Accueil > Actu > Ski de randonnée > La Haute route – Le drame

La Haute route – Le drame - Ski de randonnée

 
+21
97 votes

La Haute route – Le drame

Proposé par davidg le 05.02.2020, publié le 08.02.2020 :: www.youtube.com :: 6569 vus :: 3685 clics :: 15 commentaires :: Ski de randonnée

L’ex-championne de ski Dominique Gisin est sous le choc. Deux jours après qu’elle ait terminé la Haute route avec son groupe, les médias annoncent le décès de sept randonneurs sur le même parcours. Surpris par la tempête, ils sont morts de froid à 500 mètres du refuge. Tommaso Piccioli, l’un des survivants, raconte cet événement tragique. »

Commentaires

» Par sandatos, le 06.02.2020

merci pour le lien, je ne connaissais pas ce drame.

Un récit et une analyse ici également :
https://www.outsideonline.com/2329041/chamonix-zermatt-alps-haute-route-disaster#close

» Par davidg, le 06.02.2020

merci Sandatos

» Par bens, le 09.02.2020

Dommage qu'on ait jamais eu communication des résultats de l'enquête officielle sur ce drame, ni du témoignage du groupe des quatres français qui étaient avec eux (et qui s'en sont sortis).

La seule source est celle du témoin qui intervient dans la vidéo, ça aurait été intéressant d'avoir plus d'éléments pour essayer de comprendre comment un guide aussi expérimenté a pu se fourrer dans un merdier pareil.

» Par jpc, le 09.02.2020

Intéressant témoignage ici aussi : https://www.youtube.com/watch?v=pdtCXrHJcpk

» Par Legazier, le 09.02.2020

C'est poignant.

» Par balto38, le 09.02.2020

Bonsoir,
La montagne peut aller avec une mauvaise météo, mais la haute montagne à part quelques ''extraterrestres - Berhault - Messner '' ce n'est pas trop compatible à part arriver à se creuser un trou dans la neige et encore.
Pas facile de faire demi-tour.
Bien triste cette vidéo.
La montagne doit rester un plaisir.
Ce ne doit pas être facile de retourner en haute montagne après cela, courage aux suivants et aux familles.
a+

» Par chouca05, le 10.02.2020

Je suis initiateur ski de rando depuis pas mal d'année et j'ai constaté que le plus dur, une fois engagé dans un itinéraire, c'est de faire demi tour, j'ai vécu plusieurs fois la pression du groupe ou la crainte de passer pour un "dégonflé" ou autres raisons.
La montagne sera toujours là et aucune ne mérite de prendre des risques mais la frontière entre "j'y vais ou j'y vais pas ?" est à mon avis très floue et propre à chacun.
En tout cas c'est vraiment triste pour ce groupe.

» Par bens, le 10.02.2020

Pour info cette triste histoire date de avril 2018 (c'est un peu curieux que ça ressorte maintenant alors qu'il n'y aucun élément nouveau dans cette vidéo)

Ca m'avait beaucoup interpellé à l'époque parce que j'avais prévu de faire le Pigne justement ce week-end là et on avait annulé quelques jours plus tôt, à cause de la prévision de foehn violent.

Au delà de l'entêtement à continuer (alors que le Guide avait annoncé au groupe qu'ils feraient demi-tour en cas de trop mauvais temps), ce qui n'est pas clair je trouve c'est de savoir si ils se sont effectivement perdus comme l'indique le témoin ou si le Guide maitrisait la situation et a juste sous-estimé la difficulté à trouver le passage final.
Le syndicat des guides italiens a vivement contesté le point de vue du témoin et défendu le guide, mais sans apporter le moindre élément concret.

Ca m'aurait intéressé d'avoir l'analyse des enquêteurs (qui ont du décrypter les données du gps et du smartphone du guide)
Mais il semble que le décès du guide ait éteint la procédure judiciaire et du coup rien n'a a été diffusé.

» Par davidg, le 10.02.2020

@bens, oui je sais mais la vidéo de la TSR est récente

» Par Jacques_F, le 10.02.2020

Témoignages similaires dans la presse à l'époque
www.illustre.ch/magazine/70-metres-plus-haut-personne-ne-serait-mort

» Par bens, le 10.02.2020

@Jacques : merci pour le lien, j'ai appris quelques trucs en plus dans les deux articles de l'illustré notamment pourquoi le groupe de français s'en est sorti sans dégâts.

Et aussi que le Guide devait enchaîner avec un autre voyage juste après, sans marge de manoeuvre (en passant, c'est pas les clients qui ont mis la pression au Guide pour continuer comme le suggère Jean Troillet dans le second article, c'est tout juste l'inverse !)

» Par balto38, le 10.02.2020

Bonsoir
Lors d'une formation ARVA, un formateur nous avait donné 2 infos qui semblent bien.
1) Si un groupe s’arrête et commence à discuter pour savoir s'il faut continuer ou s'il faut faire demi-tour alors tout le monde fait demi-tour.
2) Avant de partir se donner des objectifs bis (( par exemple un col avant le sommet)) il est alors plus facile en se disant que l'on a atteint un des objectifs de faire demi-tour.
a+

» Par sandatos, le 11.02.2020

Le soucis pour le demi-tour, c'est que quand on a fait les 3/4 du trajet, ça semble plus facile de continuer que de rebrousser chemin.

» Par 1viT, le 11.02.2020

Dans certaines situations, poser une question , c'est déjà y répondre.

» Par jm dance, le 14.02.2020

Nous étions passés quelques jours avant. Je m'avais fait cette réflexion, et au groupe aussi que je conduisais, "je n'aimerais pas être là par mauvais temps"... Les larmes aux yeux en visionnant cette vidéo...


VTT de montagne