Accueil > Actu > Ski de randonnée > "La Trace à Léo", voie royale vers le ski de rando

"La Trace à Léo", voie royale vers le ski de rando - Ski de randonnée

 
+8
28 votes

"La Trace à Léo", voie royale vers le ski de rando

Proposé par Jeroen le 04.03.2016, publié le 04.03.2016 :: www.ledauphine.com :: 982 clics :: 5 commentaires :: Ski de randonnée

Le ski de randonnée, c’est dur, c’est dangereux, réservé à une élite. Tous ces clichés, Claude Devalle et Léo Viret en ont soupé. À leur niveau, ces deux habitants de Névache veulent changer l’image de la discipline. Voilà pourquoi ils viennent de créer “La trace à Léo”, un itinéraire accessible à tous ceux qui savent skier hors-pistes »

Commentaires

» Par bebere73, le 05.03.2016

Belle initiative sur le principe, mais (parce qu'il y a un mais) quelques phrases dans l'article montrent bien les dérives que peuvent avoir ces "traces":
- "un itinéraire accessible à tous ceux qui savent skier hors-pistes": si savoir skier hors-piste c'est se renseigner sur les conditions, le topo, savoir utiliser son matériel (DVA pelle sonde) OK, mais quelqu'un qui est déjà descendu 2-3 fois hors des pistes en accès depuis un télésiège va aussi estimer qu'il/elle sait skier hors-piste... et peut-être foncer tête baissée dans la trace déjà faite pour sa 1ère rando. Pas vraiment la voie royale vers le ski de rando je trouve...
- "Les skieurs suivants n’ont qu’à la suivre pour parvenir au sommet.": idem, assistanat et risque d'"endormissement" sur une trace déjà faite. Bien sûr c'est valable partout, quand je vois le nombre de personnes qui sont montées aujourd'hui à Chamechaude (risque 4 en Chartreuse), y en a sûrement quelques-uns dans le lot qui ont du se dire "il y a une trace c'est bon" sans se poser de questions, ni peut-être même savoir que le risque était de 4.

» Par jiel, le 05.03.2016

et tous les autres qui ont fait la trace sans se faire plus de soucis ....

» Par jacques Tardy, le 10.03.2016

Pour rejoindre vos deux commentaires :
- la sécurité est primordiale, la plupart des skieurs n'ont pas reçu de formation "hors piste" (beaucoup dans ma famille !) et pas de formation randonnée. Même si ce sont des évidences sur ski tour, un rappel est toujours utile au delà de la mention légale "non sécurisé" "sous la responsabilité des randonneurs",
- étant débutant et ne connaissant pas certains endroits, j'apprécie un itinéraire bien repéré, voire tracé qui va éviter les zones les plus à risque. Donc, merci pour ces initiatives celle là et par exemple Méribel 73.

» Par axar, le 10.03.2016

Mais le pire c'est le nom de ce truc: ce "à" me pique les oreilles et me brûle les yeux. ;-)

» Par bebere73, le 12.03.2016

@jiel: c'est clair, des fois je me dis qu'une bonne étoile veille sur Chamechaude...
@jacques Tardy: tout à fait d'accord, les itinéraires de rando tracés et "quasi sécurisés" sont intéressants pour les débutants ou par risque très marqué. J'aurais aimé en rencontrer plus au début (ça commence à éclore un peu partout dans les stations, à Areches, à Chamrousse...) , de même que les zones dédiées à la recherche Arva (sommet des pistes de Valloire par exemple), le temps de vraiment se former au hors piste.
Ici il s'agit d'une trace complètement dissociée d'un domaine skiable (sécurisé) et elle est presque présentée comme sécurisée, ce qui à mon avis apporte pas mal d'ambiguïtés. Plutôt que de se lamenter en constatant une stagnation voire une baisse de la consommation de forfaits, les stations devraient mettre l'accent sur cet aspect formation/sécurité.


VTT de montagne