Accueil > Actu > Neige et avalanches > Avalanche dans les Aravis

Avalanche dans les Aravis - Neige et avalanches

 
+31
39 votes

Avalanche dans les Aravis

Proposé par Capitaine_BenA le 03.03.2018, publié le 03.03.2018 :: www.ledauphine.com :: 9857 vus :: 2738 clics :: 46 commentaires :: Neige et avalanches

Une avalanche a eu lieu sous le refuge de Gramusser emportant 6 personnes, qui s’en sont heureusement sorties indemnes sur le plan physique... »

Commentaires

» Par Arvipa, le 04.03.2018

Quand on habite au pied des Aravis, qu'on a subi le temps d'hier, neige abondante, sans discontinuer, jour blanc, et que l'on voit des topos de sorties à Balafrasse, Combe du Grand Crêt, la Tournette, et, pour cet accident, sous Gramusset, on se demande pourquoi aller à tous prix dans ces secteurs qui ne sont pas anodins ?

» Par Sylvain05, le 04.03.2018

A-t-on besoin de se demander pourquoi, chacun n'est-il pas libre de faire ce qu'il veut ?
La pratique de la montagne échappe encore à la normalisation et pourvu que ça dure !!!
Bon ski à tous

» Par Chris, le 04.03.2018

Le principal, c'est que tout le monde s'en sort indemnes. Mais à méditer quand même

» Par Grouin Grouin, le 04.03.2018

+1 avec Arvipa , Ne t'en déplaise Sylvain.Hier rien à faire dans ces secteurs! De même qu'aujourd'hui...

» Par Yohann, le 04.03.2018

"La pratique de la montagne échappe encore à la normalisation et pourvu que ça dure !!!"
Justement, pour que ça dure, de tels comportements sont à dénoncer. Surtout quand on les retrouve dans un CR...

» Par legazier, le 04.03.2018

Disons que l'on peut être "choqué"(je l'ai été exactement pour ces trois exemples) de lire des CR comme ceux évoqués par Arvipa mais être aussi d'accord avec Sylvain05 pour conclure avec Chris!
Et si l'on veut méditer sur le sujet, il y a plusieurs pistes:
la mort de quelqu'un est surtout dure pour ceux qui restent...
Evitons de mettre la vie d'autrui en danger (celui en dessous, les secouristes...)
Les montagnes étaient là avant nous, seront là après nous, et on a toute la vie pour en profiter...
La liste n'est pas exhaustive.

» Par rupicapra2, le 04.03.2018

et il y a tous ceux qui, hier et aujourd'hui, se sont fait bousculer ou partiellement ensevelir sans que le web s'empare de ces non événements; cela a au moins eu l'avantage d'éviter des commentaires absurdes.
cela dit, ces jours la montagne est dangereuse et tant de pratiquants ne la connaissent pas !

» Par Vinchy, le 04.03.2018

@ rupicapra2
L'ayant vécu aujourd'hui je confirme : j'ai rencontré un couple de randonneurs à raquettes qui nous ont raconté s'être fait prendre ce matin même dans une coulée, seul le bras de la fille dépassait, son compagnon a réussi à la dégager tout seul. Je pense qu'effectivement, ça arrive plus souvent qu'on le croit - cet incident serait passé sous anonymat sinon...

» Par yann, le 04.03.2018

2 morts et un disparu aujourd'hui 4 mars en Haute Savoie

» Par bens, le 04.03.2018

cela dit, ces jours la montagne est dangereuse et tant de pratiquants ne la connaissent pas !
Est-ce que la "connaissance" est un gage de sécurité ? En théorie oui mais en pratique on peut en douter au vu du profil de la quasi totalité des victimes (ou de leur encadrant) en ski de rando.

» Par Hubert, le 04.03.2018

La connaissance n'est pas un gage de sécurité mais çà aide. J'étais en montagne ce dimanche par risque 4 en choisissant un secteur safe. Pas le moindre wouf ni pente dangereuse dans ma randonnée.

» Par rupicapra2mckm, le 04.03.2018

"Est-ce que la "connaissance" est un gage de sécurité ? En théorie oui mais en pratique on peut en douter au vu du profil de la quasi totalité des victimes (ou de leur encadrant) en ski de rando."
je maintiens que l'expérience et la "connaissance" sont des gages de sécurité, et ce n'est pas de la théorie, mais de la pratique de 40 ans de ski de montagne;

» Par bens, le 04.03.2018

je maintiens que l'expérience et la "connaissance" sont des gages de sécurité, et ce n'est pas de la théorie, mais de la pratique de 40 ans de ski de montagne
des "gages de sécurité" peut-être mais c'est pas suffisant visiblement... en ski de rando il y a paradoxalement très peu de groupes peu expérimentés qui se font prendre, la majorité des accidents concerne des professionnels et de skieurs très expérimentés (les 3 accidents mortels en ski de rando de ces 3 derniers jours étaient des groupes encadrés par des guides)
Le guide qui a perdu 4 de ses clients dans le Mercantour avait 30 ans d'expérience et n'avait eu jusqu'à présent aucun pépin.

En ce qui me concerne j'essaie de veiller à ce que mon expérience ne me donne aucune certitude...

» Par ludo, le 04.03.2018

toute ma vie je me considérerai comme un débutant...

» Par J'ai pas d'cerveau, le 04.03.2018

La fortune sourit aux audacieux et surtout aux chanceux...En lisant attentivement ce cr, on peut se poser quelques questions: http://www.skitour.fr/sorties/pare-de-joux-pointe-e,83540.html#sortie

» Par rominet, le 04.03.2018

Pour etre honnète, les pseudo spécialistes expérimentés, ceux qui viennent cocher des croix, pour de soi disants records de toutes sortes ne sont que d'ennuyeux guignols.Les seuls alpinistes sérieux , sont ceux capables du choix : faire demi-tour, ou mourir.Après tout, les montagnes ne sont que de vulgaires tas de vils caillasses avec un peu de neige au sommet.Que ceux qui ne veulent pas comprendre ne soient pas surpris, la maison ne fait pas credit......heureusement.

» Par Francis, le 04.03.2018

Je me demande ce qui pousse certains à prendre des risques.

Dans les Aravis ce dimanche, pas besoin de BRA, de doctorat en nivologie, ni d'analyse des flocons au microscope et à l'interferometre pour se rendre compte du danger.

Donc qu'est ce qui pousse certains à choisir des sorties risquées et exposées ?
La fierté d'un cr dans skitour ? Une copine à épater ? L'excitation de la roulette russe ? Montrer qu'on en a une bien grosse ?

Si la montagne est encore un espace de liberté, certains comportements risquent de susciter des décisions tant locales que nationales étant donné l'immaturité de certains.

» Par Vivagel, le 04.03.2018

@J'ai pas d'cerveau :
C'est vrai qu'on peut hésiter entre "chapeau les gars, belle audace et belle maîtrise des risques" ou à l'opposé "les cons ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnaît".
Pour ce qui concerne la sortie citée je me garderais bien de prendre position dans un sens ou dans l'autre.

» Par Nico06, le 04.03.2018

+1 avec Francis. Restons raisonnables dans nos choix de courses, puis sages et humbles sur le terrain, pour continuer à profiter de cette liberté que nous aimons tant !

» Par Pfffff, le 04.03.2018

Et ça , c'est pas édifiant? Ils partent la fleur au fusil ," il fait beau , il y a de la poudre , on va se gaver"
http://www.skitour.fr/forum/read_315255.html

» Par Zorro, le 05.03.2018

La goulotte et la cascade sont tout de même que très rarement des bonnes options quand la nivologie est mauvaise. Quand ça pue en ski, ça ne sent pas bon en goulotte.
Des mecs aiment bien jouer à la roulette russe.

» Par radou, le 05.03.2018

La modestie, l'humilité et la force mentale de pouvoir faire demi-tour sont quelques gages de sécurité.

» Par zanonime, le 05.03.2018

D'apres le DL, cela s'est produit à 15h ! A cette heure ci au vu des températures ils auraient dejà du etre à la maison.

J'allucine à chaque fois lorsque j'arrive au parking d'une rando, de voir des gens commencer à monter. En janvier ca passe en mars avril moins bien

» Par nenessed, le 05.03.2018

Par zanonime, il y a 1 heure 55 minutes

D'apres le DL, cela s'est produit à 15h ! A cette heure ci au vu des températures ils auraient dejà du etre à la maison.

J'allucine à chaque fois lorsque j'arrive au parking d'une rando, de voir des gens commencer à monter. En janvier ca passe en mars avril moins bien
Tu oublies mai , juin ...! ceci dit les conditions actuelles ne sont pas vraiment printanières , le calendrier ne fait pas tout ...amicalement ..

» Par Capitaine_BenA, le 05.03.2018

+ 1 avec Sylvain 05. Que chacun puisse rester libre de ses appréciations, des risques qu'il a envie de prendre, et de l'engagement qu'il veut mettre dans son activité, sous réserve d'en être conscient.
Le problème, c'est lorsqu'on ne voit pas le risque (Cf. les deux en raquettes pris à la tête de Bostan sans DVA).
Et ceux qui sortent un couloir en 5 toutes les semaines, en E2, E3, voire E4, j'ai la naïveté de croire qu'ils connaissent les risques qu'ils prennent, au delà du seul risque d'avalanche (d'ailleurs c'est censé purger naturellement au delà de 45%). A titre personnel, je n'ai pas le niveau et même l'envie pour ce type de course, mais pas non plus vocation à juger ce qu'ils font.
Et skitour n'a-t-il pas vocation à rassembler différentes expériences de ski de randonnée / ski-alpinisme dans leur diversité ?
Chacun sa vie, chacun son ski.

» Par MI8-addict, le 05.03.2018

Euh c'est quoi en fait l'expérience ? Si la durée et la longueur étaient les seuls paramètres, ça se saurait (comme dans beaucoup de domaines d'ailleurs ;-)).
Franchement et pour ceux qui ont l'occasion de faire un peu d'expérimentations dans d'autres champs que la montagne (voire juste de bricoler chez eux...on monte vachement mieux un meuble Ikéa la seconde fois après s'être bien emmerdé la première...), l'expérience montre (justement) que l'expérience s'acquiert effectivement pas quand ça marche mais quand ça merdouille. Et c'est bien justement ça qui m'ennuie en montagne... où il ne m'est encore rien arrivé ! Mais l'un n'empêche pas l'autre.
Donc les bâtons de Maréchal montagnards indexés sur l'accumulation des années de pratique sont sûrement remarquables mais peuvent aussi être un leurre. Tout ça jusqu'à preuve du contraire... un peu d'humilité donc quoique certains ont l'air surtout adepte que Grand Albert: ''La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !''

» Par DJL, le 05.03.2018

OK 100% avec Francis ! quelle liberté ?? celle de se tuer ?? de mettre en danger les autres, notamment les sauveteurs ?? entre 10 et 20/an au tapis !! A force de déconner la montagne sera réglementée pour sauver des vies et là on entendra de partout des hurlements indignés !! cf l'exemple du permis de conduire .. on est passé de 17000 morts/an à 4000/an avec le système des points !! ce serait vraiment lamentable d'en arriver là !! la montagne est belle, respectons là et soyons raisonnables !

» Par bens, le 05.03.2018

entre 10 et 20/an au tapis
Chiffre stable depuis une trentaine d'année au moins malgré une forte augmentation de la pratique (nombre de pratiquants et temps de pratique)
On n'a pas attendu ces dernières années pour "déconner" comme tu dis.

Et quand tu regardes en détail bon nombre d'accidents d'avalanche, les choses sont nettement moins évidentes qu'elles en ont l'air... de nombreux montagnards expérimentés et raisonnables se sont fait prendre.

Il y a des gendarmes pour enquêter, des experts pour expertiser, des juges pour juger, laissons-leur faire leur boulot.
En ce qui nous concerne, il y a déjà de quoi faire à analyser sa propre pratique et prendre les bonnes décisions sans avoir à juger les autres.

» Par fan, le 05.03.2018

Bonjour, je vois que ça discute beaucoup sur les rando de ce WE et je me sent un peu concerné avec la sortie dans Grand Cret. Ce qui n'apparait pas dans un CR c'est les détails. Donc samedi, avec un BERA à 2 sous 2000 et des précipitations pluvieuses sous 1200m, on recherche un départ haut avec pas mal de solution de repli. La neige tombe bien plus bas que prévu, on en tiens compte. Au Confins, plusieurs randonneurs trace déjà dans Gd Cret, la visibilité n'est pas terrible, mais comme le montre les photos ce n'est pas le blanc total, on en tiens compte. La trace des premiers randonneurs remonte la combe en rive droite, rapidement ça ne nous plait pas (avalanches courantes dans cette zone), on prends la décision de tracer vers le centre de la combe dans les zones les moins exposées. Au replat, on décide de ne pas se diriger vers le Trou de la mouche prévu initialement et de remonter vers Tête Pelouse. Aucun signe d'instabilité jusqu'à la dernière pente sous le sommet. Pour les 30 derniers mètres je trace et les autres m'observent (c'est là que les 20cm de surface avaient tendance à fissurer lors de mon passage). Du col je leur dis de monter. Seul cette section peut être soumis à caution et c'est en connaissance de cause que nous y sommes monté. Descente un par un jusqu'à la limite de visibilité, chacun s'observant mutuellement. Lors de la descente nous avons croisé d'autres randonneurs qui suivaient nos traces (nous avons échangé avec eux sur notre sensation d'instabilité sur les derniers mètres afin qu'ils prennent leurs décision en connaissance de causes). Nous devions remonter vers le Trou de la Mouche mais la visibilité se détériorant, nous avons fait le choix de ne pas insister et de descendre. Voilà pour les détails, sachant que malgré mon expérience je me considère comme un éternel apprenti qui ne prends pas toujours les bonnes décisions mais qui s'enrichi de celles ci. Pour avoir perdu plusieurs amis en montagne, j'ai pleinement conscience des risques de cette activité, mais le bénéfice que j'y trouve en vaut le chandelle.
Bonne fin de saison à tous. françois

» Par david, le 05.03.2018

t aura l air malin a regarder les copains "un a un" comme tu dis car le jour ou une plaque part avec 2 3 metres d epaisseur tu pourras toujours sortir ta pelle et ton arva mais tes amis auront de grandes chances d etre fracassés...le mieux n aurait il pas été de renoncer au moment ca fissurait severe? le jour ou cela sera comme en Suisse avec les secours payants vous viendrez pas pleurer...

» Par balto38, le 05.03.2018

ok fan +1 comme disent les jeun's
En montagne il faut toujours être en dessous de la limite (accident) et le problème est qu'il n'est pas toujours facile de savoir où est la limite ; dont il faut prendre une bonne marge (pas toujours facile si trop de marge on s'ennuie !!!!)
Ce sera plus simple avec la neige de printemps (sauf les glissades sur la neige gelée…)
Bon ski et bonne continuation
a+

» Par yann, le 05.03.2018

Dit moi fan , tu me décris une scène un peu surréaliste. Ton petit groupe de copains qui te regarde du bas pendant que tu demines le haut qui fissure. C'est comme ça qu'y faut faire ? ????

» Par bebere73, le 05.03.2018

Finalement le bilan du week-end est pas si lourd que ça quand on voit les comportements de certains. Autant certaines situations peuvent être débattues, autant d'autres sont très claires. Hier 2 voitures au col de la colombiere à 7h, une dizaine à 10h30... Un seul autre binôme croisé jusqu'à 10h, puis à la descente 5-6 personnes qui attaquaient la montée (face Est) en ayant forcément traversé quelques grosses purges sur la route... Y en a qui cherchent vraiment les problèmes.

» Par Francis, le 06.03.2018

Question.
Admettons qu'en Suisse, dans une certaine région, le risque d'avalanches spontanées est annoncé comme marqué (notre BRA à 4), est-ce que les assurances suisses prennent quand même en charge les coûts de recherche en montagne dans ces conditions ?

» Par sapin, le 06.03.2018

@Francis
Je l'espère.
Admettons que la météo annonce des trottoirs glissants. Malgré tout tu vas acheter ton pain, tu te casses une jambe. Seras-tu moins bien remboursé?
La météo annonce du brouillard, tu prends quand même la voiture. Tu as un accident. Seras-tu quand même secouru? Seras-tu remboursé?
Dans la vie quotidienne comme en montagne la meilleure réponse reste je pense la prévention.

» Par Gringoire, le 06.03.2018

@fan : "... Pour les 30 derniers mètres je trace et les autres m'observent (c'est là que les 20cm de surface avaient tendance à fissurer lors de mon passage). Du col je leur dis de monter. Seul cette section peut être soumis à caution et c'est en connaissance de cause que nous y sommes monté..." Et si la pente se barre et emporte tout le monde c'est aussi en connaissance de cause...Bon ben c'est cool si c'est en connaissance de cause. Vaut mieux rire de telles crétineries...

» Par ubaye07, le 06.03.2018

la meilleure solution en montagne:
en cas de doute renoncer,changer d'objectif en allant dans des pentes inférieures à 30 degré ou rester au refuge ou à la maison!

» Par cyrille marais, le 06.03.2018

http://www.skitour.fr/sorties/pare-de-joux-pointe-e,83540.html#sortie

Consternant le récit et les mises en garde !

Pauvres mecs !

» Par Polémix, le 06.03.2018

Vu le nombre de personnes expérimentées et aguerries qui se font prendre ces dernières années .
Vu que certaines d'entre-elles se permettent de donner des leçons aux autres... aussi bien quand ils ne se font pas prendre alors que tout était réuni pour que cela soit le cas ou lorsque des tiers ont fait de grosses bêtises, avérées, et qu'il sont encore capable de les défendre sous le coup d'une hypocrite compassion
Je n'ai jamais été aussi content d'être un ignare et de le revendiquer...

» Par balto38, le 06.03.2018

Bonjour,
Cela ne sert à rien d’insulter les gens, je pense que @fan a compris. Après il a expliqué avoir changé son objectif en fonction de la neige. Mais c’est certain, la dernière photo avec les 3 skieurs les uns sous les autres, si ça part il y a un beau ‘’ Strike’’ et de belles pentes.
Après toujours le même problème risque 2-3 avec une météo pire que prévue et là on se met dans des situations à risques.
Un peu de provoque à la fin si la sortie a pu se faire sans pb, c’est que les risques avaient supers évalués pour ne pas avoir d’accident (Pas certain que cela ait été le cas)
Enfin je ne suis pas certain que ceux qui critiquent n’ont jamais pris de risques inconsidérés en montagne (souvent sans le savoir) risques liés aux avalanches niveau technique pas suffisant pour une course …. Il faut rester humble.
A+

» Par Ombrée, le 06.03.2018

Il faut rester humble. Mais, ce n’est manifestement pas le cas pour les mecs qui sont allés au Paré de Joux. Manifestement, ils utilisent les sites communautaires pour se montrer dans le 5.
C’est pitoyable. Mais, c’est également leurs vies. Espérons surtout qu’ils ont suffisamment travaillé et payé de taxes et d’impots afin de rembourser ce qu’ils nous ont coûté depuis leurs naissances.

» Par El Bandidos, le 06.03.2018

Encore une belle opération Free Fight sur Skitour :)

» Par fan, le 06.03.2018

Bonjour,
Si mes choix liés à l'habitude ou à l'envie de finaliser le sommet sont critiquable, je ne vois pas en quoi m'insulter fait avancer le problème... Gringoire, souffle un peu, ça va te faire du bien...

» Par P=qm.cxdt, le 06.03.2018

Depuis des années que je viens sur ce site sans jamais poster...

la neige c'est compliqué!!!
autant que l'être humain...
les grands principes de la thermodynamique le diagramme de l'air humide...( ceux qui on fait des études de clim froid me comprendrons....)
bref,
il est très très difficile et impossible de connaître le manteau neigeux à l'instant T et à chaque centimètre carré de nos montagnes.
Bien évidemment les techniciens de la neige apportent des indicateurs très précis mais la neige est une matière qui "bouge"
c'est comme la météo c'est des indices de fiabilité
il y a des indicateurs.

maintenant,
C'est nos actes qui provoquent des situations
pas simple d'opposer : neige, poudre, soleil, photos, vidéos égo... / gradient, type de neige gobelet grain fin ... pente, orientation, vent, décision de groupe

Quand les indices sont au rouge les curseurs de décisions ne sont pas les mêmes pour tous...semble-t-il?
on a la preuve selon les récits...

la question est pas "amateur" "pro" etc...
quand des techniciens de la neige donnent les indices défavorables
la liberté de chacun n'est pas remise en cause...
c'est peut-être qu'il faut se poser la question où sont mes priorités de vie?
sortir à deux à trois,voir ne pas sortir etc...et revenir avec le sourire et au nombre complet !!!! mettre son égo et son nombril dans sa poche...la société de l'image c'est bien je suis "speudo xxx" vous voyez j'ai fait...
tout cela n'est qu'une avalanche virtuelle d'images de vidéos qui seront tôt ou tard oublié voir écrasé par un serveur.
En revanche ses proches ses amis son chien son chat son poisson rouge etc...ça c'est peut-être une piste des curseurs de priorité de vie de décision?

l'hiver est pas fini........

» Par fan, le 06.03.2018

Merci P=qm.cxdt, ça c'est constructif

» Par rominet, le 07.03.2018

Et ......au bout du compte, ou sont les priorités de vie de chacun , la neige ne fait pas crédit, et il est bien rare que les passions dévorantes , ne dévorent pas celui qui inciste un peu.....les vrais héros sont tous en caisse ; continuez messieurs , on vous admire et applaudit, faites nous encore rèver, vous pouvez encore faire mieux....on s'occupera de vos veuves !!!


VTT de montagne