Accueil > Actu > Politique et Société > Peillex aurait-il les plus grosses coucouilles de Haute Savoie ?

Peillex aurait-il les plus grosses coucouilles de Haute Savoie ? - Politique et Société

 
+15
29 votes

Peillex aurait-il les plus grosses coucouilles de Haute Savoie ?

Proposé par Jeroen le 18.07.2018, publié le 18.07.2018 :: www.lyoncapitale.fr :: 3404 vus :: 1174 clics :: 9 commentaires :: Politique et Société

Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais et conseiller départemental du canton du Mont-Blanc, vilipende le préfet de Haute-Savoie, "un faux-cul" qui "fait le coq" et se montre "bienveillant à l'égard de ceux qui se moquent des lois". Le sujet de la discorde : la "chienlit" sur le mont Blanc et les accidents mortels qui s'y produisent »

Commentaires

» Par Vivagel, le 18.07.2018

J'ai l'impression que cet article est un canular.

» Par Pascal, le 19.07.2018

@Vivagel
hélas, ce n'en est pas un.
@tous
Qu'un maire se dispute avec le préfet, rien de bien nouveau. Chaque année, M. Peillex fait parler de lui en attirant l'attention par des propos dont la politesse et la correction élémentaires sont absentes.
Ou bien il s'agit de faire parler de soi, ou bien il s'agit de régler la problématique de la surfréquentation de la voie du goûter. Dans ce cas pourquoi la discussion se fait-elle par voie de presse interposée ? Il y a bien des réunions pour discuter au niveau départemental et régional, il y a le téléphone, le courrier et la possibilité de se rencontrer. Mais non, il faut que ça fasse du bruit et qu'on parle de coucougnettes et de faux-culs, de chienlit et de guirlandes lumineuses.
Est-ce bien sérieux de vouloir régler les problèmes en commencant le débat de la sorte ?
Insulter un préfet est un délit, prétendre le manipuler une forfanterie.
Si on passe au débat de fond, la surfréquentation est un problème. Responsabiliser les prétendants au sommet de l'Europe semble une bonne solution. Rappeller les capacités du refuge et les chiffres de sa fréquentation. Trés bien.
Pour information, j'aimerais savoir ce que signifie dans les faits que cela se passe mal au refuge du Goûter. Si vraiment on a besoin des gendarmes pour faire régner un minimum d'ordre, ils sont tout de même à environ deux heures de là.
L'année dernière, M. Peillex a décidé d'un arrêté dont l'application n'a pas été réfléchie en concertation avec le département. Il y a eu diverses réactions (on peut les retrouver dans le forum ici). Un article ici résume la portée de cet arrêté : https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/un-maire-veut-imposer-aux-candidats-au-mont-blanc-un-minimum-d-equipements_1935939.html
C'est inapplicable en pratique, était-ce de la com' ?
Cette année M. Peillex menace de fermer le ruge du Goûter en pleine saison, est-ce de la com' ?
Il insulte le préfet dans la presse au lieu de discuter avec lui, est-ce de la com' ?
Le problème de la surfréquentation est-il le fait principal ?
Ou bien les responsabilités en cas d'accident mortel ?
Ou bien encore autre chose ?
Parler de chienlit en voulant dire touristes ou visiteurs, peut-être même préfet, augure mal d'une discussion propice aux solutions efficaces.
Ça ressemble presque à un marronnier, cette nouvelle revenant tous les ans quand les journaux n'ont pas grand'chose à dire.
Est-ce de la sorte qu'on règlera le problème de la sécurité alpine dans cette voie ?

» Par Cyrille Marais, le 19.07.2018

Le problème est d'ordre sociologique. Accepter que la montagne soit la plus forte, accepter ses erreurs, reste la clef pour être bien ds ses baskets. La société n'accepte plus l'échec ni la mort. Comme on peut le voir au bord de certains lacs: baignade aux risques et périls des usagers. Un arrêté qui dit la même chose, mais en référence aux risques en montagne, clôt définitivement le sujet. L'homme se crée ses propres problèmes, ne l'oublions pas.

Et construire des refuges c'est accepter les réfugiés de la montagne ???????????? ... L'un des deux, ou les deux protagonistes de notre classe politique très intelligente ont ils déjà gravi le MB ??? Si oui, ils ont pris des risques, comme toute personne qui met ses pieds en montagne. cqfd

» Par ClaudeMD, le 19.07.2018

et a part ça Mr PEILLEX veut réouvrir l'ancien refuge du gouter qui devait être détruit. C'est sur que voila une manière efficace de lutter contre la surfréquentation du Mt Blanc.....

» Par herge, le 19.07.2018

On a quand même l'impression que ce cinéma revient en boucle tous les ans...
Mais c'est vrai que le souci des types qui viennent au refuge sans réservation est problématique mais bon pour y avoir passé une nuit, dormir dans le refectoire est tout sauf un luxe, surtout pour payer le prix normal. Le versant italien est beaucoup plus sympa.

» Par gilles, le 20.07.2018

Peillex, il fait surement des choses bien pour sa ville, mais ça fait plus de 10 ans qu'il dit beaucoup de conneries...

» Par migloo, le 20.07.2018

@hergé:

"le souci des types qui viennent au refuge sans réservation est problématique".

D'un autre côté, réserver une place en refuge relève de l'oxymore.

» Par Bboy, le 23.07.2018

"D'un autre côté, réserver une place en refuge relève de l'oxymore." Migloo: pourquoi?
Vous vous imposez à l'hôtel, au restaurant, dans un avion ou un train, ou à un spectacle, sans avoir réservé, si on vous dit que c'est complet?
Certes, cela astreint à annuler souvent en dernière minute (surtt en fctn de l'aléa météo), mais n'y aller que si l'on y a réservé une place, cela n'a rien d'hérétique. En Suisse c'est appliqué de façon assez stricte et j'ai l'impression que cela fonctionne plutôt bien.
Le Goûter du reste aussi: le module de réservation avec disponibilités actualisé en fonction des désistements marche bien aussi. Pourquoi se pointer au refuge sans avoir réservé alors que l'on sait que la disponibilité de ce refuge est très limitée?
Le tout sans préjudice de l'accueil en situation de détresse, mais j'ai l'impression que cela concerne une fraction mineure du problème.

» Par Bboy, le 23.07.2018

Actu proposée : first K2 ski descent https://www.redbull.com/ca-en/andrzej-bargiel-summit-k2


VTT de montagne