Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Quel avenir pour une montagne sans neige ?

Quel avenir pour une montagne sans neige ? - Nature et Ecologie

 
+21
31 votes

Quel avenir pour une montagne sans neige ?

Proposé par Alainvdl38 le 28.12.2015, publié le 28.12.2015 :: www.codezero.fr :: 774 clics :: 19 commentaires :: Nature et Ecologie

Une série d'éléments de réflexion »

Commentaires

» Par k1200rs, le 28.12.2015

Dans cet article pas de chiffres sur l'endettement des stations de ski alors que c'est le talon d'Achille de ces villes et villages.

Je vous invite pour vous rendre compte de l'ampleur du risque à consulter ce lien...gonflez vos airbags...la chute sera dure.

http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/classement/villes/dette

En bref, sur les 50 communes les plus endettées en France (par tête d'habitant) seules 4 ou 5 ne sont pas des stations de ski...!!!!!

Il faut aussi savoir que ce tableau est en réalité plus noir qu'il n'y paraît puisque dans beaucoup de stations les remontées sont gérées par des sociétés d'économie mixte dont le niveau d'endettement n'est pas comptabilisé dans cette liste.

Une saison ou quelques saisons sans neige, une remontée des taux d'intérêt et le modèle explose ce qu'il est déjà en train de faire pour une dizaine de stations (voir le rapport de la cour des comptes).

Après le sauvetage des banques, sauvetage des stations de ski?

J'ai aussi lu le dernier rapport publié par l'association des stations de ski...tout va bien, eux ils ne voient rien venir...Il faut juste investir plus...

» Par codezero, le 29.12.2015

Merci pour ces précisions. Je suis l'auteur du sujet sur codezero.fr. Merci aussi à celui qui l'a relayé. N'hésitez pas à enrichir le débat en commentaires, vous ne serez pas spamé. Sur twitter, on m'a également fait remarquer qu'il fallait prendre en compte les recettes par habitants. Effectivement, si on aborde l'aspect économique, faire le bilan recette/dépense est essentiel.

» Par herge, le 29.12.2015

Attention aussi car la dette par habitant ne veut pas forcément dire grand chose, on a ici des villes/villages (je pense par ex à St Christophe en Oisans) avec peu d'habitants à l'année (et dont le chiffre explose durent l'hiver ou l'été, c'est selon la station) donc le chiffre est forcément très élevé...Comme indiqué aussi ci dessus, une dette peut être élevée seulement si il y a des recettes en face et c'est là le pb pour certaines stations qui iront dans le mur.
Je suis étonné de ne pas trouver Levallois Perret, il me semblait que c'était une des villes les plus endettées.

» Par codezero, le 29.12.2015

Bonne remarque, oui, cette absence de Levallois Perret... si les stations font vraiment pire, c'ets pour le coup inquiétant... :=)

» Par codezero, le 29.12.2015

Au delà de l'aspect économique, c'est l'évolution des mentalités et des usages qui est abordé. Il y a un très intéressant témoignage sur la page FB de Humans of Chamonix à propos du transport de neige par hélicoptère qui reste quand même aux yeux de beaucoup le summum de l'aberration.

» Par JM, le 29.12.2015

Je vais me faire l'avocat du diable : en quoi "le transport de neige par hélicoptère est le summum de l'aberration" et que l'on trouve normal le ravitaillement des refuges (et l'évacuation des ordures laissés par les alpinistes et randonneurs, protecteurs farouches de l'environnement /j'en suis un !) par les mêmes hélicoptères ! Les effets sont les mêmes : émissions de carbone inutiles ...

» Par k1200rs, le 29.12.2015

@JM effectivement, ça mérite débat. Disons que déplacer de la neige semble plus choquant que de monter de la nourriture, mais c'est évidemment discutable.

» Par Vivagel, le 29.12.2015

Ben disons qu'au premier abord il semble qu'il n'y a pas assez de neige à cause de l'effet de serre dû à la consommation excessive de pétrole, donc brûler encore du pétrole pour amener de la neige pour tenter de compenser plutôt que de diversifier les activités apparaît choquant et comme le comble du crétinisme en première réaction à chaud, à juste titre ou pas je n'en sais rien je n'ai pas envie d'approfondir l'analyse, si quelqu'un veut s'y coller...

» Par Pat, le 29.12.2015

Faut il vraiment entrer dans le débat écologique pour ces transport de neige par hélico?
J'entends par là que transporter de la neige est déjà une aberration dans le principe.
De plus ces quelques m3 de neige vont ils apporter quelque chose de vraiment significatif sur le terrain. Tout au plus quelques dizaines de m² de liaisons. Les conditions sont tellement bidons que déchausser et faire quelques mètres en marchant ne changerait certainement pas grand chose au final.

» Par codezero, le 29.12.2015

On est tous d'accord pour dire que le transport de neige est un aberration mais c'est une logique de consommation qui règne. Le touriste dont il faut extraire le moindre € doit pouvoir disposer du minimum enneigé pour justifier qu'il reste et qu'on le fasse payer (location, forfait, etc...). D'où la nécessité absolue d'avoir ne serait-ce qu'un bandeau neigeux.

» Par _pierre_, le 30.12.2015

"On est tous d'accord pour dire que le transport de neige est un aberration mais c'est une logique de consommation qui règne" : non, on n'est pas tous d'accord ! Je suis pour le damage des pistes en station et ne pense pas être le seul...

Si tu es contre tout l'écosystème des stations de ski et des vacances loin de chez soi en général, n'oublie pas de t'intéresser à la consommation de pétrole à la journée d'un skieur de rando par rapport à un skieur de station à la semaine qu'on rigole un peu ? :) Attention aux arbres qui cachent la forêt...

» Par mathu, le 30.12.2015

Certes le déplacement de la neige par hélico peut paraître farfelu mais entre faire tourner quelques hélicos les années sans neige ou faire tourner des centaines de dameuses et chasse neige les années avec , je pense que le bilan carbone de l'année sans reste malgré tout meilleur.....

» Par Pat, le 30.12.2015

@ Pierre
Tu occultes le ratio skieur de rando à la journée/ skieur à la semaine. 1/100, 1/1000 ou .....?
Tu ne tiens pas compte non plus de la logistique nécessaire au skieur à la semaine (camion livraison, évacuation des déchets, chauffage au fuel peut être, ect....). Et s'il y en a 200 qui prennent la voiture 1 fois par jour pour chercher une baguette à 3kms, là c'est le jackpot!

» Par surftof, le 30.12.2015

Il serait bien d'avoir le nombre d'habitants pour ces 50 communes...
D'en définir le montant de la dette par commune et de la comparer dans un classement national...je ne suis pas sûr que la dette des stations soit si prépondérante que çà par rapport à niveau de dette global...peut être que je me trompe...
Quoiqu'il en soit...cela n'empêche pas de réfléchir pour nos stations à leur reconversion !
Nota : je ne suis pas pro-station

» Par k1200rs, le 30.12.2015

@surftof
Ben à mon avis non. La dette totale d'une ville ou commune n'a, à mon avis, aucun intérêt. Il est par exemple évident qu'une grande ville a une plus grande dette qu'une station de moyenne montagne. Il est évident qu'une ville comme Paris a un plus grande dette que La Clusaz et c'est normal étant donné le nombre d'habitants. La dette par habitant est très pertinente car en cas de difficulté de remboursement après une chute des revenus (quand par exemple pas de neige) elle montre le degré d'exposition de chaque habitant. Car en définitive ceux qui supporteront les coûts de la dette, si les revenus chutent et ne sont plus suffisants pour payer intérêts ou capital, seront les habitants et le risque est proportionnel à la dette par habitant.

» Par Surftof, le 30.12.2015

Je suis d'accord avec l'exemple d'une grande ville. Néanmoins je reste intéressé par la vision macro de la dette des stations/communes par rapport à une dette globale des communes...si quelqu'un a l'info

» Par codezero, le 31.12.2015

Salut à tous, le "on est tous d'accord" était une expression. Bien évidemment, je lis avec intérêt vos positions à tous. Je ne suis pas un anti-station, j'y ai passé beaucoup de temps, j'ai également travaillé dans l'industrie du ski. Mon job aujourd'hui est d'observer les tendances, les changements dans les comportements (en ce qui concerne le sport) et de proposer une analyse. Dans l'avenir proche, le facteur environnemental sera prépondérant, y compris en termes d'image. De plus le manque de neige risque de perdurer. En ce sens, amener de la neige par hélico semble court termiste. Au minimum. Passez de bonnes fêtes

» Par _pierre_, le 02.01.2016

Évidemment que c'est "court-termiste" ! C'est un plan C car certains sont au pied du mur pour sauver leur business ! Mais je répète, cela existe depuis les années 80/90, juste qu'avant ça passait inaperçu car moins de moyens de communications.
Comme écrivait mathu, quelques heures d'hélicos les mauvaises années contre des milliers de dameuses tous les jours de saison, faut voir... Personnellement je préfère attaquer le quotidien, où c'est plus dur de sortir de sa zone de confort : éviter les emballages (inutiles) à base de pétrole, acheter local, covoiturer au max, etc. ; ça aura plus d'impact sur notre environnement global... Ce qui me "permet" de farter mes skis régulièrement en toute sérénité et de voyager à l'autre bout de la planète si j'ai envie :D

» Par PhR05, le 02.01.2016

la page FB de Humans of Chamonix constate l'enneigement de(s) piste(s) des Houches par hélico; altitude 1050-1900 m, "été-hiver" qu'ils disaient.
Les Houches je connais depuis 50 ans; des noël sans neige, c'est toujours arrivé; rien, mais alors rien, à peine le téléski de Bellevue ouvert en 1963. puis il y eu l'enneigement artificiel du bas de la piste bleue retour station, au milieu de l'habitat permanent, avec le bruit de soufflerie à 5h du mat; puis il y eu la réhabilitation et l'enneigement artificiel intégral de tout le domain'skiable, défrichement exponentiel de la forêt, les sentiers transformés en routes, construction de retenues, puis il y a eu les positions pro -environnement des maires successifs, les PPDD( pluri-annuel de développement durable)

C'est quoi la suite ?


VTT de montagne