Accueil > Actu > Santé et médecine > M. le Préfet de l'Isère faites respecter les lois de la République par la commune de Chamrousse

M. le Préfet de l'Isère faites respecter les lois de la République par la commune de Chamrousse - Santé et médecine

 
+24
68 votes

M. le Préfet de l'Isère faites respecter les lois de la République par la commune de Chamrousse

Proposé par zarate le 26.11.2017, publié le 26.11.2017 :: www.change.org :: 5164 vus :: 277 clics :: 33 commentaires :: Santé et médecine

Des habitants d'HERBEYS ont créé en Mars dernier une association l'ASEC, pour Association de Sauvegarde des Eaux de Casserousse. Ce mouvement citoyen demande au Préfet de l'Isère de faire respecter les lois de la République par la commune de CHAMROUSSE. Celle-ci avec des travaux gigantesques, dans une zone interdite et protégée par une Déclaration d'Utilité Publique (DUP), a contaminé durant l'été 2016, nos captages d'eau potable situés à Casserousse . Ce réseau d'eau potable dessert 5 communes et près de 5000 personnes.

Nous sommes condamnés désormais à boire de l'eau chlorée!

Par avance je vous remercie de nous soutenir, de signer notre pétition et surtout de transmettre cette-ci à votre réseau personnel.

"Tout seul on va vite mais à plusieurs on va bien plus loin"

Merci à chacune et chacun d'entre vous de signer la pétition ci-dessous.
Ici

Toute l'équipe de l'ASEC

»

Commentaires

» Par Frederic, le 27.11.2017

Que l'eau du réseau de distribution soit traitée, éventuellement au chlore, n'est pas non plus le drame que certains sous-entendent. Je n'ai pas de chiffre à donner mais j'imagine que c'est le lot commun d'une partie significative de la population française. Quelques centaines de millions de personnes sur la planète seraient très content que leur eau soit traitée, y compris au chlore.
Ce n'est pas un blanc sein pour faire n'importe quoi. Mais, hurler à la mort pour une eau traitée est stupide.

» Par Randonneur pas Grenoblois, le 27.11.2017

Il y a un rapport avec le ski de rando?

» Par grincheux, le 27.11.2017

"skitour, cent pour cent ski de rando à chamrousse"
Trop bien :)

» Par Pascal, le 27.11.2017

Le rapport est l'exploitation soudaine d'une domaine jusque là sauvegardé de l'exploitation touristique.
Avant les travaux, c'était accessible à ski de rando en hiver.
D'autre part, spolier les lois pour construire des stations de ski, en polluant les sources d'eau potable, est-ce vraiment juste et légitime ?

» Par grincheux, le 27.11.2017

Vivement que Chamechaude soit skiable pour que les actus changent de massif !
Mais aucun problème avec un skitour 100% grenoblois, il faudrait juste annoncer la couleur clairement...

» Par jpc, le 27.11.2017

Donc on fait un Skitour 100% Grincheux ?? ;-)
Sérieux : 1° chacun peut voter (pour ou contre) sur les projets d'actu ; 2° Ce type d'actu ne t'empêchera jamais d'en proposer une autre sur le ski dans la Charente-Maritime (ou au pire dans les Pyrénées, voire en vallée d'Aspe) ; 3° ne pas voir le rapport entre l'extension des domaines skiables, la vie en montagne et le ski de rando, c'est peut-être une vision un peu limitée de l'activité ? (même si effectivement il y a des événements un peu plus dramatiques à l'échelle de l'humanité, et même de la France, comme le fait remarquer Frédéric – cela n'enlève pas le droit de faire respecter ses droits partout et le droit de faire entendre son point de vue :) ). Autrement dit, ne pas ruiner l'eau potable, cela devrait être une règle de base des cahiers des charges d'aménagement de station.

» Par ?, le 27.11.2017

@ pascal:
Les deux premiers arguments avancés n'ont rien à voir avec le pb soulevé et totalement faux.

» Par cmanu, le 27.11.2017

il y a encore des lois en france?

» Par christophe, le 27.11.2017

oui, mais pas pour tout le monde...

» Par Raph73, le 27.11.2017

"Que l'eau du réseau de distribution soit traitée, éventuellement au chlore, n'est pas non plus le drame que certains sous-entendent"

Oui, quand c'est nécessaire..mais détruire un source d'eau potable, pour après la traitée ensuite pour la rendre propre à la conso est plus grave..Quand on jouit d'une eau pure, sans "mauvais" gout, je comprend que l'on soit un peu révolté de subir ce désagrément...Certes il y a plus grave...mais c'est toujours facile à dire pour "les autres"...De faire un peu de morale...Quand on se retrouve dans la situation, bizarrement on change de discourt......Et de juger le discours des autres de stupide montre bien de quelle coté est la stupidité... Sans rancune, mais un peu de tolérance et de retenu n'a jamais tué personnes.. :-)

» Par sylvie, le 27.11.2017

j'habite aux hameau des arnaudsà st jean de vaulx où l'eau de notre source est régulièrement polluée par les moutons ou les vaches.les perimetres de protection font le slalom autour de leurs parcs et je compatie vraiment avec la frustration de zarate pour l'eau maintenant chlorée de casserousse.la chose stupide (ça c'est pour frederic) c'est de chier dans l'eau pure puis de la chlorer pour la boire... vivement le ski ce we!

» Par _pierre_, le 28.11.2017

Avec le nombre de sorties en stations remplies depuis le début de saison et certains qui demandent même où les pistes sont damées et fermées... Ça fait relativiser vis-à-vis de certaines ardeurs anti-stations. Attention à ne pas être trop bipolaire, clairement ce site est partagé !

» Par Pïerre*, le 28.11.2017

"Ça fait relativiser vis-à-vis de certaines ardeurs anti-stations."

Bof, je ne vois vraiment pas en quoi. Est-ce qu'aller randonner sur des domaines skiables quand ils sont fermés, même s'ils sont un peu préparés, participe en quoi que ce soit au développement, au financement de ces domaines ? Ces domaines sont là à mon corps défendant, je subis leurs désagréments dans mes pratiques 11 mois par an, si pendant 1 mois, ça me permet d'épargner mes semelles, je ne vais sûrement pas me gêner.

» Par Etienne -H-, le 28.11.2017

"Avec le nombre de sorties en stations remplies depuis le début de saison et certains qui demandent même où les pistes sont damées et fermées... Ça fait relativiser vis-à-vis de certaines ardeurs anti-stations. Attention à ne pas être trop bipolaire, clairement ce site est partagé !"

Donc si je comprend ton raisonnement, le fait que des randonneurs passent sur des pistes damées suffit à justifier la souillure des eaux des consommation? L'Everest de la mauvaise foi.

» Par roufff, le 28.11.2017

L'everest de la mauvaise foi c'est aussi de faire exprès de ne pas comprendre ce que _Pierre_ dit... Donc en étant plus clair : "il y a un paquet de randonneurs qui sont bien contents que les stations enneigent leurs pistes tôt dans la saison pour pouvoir sortir leurs skis". Il n'est nulle part fait mention de la souillure des eaux.
D'ailleurs comme le 2ème commentaire le fait remarquer : il y a un rapport avec le ski de rando ?

» Par leded, le 28.11.2017

Une actu est pertinente si:
Peu importe, tant que l'info est là et qu'elle est typée « montagne »
En l’occurrence, la source souillée l'est !

Même pour celle-ci, il a fallut que certains ouvrent leur bouche !

» Par Frederic, le 28.11.2017

>>>>a chose stupide (ça c'est pour frederic) c'est de chier dans l'eau pure puis de la chlorer pour la boire... vivement le ski ce we!

AMA, la chose réellement stupide est d'avoir des réseaux d'eau potable alors que 99% de l'eau passant dans ces réseaux ne sert pas à la consommation alimentaire. Dans le genre gabegie, c'est difficile de faire pire. C'est une stupidité sans nom.

» Par REB, le 28.11.2017

Parce que construire et entretenir deux réseaux (ou trois ou quatre ; on a déjà les égouts et les eaux pluviales en plus) ça serait moins gabegie ?

» Par _pierre_, le 29.11.2017

Pïerre* : "Ces domaines sont là à mon corps défendant, je subis leurs désagréments dans mes pratiques 11 mois par an" : si tu n'empruntes aucune route entretenue pour le ski de station c'est très bien, mais la grosse majorité des pratiquants en profitent, + les pistes, + les canons qui fonctionnent à l'eau. Et à lire toutes les variantes possibles depuis Casserousse, Pipay, Le Pleynet, etc. on peut même penser qu'ils sont très contents de trouver ces stations qui entretiennent à la première neige. Quand on en arrive à se plaindre que certains canons tournent, qu'il y ait des bourlets pour retenir la neige, qu'on cherche là où c'est bien damé et fermé, etc. Il y a dérive vis à vis de "notre" pratique, non ?!
" (...) je ne vais sûrement pas me gêner" : chacun sa conscience ! Après un certain nombre de passages dans les coins précédemment cités il faudra damer et enneiger un peu plus, ça c'est factuel... Et ne pas se voiler la face en pensant que les randonneurs sont complètement peanuts dans l'histoire. Même si les stations ont raison de s'en foutre car certains reviendront payer un forfait, stabiliseront certaines pentes.
Tout ça pour dire que ceux qui ont voté pour cette actu, surtout ne remontez pas skier là-haut en empruntant leur route, leur piste enneigée à l'eau du domaine (car après il faut faire des captages... plus complexes n'est-ce pas), il faut être cohérent et engagé un peu...

» Par Vivagel, le 29.11.2017

Donc au départ (fin du XIXe siècle) il y a un domaine vierge et accessible par une piste carrossable où des gens viennent skier, sans remontées mécaniques.
Au fil du temps et de la fréquentation, des petits malins se disent "y'a bon, y'a moyen de faire du business" et construisent une station.
Cette station s'étend progressivement et inexorablement, du coup les randonneurs passent dessus et à travers.
Du coup puisque des randonneurs passent dessus ça justifie de l'aménager toujours plus ? C'est ça l'idée ?

Ça ressemble à l'histoire du ski de fond : à l'origine les gens utilisent les chemins et les routes enneigées sans avoir besoin de personne, puis des petits malins se disent "y'a bon pognon" et dament ces chemins et routes et font payer un forfait. Ils rajoutent balisage, vente de hot-dogs, et bientôt sonorisation musicale pourquoi pas. Et si des promeneurs continuent d'utiliser ces chemins on va dire qu'ils n'ont pas le droit de râler puisqu'ils "utilisent" malgré eux ces aménagements ?

D'autres vont prétendre : "mais la montagne est grande, vous n'avez qu'à aller ailleurs si ça ne vous plaît pas".
Mais non, la montagne n'est pas si grande, et tous les bons coins propices sont de plus en plus accaparés et aménagés par les margoulins de la neige.

» Par Pïerre*, le 29.11.2017

@_pierre_ : le problème n'est pas de savoir si on est content en certaines circonstances d'avoir des stations mais si on favorise d'une façon quelconque le fonctionnement et le développement de ces stations.
Les stations étant des entreprises commerciales dont le but est de gagner de l'argent et pas de faire plaisir aux randonneurs, je doute fortement qu'ils fassent quoi que ce soit de spécial pour les randonneurs qui ne paient pas. Seuls ceux qui paient ont une responsabilité, c'est pour eux que ces routes ont été construites, c'est pour eux que les remontées ont été construites, c'est pour eux que les travaux de terrassement ont été faits et c'est pour eux que les canons fonctionnent. Aucune incohérence donc à ne pas apprécier les stations et leurs conséquences et y aller randonner quelques fois en début de saison.

Donc en résumé les stations sont malheureusement là, je ne les finance pas, je n'ai aucune responsabilité dans leur création et surtout dans leur développement présent (c'est surtout les dérives actuelles avec toujours plus de travaux et d'infrastructures lourdes qui me dérangent particulièrement, pas les stations comme elles existaient il y a 30 ans). Donc aucune incohérence à y aller épargner mes semelles.

» Par Pïerre*, le 29.11.2017

@_pierre (suite): quant au fait que le passage de quelques skieurs de rando obligerait les canons et les dameuses à tourner plus, j'ai des doutes ou alors c'est tellement infime. Par ailleurs le tassement de la neige dû aux randonneurs peut aussi servir à mieux la conserver dans certaines zones, donc si ça se trouve, ça compense.

» Par drinkwater, le 29.11.2017

Pour revenir à l'eau, au delà du problème du gout, c'est le problème du traitement. Avant une eau "propre" nécessitant peu de traitement, aujourd'hui une eau souillée nécessitant un traitement plus élaboré. Ce traitement consomme davantage d'énergie et coûte plus cher...En plus de l'aspect "écolo", ce traitement se repércute sur la facture d'eau payé par les usagers... et non la station de Chamrousse !! Concernant l'eau en France, on est bien loin du pollueur = payeur.
Pour terminer, sur la remarque de REB, renseignez vous ce n'est pas une gabegie d'avoir un réseau supplémentaire, ça économise par mal d'énergie, le traitement coute bien plus sur le long terme que l'entretien des réseaux ! (mais là on s'éloigne du débat).

» Par jjbibi, le 29.11.2017

le réseau supplémentaire, c'est le type même de la fausse bonne idée ... c'est une fortune ... encore plus .... on a mis des décennies à faire un réseau EPotable, plein de trous et de fuites ... il faudrait aussi que tous les utilisateurs finaux aient eux mêmes un double réseau chez eux !!! ça t'intéresse de casser chez toi pour passer un deuxième réseau ?
D'autre part, il y a un problème sanitaire ingérable, de savoir si le robinet que l'on utilise est de l'eau potable ou non potable !! tout ça débouche rapidement vers épidémies généralisées de gastro et autres empoisonnements, pas très écolo ni bio ...
concernant l'objet du post, c'est particulièrement con de polluer de l'eau qui était propre pour s'obliger à la traiter pour la remettre +/- ,dans son état initial, c'est même tout simplement illégal de polluer au voisinage de captages d'eau ... c’est un peu logique, non ?? et tout ça pour de l'enneigement artificiel qui est une rustine qui ne résout en rien la problématique des stations de basse voire moyenne altitude

» Par Frederic, le 29.11.2017

Mais pourquoi voulez vous un réseau supplémentaire pour 2l d'eau par jour et par personne ?
Sans deconner, vous montez un réseau pour faire une ballade en montagne.
C'est une stupidité sans nom d'avoir des réseaux d'eau potable aux normes alimentaires dont 99,9% ne sert pas pour l'alimentation.

» Par Frederic, le 29.11.2017

Le réseau d'eau potable aux normes alimentaires dont 99,9% n'a pas besoin d'un niveau "alimentaire" essentiellement à facturer un service qui ne sert à rien,
Pour ma part, j'alimente le réseau de maison avec l'eau du puit et utilise de l'eau en bouteille pour les besoins alimentaires (boisson, eau de lavage des aliments, brossage des dents ...).
C'est stupide de consommer des m3 d'eau alimentaires pour se laver, laver le linge ....

» Par Reveur, le 29.11.2017

@Frédéric, donc beaucoup de stupidité .... et juste pour rire comment qualifierait l'attitude d'une station qui met des canons à neige dans une zone protégée ?

» Par jjbibi, le 30.11.2017

Mais pourquoi voulez vous un réseau supplémentaire pour 2l d'eau par jour et par personne ?
La tu parles de "bricolage" individuel, qui ne concerne que celui qui décide de vivre ainsi
hors qqs cas particuliers fort sympathiques, ce ne peut être une solution généralisable tout public !! à moins de vivre au Sahel ...
si on veut généraliser le principe - sinon, le gain global est totalement marginal - il faut deux réseaux de distribution totalement indépendants, un toujours pour véhiculer l'eau potable, l'autre pour l'eau non potable.
ça existe, il y a des réseaux d'eau industrielle, mais ce sont des cas particuliers de très gros consommateurs, industriels, agriculteurs .. ...

» Par _pierre_, le 30.11.2017

Vivagel : tu nous refais l'histoire avec ton point de vue de nostalgique là... Ouvre un sujet sur le forum, je me ferais un plaisir d'argumenter et de me justifier contre.
Pïerre* : je ne vais pas te réussir à te convaincre du contraire ici car je n'ai pas le temps mais je ré-essaierai peut-être à l'occasion :P
Un peu de grain à moudre, une photo du parking de Pipay le 19 novembre station fermée : https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=840720ScreenShot01196.jpg

» Par ????, le 30.11.2017

À Grenoble, il y a déjà deux réseaux mais l'un n'est accessible qu'à la voirie.

» Par Frederic, le 02.12.2017

Pourquoi faudrait-il 2 réseaux ?
On achète bien ses boissons en bouteille et pas un réseau ! Idem pour ses aliments.
C'est du gâchis de vouloir un réseau d'eau aux normes alimentaires alors que 99,9% de cette eau ne sert pas à l'alimentation. C'est du gaspillage inutile. Il faut utiliser de l'eau potable uniquement pour l'alimentation. Pour les usages non alimentaires, ça n'a pas de sens d'utiliser de l'eau potable. Pourquoi utiliser de l'eau potable pour ses toilettes ?
sa douche, laver ....

» Par Zebulonne, le 02.12.2017

j'ai l'impression qu'il va de soi pour certains que l'eau de nos robinets est forcément traitée et que ce serait du gâchis qu'elle ne le soit pas...ce n'est pas un peu le monde à l'envers? Alors que l'eau dont il est question est(était)naturellement potable, pourquoi accepter un "nivellement par le bas" en considérant qu'elle peut bien être traitée au chlore pour l'usage qu'on en fait? Quant à l'utilisation d'eau en bouteille évoquée par Frédéric, ça me semble une aberration en terme de coût et d'écologie. Mais bon ce n'est que mon avis parmi d'autres.

» Par Christophe, il y a 9 jours

Comment ????? un préfet, faire respecter la loi , alors qu'ils lèchent tous le cul de notre nouveau président de région.... Président qui lâche des millions d'euros pour planter des canons à neige dans notre belle Savoie....
Bien sur que je vais signer cette pétition , bien sur que j'aime la rando , le ski de rando, le VTT , mais si un jour je dois arrêter pour que des enfants puissent boire de l'eau sans chlore , de l'eau qui descend des montagnes alors oui j’arrenterais mes activités de loisir.
bonne rando à toutes et a tous


VTT de montagne