m'offre la possibilité de le faire... Pourquoi refuser une pratique qui me permet de gagner en partie ma vie et simultanément de me faire plaisir. Je joint l'utile à l'agréable. Voler est déjà, en soit, une sensation magique. Faire des premières traces en poudreuse est une pure merveille.
Comprenez! Ce n'est que du bonheur que je partage avec mes clients. C'est une chance que j'ai saisi et j'en suis heureux! Le ski est ma passion, ma vie et ma profession.
Je le pratique avec le plus grand respect et je me fait le devoir de skier proprement avec mes clients.
Sans haine, ni violence... bon ski à vous tous

» Par Jeroen, le 29.03.2008

Salut XXX, sans aborder le point de vue écologique, je conçois que c'est ton gagne pain, et qu'une bonne descente en poudre c'est toujours ça de pris, mais le plaisir de la descente n'est t-il pas décuplé lorsque on l'a chèrement gagné ? Tes clients ne seraient t-ils pas plus heureux après une bonne peau ? Ton attitude "consommatrice" ne te choque t-elle pas ?

» Par nicofouche, le 30.03.2008

jeroen,
on peut aimer faire du ski sans faire de randonnée en peau --> remontées mécaniques, helico... encore une fois, on ne parle pas du meme sport! il faut accepter que certains n'aiment pas monter pendant des heures pour descendre "seulement" une 1/2 heure.

» Par phoqueur, le 30.03.2008

@nicofouche :
Oui, t'as raison, on ne fait pas le même sport, c'est vrai.
Les randonneurs essayent de pratiquer une activité en respectant les autres et le milieu dans lequel ils évoluent alors que les adeptes de l'héliski s'en foutent éperdument. Celui qui se fait déposer par hélico, pour son petit plaisir personnel et éphémère d'une descente, va emmerder des dizaines d'autres personnes (alpiniste ou randonneurs) présentes dans le secteur, de part la simple nuisance sonore de l'hélico. On ne parle même pas du dérangement pour la faune, puisqu'apparemment cet argument n'est pas jugé recevable par votre "comunauté". idem pour le carburant.
Ce qui me fait le plus de peine, c'est que les héliskieurs ne sachent pas à côté de quoi ils passent !!! C'est vraiment un acte irrespecteux envers la montagne. Certains iront jusqu'à dire "un viol" de la montagne....ils n'ont pas tout à fait tort.
En tous cas, certaines randos frontalières peuvent vite tourner au cauchemar quand des hélicos entament des rotations.
Le plus scandaleux et incompréhensible est de voir certains guides promouvoir à ce point les déposes hélicos. Ils n'ont vraiment rien compris à leur métier ceux là. C'est se tirer une balle dans le pied, non ? Ils ont la technique...sûrement, mais alors l'âme et l'éthique de la montagne...laisse tomber !!! Je n'ose pas imagnier l'image qu'ils peuvent communiquer à des clients novices. Il devrait y avoir un examen à l'ENSA sur la perception de la montagne, parce qu'on s'éloigne de l'idéal initial depuis une petit dizaine d'années...

» Par manu, le 30.03.2008

Est-ce que le "guide" (triste de l'appeler ainsi) XXX pourrait donner une part de son identité (CH ou FR) afin d'être certain de ne jamais tomber sur lui...

» Par anis, le 30.03.2008

Savez vous que la pollution sonore aux abords des routes perturbe les accouplements des grenouilles? Haro sur les hélico, plus de fornication dans les alpages et pauvres marmottes! Soyons raisonnable, si j'avais l'argent, un beau pilote d'hélico, un beau guide, un jour de poudre, je me gaverais, sans ma cacher (voir commentaire F. Gouy!). J'aime aussi gagner à la sueur un haut coin caché, bonheur du sommet et attente de la descente. Rien à voir. Et les deux ne sont pas exclusifs. Il ne faut pas que la montagne devienne un musée (pour une "élite" aussi !), elle doit vivre et faire vivre les gens (les guides entre autres qui la font partager avec patience), et l'héliski semble assez (suffisamment?) règlementé (imaginer la première goudronneuse à la bérarde). Je suis d'accord avec certaines remarques, les bilans énergétiques doivent être fait au bon niveau, sinon c'est de la polémique blabla. Alors, éviter les coins où sont les hélico qd on randonne (sinon, j'adore les regarder manoeuvrer!) et organiser des skitourportageparties me semble être un arrangement possible. Pour un fois, ces hommes avions silencieux à la montée iraient (peut être) à ma vitesse! je me propose pour monter la bouteille de bon vin convivial!

» Par Etienne -H-, le 30.03.2008

L'avis du guide XXXX, si ce n'est pas un troll, est intéressant car il témoigne de l'état d'esprit de l'héliskieur: le plaisir avant toute autre considération. Plaisir facilité par la CB, CB qui permet d'occulter toute réflexion quant à la portée de la pratique.

» Par manu, le 30.03.2008

Ce week-end, des sections du club alpin suisse ont manifesté leur opposition à l'héliski au sommet du Wildhorn.
Je ne vois pas, d'autre part, pourquoi l'on devrait s'interdire certaines régions pour avoir le silence. L'héliski doit être proscrit des alpes point-barre.
Quant aux rêves de "Mettons-l'anisette- au frais-", il y a tout ce qu'il faut sur la côte d'Azur.
De plus, oser faire de l'angélisme en croyant que l'héliski est réglementé (sous-entandant en Suisse), les déposes illégales sont la spécialité des guides valaisans...

» Par nicofouche, le 30.03.2008

@phoqueur... ne soit pas si meprisant envers les gens qui n'ont pas la meme vision que toi... jusqu'à un certain point, nous faisons tous les choses pour notre plaisir personnel... oui, oui, meme toi tu prends ta voiture pour aller faire de la rando propre. Fais-tu un sacrifice financier pour habiter pres de ton lieu de travail afin d'y aller à pied (--> pas de pollution). Profites-tu de la nourriture amenée en helico dans un refuge? as-tu dejà pris une remontée construite par un helico?... Tout n'est qu'une question de dosage et de tolerance... quand il commmence à y avoir des exces (encore faut-il déterminer les seuils à ne pas depasser), il faut reglementer... je fais de la rando dans les alpes depuis longtemps, je n'ai encore pas été dérangé par les helicos

» Par piochon, le 30.03.2008

il est temps de mettre un terme a se type de pratique .J ai l impression quand se moment il y a une categorie de personne sans scrupule qui ne respecte pas certaines regles .En haute maurienne du cote italien on autorise; parait il la pratique des randos 4x4 .Ca devient alarmant .

» Par manu, le 30.03.2008

1) Ruspoli a disparu. Dégoûté sans doute.

2) Nicofouche fait de la rando dans les Alpes depuis longtremps et IL N'A JAMAIS ÉTÉ DÉRANGÉ PAR LES HÉLICOS. Il faut le lire pour le croire.
Un petit tour aux Combins pour apprécier les 8 déposes en une journée au Petit Combin. Sans parler des illégales dans la même zone.
Evidemment , dans les Alpes strictement françaises, sans frontière avec la Suisse et l'Italie, on ne connaît pas cela... Mais tout le monde n'habite pas du côté des Ecrins.

» Par Thomas SAVOYE, le 30.03.2008

concernant l'héliski, je suis et serai toujours contre! Ne confondons pas secours en montagne et ravitaillement des refuges avec un abus de certains qui ne respectent pas les autres!La Montagne est un espace NATUREL et c'est pour ça je pense que bon nombre de gens la pratique sous différentes formes dans l'espoir de se ressourcer après une de semaine de boulot, de découvrir des paysages non urbanisés,de trouver calme et silence, et si il reste des endroits non encore exploités par les remontées mécanique ce n'est pas pour y voir et entendre des hélicos!!! Dans les Dolomites sur certains secteurs c'est un hélico toutes les 15 minutes! Raz le bol!
Par rapport à la faune il n'est qu'à lire les recommandations des guides de réserves naturelles(Vanoise, Mercantour, entre autre) qui pensent déjà à réduire la "surfréquentation" de certains sites!Alors ce n'est certainement pas pour y autoriser l'héliski!!!!
Pour ce qui est du ou des guides qui vendent leur âme et la montagne pour une poignée de dollars ou d'euro, il vaudrait mieux qu'ils changent de dénomination.Pour ce qui est de prendre ou non sa voiture ou se rapprocher de son lieu de travail il n'est pas forcément aisé de choisir son travail en fonction de son habitation,souvent les gens prennent le travail qu'ils trouvent, alors là c'est un faux débat!!
En Autriche ou en Italie il est plus facile d'aller en montagne avec le téléphérique qu'en voiture mais es tu prêt à payer chaque WE des sommes qui te couteraient plus cher que les forfaits de ski!Et là aussi on laisse la montagne aux "riches".Hors il ne devrait pas y être question d'argent.

» Par phoqueur, le 30.03.2008

@nicofouche :
1 - Quand tu vas faire de l'héliski, tu prends aussi ta voiture, donc tu polues de la même manière que moi jusqu'au point de départ. Une fois les turbines de l'hélico lancées, si t'es pas convaincu que tu pollues plus, ton cas est désespéré...

2 - Si j'habitais vraiment à côté de mon lieu de travail, le sacrifice financier serait vraiment trop important pour pouvoir espérer faire autre chose dans ma vie que bosser. Donc, comme beaucoup, j'habite un peu plus loin, et je fais la route en AR tous les jours, parfois en vélo l'été, plutôt parce que ça me fait prendre l'air que par "remord écologique". Je te rassure, pour la bagnole, même sur une année, on est loin du bilan énergétique du mec qui se fait 3-4 journées de dépose héli-ski et qui bien souvent habite lui aussi loin de son lieu de travail...

3 - J'espère que tu n'es pas sans ignorer qu'un refuge a avant tout une mission de service public, et que par conséquent, le fait qu'il soit ravitaillé par hélico peut être justifié au regard du nombre de personnes qui vont en profiter. Un refuge qui se fait ravitailler, c'est peut-être 300-400 personnes sur l'hiver-printemps qui vont en profiter, bien plus pour ceux du Mont-Blanc (pour 3-4 rotations). Les descentes de quelques skieurs (on va dire 5 skieurs * 4 =20 descentes) ne pèsent pas lourd à côté sur le plan "intérêt général"...

4 - Oui, j'ai déjà pris des remontées mécaniques. A vrai dire, je travaille même dans le milieu, autant dire que je connais très bien le temps nécessaire au levage de la ligne d'un appareil. Environ 3-4 heures pour les pylônes, balanciers. Rien de plus. Quand on sait qu'une RM a une durée de vie de 25 ans, qu'elle transporte des centaines de milliers de personnes avant d'être changée, le temps hélico rapporté aux nombres de personne qui vont en profiter est incomparable à la pratique très fermée des héliskieurs...

5 - Enfin, si tu n'as jamais connu le mésaventure d'être confronté à des hélicos lors d'une rando depuis POURTANT plus de 30 ans, c'est soit que tu fais 3 sorties par an, soit que tu n'as jamais quitté les montagnes du Dauphiné, soit que tu es sourd et/ou aveugle.
Si néanmois c'est vraiment le cas, je te conseille d'aller faire un tour vers le Dôme de Miage dans le Mont Blanc, où les déposes héliski sont monnaie courante au col infranchissable (un exemple parmi tant d'autres). Prend conscience de l'ampleur des dégats.

Sur ce, désolé, DOSAGE et TOLERANCE ne sont pas envisageables pour ce genre d'activités. On donne un doigt, et on t'arrache le bras !!!

» Par nicofouche, le 30.03.2008

eh pheuqueur: respire un bon coup et calme-toi.. pas la peine d'etre si agressif et meprisant vis-a-vis de ceux qui n'ont pas la meme opinion que toi. Ton point de vue est respectable mais attention à ne pas tomber dans l'integrisme... le tout est de ne pas tomber dans l'exces, ns un sens ou dans l'autre)... il est donc tres bie que l'heliski soit autorisé dans certains endroits et pas dans d'autres. alors pourquoi pas alterner les zones où cela est autorisé et celles ou cela ne l'est pas?... comme cela, tout le monde serait content (chacun son tour)!!!allez, re-respire...

» Par manu38, le 30.03.2008

Pas d'accord Nicofouche, l'héliski est interdit en France. Cet interdit doit être respecté partout, c'est la LOI !
On ne tombe pas dans l'excès, on demande le respect de la loi.

Hors de question d'interdire un jour, puis pas le lendemain, à un endroit, et puis finalement ailleurs... non !!! C'est du n'importe quoi. Et ne demande pas aux gens de se calmer, c'est toi qui nous donne des attaques.

Quant aux guides qui pratiquent ce genre d'activités, ils se tirent une balle dans le pied... ou dans celle de leurs collègues. Je ne pensais pas que l'argent pouvait mener si loin. Merci de nous ouvrir les yeux, c'est très triste.

» Par nicofouche, le 30.03.2008

je me suis mal fait comprendre: si c'est interdit, il n'y a pas à discuter... mais ma proposition n'est pas du n'importe quoi: je la trouve plutot bonne et originale (en toute modestie).

» Par bandit3X, le 30.03.2008

La notion "d'approche globale" proposée plus haut semble la plus réaliste en terme d'argumentation. Le site "mountain-rider.org" présente des outils d'illustration conviviaux permettant à chacun de faire son bilan : intéressant...Comme bien souvent, chacun place le "curseur" et s'organise en conséquence.
Reste un point sur lequel il y a consensus : les nuisances sonores!
Deux exemples : j'habite en ville près de la base CRS. L'été c'est infernal...
Aux Deux Alpes les ballades de touriste en hélico permettent de payer les frais d'entretien de l'appareil destiné aux interventions d'urgence. Là aussi c'est infernal.
Dans le cas (utopique à ce jour) où nous pourrions disposer de matériel sans nuisances environnementales ni sonores, le débat serait-il clot?

» Par nicofouche, le 31.03.2008

ben non... reste le probleme de la pollution atmospherique, impact sur le rechauffement climatique etc... si on reduit tous notre utilisation de la voiture, on pourra faire plus de déposes en hélico... (et en plus on aura plus de sous pour se les payer!!!).
Fockeur: pour ton point n°2 (" pour la bagnole, même sur une année, on est loin du bilan énergétique du mec qui se fait 3-4 journées de dépose héli-ski ") je ne crois pas que tu aies raison...

» Par Pïerre, le 31.03.2008

@nicofouche: l'argument du niveau de curseur de bandit3X fait réfléchir même si avec l'héliski, il ne s'agit pas de le déplacer mais de lui faire un bond énorme en terme de pollution.

Par contre, le coup du bilan énergétique de ton héliskieur modèle qui fait attention tout l'année pour s'offrir 3-4 déposes est totalement irréaliste. C'est le même qui préferera se ballader en quad ou 4x4 en été plutôt qu'en VTT, qui fera 8h d'avion pour ses vacances, etc. C'est de la pure mauvaise foi...

» Par squal, le 31.03.2008

J'adore ! Donc ta vision des choses c'est comme on pollue moins en faisant gafffe à ne pas prendre la voiture, ça nous laisse bonne conscience pour faire de l'hélico vu qu'on n'a pas grillé nos points mazout de l'année.
Franchement ce raisonnement ne tient pas la route....!!!

» Par Chech, le 31.03.2008

D' autant que les déposes soi disant côté Italie au Col infranchissable se font évidemment du côté Fra

» Par Chech, le 31.03.2008

(suite!) côté France pour des raisons évidentes, donc entoute illégalité, ce qui sous entend que les pouvoirs publics ferment les yeux.

» Par nicofouche, le 31.03.2008

@ squal... ben oui, et si tu eteinds bien la lumiere en sortant des pieces, tu peux encore gagner des points (et je parle pas du tri des dechets: là c'est le jackpot)... pourquoi est-ce que cela ne tient pas la route?.. c'est d'ailleurs le seul raisonnement possible
@ pierre... il n'y a pas d'heliskieur modele, pas plus que de "randonneur" modele... le donneur de leçon n'est pas toujours le plus irreprochable "globalement" (d'un point de vue ecologique)

» Par squal, le 31.03.2008

Simplement ça ne tient pas la route de dire je pollue moins d'un côté (ce qui sous entend qu'il y a prise de conscience de l'impact) et ensuite se permettre une activité qui reste quand même ultra-polluante ne serait-ce qu'en terme écologique (car j'ai bien entendu pas parlé de la pollution sonore). D'ailleurs il va falloir éteindre la lumière et trier encore plus tes déchets... Mais normalement ça doit être fait a fond depuis un moment. A moins que tu ne te dises que tu peux balancer tes poubelles au sommet d'une montagne de temps en temps car le reste du temps tu est un bon citoyen qui trie ses déchets !
Donc si tu penses être en accord avec ta philosophie tant mieux je ne cherche pas à convaincre quiconque. Mais franchement c'est vraiment tiré par les cheveux.

» Par Pïerre, le 31.03.2008

@nicofouche: il n'y a pas d'héliskieur modèle mais ton argumentation c'est quand même d'opposer quelqu'un qui "fait tout bien" toute l'année et se paye 3-4 jours de déposes et quelqu'un qui fait "tout mal" toute l'année sans faire de dépose. Franchement ça ne tient pas la route.
Et si ce personnage modèle existe (c'est peut-être ton cas), à un moment, pour le bien de la communauté, la loi et les règles doivent être faites pour le plus grand nombre

» Par nicofouche, le 31.03.2008

Pierre et Squal, ne soyez pas si agressif, j'essaie d'élever le débat: à partir de quel moment doit-on interdire une activité si elle pollue? je n'ai pas la réponse... En toute logique, on devrait, peut-etre, commencer par TOUTES les activités de loisir... encore que ce ne soit pas sûr.
A mon avis, la seule façon de raisonner est de prendre les choses "globalement " et d'édicter les règles en conséquence : le "bien et l'interet de tous" ne depend QUE d'un bilan GLOBAL...

» Par Jeroen, le 31.03.2008

Sans signer pour l'héliski, le propos de nicofouche est interessant. On fait tous certains caprices, et même si l'on sait que c'est pas très raisonnable et contraire a nos convictions, on en a besoin pour garder notre équilibre (sans en abuser hein). Je me souviens de stef qui avait avoué être allé au McDo après l'UTMB, en expliquant que c'était viscéral, une soudaine envie de ça.

» Par Francoua, le 31.03.2008

Il y a pollution et pollution. Les litres de kérosène sont évidemment un point discutable. Dont acte.
Mais si tu souhaites élever le débat, comment ne pas voir que l'hélico est avant tout un briseur de rêve.
Je ne vous ferai pas l'injure de vous expliquer cequ'il faut entendre par là.
C'est dans ce sens que, à mon avis, l'hélico n'a rien à faire en montagne; à des fins de loisirs, s'entend.

» Par nicofouche, le 31.03.2008

@Francoua...
tout comme les remontées mecaniques... mais comment donner envie de faire du ski aux petits? pas par la rando... encore une fois, tout est question de perspective...
Une autre idée: pourquoi ne pas prendre des TRES GROS helico (économies d'échelle, tant d'un point de vue financier qu'écologique)

» Par nicofouche, le 31.03.2008

... et l'helico en montagne à des fins de secours/refuge est la conséquence logique d'une activité de loisir...

» Par Pïerre, le 31.03.2008

@nicofouche: je ne vois pas trop où il y a de l'agressivité dans nos propos (classique dans un débat de vouloir se faire passer pour une victime...). A part ça merci d'essayer d'élever le débat et de nous faire sortir de notre argumentation au ras des pâquerettes.

Effectivement le bilan doit être global, mais comment le calculer et comment définir des règles? On va dire à untel, vous OK pour l'héliski parce que vous allez en vélo au boulot mais vous non parce que vous roulez trop en bagnole et que vous triez pas vos déchets ?

Avec des raisonnements comme ça on fait sauter toutes les lois, les interdictions. Vous OK pour conduire à 2 grammes pour mille parce que vous tenez bien l'alcool.

» Par nicofouche, le 31.03.2008

ah non, si le pilote est bourré, je suis plus d'accord...

» Par Ruspoli, le 31.03.2008

"Ruspoli" est nom de l'aristocrate italien qui, dans "Premier de Cordée", oblige Joseph Servettaz, son guide, à poursuivre l'ascension des Drus malgré l'arrivée du mauvais. La suite que l'on sait est que le guide meurt foudroyé.
"Ruspoli" est donc archétype du client qui paye pour "acheter la montagne", quelles qu'en soient les conséquences.

L'emploi de ce pseudo et le message auquel il était associé (cf ci-dessus) avait pour but de présenter quelques arguments "pour" dans ce débat sur l'héliski: oui, il s'agit bien d'un "troll", et je me suis fait l'avocat du diable!

@AlainG

J'ai eu plaisir à lire quelques arguments des partisans du "contre" que j'ai trouvés fort bien construits. Je félicite "AlainG" qui a émis très justement des doutes quant à l'ambivalence du message de "Ruspoli": je cite "tant ses arguments sentent le " nouveau riche " qui n' a aucune conscience".

Faisons avancer le débat!

» Par Francoua, le 31.03.2008

Sauf erreur de ma part, le client n'est pas un aristocrate italien nommé "Ruspoli" mais un américain nommé "Warfield" (tout un programme!).
Mais peut-être est-ce aussi un troll!!!

» Par Ruspoli, le 31.03.2008

Je propose de faire une synthèse du débat:

> les arguments en faveur de l'héliski:
---------------------------------------------

1 l'hélico en montagne est déjà utilisé en montagne pour "les secours", et l'entretien des infrastructures (remontés mécaniques et ravitaillement) alors pourquoi pas pour les loisirs?

2 les hélicos en montagne sont rares et ne dérangent pas beaucoup par rapport aux troubles causés par une station de ski.

3 si je fais de l'héliski de tant à autre mais que je suis assez respectueux de l'environnement le reste du temps, je ne "pollue" pas plus que la moyenne des autres finalement?

4 si je ne prends pas de plaisir à la montée à ski, ou que je ne connais pas la rando, pourquoi devrait-on opposé ma pratique à hélico avec celle des randonneurs à ski (finalement, ils usent bien de leur voiture aussi?)

> les arguments contre:
----------------------------

1 le problème n'est pas tant celui de l'usage de l'hélico en montagne que celui du ratio "nuisance"/"utilité par rapport à la collectivité": une rotation d'hélico pour un refuge aura un rôle utile à plusieurs dizaines (centaines) de personnes.

2 100 randonneurs à ski, c'est monnaie courante dans les coins fréquentés (ex: Combe des Aravis, les classiques de Belledonne). La sur-fréquentation crée une pollution due intrinsèque à l'intensité de la pratique, certes. Mais 5 randonneurs à ski dans une combe sauvage dérangent infiniment moins l'environnement que cinq mêmes humains qui auraient emprunté un hélico pour faire la descente (pollution sonore de l'hélico bien supérieure), sans parler du kérosène brulé. A l'inverse, je vous laisse imaginer le cauchemar si les adeptes de l'héliski étaient aussi nombreux que ceux du ski de rando: 100 dans une combe => 25 rotations d'hélico!

3. Les décomptes du style, "j'ai économisé 320g de CO2 en prenant le métro" donc je peux réinvestir cette économie en usant en contrepartie d'un moyen plus polluant, sont assez représentatifs d'un état d'esprit individualiste qui néglige la prise en compte globale des problèmes environnementaux: " de toute façon, si ce n'est pas moi qui en profite, ce sera mon voisin". C'est le problème "la tragédie du bien commun". L'individu sera toujours tenté de se l'accaparer. Seule une volonté de la communauté, c'est-à-dire une "loi d'interdiction" peut contraindre l'individu à préserver le "bien commun".

4. Celui qui ne connaît pas le plaisir d'une bonne montée à ski et qui utilise la CB pour accéder à un sommet est "bien malheureux" car il passe à côté de "l'essence de la montagne." Cet argumentaire du "contre", moins matérialiste, et qui représente bien l'état d'esprit dans lequel sont la plupart (enfin je l'espère) des skieurs de randonnées est à l'opposé de ce qui est canonisé dans notre société de consommation où l'on voudrait s'offrir le "plaisir" sans "souffrir". Bien des pratiquants de la montagne sont justement à l'antithèse et tirent un immense plaisir à se bousculer un peu pour mériter leur sommet, leur descente, ... C'est un argument éthique.

» Par Ruspoli, le 31.03.2008

@Francoua
"Warfield" = "Ruspoli"
Je faisais allusion au film de Frédéric GORNY sorti en 1998. Dans cette adaptation, le personnage de "Warfield" est remplacé "Rupsoli". Film dans lequel on note l'apparition de Patrick Berhault dans le rôle de "Fernand".

» Par nicofouche, le 31.03.2008

mais qui joue le role du pilote d'helico dans le film???

» Par bandit3X, le 31.03.2008

Mon employeur fabrique des produits utiles à la communauté mais dont l'utilisation est parfois détournée à des fins belliqueuses et non environnementales. Dois-je démissionner?
PS mon boulot me plait et j'y prends plaisir...

» Par nicofouche, le 31.03.2008

Ton employeur fabrique des combinaisons en latex pour pilote d'helicopteres????

» Par bandit3X, le 31.03.2008

Dès que le terrain devient joueur, on n'est plus que deux...

» Par nicofouche, le 31.03.2008

autre débat: est-ce qu'on se marre plus dans un helico ou sur des podefuck?

» Par bandit3X, le 31.03.2008

Ca depend si t'embarques avec des suisse alemand ou des pinguoins

» Par philou1269, le 02.04.2008

Heliski c quoi ?
un truc de gosse de riche pour faire comme les grands quand on n'a pas les C....les de faire les 1500 m de déniv ?
Héliski c comme les éjaculateurs précoces : trop vite, trop mal et donc pas de plaisir. tu enlèves les préliminaires (la montée) et que reste t il ? une prostituée (la montagne) que tu as payé bien cher pour un plaisir rapide; je ne peux pas imaginer que les héliskiens puissent avoir de la considératon pour cet espace sauvage... ils me dégouttent.

» Par nicofouche, le 02.04.2008

quels "grands"?...
je voie que tout le monde n'a pas la poutre dans l'oeil, mais ailleurs...
je comprends que cela puisse faire mal aux cuisses de faire plusieurs descentes de suite dans de la neige un peu profonde, et donc on ne profite pas vraiment... les femmes qu'on paie sont celles qui coûtent le moins cher.

» Par philou1269, le 02.04.2008

Héliskieur et misogyne ?
Les "grands" sont ceux qui ont le respect des autres et de la nature . Les "grands" sont ceux qui n'ont pas la démarche égoïste d'un plaisir facile sans se soucier de l'avenir des espaces sauvages ; je mets sur le même plan l'héliski le quad le scoot de neige (et de mer) la croisière blanche et touti quanti.... je paye et je me dédouane des dégats que je provoque ; je n'ai meme plus l'espoir de convaincre les défenseurs de ces loisirs motorisés ; et pourtant il faut rester vigilant...

» Par nicofouche, le 02.04.2008

Dans l'hypothèse, assez probable, où il y aurait aussi des femmes qui font de l'heliski: qu'est -ce qu'on dit pour l'éjaculation précoce et les c....les nécessaires pour les 1500m???

» Par bandit3X, le 03.04.2008

» Par philou1269, il y a 1 jour 9 heures
... tu enlèves les préliminaires (la montée) et que reste t il ? ...
Le principe du ski n'est pas de descendre?

Maintenant si il faut souffrir pour avoir du plaisir, cela ne s'appelle t'il pas du masochisme?

» Par nicofouche, le 03.04.2008

pour peu qu'on soit crevé en arrivant en haut, on peut plus descendre --> cela devient de l'impuissance... Philou1269 est vraiment un obsédé!!!

» Par gwendolin, le 08.07.2009

croyez-moi ou non, j'ai gagné dans la loterie d'une association un baptême de l'air en hélico et j'ai aussitôt appelé pour dire que le gros lot ne serait pas réclamé!!!


VTT de montagne