Accueil > Actu > Autres activités > Déconventionnement : l'escalade interdite dans une bonne partie des Calanques

Déconventionnement : l'escalade interdite dans une bonne partie des Calanques - Autres activités

 
+17
25 votes

Déconventionnement : l'escalade interdite dans une bonne partie des Calanques

Proposé par Vinchy le 10.06.2020, publié le 10.06.2020 :: fanatic-climbing.com :: 3954 vus :: 742 clics :: 49 commentaires :: Autres activités

Une actu qui ne concerne pas le ski de rando mais qui risque d'intéresser du monde quand même. Une annonce qui fait mal, espérons qu'il y ait une solution rapidement et que cela ne soit pas définitif. »

Commentaires

» Par Pilator, le 10.06.2020

Dès la création du Parc National, il était à prévoir que cela tournerait contre les hommes, et pour les idées que certains se font quant à la nature...

» Par xdo, le 10.06.2020

Je ne penses pas que ce soit la notion de parc national qui pose problème (dans les Ecrins, on peut grimper)
C'est plutôt la prolifération des écolos intégristes qui prennent les rênes de ces organisations avec leurs rêves de réserves intégrales (où eux pourraient quand même aller).

» Par steph_, le 10.06.2020

https://www.montagnes-magazine.com/actus-retournement-situation-ffme-affirme-escalade-autorisee-parc-national-calanques

» Par Seb, le 10.06.2020

Cette interdiction n'a rien à voir avec l'écologie si vous vous renseignez un peu. C'est un problème de responsabilité foncière et donc d'accident dus à de récentes jurisprudences. Mais bon ça vous tant plaisir que ça de taper sur les écolos qu'à la première occasion vous vous lâchez, ça doit vous faire du bien. C'est bien toujours les mêmes pseudos qui reviennent quand il s'agit de tenir ce genre de discours débiles.
Pour info complémentaire, dans les réserves intégrales (il n'y en a qu'une en France), non pas réserve nationale, même les écolos intégristes (je cite) ne peuvent pas rentrer sans autorisation (et sans bonne raison)...
Mais bon j'imagine que ce genre d'argument va vous passer entre les deux oreilles sans stationner entre les deux.

» Par Pilator, le 10.06.2020

@Seb, Il semble ici qu'il y ait à l'origine un problème juridique (montée en puissance de la judiciarisation de toutes les activités), OK.
Mais tu adoptes un ton agressif qui est assez mal fondé : les interdits progressifs pleuvent pour toutes sortes de raisons, un animal réintroduit, un arrêté de biotope, une réserve intégrale, et un Préfet débile qui agit sous la pression écologiste (massif du Sancy par exemple).
J'espère que cette vision restera entre tes deux oreilles !

» Par Vinchy, le 10.06.2020

Merci de l'info steph. Il semblerait donc que ce ne soit plus à l'ordre du jour du moins pour le moment... ouf!

» Par Toy, le 11.06.2020

Le principal/seul responsable est la FFME. Ça n’a rien à voir avec les écolos.

» Par SebLav, le 11.06.2020

@Pilator : Mon ton agressif je l'assume parce que c'est (comme d'habitude) toi qui attaque sans être renseigné et en balançant des énormités. Et c'est toujours les mêmes pseudos que l'on retrouve derrière les prises de position climato-sceptiques, anti-écolos, anti-élites, et attitudes populistes de tout bord. Donc oui ça m'énerve.
Les espaces protégés (vraiment protégés, i.e. Parcs Nationaux, Réserves Nationales) représentent moins de 2% du territoire donc il faut arrêter de taper sur les soi-disants écolos-intégristes qui se démènent pour préserver les 2% de nature vierge qu'il reste dans ce pays.
La réserve du Sancy est pour l'instant un cas unique d'interdiction pour raisons écologiques, et cet arrêté sautera un jour si tout le monde change d'attiude (j'ai été consulté sur le sujet justement) et arrive à discuter. Mais c'est pas avec des usagers comme toi autour d'une table de discussion que les choses avanceront dans le bon sens.
Prenez-vous en aux bétonneurs professionnels de la montagne, là on retrouve plus les mêmes pseudos. Comme par hasard ?

» Par jjbibi, le 11.06.2020

seb
+ 1000
en plus, de la part d'un ex- écolo lassé de la pensée unique et des aberrations populistes ...

» Par Pilator, le 11.06.2020

@Seb
Pour ta gouverne, je n'utilise pas de pseudo pour intervenir sur les forums évoqués comme tu sembles vouloir le croire, il y a aussi d'autres personnes qui sont fatiguées des débordements écologistes que nous vivons !
Mais tu as des conceptions bien arrêtées, alors oublie...
Par ailleurs, le populisme n'a rien à faire ici, tu amalgames.
Pour les interdits, je ne sais pas si tu as déjà grimpé, mais renseignes-toi, cela va beaucoup plus loin qu'un cas unique dans le Sancy !

» Par SebLav, le 11.06.2020

oui tu as raison Pilator, t'as tout compris... aller ciao

» Par Christophe H, le 11.06.2020

Ouf... on a encore des ingénieurs en mal de reconnaissance ici ;-) et puis susceptibles en plus.

Bref, je crois vraiment que c'est comme pour la montagne pendant le confinement : la multiplication d'interdictions va finir par faire que plus personne ne va rien respecter (12 personnes à Chamechaude en même temps que moi début mai)...
C'est malheureux mais c'est humain. En augmentant les restrictions pour des raisons foireuses ou idéologiques, les praticants vont contourner la loi.

» Par bens, le 11.06.2020

Le principal/seul responsable est la FFME.
Je ne porte pas la FFME dans mon coeur mais affirmer ça est juste du simplisme stupide.

La cause du problème à la base est un excès de judiciarisation en France = à tout accident il faut un responsable, de préférence qui ne soit pas la victime (si elle a commis un grosse connerie il aurait fallu l'en empêcher) et qui ait de l'argent.
C'est parfois justifié, mais dans de nombreux cas on arrive à des condamnations complètement absurdes.

La réaction est simple et naturelle : la stratégie du parapluie ou le retrait : on arrête d'encadrer bénévolement, on supprime les sorties de classes, on arrête d'organiser des courses ou des évenements, on désengage les clubs, on ajoute des strates de précautions et de procédures, etc...

Seul l'espoir de profit compense en partie le risque juridique, donc ça décourage surtout les bénévoles, les fonctionnaires et les élus.

» Par Clems, le 11.06.2020

"il y a aussi d'autres personnes qui sont fatiguées des débordements écologistes que nous vivons"
La majorité en a marre des débordements de ta connerie provocatrice à deux balles...

Moi je suis fatigué des débordements aussi du changement climatique. Mais tu es un ancien, tu as vaicu, donc tu t'en branles...
Pas moi. J'aimerai bien encore profiter du ski et j'aimerai bien en faire aussi longtemps que possible avec mes gosses. Mais pas que du ski, ca me saoule les journées à 35°C au mois d'avril par exemple et les hiver qui ne ressemblent plus à des hivers.
Mais c'est vrai, ce sont des débordements. Justes des débordements...

"Le principal/seul responsable est la FFME."

Ce sont plus les assurances qui obligent aux accidentés de porter plainte sous peine de non prise en charge. Tu ne portes pas plainte si tu as eu un accident, ton assurance portera plainte contre toi pour non respect des closes du contrat...
De trop nombreux exemples disponibles sur le net pour qui veut parler en avancant de solides arguments et non du vent...

» Par FR2, le 11.06.2020

+1 Seb
En plus ses réactions sont prévisibles et répétitives, il répète à l'infini sans doute pour se convaincre lui-même.

Par ailleurs cette news était déjà obsolète lors de sa soumission :


https://www.montagnes-magazine.com/actus-retournement-situation-ffme-affirme-escalade-autorisee-parc-national-calanques?fbclid=IwAR3JQvuHGwKil27oPCPZWINlHq9rL3KsebkbaPU2UBQQZ5E3YQUpAPDxO7Y


Enfin, rien n'interdit d'avoir des combats un peu moins dérisoires.

» Par Pilator, le 11.06.2020

@Clems
"La majorité en a marre des débordements de ta connerie provocatrice à deux balles..."
Tu es la majorité et tu sais, tu es jeune et tu sais aussi qu'il faut agir, alors ok.
Mais lit juste l'article suivant concernant le Parc des Calanques et le VTT qui est de février 2020, c'est assez intéressant...
http://mbf-france.fr/articlesentinelle/calanques-interdiction-du-vtt-principe-precaution-marseille/

» Par Toy, le 12.06.2020

Les assurances ont beaux dos. Dans cette histoire, c’est avant tout la FFME qui s’est lancée dans des conventions sans avoir bouclé le sujet et notamment le risque juridique. C’était tout de même évident depuis le début que ces conventions ne fonctionneraient que jusqu’au premier carton coûtant cher. Des pieds nickelés se prenant pour des juristes.
La FFME est totalement responsable de ses conneries. Avec ses conventions, elle a expliqué à tous les propriétaires qu’il y a des gros risques à accepter l’escalade sur sa propriété. Il y a des gros risques mais la FFME accepte de les prendre à sa charge. Aujourd’hui, il s’avère que ce risque est tellement important que même la FFME refuse de l’assumer. Bien évidemment que les propriétaires vont prendre peur, et beaucoup plus que s’il n’y avait jamais eut de conventions.
C’est bien la FFME qui choisit d’envoyer un très mauvais signal à tous les propriétaires de falaise. J’imagine bien la tronche du particulier ou de la petite commune sans tourisme recevant le courrier de la FFME dénonçant la convention. IlS n’ont pas l’impression d’avoir été pris pour des vins et être mis au pied du mur par la FFME,

» Par Clems, le 12.06.2020

La FFME a ses torts, mais si l’on veut parler chiffre, un accident sur un site peut lui couter des sommes de plusieurs millions d’euros. L’an dernier, il y a eu deux accidents ou la FFME a été tenue pour responsable ce qui a mis à mal la trésorerie de la FFME. Résultats, les cotisations augmenteront pour 2020/2021. Ce que je veux dire par là, c’est que sous cette putain de jurisprudence on est capable de mettre en difficulté ou un terme à bon nombre de choses, comme une fédération, un CE ou autre. Notre CE, est quasi porte close pour cause de jurisprudence, tant la recherche au responsable et coupable est aujourd’hui indispensable. La responsabilité individuelle n’existe plus.
Pour le cas des propriétaires, s’ils ont un sentier cadastral qui passe sur leur terrain, ils sont tenus responsables de l’entretien et peuvent être coupables si une personne se blesse…
Pour résumer et forcer le trait, tu as un caillou qui te tombe dessus en falaise et tu es obligé de faire appel au secours. Ce n’est pas la faute du hasard. Le hasard n’existe pas quand il faut payer une facture. Ce sera la faute de celui qui t’a conduit à cet endroit diaboliquement dangereux. Personne d’identifié pour la falaise, le proprio des lieux. Pas de proprio, l’assureur se retournera vers celui qui a fait le sentier menant au site de grimpe. Personne, aller on va voir le chauffeur de bus qui t’a déposé au pied du sentier… Etc etc.
Pour le VTT, la pratique a explosé ces dernières années (décennie(s)) avec l’arrivée de tout-suspendus très efficaces, la segmentation des pratiques et modèles, l’arrivée des VAE et des nouveaux standards de roues… Le VTT a envahi le paysage, on le retrouve de partout aujourd’hui. Et les sentiers subissent le passage répété des biclous. Un exemple de prolifération, en cette période de confinement récemment subit, de nombreuses traces ont émergé sur les sites spécialisés. Alors si le VTT est interdit dans les calanques, ça fait chier pour les marseillais c’est sûr mais peut être que l’on peut se remettre en question quant à notre pratique et que nous avons que le retour de bâton de nos abus… Je suis contre l’interdiction mais pour une pratique raisonnée.
Voilà, si tu veux débattre du VTT, tu peux aller sur VTTour ou il y a pléthore d’échanges.

» Par Fred, le 12.06.2020

Enfin bon, la responsabilité sans fautes du gardien de la chose n’a pas été inventé l’année passée pour embêter la FFME. C’est un point de droit classique existant bien avant les conventions de la FFME. Ces conventions avaient justement pour objectif de décharger le propriétaire de ce risque. La FFME a donc fait du grand n’importe quoi, soit par incompétence soit par m’enfoutisme. Dans les 2 cas, ce n’est tout de même pas très bien (je reste poli) pour une fédération délégataire agissant sur son cœur de métier. Bien évidemment que la jurisprudence évolue et plutôt toujours dans le même sens. Rien de nouveau et les chariots faisant office de juristes à la FFME auraient dû le savoir.
Juriste est un métier. Si on ne sait pas faire, on ne fait pas. Personne n’a obligea FFME à signer des conventions suicidaires.

» Par Fred, le 12.06.2020

Ça fait plus de 20 ans que le VTT était réglementé dans les Calanques. Faut pas non plus raconter n’importe quoi.

» Par Soja, le 12.06.2020

De part chez moi, les sentiers se ferment par manque de passage. L’explosion du VTT doit être dans la tête de certains.
C’est la même chose pour l’escalade. Il n’y a pas grand monde sur les falaises, et certainement pas plus qu’il y a 20 ans.
En VTT, comme en escalade et comme dans la plupart des domaines, il y a juste quelques points de fixations pour les pratiquants grégaires aimant s’entasser au même endroit à la mode faisant la une des réseaux sociaux. Autour, c’est le grand vide.

Compte tenu de la multitude de falaises en France, on peut bien en interdire un certain nombre sans que cela change quelque chose. L’escalade ne fait pas encore partie des droits élémentaires de l’homme garantis par la constitution.
Si le parc des Calanques souhaite réglementer l’escalade, pas de soucis, c’est bien le rôle et la responsabilité d’un parc.

» Par Clems, le 12.06.2020

"De part chez moi, les sentiers se ferment par manque de passage"
Il y a toujours eu des sentiers VTT qui ont disparu rien parcequ'il faut de temps en temps donner un bon coup de sueur pour entretenir une sente de vélo. A l'heure du tout consommable, j'entends bien que les gens ne veulent plus se prendre la tête avec ça et préfèrent consommer leur loisir. Difficile de motiver les potes ou autres riders pour l'entretien, le shape d’une trace.

« L’explosion du VTT doit être dans la tête de certains."
Et dans le porte de feuille des marques…
Sur ce coup, j’espère que tu déconnes. A voir le nombre de modèles proposées par les marques, a voir le nombre de marques, à voir le nombre de VAE…
Pour commencer par te convaincre, juste tape trois mots dans google : augmentation pratique et VTT…

D’une manière général, les loisirs ont largement augmenté mais les comportements irresponsables et dégradants aussi.

Nombreux points échangés sur VTTour ou Singletrack…

» Par Pilator, le 12.06.2020

Bon, et bien tout le monde est d'accord...

» Par Seb, le 12.06.2020

Sauf avec toi Pilator non... aller encore un petit syllogisme avant de partir ?

» Par bens, le 12.06.2020

@Fred : le problème de fond n'est pas la FFME et ses juristes, que ces derniers soient des manches comme tu le dis ou des cadors ne va pas changer la jurisprudence en matière de responsabilité.
La recherche de responsable à tout prix signe la mort lente de certaines activités et pratiques (bien au delà du champ de nos activités outdoor)

» Par bens, le 12.06.2020

@Soja : non l'explosion des pratiques, que ça soit en ski de rando, en VTT et en trail n'est pas juste dans la tête de certains.

Par contre elle n'est pas du tout homogène géographiquement : les nouveaux pratiquants sont majoritairement citadins et pratiquent surtout sur les lieux les moins éloignés de chez eux, d'autant qu'il s'agit surtout de pratique "ponctuelle" sur une ou deux journées.

Donc plein de coins restent déserts mais sur les spots populaires pas trop loin des villes c'est l'explosion.
Après c'est vrai aussi qu'une majorité de pratiquants ne font pas forcément preuve de beaucoup d'imagination ou faire des recherches de nouveaux itinéraires.
La surfréquentation hallucinante du Pic Blanc du Galibier à ski de rando par exemple est toujours une curiosité que j'ai du mal à comprendre...

» Par Soja, le 12.06.2020

Je veux bien admettre que les marques ont augmenté leurs ventes et leurs marges en vendant le vélo de la mort a des quadras bedonnants. J’en connais plus d’un ventripotent qui a acheté un vélo au nouveaux standard (le marketing est bon). Mais ces mecs ne font pas grande chose avec leurs vélos à X milliers d’euros. Pour la plupart, la pratique consiste surtout à acheter le matériel et à le montrer. Dans le même genre, tu as le ventripotent sur le retour qui achète un camel back pour faire son footing de 5 km.
Oui, les marques vendent plus. Mais le taux d’obésité et le poids ne font qu’augmenter dans la population. A chacun d’en tirer les évidentes conclusions en ce qui concerne la pratique réelle.

Ce n’est guère différent pour l’escalade.

» Par Pilator, le 12.06.2020

La surfréquentation des sites est liée à l'idée que la sécurité est plus élevée s'il y a du monde, car d'une part, cela peut signifier que c'est moins dangereux (puisqu'il y a du monde), d'autre part que l'on sera plus facilement secouru en cas de problème, et enfin, s'il y a eu du monde avant soi, on imagine que le site a été "testé !
Évidemment, ce sont plus des illusions que des réalités.

» Par bens, le 12.06.2020

@Soja : les ventripotents achètent des VAE et font du freerando.
Mais il y a une grosse partie des nouveaux pratiquants qui ne rentrent pas dans ta caricature : des bons skieurs pas du tout ventripotents :-) qui se mettent à la rando, des ex-coureurs à pied aux genoux défoncés qui se mettent au VTT.
Et des trailers ventripotents il ne doit pas y en avoir des masses...

Oui il y a certainement une part de marketing mais se baser sur des chiffres d'obésité ( qui sont d'ailleurs stables en France depuis 5-6 ans) est à mon avis à coté de la plaque.

Et surtout on parle d'évolution, le fait que le nombre de pratiquants d'une activité double ne veut pas dire que 50% des français pratiquent....

» Par Soja, le 12.06.2020

Se baser sur les chiffres des marques est tout aussi stupide. Des beaux vélos, il y en a 1 paquet qui restent au garage.
Ça fait un bail que j’ai débuté le vélo. Je ne vois pas plus de monde qu’il y a 20 ans. Bien évidemment, on en parle plus, notamment sur les réseaux sociaux. En parler ne signifie pas qu’il y a du monde. Il n’y a pas plus de monde hormis autour de quelques rares points de fixations pour personnes ayant peu d’imagination, par exemple les bobos ingénieurs quadra de Grenoble. Le propre des réseaux sociaux est justement de parler beaucoup !

» Par bobo, le 12.06.2020

Ça commençait bien, et là… bim "les bobos ingénieurs quadra de Grenoble". Décidément on n'est jamais déçus par les commentaires des actus, c'est encore mieux que les émissions de débats des chaines info ! :D

» Par FR2, le 13.06.2020

C'est inévitable, à court d'arguments il y en a toujours un pour traiter d'autres de bobos écolo voir même gaucho.

» Par Ingénieur quadra, le 13.06.2020

Ce n’est pas non plus totalement faux. Il y a un paquet de cadre qui achète de superbe vélo hyper light pour faire tendance alors qu’il ferait mieux de perdre quelques kilogrammes en mangeant moins souvent au resto. Les marques ont réussi à inventer un besoin en changeant les standards. C’est encore pire avec les VAE. Le vélo peut coûter plus cher qu’une veille voiture d’occasion. C’est du grand n’importe quoi. Mais tant mieux si cela permet de plumer quelques bobos.

» Par Etienne -H-, le 13.06.2020

"Le vélo peut coûter plus cher qu’une veille voiture d’occasion."

Faut se mettre à la page, le velo peut coûter plus cher qu une voiture neuve.
Mais c'est comparer des choux et des carottes.

On parlait de quoi déjà ? Ah oui d'escalade dans les calanques...

» Par Ingénieur Quadra, le 13.06.2020

Tu as effectivement raison. Certains ont trop d’argent et ont besoin de dépenser pour s’afficher un style.
C’est la même chose en escalade (même si on atteint pas les mêmes sommets de la bêtise), y compris dans les Calanques.

» Par Pilator, le 13.06.2020

Les marques ne peuvent jamais imposer ou inventer un besoin, c'est la rencontre entre une offre nouvelle (une idée) et un besoin latent mal exprimé qui fait la réussite (c'est ainsi que généralement, entre 15 et 20 % des lancements de produits échouent, malgré le marketing).
Par contre, pour en foutre plein la vue, il ne faut pas aller en montagne, en escalade ou en VTT, les sommes en jeu restent tout de même assez dérisoire par rapport à un yacht amarré dans un port huppé de Méditerranée.

» Par FR2, le 13.06.2020

@Ingénieur quadra
En quoi cela dérange que ceux qui ont du fric le dépense et le dépense dans de la frime? Si telles ne sont pas tes valeurs, tu ne devrais même pas le remarquer et tu aurais un autre pseudo.

» Par Ingénieur quadra, le 13.06.2020

@FR2. J’ai du mal m’exprimer. Ça ne me dérange pas que des pigeons se fassent plumer. ???? Au contraire, ça me fait bien rigoler et colle bien à certains collègues cherchant les grammes sur leurs vélos alors qu’ils ont une bouée de plusieurs kg autour du ventre.
Par contre, ces achats pour faire jolie sont tout de même pénible d’un point de vue écologique, a fortiori les modèles VAE.
M

» Par Pilator, le 13.06.2020

Personnellement, il me semble intelligent de chercher à gagner des grammes si on a une bouée autour du ventre et que l'on a l'argent, on doit toujours chercher à gagner du poids porté, où est le problème ?

» Par Quinqua, le 14.06.2020

Le plus intelligent est surtout de comprendre qu’aller plus vite parce qu’on a dépenser 1000€ de plus que le voisin n’a guère de sens. Les cadres gras du bide s’achetant un clous coûtant le prix d’une voiture ne vont de toutes façons jamais faire une compétition et encore moins viser le championnat du monde. L’essentiel est de se dépenser et de passer une bonne journée dans la nature. Que la boucle prenne 10 minutes de plus est anecdotique. De toutes façons, la même boucle prendra 30 minutes de plus à 60 ans. Et alors ?
Ces mecs sont pitoyables. Mais, on s’en fout.
Pour ma part, mon VTT doit avoir 20-25 ans.

» Par Pilator, le 14.06.2020

Tu es un brave, Quiqua (ton VTT doit peser 18 kilos), mais ici, je visais l'effort rendu nécessaire par le poids du matériel, lequel est plus difficile à produire si on est en surcharge pondérale, il ne s'agit pas alors d'exploit sportif !

» Par FR2, le 15.06.2020

@Ingénieur quadra

En général, tous ceux que ça fait bien 'rigoler' expriment simplement leur frustration de ne pas pouvoir ou en avoir ou être comme eux.

Ceux qui ont d'autres valeurs s'en foutent royalement et ne baveront pas de jalousie.

Quant à être 'pigeons' j'imagine que ceux qui ont les moyens s'en foutent de payer une voiture,des skis ou des pantalons x fois le prix de base car par définition ils ont les moyens et on les en remercie car ça fait tourner l'argent qui donc ne dort pas en banque ni dans des fonds de placement.

» Par Ingénieur quadra, le 15.06.2020

@FR2 ne prends pas ton cas pour une généralité. Ayant des revenus significativement supérieurs à la moyenne, proche des 100 000 € par an, je peux me payer un vélo à 10 000 € tous les ans, si je le voulais. Mais je n’en voit pas l’intérêt. Comme cela a déjà été écrit, l’objectif est de se dépenser physiquement (pas de dépenser de l’argent) et de passer une bonne journée dans la nature. Nul besoin d’avoir le vélo de la mort qui tue pour cela. De toutes façons, la plupart de ces personnes ont un petit niveau.

Ca fait donc bien rigoler de voir l’achat compulsif de ces quadras bedonnant. En réalité, ça fait plutôt pleurer pour la planète. C’est bien notre société de consommation, y compris de vélo jetable, qui met la planète par terre.
Si tu as trop d’argent, tu peux également l’utiliser pour aider les autres ou la planète. Pas seulement pour avoir un vélo pesant 500g de moins que celui de ton voisin.

Mais cela nécessite un peu de bon sens et pas juste se regarder le nombril (quand c’est encore possible).

» Par Pilator, le 15.06.2020

@Ingénieur quadra
On espère que tu consacre tout tes excédents à faire ce que tu préconises !
Par ailleurs, gagner un gros salaire et remettre en cause le système qui le permet me semble contradictoire : quand fais-tu ton retour à la terre ?

» Par bens, le 15.06.2020

@Ingénieur : "et pas juste se regarder le nombril"
Tu sembles assez expert sur le sujet pourtant... :-)

» Par Alain, le 16.06.2020

Pilator, le mec jaloux de ne pas pouvoir dépenser plusieurs milliers d’euro pour gagner 500 grammes sur son vélo, et ne comprenant pas qu’on puisse gagner correctement sa vie tout en n’étant ni dans l’apparence, ni dans la dépense inutile. Être économe n’est pas non plus une tare. C’est même plutôt un avantage pour la planète.
Cette société de consommation a tout de même une capacité incroyable à liquéfier ce qui sert de cerveau.
Pilator, le mec qui a raté sa vie car il n’a pas un vélo de champion à 40 ans.

» Par Pilator, le 16.06.2020

...

» Par Moulins, le 16.06.2020

Pilator tu devrais te payer une rolex. Tu verras, c’est tout de suite mieux pour ton complexe.

» Par balto38, le 18.06.2020

Ben elle sont loin les Calanques.....

ça va mieux maintenant que l'on peut aller faire des tours en montagne...
Il y a une version Rolex avec altimètre ??? moi j'ai ma casio alti boussole température et meme l'heure à moins de 100 euros.
Après d'occasion on peut trouver du matos light pas cher....
La chaleur revient on va pouvoir refaire des bivouacs
a+


VTT de montagne