Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Ski et réchauffement: comment les stations s'adaptent (ou pas) aux aléas de la neige

Ski et réchauffement: comment les stations s'adaptent (ou pas) aux aléas de la neige - Nature et Ecologie

 
+19
29 votes

Ski et réchauffement: comment les stations s'adaptent (ou pas) aux aléas de la neige

Proposé par k1200rs le 12.12.2015, publié le 12.12.2015 :: fr.news.yahoo.com :: 785 clics :: 2 commentaires :: Nature et Ecologie

L'article discute des impacts prévisibles sur les stations et l'activité 'ski'. Ce n'est pas un très bon article, il ne recevra pas le prix Pulitzer 2015, mais il a au moins le mérite de discuter de sujets que beaucoup (en montagne) évitent d'aborder car trop d'argent, de capitaux et d'investissements en jeu (dont des prêts bancaires sur investissement qui atteignent parfois 3 ou 4 fois le chiffre d'affaire pour certaines stations....).

Prévision d'une catastrophe annoncée: un manque de neige, un raccourcissement de la durée de la saison, un surendettement de beaucoup de stations (taper "endettement stations de ski" dans Google) et une remontée des taux mettront à mal beaucoup de stations.

Extraits de l'article:
"Depuis 1960, les Alpes françaises ont connu un abaissement de 30% des quantités de neige sur 30 ans et gagné 1,6 degré, selon l'Observatoire régional des effets du changement climatique.
La limite pluie/neige pourrait remonter de 450 à 600 mètres dans les prochaines décennies et la nature des avalanches changer, précise Thierry Lebel, directeur du Laboratoire d'étude des Tranferts en Hydrologie et Environnement de Grenoble, au coeur des Alpes." »

Commentaires

» Par Tanpat, le 13.12.2015

La station la plus au Sud de France a comme grand projet d'agrandir leur retenue d'eau, d'étendre le circuit de canons, de construire une nouvelle salle des machines et tout ceci après avoir acheté récemment trois dameuses. En lisant les rapports, le remplissage de la nouvelle retenue n'est pas certain en fonction des intempéries et captages utilisés. Quand on sait qu'on se trouve à quelques kilomètres de la grande bleue et avec le réchauffement confirmé de la planète on peut s'attendre à des hivers moins rudes et des intersaisons douces qui ne sont certainement pas optimum pour la production de neige. Je me demande jusque où on peut aller dans ces projets qui ne paraissent plus du tout adaptés à l'évolution de la planète.

» Par k1200rs, le 13.12.2015

Pour répondre à la dernière question: jusqu'au surendettement...puis ne pouvant plus rembourser les prêts, les communes/sociétés des remontées ou les banques se tourneront vers l'état en prétextant un 'impact du changement climatique...non prévu' pour renflouement. Ça c'est déjà vu et produit plusieurs fois dans le passé, on se dit qu'en dernier ressort l'état paiera. Le chantage, une fois de plus, marchera, vous et moi allons sans doute renflouer les caisses de cette fuite en avant au profit de quelques-uns. A remarquer que le conseil d'état a déjà épinglé toute une série de stations surendetteés (voir dans Google) et certaines de ces stations ne peuvent déjà plus rembourser donc ceci n'est pas de la science fiction catastrophiste, cela se passe maintenant.


VTT de montagne