Accueil > Actu > Nature et Ecologie > mardi 01 mars à 20h55, Arte: LA MONTAGNE, NOUVEL IBIZA ?

mardi 01 mars à 20h55, Arte: LA MONTAGNE, NOUVEL IBIZA ? - Nature et Ecologie

 
+31
35 votes

mardi 01 mars à 20h55, Arte: LA MONTAGNE, NOUVEL IBIZA ?

Proposé par MartinB le 25.02.2016, publié le 25.02.2016 :: www.arte.tv :: 1338 clics :: 21 commentaires :: Nature et Ecologie

Depuis une cinquantaine d'années, les Alpes ont été livrées au tourisme de masse hivernal, avec des ravages écologiques patents sur la faune, la flore et le réseau hydrologique. Après l'absurdité des canons à neige, les sommets sont aujourd'hui menacés par de nouveaux "concepts" marketing : on mise sur le luxe, l'après-ski, les activités sportives extrêmes en intérieur. »

Commentaires

» Par colorado, le 25.02.2016

"Après l'absurdité des canons à neige"...J'hallucine...
Comme d'habitude, je déplore le parti pris "écolo-bobo" de Arte et de skitour...
Soyez en phase avec vos idéaux, devenez paysans bio et venez repeupler les montagnes!

» Par Etienne -H-, le 26.02.2016

Et biiiiim! "Ecolobobo" , le nouvel anathème bien bien réac, lancé au premier commentaire. Quelle médiocrité !

» Par sandrine, le 26.02.2016

on va peut être attendre la diffusion de reportage.....
ensuite on pourra "s’exprimer"

» Par NIMBY, le 26.02.2016

Le public CSP+ d'Arte est tout de même assez proche de la définition du bobo ecolo. On imagine bien le citadin CSP+ achetant du bio dans la petite boutique au pied de son appartement haussmanien. Arte ne doit pas être beaucoup regardé au fond des vallées alpines.
Neanmoins, même s'il ne faut pas attendre des miracles d'un reportage TV, il est tout de même preferable de l'avoir vu pour donner un point de vue.

» Par Nemo, le 26.02.2016

Je suis paysan bio, en montagne, et je confirme "l'absurdité des canons à neige" et tout le reste. :-)

» Par OS02, le 26.02.2016

Quelques fois il faut voir la réalité et ouvrir les yeux. Ayant vécu dans différentes stations de Tarentaise, il faut vraiment avouer que depuis une dizaines d'années ça à changé. Resto d'altitude musique plus que violente et forte, 80% des gens de ces resto totalement ivre du soir au matin et inversement et tellement d'autres choses! Heureusement une majorité de "petites stations familiales" n'en sont pas encore la. J'espère que cela va durée...

» Par rétro, le 26.02.2016

Bonjour
J'ai beaucoup aimé skier en Tarentaise , en plus de la rando, mais depuis deux années je ne reprends plus de forfait saison: pollution sonore du type la folie douce et ses émules , des gens bourrés sur des pistes ou il faut serrer les fesses quand les mêmes passent sur vos skis ou ceux des enfants Ibiza et les bronzes culs de l'été sont importés en montagne!
Je crains que la poule aucx oeufs d'or ne se suicide sans s'en rendre compte

» Par Pou, le 26.02.2016

C'est un reportage déjà disponible sur internet depuis quelques temps. C'est évidemment orienté mais aussi très intéressant. Je pense notamment à une station de ski familiale autrichienne qui a fini par fermer et s'est reconverti vers la pratiquant du ski de rando. Le gestionnaire explique que leur vie a changé... en beaucoup mieux. Très instructif sur ce que pourrait être une autre forme de tourisme même si on ne peut pas généraliser.
Les effets des damages intensifs entrainant une compression et une imperméabilisation des sols sont aussi présentés. ça donne à réfléchir.
Surtout, il faut regarder jusqu'au bout, l'autrichien que l'on voit dans le teaser est assez génial (2nd degré), son "discours de clôture" est hallucinant, tout en provocation.

» Par papusa, le 26.02.2016

Ce documentaire ne serait a pas une re-dite de celui-ci ?
http://www.dailymotion.com/video/x1ep5zk_l-argent-de-la-neige_news

» Par herge, le 26.02.2016

+1 avec papusa, je pense qu'il s'agit effectivement de ce documentaire plus ancien mais tout aussi instructif. Ils parlent d'ailleurs du ski de rando en disant que peu de gens sont prêts à faire cet effort sportif. Les points de vue de l'autrichien sont assez provocateurs effectivement, on a le cliché de l'homme qui pense qu'il va dominer sans souci la nature...

» Par Paskly73, le 26.02.2016

à Nimby, colorado et autres écervelés (ou trolls?)
Toujours les mêmes lieux communs sur les "bobos-écolos"...ça lasse!
Il n'y a pas que dans les villes que des gens ont un cerveau entre les oreilles! Il se passe aussi des choses dans les campagnes (voir par exemple "carnets" du même nom sur France inter (ben oui désolée, pas sur NRJ!)
Quand au magasin bio en bas de l'appartement haussmannien...quels clichés! Pour info le groupe Satoriz est né à Albertville (capitale de la bobotude?) et la première AMAP du beaufortain, née à Beaufort donc a vu le jour cette année.
N'en déplaise à ceux qui en sont restés aux années 80 du "vive le "progrès", les pesticides et les canons à neige", les choses bougent! Elles bougent même très vite car les conséquences de la bêtise humaine sont de plus en plus visibles (sauf pour les aveugles bien entendu!)
Quant à devenir paysans tu ne crois pas si bien dire! là aussi ça bouge. Il y a de plus en plus d'ex citadins dans les formations agricoles! Qui ont bien du mal à trouver des terres dans certaines régions (comme les Alpes) à cause de la spéculation immobilière et foncière.

» Par MartinB, le 26.02.2016

Je suis complètement d'accord avec Paskly73. Je suis même prêt à me faire catégoriser de bobo-gaucho-intello-etc. pour soutenir un service public de qualité, comme le propose Arte, ce qui n'est pas le cas de toutes les chaînes publiques et privées, idem pour la radio.La TV ne doit pas seulement être l'opium du peuple....
Du reste, il ne s'agit pas seulement de critiquer le tourisme hivernal "de masse", mais de proposer aussi des alternatives à ces usines à ski. Un ami-collègue formule quelques pistes ici: http://www.ppur.org/produit/750/9782889151516 (désolé pour la pub...). Bonne lecture!

» Par groll (le troll qui sent), le 26.02.2016

" Arte ne doit pas être beaucoup regardé au fond des vallées alpines."

ça fait avancer le débat, ça c'est sûr...

» Par Bboy, le 27.02.2016

Heureusement, le changement climatique va mettre un terme à cette exploitation/destruction commerciale de la nature. Quel paradoxe.

» Par PhR05, le 28.02.2016

" l'argent de la neige" vaut la peine de prendre le temps de le regarder : où l'on peut comparer la big compagnie de France ( l'effet wwaaaaaouuuhh integré et programmé ) et la less big compagnie d'Afrique, le développement local pour "tous" ... qui s'adapte à toute situation climatique ... où encore l'avis d'une experte de l'écologie du milieu sur l'enneigement artificiel ... où aussi les amateurs de peaux de phoque ( réfractaires aux packages extensifs ) il leur restera toujours... la Laponie .

» Par Clems, le 29.02.2016

Bonjour à tous,

La montagne comme nouveau lieu de fiesta…

Je prends deux exemples : Le mondial des Deux Alpes et les lounge-bars aux bords des pistes.

Le mondial du ski et du snow aux Deux Alpes a causé de nombreux débordements. Etant étudiant quand il existait, avec mes potes, on se faisait arrêter à chaque fois qu’on y montait.
La haut c’était la grosse tawa. Plus trop de respect comme par exemple des mecs fumant de gros jogos dans le Jandri. Etant jeune, je trouvais ça presque cool mais maintenant que je suis père de famille, je trouve ça un peu trop. Des mecs saouls et pétés sur les pistes difficiles à gérer. Recrudescence des accidents (mais bon ça, ça gonfle le CA de certains, hein Mr Bernard)
Le soir il y avait aussi de nombreux débordements dans la station. Le mondial était devenu une teuf sur deux weekends (ski et snow) avec effectivement beaucoup de came et d’alcool.
La partie visible était sur le glacier et le soir tard dans la nuit avec souvent l’intervention des gendarmes du secteurs.
Je n’imagine pas les locaux dans lesquels étaient logés les fêtards…
Officiellement, il me semble que cet événement a été arrêté à cause des nombreux débordements en tout genre et de grosses saisies de came.

Ensuite les lounge-bars. C’est le truc qui me gonfle le plus. Musique à bloc et gonzes complétement saouls sur les pistes. La musique encore ça reste localisé. Mais par contre un mec chaud sur des skis… J’ai deux gosses en bas âge et je peux vous dire que je sers les fesses les jours de forte influence et de beau ciel bleu. Pas plus tard que ce weekend à Chamrousse, je discutais avec une copine de l’esf de la haut qui me disait qu’effectivement enseigner aux enfants devenait de plus en plus dangereux. Ces dernières années, il y a eu une forte augmentation des collisions la plus part du temps des touristes bien imbibés étant passés par le bar avant…

J’adore les stations mais je regrette beaucoup ce qu’elles sont devenues de nos jours : un lieu de fiesta justement avec une grande part de leur clientèle qui ne vient que pour se défouler sans une once de respect.

» Par Clems, le 01.03.2016

Le lien de Papusa fait vraiment réfléchir...
Merci pour ton partage.
C'est sûr que de ce point de vue, on a vraiment envie de stopper l'hémorragie.
Et le maire d’Ischgl me fait vraiment penser aux traders sans scrupules…
A gerber son discours.
Quel co….

On verra bien ce soir la suite…

» Par NIMBY, le 02.03.2016

Alors ? C'est passé sur Arte. Qu'en penses les bobos d'Arte ?
Pour ma part, je ne regarde pas la boite a image, me chauffe au bois et fait pousser mes legumes. Je ne peux donc pas connaitre les trucs de bobo 'ecolo genre Satoriz. Mais j'imagine bien le genre a envoyer du gros sur le prix dans un emballage bio machin bidule.

» Par latalau, le 02.03.2016

Quelle déception ce reportage. Fouillis où tout est évoqué sauf l'essentiel, à qui tout cela rapporte réellement ?
Les 20 premières communes les plus endettées de France sont des stations de ski. Qui va payer ?
L'aspect économique n'est pas traité dans ce reportage. Dommage.

» Par PhR05, le 02.03.2016

le format du documentaire est courant : succession de points de vue et réalisations très diverses, et au cœur du sujet dans les Alpes; après on a envie d'un débat, mais peut-il y avoir débat entre les entrepreneurs, promoteurs et dépendants économiques, aujourd'hui inquiets dans le champ du tourisme ski, et condamnés à une fuite en avant , et de l’autre des gens vertueux sur le DD, issus du local ici, mais qui ont en général du mal à pérenniser et/ou généraliser leur modèle de développement (sauf au Vorarlberg, entre autres). m
Mais par contre tout le monde peut s'interroger sur les dérogations à des normes et à des engagements de DD, protection de l'environnement , nécessaires aux premiers pour leur viabilité ou survie économique

» Par Bboy, le 03.03.2016

Ce mec de la Caisse des Dépôts est vraiment à gerber.
Comment refaire les conneries des golden sixties au XXIème siècle. Avec le sourire narquois et conviction.


VTT de montagne