Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Oui à l’hélico et aux canons pour sauver la montagne

Oui à l’hélico et aux canons pour sauver la montagne - Nature et Ecologie

 
+44
80 votes

Oui à l’hélico et aux canons pour sauver la montagne

Proposé par Bernard T.. le 23.02.2020, publié le 23.02.2020 :: www.itinera-magica.com :: 3635 vus :: 1652 clics :: 41 commentaires :: Nature et Ecologie

Un regard différent et éclairé sur le sujet de la neige en montagne et des petites stations. »

Commentaires

» Par Den's, le 23.02.2020

Merci pour le partage.
Qu'on soit pour ou contre, il faut reconnaître que cet article objectif (et bien écrit) a le mérite de donner un autre éclairage à cette "affaire". Difficile en effet de leur jeter la pierre quand on prend connaissance du contexte.

» Par xdo, le 23.02.2020

C'est très bien écrit et illustré pour justement qu'il soit difficile de leur jeter la pierre...

» Par Nemo, le 23.02.2020

Sachant que la neige va disparaitre à ces altitudes j'aimerai que l'on m'explique comment on va concrêtement garder ces stations en vie sans neige. Des dômes à la Dubaï ?

» Par balto38, le 23.02.2020

Oui
Il faut aussi penser : Comment on va faire quand il n'y aura plus de neige à descende du sommet vers le bas ?
Est il possible en réduisant au maximum les investissements de proposer en s'adaptant à la nature la météo (s'il y a de la neige ski, s'il fait beau marche ou raquettes, resto ... ) des activités qui permettent de continuer à faire vivre la station ?
Il y a de moins en moins de personnes qui font du ski de piste. Il doit être possible (j’espère) en dépensant moins d'argent pour (remontées, tracer des pistes, les canons...) de faire vivre les gîtes, restaurants, accompagnateurs, agriculteurs, guides ....
L'humain fait aussi partie de la nature il faut aussi le protéger (A condition qu’il respecte lui aussi la nature)
a+

» Par Engelbrecht, le 23.02.2020

Beau texte qui sent cependant l énergie du désespoir. Dans 10 ans il faudra plus qu une journée de rotation
Quel discours tenez vous aux habitants pour les préparer ?

» Par Dawa, le 23.02.2020

L'histoire de Montclar n'est pas tout à fait celle décrite.Ce n'est pas un méchant exploitant qui a considéré que la station n'était pas assez rentable mais la commune,trop endettée,qui a jeté l'éponge.
Quand il fait doux,il neige pas il pleut,c'est un bête mur que nous impose la physique.Alors qu'on le veuille ou non,les stations qui sont en moyenne altitude,vont avoir des soucis à se faire avec le réchauffement climatique.Voir par exemple ce qui se passe dans les Vosges et le Massif central,cet hiver.
Alors on fait quoi?
On s'arc-boute sur le ski,en se voilant la face car sans le ski plus de montagne,comme le dit l'article,ou bien on réfléchit à d'autres moyens de vivre,même si la solution n'est pas évidente à trouver.

» Par Nemo, le 23.02.2020

Il est 21:30, j'habite à 900m d'altitude, nous sommes le 23 février 2020, il fait 14,5°c dehors. Ce qui ce passe est pire que ce que les scientifiques nous ont annoncé depuis 50 ans. Vraiment on va continuer a transporter de la neige en hélico ? Aller la chercher de plus en plus loin pour satisfaire les loisirs de quelques uns ?
« Il n’y a plus d’avenir ici » : en Afrique australe, les ravages du changement climatique (c'est le prélude de ce qui arrive)
https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/02/19/il-n-y-a-plus-d-avenir-ici-en-afrique-australe-les-ravages-du-changement-climatique_6030054_3212.html

» Par Gaston, le 23.02.2020

Article très bien argumenté et dont je suis presque à 100 % d'accord. La partie écologie et empathie est un vrai régal envers les réseaux dit sociaux. C'est bien écrit pour pas jeter la pierre... Il est possible de contre argumenter. Mais alors avec toutes les données y compris l emploi y compris la place de l'humain. Dans le futur il y aura des hiver avec enneigement suffisant ou pas suffisant ou même excédentaire (comme il a 2 ans). Les stations de moyennes altitudes se tranforment progressivement en station 4 saisons avec une offre differente. Il faut un peu de temps pur cette transition. Comme pour la transition avec les déplacements. Une tournée exceptionelle de cet hélicoptère, ce n'est pas pire que TOUTES les bananes consommées de côté d'Ivoire, que les kiwis de New z, que les ananas, que les fruits et légumes cultivés toute l'année. S'alimenter est essentiel mais qui s'en soucie de leur provenante et empreinte carbone?!

» Par Francis, le 24.02.2020

Cet article est une gentille chronique qui défend le cadre familial, traditionnel et sympathique des petites stations de ski. Mais les défendre contre quoi? Qui demande la fermeture des petites stations de ski? Mystère.

Cette chronique ignore la réalité de la situation financière de beaucoup de ces petites stations, de leur exposition aux conséquences du réchauffement climatique et de leur incapacité à investir (canons à neige) et notons que même quand elles réussissent à investir (avec aides région, département, etc) elles doivent malgré tout fermer...ou presque par manque de neige et températures trop hautes (la station du Semnoz a 80% de ses pistes fermées par manque de neige).

Combien de stations ont pu réellement ouvrir cette année dans les Pyrénées, les alpes du Sud, les Vosges, le massif central et le Jura? Quel est le ratio? Combien de jours? Quelles seront leurs difficultés financières?

Personne ne veut particulièrement la mort des petites stations pour favoriser les grandes, mais elles seront les premières à disparaître et c'est en cours.

Quand on ignore chiffres et tendances (ceux qui vivent en montagne auront constaté les températures de cet hiver) on fait une chronique d'opinion, c'est gentil, ça fait de belles photos et ce serait sympa sur Télé Matin. Allez plutôt voir le site de météofrance pour les tendances et les constations chiffrées liées à cet hiver.

» Par Jer, le 24.02.2020

90 %, c'est un peu exagéré mais à peine : cinq pistes ouvertes sur vingt ou vingt-et-une (selon qu'on compte le snowpark ou pas).

» Par Francis, le 24.02.2020

Bon, Semnoz ouvert à 20% :) (corrigé)
Après des investissements en "canons à neige" controversés à l'époque et pour cause...
Le bilan de cet hiver va être intéressant. J'ai entendu que les stations enneigées (principalement en Savoie / Haute-Savoie) ont connu une très belle croissance (du fait du manque de neige dans les autres régions / stations).

» Par EwR, le 24.02.2020

L’article est à chier. On a fermé les mines de charbon en France parce que ce n’etait plus rentable. On fera le même chose pour les petites stations de moyenne altitude. Pourquoi en serait-il différent ? Soit on est rentable, soit on ferme.

» Par jayjayemr, le 24.02.2020

- cet article n'est évidemment pas objectif mais ce n'est pas son but.
- si le village meurt, cela fera une zone rendue à la nature, je ne vois pas où est le mal
- @gaston comparer l'hélico à la consommation de bananes est ridicule, même si s'interroger sur d'où vient ce que l'on consomme ne l'est pas...

» Par ventus2, le 24.02.2020

Ce n est pas pour "sauver" la montagne, c est pour sauver l activité humaine en montagne !!

» Par EwR, le 24.02.2020

Pourquoi faudrait-il sauver l'activité humaine en montagne et pas l'activité humaine au fond des mines ?

» Par Bboy_, le 24.02.2020

Le mythe du bon sauvage, dispensé de toute remise en question environnementale par son choix de lieu et mode de vie. Drôle de notion de la solidarité ...

» Par Nemo, le 24.02.2020

L'auteure de cet article idiot a peut-être besoin de compenser par son verbiage son bilan carbone apocalyptique . Le tourisme hédoniste au 4 coins du monde au mépris de ceux qui se prennent le RC en pleine poire.

» Par balto38, le 24.02.2020

Bonjour,

(la station du Semnoz a 80% de ses pistes fermées par manque de neige) Vu les énormes travaux pour créer un lac artificiel c'est un grand gâchis. La station est en train d’abîmer tout le charme du plateau. Les touristes auront du mal à venir toutes l'année si on abîme les pâturages.
Ce matin à 3000 m j'ai vu 2 papillons ''sans polaire'' on est en février ; ils ont du prendre un ascendant ... à 3000 m très peu de neige et de la glace suite aux pluies
Au mieux les lacs feront de l'eau pour les vaches.
Bon l'hiver arrive demain avec un petit petit petit peu de neige
a+

» Par iceripper, le 24.02.2020

Alors enfin un article qui pose le problème différemment.

On va dire que je me sent concerne car sur l'Alpe du Grand Serre, ben sans les dameuses, on n'aurait pas pu maintenir le retour station.
Pour Montclar une rotation pour maintenir des saisonniers et l'Esf , le bilan CO2 versus des engins de damage ou camion ne me parrait pas effarant.

Oui cela va poser problème pour le futur mais cette saison est spéciale ( pas de chute de neige en février à basse altitude )

Pour le charbon, on n'est plus à l'epoque de germinal, on est passé à d'autre sources d'energie (nucléaire et petrole) et on se dirige sur de l'énergie verte.

Pour ce qui est de venir faire travailler les restaurant en station sans neige, arrêter vous allez rester sur Grenoble et c'est normal.

Je dirais et je le vis, des que ca tombe j'en profite et je ne suis pas le seul, en Novembre 2019 on a pris 50 cm sur 2 jours, y avait que les peaux de possible alors oui la façon de profiter de la moyenne montagne va changer.

Ce qui me fait peur c'est février sans neige car pour le même budget on par au soleil.

J'ai lu quelque part que la rando est un peu trop élitiste ( enfin comprendre demande une condition physique un peu meilleure que le ski de piste ) cela ne permettra pas de sauver un faible enneigement sur de la moyenne montagne.

Je ne crois pas que le Vtt permettra de garder des vacanciers en février en montagne, trop cher par rapport à la plaine pour rouler, y a plein d'autre région qui seront plus attractives.

Et pour ce qui est du CO2, j'ai fait Grenoble/Lyon samedi alors voir l'A43 bloqué entre St Quentin FALLAVIER et l'embranchement de Grenoble donc tirer à boulet rouge sur une rotation d'hélicoptère, je n'en dirais pas plus.

» Par Francis, le 24.02.2020

Le cas Semnoz est un cas d'école. Station de basse altitude, max 1700m. Station qui a investit environ 8m € au cours des 5 années précédentes (remontées, canons, etc). Station qui a bénéficié du plan Wauquiez et de nos impôts (région et Annecy).
Comme d'hab cet investissement a été décidé suite à la demande pressante des professionnels du tourisme, la fuite en avant comme seul salut, avec le couplet du chantage habituel: "emplois, emplois, emplois et sans le ski, pas de salut".
Résultats, investissements réalisés, terrassements, canons à neige, lac, etc...sauf qu'il fait tellement chaud que les canons ne peuvent servir qu'à arroser les prairies.
Il y en a combien des Semnoz? et il y en aura combien dans 5, 10 ou 20 ans?

» Par balto38, le 24.02.2020

Re bonjour,
Il y a le maque de neige et aussi peut être que les vacanciers on auront ''mare'' de skier soit sur de la neige béton suite aux pluies jusqu'à 2800m ou sur de la soupe.
Et les gîtes cela fait aussi du travail + à l'accompagnateur : cela fait 3 jours que je cherche un gite pour faire découvrir la montagne à de jeunes allemands. (trouvé dans le vercors)
C'est sur cela ne remplacera pas l'argents des remontés. Il faudra beaucoup d'activités sans des investissements monstrueux où l'argent reviendra sur les salaires.
Tout à fait juste de plus en plus les grosses chutes de neige sont fin octobre et à parti de mi avril.
Bien triste pour le Semnoz
a+

» Par Bof, le 24.02.2020

C'est discutable sachant que le bilan carbone des stations de ski est de 57 % concernant les transports. Viens ensuite le batiment. Certains se focalisent sur cette journée d'hélicoptère alors que pendant Tour de France cycliste, les helicos c'est 3 semaines d affilee ! Va comprendre Charles.

» Par Bernard T.., le 24.02.2020

A tous les détracteurs et donneurs de leçons, vous pouvez me dire ce que vous faites comme métier. J’espère que c'est éthique, responsable, en en faveur de l'environnement et que par votre action de tous les jours vous contribuez à une action durable pour la planète.
Car si je vous annonce que à cause de vous (ou de votre employeur) la planète est en train de mourir, que vous des assassins, que la montagne serait mieux sans habitants...Ce serait quoi votre réaction. Vous aller défendre votre métier ou bien déménager et vendre tous vos biens un 1/3 de leur valeur, chercher un nouveau travail pour vous et votre famille : vous êtes prêt à le faire...
Il faut croire que vous n'avez pas bien lu et compris l'article.

» Par EwR, le 24.02.2020

On s’en fout du métier des uns et des autres. Il faut juste comprendre que ce métier disparaîtra s’il n’est pas rentable. Il disparaîtra en montagne comme ils ont disparu en plaine.
Pourquoi faudrait-il préserver des métiers parce qu’ils seraient en montagne ?

» Par Bof, le 24.02.2020

Ce n'est pas demain la veille que les métiers en montagne vont disparaître totalement. Remarquons que les sations les plus rentables sont aussi celles qui ont un impact plus négatif en terme d'impact écologique. Une journée de transport neige héliportée ce n'est rien en comparaison des développements toujours plus vastes des grands domaines avec le fameux clubmachin. La clientèle en Pyrénées est surtout locale ou proche. Idem dans les domaines de faibles altitudes. Par contre dans dans les alpes du nord, la clientèle est internationale et est plus négative en terme d impact carbone. Aux arcs, la saison dernière, la station à dépassé les 2 millions de nuitées grâce en partie au clubmachin. La clientèle de mémoire vu le Dauphine lib. était composée de 60 % de Brésiliens et Israël si je me trompe pas. En faisant recherche vous verrez que le club à su atirer une clientèle étrangère importante. C'est bien plus inquiétant que ces 2 journées d'hélicoptère transport de neige (même pas 2 journées complétes). Ces 2 journées cétait du mal pour un bien. (Si c'était toutes les semaines ou mois la ce serait intolerable).

» Par Le canard déchainé, le 24.02.2020

Il peut être intéressant de savoir qui écrit ce blog. Ariane Fornia, alias Alexandra Besson, fille de Sylvie Brunel (célèbre femme médiatique, ex-femme du Ministre Besson) géographe qui cachetonne pour l'industrie des produits phytos et OGM, et accessoirement pour la FNSEA (une sorte de Claude Allegre de la géographie). A Fornia vient également d'être condamnée pour diffamation envers P Joxe (je vous laisse deviner pourquoi, un truc à la mode). Bref, la petite Besson qui prends l'avion tous les 4 matins pour écrire son blog nous explique qu'il faut sauver compassionnellement (j'ai failli pleurer) les stations de ski de basse altitude (elle ne nous explique pas par quel miracle elle va faire tomber la neige). Par contre elle nous montre très bien comment elle la fait fondre pour nourrir son blog.

» Par Bof, le 24.02.2020

L'impact carbone de cet hélicoptère peut en faire râler plus d'un mais analysons un peu plus. Si l'hiver était plus "normal" (cet hiver facon de parler hein) il y aurait eu suffisament de neige pour février notamment (comme dit plus haut), la partie la plus importante niveau economique. Cela veut dire que les dameuses auraient tourné à plein regime depuis décembre (sur toutes les stations). Hors vu le manque de neige, les dameuses tournent moins voir ne sont pas sorties du tout de leur garage. D'un côté il y a une économie CO2 acec les dameuses à larrêt et d'un autre du CO2 avec lhélicoptère. A méditer.

» Par Bof, le 24.02.2020

Et pour conclure les canons à neige c'est dépassé. Faut vraiment arrêter d'en ajouter. De nouvelles technologies se developpent (sans additif), en étant un peu plus respectueuses de l'environnement comme les enneigeurs d Alpinov (de Grenoble).

» Par Francis, le 25.02.2020

En France il n'y a que le Snowmax qui est autorisé il me semble. C'est un additif qui ne semble pas poser de problème, ni pour la santé des skieurs ni pour l'environement (issu de protéines végétales).

» Par Francis, le 25.02.2020

@canard déchainé
Merci, effectivement je viens de voir su Wikipedia le CV de la personne...

Par ailleurs, ce blog est alimenté d'articles tous aussi profonds les uns que les autres...il fallait vraiment aller la chercher pour alimenter un débat "éclairé" sur l'avenir des stations de basse montagne. Une référence.

» Par EwR, le 25.02.2020

Merci expliqué qui est l’auteur de ce blog. Effectivement du très très haut niveau .....
Son post sur les 11 stations familiales remontent encore plus le niveau.
Cette personne illustre bien la crétinerie des réseaux sociaux qu’elle fustige.

» Par Legazier, le 25.02.2020

Il est effectivement interessant de connaître le cv des auteurs d'articles. Toutefois, attention à ne pas tomber dans la caricature. Bien sûr, les gens qui soutiennent Pierre Joxe, ancien ministre de Mitterrand, ancien président du conseil constitutionnel, certainement une oie blanche, qui détestent Besson ancien ministre de gauche qui a trahi pour Sarkozy, qui désignent les produits phytosanitaitres, les OGM, les agriculteurs comme étant de grands satans, bien sûr, tous ces gens sont prêts à considérer que l'article de cette dame est insincère...C'est un peu court, et l'argumentation de la dite dame n'est en aucun cas discuté.

» Par Cyrille Marais, le 25.02.2020

L'article part d'une bonne intention. Pour élever le débat sur les énergies, car c'est de ça dont on parle (le réchauffement étant accéléré par la mondialisation), il est nécessaire de se projeter. L'auteur de ce blog, comme beaucoup de personnes, s'offusquent que l'on ne prenne pas en compte leur avenir. Soit, et c'est tout à fait justifié. Maintenant, "elle", ils, them, everybody, nous, n'arrivons pas à nous passer de pétrole. Comme le secours en montagne, et le reste, que ferons nous quand la bise sera venue ? L'auteur ne se pose pas la question du "comment survivre sans pétrole" et sans neige. Car les questions sont là.

Quand je vois sur un blog des motos-neige, et des roulottes tirées par des chevaux, je me dis qu'il y a un léger décalage. L'homme étant illogique, voilà où on en arrive. Le débat est pour l'instant hétérogène. Les pour, les contre, les "y zont ka se débrouiller" et les "ils ont ka déménager". Mais ds x années, on sera tous logés à la même enseigne, et l'homme devra se plier au "non pétrole". De gré ou de force. Pour l'instant, on peut le faire "de gré", demain, ce sera "de force". Là est le pb. Anticiper pour que la France soit indépendante énergétiquement.

Rien ne sert de dire que 10 rotations d'hélicos, c'est pinuts face à un bouchon de 24 h sur l'A43. Par contre, réfléchir comment faire sans est une réflexion qui élève le débat.

» Par Bof, le 25.02.2020

@francis pour le snowmax c'est pas très clair. On interdit la production mais oui à l'importation. Et c'est vraiment pas facile d'avoir une précision totale sur le sujet via
internet. Il me semblait avoir lu qu'il était interdit totalement.

L'article et arguments de cette dame ne sont pas discutés. Bah si!!! Mais cest plus facile de promouvoir le clubmachin à Samoens que de contre argumenter.

» Par Francis, le 25.02.2020

Quand je vois l'état de la mer de glace, je ne me pose pas la question sur l'avenir des conducteurs de train du Montenvers ni sur celui de la Compagnie du Mt Blanc mais bien sur le nôtre.

» Par Phil, le 25.02.2020

Y a quand même un truc pénible. La montagne fait toujours l'observation de nombreuses critiques sur le web. Avalanche et hop un défile de sportif du canape qui vont critiquer l'activité montagne. Manque de neige ? et hop c'est harro sur les canons. Qui pourtant sont moins consommateurs d'eau par rapport aux piscines privées sur le territoire. Des morts en avalanches? Et pourtant la mer fait plus de victimes. Harro sur la montagne mais rien sur l'enduropale du Touquet. Alors cest quoi cette obsession pour les helios en montagne ??
En été vont venir des milliardaires qui vont traverser les oceans AVEC leur helico sur un ponton. Une fois arrimes à Antibes leur helico personnel (perso sur leur bateau qui aura traversé les mers) servira de balade pour aller sur Saint Tropez ! Les montagnards qui critiquent ces rotations exceptionnelles (de cet article) ne sont pas solidaires de cette même montagne qui a pourtant des valeurs.)

» Par Francis, le 26.02.2020

@Phil
Ben ce site c'est skitour axé sur le ski de randonnée qui se pratique où?...en montagne...
En général, ceux qui font du ski de rando y habitent ou en sont très proches. De part cette activité (ou sport) ils sont aussi plus sensibles ou concernés par l'état de cette montagne.
Ne t'étonne donc pas de voir ici des discussions et des réactions la concernant.
Perso, je ne suis jamais ailleurs qu'en montagne ce qui limite ma conversation.

» Par RegisP, le 26.02.2020

@canard
je suis allé voir la page wikipedia.
Attention ce n'est pas A Fornia qui est géographe mais sa mère. A Fornia est ecrivaine et germaniste.
Quand à son action en justice contre P Joxe, le tribunal a dit « Les pièces produites (…) ne démontrent pas qu'elle avait les éléments lui permettant de dénoncer les faits d'agression sexuelle à l'encontre de M. Pierre Joxe. ». Ceci ne veut pas dire qu'elle n'a pas été agressée.

» Par RegisP, le 26.02.2020

Au passage les commentaires ne se sont pas déchainés cette fois. Est-ce la mise en place faite récemment d'une authentification obligatoire des commentateurs ?

» Par Bboy_, le 26.02.2020

@ Gaston: "Une tournée exceptionelle de cet hélicoptère, ce n'est pas pire que TOUTES les bananes consommées de côté d'Ivoire, que les kiwis de New z, que les ananas, que les fruits et légumes cultivés toute l'année. S'alimenter est essentiel mais qui s'en soucie de leur provenante et empreinte carbone?!"

Pourquoi comparer UNE rotation d'hélico à TOUTES les bananes? (si ce n'est pour se donner de bons chiffres / bonne conscience). S'il est besoin de comparer des sources de pollution plutôt que de tenter d'agir autant que possible sur toutes (perso j'intègre l'impact environnemental dans mes choix alimentaires), comparons la rotation de l'hélico avec les bananes consommées par les utilisateurs de la piste concernée avant que la neige héliportée ait fondu, non? Tout de suite, le rapport devient moins favorable.

» Par pascalaillon, le 01.03.2020

Remplaçons ski par charbon ou sidérurgie... cela a un air de deja vu. RDV dans 20 ans. Anticiper c'est justement limiter les drames humains. Résister c'est juste différer le drame.


VTT de montagne