Accueil > Actu > Voyages et Expés > « Affaire » Nanga Parbat : point de situation

« Affaire » Nanga Parbat : point de situation - Voyages et Expés

 
+25
53 votes

« Affaire » Nanga Parbat : point de situation

Proposé par plumo le 10.02.2018, publié le 10.02.2018 :: www.montagnes-magazine.com :: 5786 vus :: 2513 clics :: 46 commentaires :: Voyages et Expés

Enfin un article complet et informé sur le contexte de cette histoire... »

Commentaires

» Par Den's, le 10.02.2018

Clair, net et précis.
Espérons que cela calme les débats.

» Par Pascal, le 10.02.2018

Merci plumo.

Bon ski@tous

» Par Vivagel, le 10.02.2018

En gros ce poulet estime que ceux qui n'ont pas le même avis que lui sont des nigauds (dit poliment).
C'est pas tellement mieux comme opinion, un peu fascisant même. En gros il voudrait dicter aux gens ce qu'ils sont autorisés à penser.

» Par cmanu, le 11.02.2018

vivagel dégel tes neurones et relit l'article, il ne donne pas son opinion , il expose des faits.

clair, net et précis, ce que toute personne ayant une réelle culture montagne aurait du pensé.

il y a quelques jours il y avait un reportage très instructif sur mblive sur la formation du secours en montagne népalais par les suisses. à voir pour ceux qui confonde alpes et himalaya.

» Par Vivagel, le 11.02.2018

Il n'expose pas plus de faits que ce qui a déjà été écrit ou dit auparavant.
Mais le ton de son article est méprisant, il dit que 99,99 % des gens sont des ignorants, les 0,01% restants sont méchants et jaloux.
Mais lui mon poulet il sait beaucoup mieux (bien qu'il ne dispose que des mêmes informations que tout le monde), et il daigne nous l'expliquer dans sa grande condescendance.

» Par Gilbert vial, le 11.02.2018

Je suis assez d'accord avec toi vivagel, mais dis toi bien qu'on a tord tous les deux face aux 80% qui vont assimiler ça sans réfléchir simplement parce que c'est bien présenté

» Par Dinde, le 11.02.2018

+1 avec Vivagel
Le soi-disant journaliste poulet est du niveau d'un forumeur parmis tant d'autres.
La fin de l'article est correct mais le démarrage est lamentable. Il insulte 99,99%, il prend pour des cons les 0,001% montagnard, il prend de haut les pratiquants d'une discipline sportive (le foot), il ne sait pas que les secours sont payants en station ....
En gros, il n'y a que lui qui sait alors que son CV est vide.
C'est un coq voulant se faire mousser devant sa basse court !
Avec ce genre d'amis, Elie Revol n'a pas besoin d'ennemis.

» Par andras, le 11.02.2018

Sans se prononcer sur "l'affaire", mais seulement sur l'article: effectivement, le ton de l'article est assez condescendant.

"Le mensonge pakistanais - Oui, les pakistanais se sont nettement emballés sur leurs réelles capacités... Ils ont simplement sorti la notice technique de leur B3 dont le plafond d'utilisation est bien de 7 000 mètres" -> bon, c'est qui, qui a produit cet appareil et a écrit la notice, et se vente sur wikipedia que l'appareil s'est posé sur l'Everest avec? Pas les Pakistanais... ;) l'article parle de ne pas juger les alpinistes quand on n'en est pas un. D'un autre côté ça critique les Pakistanais à tout va sans être un sauveteur Pakistanais

Les comparaisons des footeux sont aussi un peu légers, le % des accidents footeux par rapport au nombre de pratiquants est quand même nettement au-dessous des Alpinistes même dans les Alpes, alors qu'au-dessous des 8000m l'activité de l'alpiniste est nettement plus risquée que celle d'un footeux. Traiter ceux qui se posent la question sur les couts élevées de sauvetage des alpinistes et leur prise en charge par la société comme 99.99% d'abrutis est quand même limite (eh oui, suis alpiniste, et même j'ai déjà été secouru par hélico, donc tout content qu'ils soient là ;) )

Net, précis? L'article utilise aussi des grosses exagérations "Le visionnage des images de l'ascension, hier soir dans Envoyé Spécial, a montré Élisabeth juste à 100 ou 200 m sous le sommet, vers 17 h, au coucher du soleil. Elle est en parfaite forme physique, même pas essoufflée" Même pas essouflée... ou le 99.99% y a quand même nettement plus de défenseurs sur les forums et commentaires d'articles que 0.01% ;)

» Par Bboy, le 11.02.2018

"99,99 % des commentaires désobligeants, voire carrément haineux (pourquoi ?), sont écrits par des personnes ne connaissant strictement rien à la montagne et au monde du secours en général." Me demande d'où l'auteur tient ces statistiques. Il a donc accès aux données de tous les sites qui ont publié des commentaires et connaît de surcroît la vie de tous ceux qui y postent. La "haine" n'est pas toujours là où l'on croit. Réaction typique après un drame: 1° on ne peut faire part de son opinion dès lors qu'il y a un mort; 2° seuls les hyper-spécialistes seraient à même de juger; 3° corporatisme d'un milieu qui croit se préserver en refusant de se remettre en question.

» Par Bboy, le 11.02.2018

"Si le quota d'heures de vol n'est pas réalisé, il faudra de toute façon cramer le volume annuel de kérosène attribué à chaque base..." Encore une belle preuve de fondement des "arguments" développés. Il sort d'où ce cliché? Est-ce un article objectif ou une tentative de "sauvetage" bien maladroite? Chacun a le droit de s'exprimer, mais il est cocasse de faire la morale aux autres en témoignant de ce qu'on leur reproche ... Charité bien ordonnée commence par soi-même. L'auteur se permet de dire "merci pour les plus informés qui liront cet article de réagir, s'ils savent – uniquement...)". Et bien visiblement l'auteur se permet de réagir sans savoir.

» Par Juhlen, le 11.02.2018

Le plus malsain dans tout ça, c'est que Mme Revol va repartir dans sa quête des 8000m. Son mari a été très clair en disant que le problème avait eu lieu à la descente mais qu'elle avait coché le sommet.
Un peu de (fausse) résilience, sortir de la sphère médiatique puis repartir et le pire, c'est que maintenant, elle est encore plus "bankable" pour les sponsors ...
Et après, on s'étonne qu'on ne parle montagne au grand public que sous l'angle "nécrologique" !!!

» Par legazier, le 11.02.2018

J'ai un peu de mal à comprendre toute cette agressivité. C'est justement son manque de pratique des médias et des réseaux...

» Par Eric, le 11.02.2018

Bah oui, elle a dit, quand on lui a demandé si elle allait y retourner après ce drame où elle a perdu un ami, lui-même père de famille, je la cite : <<C'est si beau là-haut !>>

» Par Nicom, le 11.02.2018

@Eric : comme dit dans l'article je crois qu'elle a pas encore atterrit.... puis si il ne lui reste qu'un pied ça va être moins simple. Moi je pense que sans sa tête ça doit être très difficile et franchement je comprend pas trop tous ces partis pris.

» Par Nemo, le 12.02.2018

Pas beaucoup de compassion dans tous ces commentaires , mais ça ne manque pas de jugements. Nous nous faisons tous piéger par la vitesse des réseaux sociaux et leur résonance. Revol n'y a pas échappé. Est-il vraiment nécessaire de la lyncher ?

» Par fredg, le 12.02.2018

@nemo: Dans un sens, les réseaux sociaux ont permis de lever des fonds très rapidement et de sauver Elizabeth Revol dont la vie était en danger. Le prix à payer était cette surmédiatisation à laquelle elle et ses proches n'étaient pas préparés et on ne peut leur reprocher.
Ceci dit, la question du financement des expés telles que celles d'Elizabeth Revol se posent et comme le sous entend l'auteur de cette opinion (ce n'est pas un article car il tiré d'un post FB qui est plus complet) il y a eu une impasse - au moins partielle- faite sur le SAR.
Beaucoup de respect pour elle en tout cas.

» Par Dinde, le 12.02.2018

On peut également ne pas donner d’interview, ne pas faire de reportage diffusé sur une chaîne nationale.
Compte tenu de l’état physique après avoir échappé de peu à la mort, il n’y avait rien à justifier. Elle avait le droit de se taire et de guérir avant de parler. Mais si on choisit le buzz, il faut le faire correctement.

Les commentaires négatifs sur cette News concernent surtout le Poulet qui essaie de pisser plus loin que les autres Dans la première partie hallucinante de son texte.
Il faut avoir les moyens de balancer des arguments d’autorité.

» Par FredR, le 12.02.2018

Mais pourquoi autant de critique ou jugements sévères, pour pas dire méchant...
Ça vous apporte quoi ou quelle satisfaction personnelle de poster votre avis?
Arrêtons de critiquer la différence des gens, oui nous n’avons pas tous le même rapport avec là montagnes ou autres sport et tant mieux.
Si tout le monde avait les mêmes activités cela poserait quelques soucis.
Et pour ceux qui ont du mal avec le coût des secours, c’est ce qu’on appelle être solidaire, un peu comme la sécu, la retraite, le système de santé, l’educaction...même si il est vrai que l’état a du mal a boucler ses budgets... mais c’est un autre problème...creuser plutôt vers l’optimisation ou l’évasion fiscale.

» Par Dinde, le 12.02.2018

Pourquoi évoques-tu la question du coût des secours, la sécu, la retraite ? Ce n'est pas le sujet car se passe au Pakistan ! Au Pakistan, et dans bons nombres de pays, tous les touristes doivent gérer et payer le coût de leurs secours et éventuel rapatriement. Tous le monde le sait avant d'y aller. Tous le monde comprend aisément que le Pakistan ne va pas dépenser autant d'argent pour des touristes alors que sa population vie dans le dénouement total.

» Par AlexD, le 12.02.2018

Ce qui est marrant dans cette affaire, c'est que quoi que les protagonistes fassent ou disent, il y en a toujours des "bien pensants" pour déformer leurs propos, les juger et les lincher... Les joies des aigris du net! :-)

» Par Sapin, le 12.02.2018

La machine médiatique + réseaux sociaux se sont beaucoup emballés, il me semble que souvent les conférences de presse sont organisées pour tenter de faire baisser la pression. Des journalistes (le Dauphiné, voir leur vidéo) étaient même à l'aéroport de Genève lors de son transfert en ambulance pour lui poser des questions... Donc une conférence de presse permet de satisfaire ceux qui veulent tout savoir tout de suite...

» Par plumo, le 12.02.2018

A propos, par curiosité, j'ai regardé quel était le plafond de la couverture pour les secours sur le contrat d'assurance du CAF: 30000euros; sur le contrat Europ Assistance/Club Vieux Campeur c'est plus chiche:11400 euros; selon les pays ou l'activité, on peut vite y etre...

» Par Capitaine_BenA, le 12.02.2018

Les faits exposés sont intéressants.
Le ton que certains ont pu juger condescendant permet de rappeler que les jugements à la hâte, postés derrière son ordinateur sans connaître les tenants et les aboutissants d'une affaire complexe, ne servent à rien.

» Par communication, le 12.02.2018

En fait le probleme, c'est que ER ne sait pas communiquer, c'est pas son metier, elle est plus douee pour grimper et faire autre chose.
Apres les medias et le net font leur job....beurk

» Par AlexD, le 12.02.2018

Tout à fait d'accord...

» Par Francis, le 12.02.2018

"Tout ce que l'on entend sont des opinions, pas des faits. Tout ce que l'on voit sont des perspectives, pas la vérité". Marcus Aurelius (Marc Aurèle).

En bref, les opinions ne sont pas des faits.

» Par Gaspard, le 12.02.2018

Bien vu Francis

Pour connaître un peu Elisabeth (on a fait quelques grandes courses ensemble dans les Alpes dont des trucs bien engagés) elle n'est pas du tout ce que dépeignent certaines opinions. A tous ses détracteurs : elle est fatiguée, elle en a assez chié, laissez la donc tranquille, vous lui faites du mal.

» Par JP, le 12.02.2018

après cette tragédie, une période de silence...de réflexion et de recueillent par respect pour le compagnon resté là haut aurait été la bienvenue .....plutôt que de se lancer dans cette bruyante médiatisation et la recherche de "responsables"....

» Par fredg, le 12.02.2018

@JP : Cette médiatisation semble plutôt avoir été subie et ils ont essayé de canaliser au mieux les infos. C'est un groupe d'amis, pas une agence de communication alors c'est sûr, tout n'est pas parfait et ça ne doit pas les amuser.

» Par D@vid, le 12.02.2018

On raffole des polémiques dans ce pays, mais qui parle de la perf d'Eli Revol ? Un 8000 (et pas le plus simple) en hiver, sans O2, c'est quand même pas un mince exploit.

» Par !?..., le 12.02.2018

@ D@vid
oui (?) mais :
la cordée n'est pas rentrée !

» Par D@vid, le 12.02.2018

C'est sûr et cela peut paraître indécent à certains, mais ces histoires de vie et de mort sont indissociables de ces ascensions extrêmes. Pour moi (mais ça n'engage que moi), c'est un fait de course qui avait une forte probabilité de se produire. Et les deux ascensionnistes connaissaient cette probabilité effroyable et en acceptaient l'enjeu.

» Par Pïerre*, le 12.02.2018

"mais qui parle de la perf d'Eli Revol ?"
Quand un des 2 y reste et que l'autre risque d'y laisser quelques extrémités, je pense que la perf, le fait d'avoir fait le sommet ou pas, avec ou sans O2, en hiver ou en été, est totalement anecdotique.

La vraie perf il me semble, c'est quand tout le monde rentre entier, la perf est encore plus belle quand on coche le sommet, mais parler de perf avec un tel bilan est bien étrange.

» Par D@vid, le 12.02.2018

Non, je ne pense pas que cela soit anecdotique. Qu'à chaud on occulte la performance derrière le drame humain me paraît compréhensible, mais l'histoire de l'himalayisme montre, qu'au delà des drames, les performances hors normes marquent l'histoire de la discipline : la traversée des frères Messner sur ce même Nanga Parbat, l'altitude atteinte à l'Everest par Mallory et Irvine (sans même parler de l'éventualité du sommet) etc.

» Par Renoncule, le 13.02.2018

A lire sur la page Facebook d'Elisabeth Revol :

"Nanga-Parbat hiver 2018 .

Commencée par Mesner , cette voie devait être l’aboutissement de nos préparations autant physiques que mentales, avec Tomek , nous savions que le sommet ne serait pas facile .

Quinze jours nous séparent de cette épopée largement relatée par la presse … relatée, mais aussi déformée, paroles extirpées, sorties de leurs contexte.. Je n’ai pas envie de relater les faits, mais plutôt vous dire ce qui, aujourd’hui, compte à mes yeux…

Tout d’abord l’infinie gratitude pour Tomek, pour sa fascination mystique pour cette montagne (l’appel de Fairy ? ) peut être difficile à comprendre pour les non-initiés , mais celle ci l’a toujours enthousiasmé pour une nouvelle tentative du sommet , en hiver. Certes, j’aurais aimé qu’il soit là pour vous raconter ce périple, mais les choses se sont passées autrement… Je n’ai plus que des pensées pour sa femme Anna, et des questions pour ses trois enfants : peut-être, jugeront ils bien dérisoire la quête d’un sommet par rapport à la perte d’un papa… Je ne sais quoi répondre, mal placée pour en parler… mais la passion de leur père était tellement noble que l’humain ne pourra dire si l’un a raison ou l’autre non …

La générosité collective qui s’est manifestée à travers le « crowdfunding », n’a pu que me réchauffer le cœur, en imaginant ce que cela représentait de la part de tous ces inconnus qui ont voulu manifester leur sympathie à travers un don.

MERCI encore.

Je sais combien je dois aux 4 alpinistes Polonais qui ont compris l’enjeu de cette situation : abandonner l’ascension du K2 pour sauver d’autres alpinistes.

Une solidarité, que trop souvent on croit être dans le passé et abandonnée dans la pratique actuelle de cette discipline.

MERCI à Denis Urubko, Adam Bielecki, Piotr Tomala, Jaroslaw Botor.

Merci Masha qui est à l’origine de cette collecte, ses amis qui ont su gérer notre dépassement devant les journalistes, et Ludo qui a su gérer efficacement les infos pour mieux organiser les secours.

MERCI au gouvernement Polonais qui n’a pas hésité à mettre sa contribution financière dans cette opération.

Merci à l’ Ambassade de France qui n’a pas ménagé ses efforts pour dénouer des situations difficiles.

MERCI aux pilotes des hélicoptères qui ont fait de leur mieux (récupérer les alpinistes polonais et les amener au pieds de la voie )

Pour le Pakistan ou j’ai rencontré des hommes de valeurs, de convictions… MERCI .

MERCI à tous ceux qui m’ont soutenu par leurs messages, sous toutes les formes (email, facebook..) vous ne pouvez peut être pas comprendre combien cela m’est réparateur et indispensable.

MERCI aux équipes médicales qui ont su trouver les mots et la gentillesse pour me faire oublier mes soucis (à Sallanches comme à Genève, tout comme au Pakistan… )

Je n’ai pas les mots pour dire autre chose que MERCI, mais je voudrai pouvoir vous montrer ma reconnaissance quand l’orage médiatique sera passé, pour trouver des mots plus justes dans la sérénité. ..

MERCI à une presse qui n’a pas voulu se répandre dans le goût du scandale, d’avoir voulu reprendre les faits tels qu’ils étaient …

Pour Tomek et ses enfants , RESPECTUEUSEMENT .

Elisabeth Revol."

» Par Pascal, le 13.02.2018

Merci Renoncule.

Bon ski@tous

» Par RP38, le 13.02.2018

pour répondre au 1er message de Vivagel :

non tu as mal lu, l'article commence avec exactement "99,99 % des commentaires désobligeants" : ça ne veut pas dire que "99,99% des gens sont des ignorants".

Bon courage à cette grande dame : il lui en faudra pour encaisser tout ça

» Par DJL, le 13.02.2018

cet article de Mme REVOL remet pour partie les pendules à l'heure et va peut être calmer les choses. ENFIN elle REMERCIE, quoique un peu tard, ce qui était la moindre des choses. Elle était en train de s'aliéner la communauté montagnarde avec son omniprésence médiatique (elle pouvait refuser les interviews, les pauvres gars qui se gèlent les doigts dans les goulottes du Mont BLANC n'en font pas tant) ses nombreux propos excessifs, voire "incroyables" (entre autres, comment une himalayiste confirmée peut croire une seconde qu'un hélicoptère pourra monter, se poser, et SURTOUT redécoller à 7300m avec 4 personnes à bord MINIMUM, tout ça dans la tempête) tout ça pour se racheter de son sentiment inévitable de culpabilité et en accusant les autres de sa propre inconscience. Elle ferait bien de s'EXCUSER également pour certains propos peu dignes, et donc d'oublier le "recours" contre le Pakistan, qui n'a pas mission à faire du secours en montagne, et qui risque de ne pas l'accueillir chaleureusement si elle y retourne pour un nouveau 8000m hivernal. Pour info le NEPAL a INTERDIT les 8000 en hivernal, et pourtant ils ont besoin de ressources .. J'ajoute qu'elle aurait pu trouver le temps d'aller voir ANNA, ce n'est pas une séance de caisson en moins qui aurait changé la donne, les jeux sont faits pour les gelures depuis longtemps .. Je précise pour info être alpiniste, montagnard, himalayiste et avoir une expérience très personnelle de l'accident grave en très haute montagne sur un 8000 et savoir de quoi je parle. Souhaitons que le débat se calme, et que Mme REVOL elle puisse retrouver la sérénité dont elle parle, c'est tout le mal que je lui souhaite.

» Par DavidL, le 13.02.2018

Le Népal a interdit les solos, et a mis une limite d'age inférieure et supérieure, mais pas d'interdiction d'himalayisme hivernal (Alex Txikon et consort sont en ce moment à l'Everest côté népalais)

» Par Gilbert vial, le 13.02.2018

Alors là DJL je sais pas qui tu es? ton commentaire est 100% sensé ! bravo la différence est claquante entre les commentateurs à cent balles (dont je fais sûrement parti) Et un gars qui a concrétisé les choses

» Par Francis, le 13.02.2018

+1 de DJL

Je rajouterais qu'il n'y a aucune obligation de secours, de moyens ou de résultats et que le même problème se pose avec des sommets bien plus modestes (ce n'est pas une question d'altitude), par exemple dans le Caucase, sud de l'Arménie, etc et en ski de rando. S'il vous arrive quoique ce soit, il n'y aura pas de PGHM, pas d'hélico, pas de secours en montagne et que dans certaines régions les secours mettront beaucoup de temps à s'organiser avec aucun hôpital dans un rayon de plus de cent Kms. Déjà les villages sont pauvres, avec peu de moyens de subsistances, sans eau courante, ni électricité. On y part en connaissance de cause et avec les assurances idoines (qui risquent de ne servir à rien), on assume que si on fait face à un problème on sera absolument seuls et ce sans aucune cordée de secours. Il ne me viendrait pas à l'idée de faire un recours contre ces états...

» Par AlexD, le 13.02.2018

Francis, a t'elle parlé de faire un recours quelquepart?!?

» Par Francis, le 13.02.2018

@AlexD


Non, effectivement pas Mme Revol:

<<Pendant que l’alpiniste tentera de retrouver une vie normale, le routeur de l’expédition Ludovic Giambiasi a indiqué, hier, vouloir étudier les recours possibles après un sauvetage pendant lequel il a relevé que «le cash passe avant la vie des gens»

Cela dit, il ne me viendrait pas non plus à l'idée d'incriminer ces pays suivant le principe que l'on connait la situation sur place (et c'est d'ailleurs ce qui rend aussi ces expéditions riches en contacts humains et donc "plus intéressantes") et on assume.

» Par ubaye07, le 13.02.2018

je connais Elisabeth pour avoir grimpé avec elle! cette nana est cool,humaine,accessible et se fout d'être bankable...
qu'elle ait pu croire que l'hélico allait monter à + de 7000m ok... mais ss oxygène il me semble que le raisonnement est altéré,non?

» Par George, le 13.02.2018

@Francis:
Il ne s'agit pas "d'incriminer" mais "d'étudier".

On a bien compris que vous n'y adhérez pas, mais dénaturer les mots de Ludovic Giambiasi ne sera pas suffisant pour faire obstacle à cette idée.
En quoi cela vous gène?

» Par AlexD, le 13.02.2018

Encore une fois, comme dans toute cette histoire, les propos sont mal compris, déformés et jugés... Bravo Mr Francis!


VTT de montagne