Accueil > Actu > Ski alpinisme > Skimo aux Joj Lausanne 2020

Skimo aux Joj Lausanne 2020 - Ski alpinisme

 
+2
32 votes

Skimo aux Joj Lausanne 2020

Proposé par Jeroen le 11.01.2020, publié le 11.01.2020 :: www.olympic.org :: 1988 vus :: 888 clics :: 27 commentaires :: Ski alpinisme

Pour ou contre, ça n'empêche pas la vidéo de présentation d'être bien vendeuse ! »

Commentaires

» Par Etienne -H-, le 11.01.2020

C'est de l'ironie rassure moi?

» Par Fix, le 11.01.2020

Ben ça donne pas envie ...????

» Par Ouchhhh, le 11.01.2020

Quelle horreur cette appellation!
On voit bien le caractère "montagne" de la discipline dans la vidéo, ... entre marches taillées, jalons, portes de slalom, pistes damées, couloirs matérialisés dans lesquels évoluer...
Aller, ... il vaut mieux en rire...;-) !... si ce n'est pleurer!

» Par Skimo-es, le 12.01.2020

C bô

» Par Paul, le 12.01.2020

Ils pourrait tout de même montrer des skieurs skiant un minimum correctement.

» Par Inox, le 12.01.2020

Paul, j’aimerais te voir sur les skis. Ceux là même dont tu te moques sans élégance vont sous peu faire partie des meilleurs skieurs de la planète dans leur domaine. As tu seulement essayé de skier à Mach 2 avec des skis de 65 au patin , pesant 700 g et le cœur qui tape à 200. Tu ne dois pas en avoir les moyens, à la simple lecture de ton intervention.

» Par oliv, le 12.01.2020

@inox
Rhooo, ca va!!! On peut quand même dire qu'ils sont moches à voir skier, ça n'enlève rien à la performance sportive.

» Par Paul, le 13.01.2020

Inox, pour avoir tourné sur le circuit, je connais le niveau plus qu’approximatif en ski. C’est moche.

» Par Phil 38, le 13.01.2020

Faut pas exagérer, ils savent quand même skier!

» Par chris26, le 13.01.2020

Autant une compétition style Pierre menta qui est déjà bien aseptisée pourrait attirée des spectateurs, mais la entre la sensation de gymnase où on a posé des obstacles artificiels et le visuel en ski par rapport aux alpins, c est pas possible.

» Par Ted, le 13.01.2020

Le visuel en ski est effectivement pitoyable par rapport à l’alpin. C’est presque pire que les fondeurs.
Quand à courir dans marchés taillées ou dans une via ferrata, c’est en dessous de tout.
C’est une discipline nulle qui ne présente aucun intérêt : ils skient moins bien que les alpins, ils montent moins bien que les fondeurs.

» Par thierryg, le 13.01.2020

Nouveau temps, nouvelle pratique ...
Çà trouvera surement son public en étant très télévisuel.

» Par Sylvie, le 13.01.2020

On dirait Fort Boyard ou les Intervilles pour des personnes découvrant le ski. La course à pied dans les marches d'escalier ressemble à n'importe quoi. Le pompon est probablement d'avoir des sacs dos remplis de choses inutile pour courir dans une station de ski.
Encore heureux que le ridicule ne tue pas.

» Par inox, le 13.01.2020

et une finale d'escalade en coupe du monde qui sacre les meilleurs par rapport à Biographie par exemple ... vous en dites quoi ?

» Par Inox, le 13.01.2020

Oui Vivagel. Mais ces petits lutins, dehors ils sont 8c bloc, voire plus !

» Par Alex, le 13.01.2020

Lire vos commentaires anti-collants pipettes est un régal.
Je me réjouirais de vous voir sur une course un peu engagé avec eux, qui ont une maîtrise technique supérieure à beaucoup d'entre vous... alors qu'ils ont 17 ans.

Tout comme le VTT, l'escalade, le kayak et autres sports outdoor, le ski-alpinisme doit fatalement s'aseptiser un peu pour pouvoir avoir une pratique en compétition qui ait un minimum de sens.
Ça s’éloigne des valeurs de base de l'activité, mais ce n'est pas forcement opposé non plus.

Il n’empêche que ces athlètes, même s'ils n'ont pas le style moniteur ESF quand ils descendent, sont d'une efficacité redoutable, et ça tombe bien car on ne leurs demande pas d'être beaux, mais efficaces.
Et quand ils reprennent des vrais skis, ils vont pas forcement se pavaner sur Skitour, mais ils sont pour certains loin d’être des luges à foins...

» Par Bobby, le 13.01.2020

Merci Alex. Te lire me rassure sur la tolérance de l'être humain. J'avais quelques doutes en lisant les premiers commentaire...

» Par Inox, le 13.01.2020

Merci Alex

» Par Toy, le 13.01.2020

C’est bien nul comme vidéo. Il serait préférable d’enlever le terme ski dans le titre car on va finir par vomir.

» Par francis, le 14.01.2020

Désolant tous ces commentaires. L'ultra-conservatisme et la fermeture d'esprit dans le ski de rando a de beaux jours devant lui.

» Par Sophie, le 14.01.2020

C’est bien nul. Courir dans des escaliers taillées dans la neige et descendre à ski comme une luge à foin,

» Par Alex, le 14.01.2020

C'est vrai que ce serait vachement mieux si les premiers devaient faire la trace et que les derniers avaient une trace toute défoncée, et que les descentes soient dammées entre chaque poule pour que les gars puissent skier propre en petite godille... :-D

» Par Marco, le 15.01.2020

J'aime bien la musique qui appelle à la contemplation de la montagne....
J'ai toujours été étonné de ce besoin permanent de compétition, surtout en montagne où je préfère la solidarité et le partage.
La Montagne n'est pas un stade, du coup concentrer tout ça dans une station où la nature est déjà morte, pourquoi pas.

» Par Lucie, le 15.01.2020

@alex: ce ne serait pas mieux mais ca démontre l'absurdité de cette discipline et surtout son appellation ski alpinisme ou ski mountainering.

» Par Alex, le 15.01.2020

@Marco: c'est TA vision de la montagne. Je la respecte. Mais tu ne respectes visiblement pas celles des gens qui peuvent en avoir une autre.
Il y a des courses ou tu es à 2, tu aides ton équipier et tu partages des moments avec, pourquoi vouloir opposer ces valeurs avec la competition?
De plus, l'un n'empeche pas l'autre, tu peux très bien t'amuser à faire une course un weekend où les conditions ne sont pas top (ces temps ci par ex), et te faire plaisir le weekend suivant en allant faire du "beau" ski...

@Lucie: Le terme "ski-alpinisme" est le terme générique. Il y a des courses comme la Mezzalama ou la Pierre où tu n'as pas intérêt à dévisser à certains endroits. Il y a d'autres courses comme le sprint qui sont plus aseptisées à cause de leur format, pour garantir une équité sportive et une organisation correcte.
Le principe du sprint, c'est de condenser toutes les qualités nécessaires à un bon skieur-alpiniste (vitesse, gestion de l'adhérence des peaux, glisse, portage, rapidité des transitions, vitesse et précision en descente, skating,...) dans une course qui dure 3min, donc qui n'est pas chiante à regarder pour les non-pratiquants. Il est évident que pour se faire, tu dois condenser le terrain de jeu et le créer artificiellement...
Il n’empêche que les meilleurs compétiteurs, lorsqu'ils se retrouvent dans des "vrais" courses de montagne, sont techniquement très au point et sont rarement ridicules (au hasard, le 1er exemple qui me tombe sous la main: https://www.montagnes-magazine.com/actus-quand-pierre-gignoux-improvise-travers-belledonne )

L'absurdité, c'est de vouloir opposer compétition et pratique de montagne "traditionnelle", qui sont complémentaires et non opposées...

» Par Sylvie, le 15.01.2020

Est ce qu’il y a une poubelle pour vomir ?

» Par Marco, le 15.01.2020

@Alex : J'ai manqué de respect à quelqu'un ?


VTT de montagne