Accueil > Actu > Politique et Société > Un alpiniste suisse condamné pour avoir abusé de l'hélico du PGHM

Un alpiniste suisse condamné pour avoir abusé de l'hélico du PGHM - Politique et Société

 
+35
35 votes

Un alpiniste suisse condamné pour avoir abusé de l'hélico du PGHM

Proposé par jc69 le 19.06.2015, publié le 19.06.2015 :: www.ledauphine.com :: 1025 clics :: 15 commentaires :: Politique et Société

Le 18 mars dernier, il avait affirmé être victime de gelures pour susciter l’intervention des secours alors qu’il effectuait avec un ami l’ascension des Droites (4.001 mètres d’altitude)
1500 € pour un retour maison en hélico, ce n'est pas trop cher payé. »

Commentaires

» Par Vivagel, le 19.06.2015

C'est triste que des gens prennent les secours pour des taxis.
Mais c'est triste aussi que le PGHM se comporte plus en gendarme qu'en secouriste. Il ne faudrait pas que ses membres n'y viennent que dans le but de pratiquer la montagne, en perdant de vue l'objet de la mission de ce service.
Car c'est très hypocrite de la part du PGHM de dire qu'ils n'ont pas porté plainte et se sont contentés de transmettre l'affaire au procureur !
Ils baissent dans mon estime sur ce coup-là.

» Par Chouac, le 19.06.2015

Hop Hop Hop, le PGHM est là pour établir des procédures judiciaires, certes liées à la pratique de la montagne, n'oublions pas que les accidents peuvent être le résultat d'infractions pénales, comme les blessures involontaires ; c'est précisément ce côté enquêteur qui différencie les membres du PGHM des pompiers.
Il est donc tout à fait logique est c'est même une obligation légale faite à l'officier de police judiciaire du PGHM de rapporter la commission d'un délit au Procureur de la République.

» Par Phil'Ô, le 19.06.2015

Je pense que telle est la voie du milieu :cool:

Pour conserver les secours gratuits pour tous en France, il faut pouvoir sanctionner ceux qui abusent de ce système...

» Par GEGE38, le 19.06.2015

Article 40 du Code de Procédure Pénale...il n'y a aucune hypocrisie de la part des services de gendarmerie,mais une obligation d'informer le Procureur de la République de ce qu'une infraction a pu être commise.
Ils remplissent leur obligation.
Comme ils le font en portant secours...

» Par laurent38, le 19.06.2015

Si les gendarmes des PGHM sont secouristes et guides, ils sont également gendarmes APJ et OPJ, donc enquêteur. Avant d'être secouristes (et même s'ils sont - pour la plupart - rentrés en gie pour la montagne), ils sont néanmoins gendarmes. Comme dans tous secours bénins, graves et techniques, une enquête est diligentée à chaque intervention. L'autorité judiciaire et administrative (si Choucas ou Dragon décolle, la préfecture est, comme il l'est prévu, avisée). L'enquête est là pour découvrir les causes de l'accident, constater si le sinistre est subjectif ou objectif ; bref pour certaines interventions, contrairement a ce que beaucoup croient, les gendarmes des PG grattent aussi du papier. Et bon nombre de victimes ou familles sont satisfaites de savoir que le boulot en aval a été aussi effectué (responsabilité, n'oublions pas que les assureurs mettent leur grain de sel sur les accidents et qu'ils peuvent aussi se baser sur les PV des secouristes. Si procès, les avocats des parties prenantes disposent aussi du dossier. Différence énorme avec les pompiers qui eux, ne sont pas habilités pour effectuer les enquêtes. Sur le coup imputable au Suisse, ils ont fait tout simplement leur travail.

» Par laurent38, le 19.06.2015

Petit oubli.
Les gendarmes sont le trait d'union entre la personne secourue et le Proc. Le PV rédigé est soumis à l'autorité judiciaire qui décidera des suites ou non à donner. Les gendarmes constatent, l'autorité judiciaire décide...

» Par Nemo, le 19.06.2015

Moi je trouve juste que c'est pas cher payé

» Par Oklaoma, le 19.06.2015

A priori la condamnation ne parle pas d'abus de secours, mais de mensonge dans l'alerte... Si le type avait pas balancé ce bobard, mais simplement dit qu'ils étaient crevés, perdus et pas forcement bien équipés pour un bivouac, sans doute que le PG les aurait récupérés aussi... C'est le mensonge qui a été puni, pas le fait d'avoir besoin d'aide dans les droites pour telle ou telle raison...

» Par suptilité, le 21.06.2015

moi , j'aurai dit à la barre des accusés, mes doigts non pas gelés grace à l'intervention du PGHM, il était moins une! grace à eux! Ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir??
C'est délicat certes mais personnes ne mentionne que les réstrictions budgétaires liés à l'austérités obligent les pouvoirs publics à regarder les dépenses d'interventions de + près...et donc les abus... mais n'oublions pas que ce sont nos impôts...en tant que français je n'ai pas à payer une deusième fois!

» Par Pascal, le 23.06.2015

C'est intéressant de voir les gendarmes du PGHM devoir passer outre le devoir de réserve quand on se moque d'eux ouvertement. Et pardi !
Ils sont montagnards, guides, secouristes et gendarmes. Pas idiots, non plus.
De devoir payer une amende ( 3000 euros, dont la moitié avec sursis ) montre que le jugement est plutôt modéré. Les amendes encourues bien supérieures.
Le début de l'article précise :
« L’alpiniste, âgé de 31 ans et résidant à Berne, était jugé pour «fausse divulgation de renseignements afin d’engager des secours», un délit passible de deux ans de prison et 30.000 euros d’amende. »
On remet par là les choses à leur place : si on appelle au secours, pas d'histoires, les faits et eux seuls. L'appréciation du PGHM concernant les dangers objectifs en jeu est connue et reconnue.
Le groupe sauvé doit ( je l'espère ) se sentir bien petit.
Si on appelle le PGHM on doit le faire en confiance, somme toute, ils sont la dernière instance si problème.

» Par jpc, le 24.06.2015

@Pascal: pourquoi dis-tu que les gendarmes du PGHM sont "passés outre le devoir de réserve" ? (En l'occurrence, je ne vois pas d'acte de ce type)

» Par Pascal, le 25.06.2015

@jpc

Je veux dire que les Gendarmes du PGHM n'ont pas l'habitude de communiquer les détails du comportement des alpinistes sauvés.
Peut-être suis-je imprécis avec le devoir de réserve, auxquels cas. les lecteurs rectifieront d'eux-mêmes.

Bonne journée

» Par jiel, le 25.06.2015

@Pascal
En l’occurrence, tu utilises par 2 fois le mot "sauvé" (groupe sauvé et alpinistes sauvés) et s'il y a eu sanction c'est bien parce qu'il n'y a pas eu de réel sauvetage ...

» Par Pascal, le 26.06.2015

@jiel
si on doit mettre les points sur les i, je dis : Une opération de sauvetage a eu lieu. Elle n'était pas motivé par une mise en danger. Pour la déclencher on a menti. Ce n'est pas pratique de prendre le PGHM pour des imbéciles.
Merci de comprendre. Même anonymement.

» Par thierry poncot, le 28.06.2015

il y a quelques années : Glacier du milieu Aiguille d'argentière / Nous avons récupéré un gas au fond de la rimaille en bas de la portion raide du couloir.
On a appelé le PG . L'hélico a tardé à venir car était sur un autre secours et le second hélico dispo avait un problème technique et était en maintenance
Notre blessé était encore vivant quand nous l'avons récupéré Ca n'a pas été simple.
L'hélico est arrivé très tard. Mais on les comprend : ils travaillent eux, pour nous permettre de faire mumuse. `
A titre perso je trouve que les gens qui se cachent derrière des pseudos pour dauber sur le PG ont encore un peu de chemin à faire .
Donc le PG était sur un vrai secours et j'espere que notre bléssé s'en est sorti.
Maintenant quand chaque minute compte je trouve totalement inadmissible que certains utilisent l'hélico comme un taxi. Ou alors ils font UBEr et ils payent ... :
Vous trouvez normal d'aller chercher un gugusse a la Brenva parce qu'il a une lésion du genou et de le poser au parking parce que son Chirurgien lui a dit qu'il pouvait monter et pas redescendre ?
C'est nous qui payons ce type de comportement .
C'est en acceptant ce type de comportement que les autorités vont avancer sur la privatisation des secours et la future installation des lecteurs de CArte Gold dans les hélicos.
La neige fond la température monte . Les esprits s'échauffent Bon été à tous Et merci au PGHM


VTT de montagne