Accueil > Actu > Neige et avalanches > La dernière étude sur l'efficacité des sac airbags

La dernière étude sur l'efficacité des sac airbags - Neige et avalanches

 
+27
37 votes

La dernière étude sur l'efficacité des sac airbags

Proposé par François Gouy le 22.04.2016, publié le 22.04.2016 :: www.anena.org :: 1485 clics :: 12 commentaires :: Neige et avalanches

Quels sont les messages les plus importants à diffuser qui ressortent de notre étude ? Pour les personnes sérieusement impliquées dans des avalanches de taille 2 ou plus grosses, l'utilisation d'un airbag, si son gonflage a fonctionné, réduit le risque de mourir de... »

Commentaires

» Par bobo, le 22.04.2016

"Messages à diffuser

Quels sont les messages les plus importants à diffuser qui ressortent de notre étude ?


• Les airbags sont un équipement de sécurité important, mais leur impact sur la mortalité est plus faible que précédemment rapporté et la survie n'est pas garantie.

• Pour les personnes sérieusement impliquées dans des avalanches de taille 2 ou plus grosses, l'utilisation d'un airbag, si son gonflage a fonctionné, réduit le risque de mourir de moitié (de 22 % à 11 % (Fig. 3).

• Le non-gonflage demeure la limite la plus importante à l'efficacité des airbags. Le taux global observé de non-gonflage, toutes causes confondues, est de 20%.

• Si les cas de non-gonflage sont pris en compte, les airbags réduisent le risque de décéder de 22% à 13% (Fig. 3) et la proportion de victimes sauvées n'est que de 41%.

• 60% de tous les cas de non-gonflage sont dus à un échec de déploiement du fait de l'utilisateur. Se familiariser avec les procédures de déclenchement et une maintenance adéquate sont essentiels pour s'assurer que l'airbag fonctionne correctement.

• Les bénéfices de sécurité personnelle issus des airbags sont rapidement annulés si les utilisateurs s'en servent pour justifier une exposition accrue dans des terrains où de plus grosses avalanches sont possibles."

» Par berny, le 23.04.2016

Le dernier point devrait être mis en premier car c'est un biais le plus important en pratique (les effets de déclaration sont un peu pris en compte si je me rappelle bien la lecture deu papier original).

A mon avis un autre paramètre de biais qui n'est pas pris en compte dans l'étude est "l'effet ancre" des skis qui a mon avis est majeur et peut annuler tout effet du dispositif (pour l'avoir vécu :-( c'est impressionnant, quand le ski part on repasse en surface): donc prioritairement quitter les skis d'une manière ou d'une autre. Le déchaussage devrait être inclus dans tout dispositif de sécurité avalanche.
Les autres points qui ne sont pas abordés et qui me semblent importants concernent la protection contre les chocs, contre la compression et enfin le volume d'air apportés par l'airbag.
Y'a du boulot !

» Par jacky05, le 23.04.2016

Bonjour
Une piqure de rappel sur l'efficacité des airbags, mais je penses que les possesseurs d'airbags étaient déjà conscient de son efficacité, c'est un plus, et 10% de chance supplémentaire ce n'est pas négligeable.
Bonnes randos avec ou sans airbag.

» Par François, le 23.04.2016

10% de chances de survie ou 2 fois moins de chance de mourir? ;-)
Pour l'effet ancre je viens de voir je ne sais plus où qu'il est en train de sortir un système d'ouvertures des fixes (ski ou snow) couplé au déclenchement de la poigné de l'airbag.
Bien entendu, c'est sûr que si c'est pour le pretexte de skier plus dangereux, ça sert pas à grand chose.

» Par laurent delalpe, le 24.04.2016

Quand y aura t' il une norme de sécurité sur le seuil de rupture (effet d' ancre tant que le ski est toujours relié à la jambe ou la chaussure) des leashs en ski de rando ?

Comme skieur tranquille,je n' ai toujours pas compris si les leashs dynafit fournis avec les fix aller se "romprent" pendant une traction forte si je suis pris dans une avalanche................beaucoup de skieurs se posent cette simple et peut-être vitale question.

» Par bobo, le 24.04.2016

Laurent, la réponse est officiellement non. www.skitour.fr/forum/read_236042_5.html?goto=284215#goto

» Par laurent delalpe, le 24.04.2016

merci Bobo pour cet éclaircissement.

» Par Roland Garric, le 25.04.2016

Merci pour toutes ces mises au point.Question : concernant le problème de l'effet ancrage des skis favorisant l'ensevelissement y-a-t-il une évaluation de ce risque en fonction de la différence lanières ou stop-skis?

» Par berny, le 25.04.2016

@delalpe: le problème c'est que ce n'est pas une traction forte et que "l'effet flottaison" se joue sur des différences de pressio/granularité très très faibles. Donc à mon avis, il n'est pas possible de tarer la rupture des lanières :-(

» Par alexxii, le 25.04.2016

bonjour,
Pour avoir été "coffré" cet hiver et avec un déclenchement d'airbag, je souhaitais indiquer qu'heureusement les skis ont déchaussés ce qui m'a permis de rester en surface.
Mon équipier qui a déclenché également son airbag mais dont les skis sont restés attachés est parti au fond.
Heureusement retrouvé sain et sauf grâce à l'arva.

» Par François, le 25.04.2016

comme quoi...
Ca y est j'ai retrouvé le lien pour ce projet de "cut-away" pour les skis : www.avalanche-float.com/

» Par bens, le 26.04.2016

Euh c'est peut-être la "dernière étude" mais il faut garder en tête qu'elle est déjà ancienne (2014) et qu'elle se base sur des chiffres encore plus anciens (entre 1990 et 2005)
Bon on n'a rien de mieux à se mettre sous la dent alors c'est quand même intéressant et, à mon point de vue, ça correspond à peu près à l'idée que je m'en faisais à la lecture des accidents de ces dernières saisons.

Personnellement je serais très intéressé par une étude comparative de l'efficacité des nouveaux systèmes (nettement plus légers) par rapport aux classiques (et lourds) Snowpulse et ABS.
> est-ce que quelqu'un a déjà lu quelque chose à ce sujet ?


VTT de montagne