Accueil > Actu > Politique et Société > Quand les mineurs africains sont abandonnés dans la montagne

Quand les mineurs africains sont abandonnés dans la montagne - Politique et Société

 
+4
104 votes

Quand les mineurs africains sont abandonnés dans la montagne

Proposé par Bruno Grenet le 20.11.2017, publié le 20.11.2017 :: www.franceculture.fr :: 2778 vus :: 729 clics :: 14 commentaires :: Politique et Société

Depuis le début de l'année, près de 1 500 réfugiés sont arrivés dans le Briançonnais en provenance d’Italie, en passant par les cols aux alentours. Plus de la moitié sont des mineurs. Reportage de Raphaël Krafft avec des enfants qui se sont vus refuser l'entrée sur le territoire français.

Voir aussi : Lettre ouverte de Guides Sans Frontières
»

Commentaires

» Par Patrick Durand, le 20.11.2017

Je suis agréablement touché par cette actu dans Skitour...Car hélas la montagne c'est aussi cette détresse....Je m'empresse de l'écouter...

» Par unchatunchat, le 20.11.2017

Ce ne sont pas 1 500 réfugiés ce sont 1500 CLANDESTINS

» Par Bruno Grenet, le 20.11.2017

unhatunchat : As-tu pris le temps d'écouter le reportage ? ou au moins as-tu lu l'article ? Tu parles de clandestins, c'est-à-dire de gens qui ne respectent pas la loi. Comme tu pourras l'entendre si tu prends le temps d'écouter le reportage, les gendarmes français ne respectent pas la loi. Et laissent des enfants en pleine montagne au milieu de la nuit. Tu trouves ça malin ? Aussi peu de compassion me semble assez incroyable en fait...

» Par Seb, le 20.11.2017

do not feed the Troll, donc surtout ne pas répondre à Unchatunchat...

» Par Compatissant, le 20.11.2017

Il faut savoir qu'il s'agit bien entendu de réfugiés principalement économiques et non touchés par la guerre du moyen Orient.

» Par Compatissant, le 20.11.2017

Bizarre, mais c'est suite au reportage de Raphaël Krafft (journaliste Suisse) qu'on en parle ! Ca fait des mois que ça dure et on n'a pas attendu sur lui pour s'occuper de ces migrants. Mais là, ça a fait un foin !

» Par Pascal, le 21.11.2017

Ça fait un foin et c'est normal : la neige est revenue et bientôt l'hiver aussi. Quand on retrouvera des gamins gelés aux cols, il y aura des enquêtes et là les maires seront bien obligés d'écrire un rapport. À moins qu'on ne jette les cadavres par ci par là. Cette actualité est due au froid et au retour de l'hiver.
Ensuite réfugiés ou pas, ce sont des humains. Comme toi, comme moi. Quand ils sont reconduits à la frontière, les gendarmes français pourraient prévenir leurs collègues italiens, que les minots ne soient pas au vent et au froid dans la nuit en montagne. Pour information, le reporter Raphael Krafft est français.

» Par duch, le 21.11.2017

Bravo pour cette prise de position et cette déclaration de solidarité.
Duch

» Par desman09, le 21.11.2017

merci pour cet actu, j'ai écouté avec attention ce reportage.

» Par Bruno Grenet, le 21.11.2017

@Compatissant : J'étais effectivement au courant de ce qui se passe vers Névache depuis un bon moment, mais j'allais pas faire une actu "On m'a dit que ...". Mais voyant passer le reportage, je me suis dit que c'était une bonne occasion d'informer sur ce sujet. En plus, le journaliste raconte la situation ben mieux que je n'aurais su le faire (à croire que c'est son métier ;-)).

» Par unchatunchat, le 21.11.2017

Rappelez un fait n'a rien a voir avec un manque de compassion ni du trollage.
Une personne qui rentre illégalement dans n'importe quel pays est un CLANDESTIN même si cela froisse vos convictions et votre émotionnel.

» Par Grandremplacement, le 21.11.2017

Oui, tous ces clandestins sont l'armée de réserve du capital et vont bientôt remplacer vos chères têtes blondes...Ce que les allemand n'ont pas réussis à faire, les mondialistes du NOM le fond par la ruse...http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/25/attali-veut-faire-revivre-nos-villages-en-y-implantant-des-clandestins-que-cest-drole/, vous allez être généocidé en douceur!

» Par Pascal, le 21.11.2017

Merci à Bruno grenet pour cette information.

Un réfugié selon la définition du dictionnaire Larousse :
« Personne ayant quitté son pays d'origine pour des raisons politiques, religieuses ou raciales, et ne bénéficiant pas, dans le pays où elle réside, du même statut que les populations autochtones, dont elle n'a pas acquis la nationalité. »
Un clandestin selon la définition du Larousse :
« Personne vivant dans la clandestinité. » La clandestinité selon le Larousse :
« – Caractère de ce qui est clandestin, caché, secret : La clandestinité d'un trafic.
État de quelqu'un qui mène une existence clandestine, en marge ou en violation des lois : Vivre dans la clandestinité.
– État de quelqu'un qui, sous l'occupation ennemie, mène une existence secrète, participant à des actions de résistance.
– Défaut de publicité qui entache d'irrégularité certains actes et certains droits. »

Un dernier pour la route le génocide toujours du Larousse :
« Crime contre l'humanité tendant à la destruction totale ou partielle d'un groupe national, ethnique, racial ou religieux ; sont qualifiés de génocide les atteintes volontaires à la vie, à l'intégrité physique ou psychique, la soumission à des conditions d'existence mettant en péril la vie du groupe, les entraves aux naissances et les transferts forcés d'enfants qui visent à un tel but. »

Ce qui permettra d'appeller et d'utiliser les mots pour leur sens et non pour celui qu'on souhaite leur donner.

» Par AntoineB, le 21.11.2017

Je trouve ça bien de continuer d'informer sur ce sujet, depuis le temps que ça dure, et c'est loin d'être fini. La non action, le silence complice de nos dirigeants est vraiment affligeant, grave, même flippant ! On ne fait rien on abandonne les gens en sachant exactement ce qui va se passer. Sans parler des intimidations, voir violence policières faites sur les bénévoles de la vallée. C'est gerbant de se dire qu'il y a qui ont votés pour une telle administration.


VTT de montagne