Accueil > Actu > Ski de randonnée > Chute dans une crevasse. Strahlhorn, 2015

Chute dans une crevasse. Strahlhorn, 2015 - Ski de randonnée

 
+46
50 votes

Chute dans une crevasse. Strahlhorn, 2015

Proposé par deusax le 29.05.2015, publié le 29.05.2015 :: www.skipass.com :: 3210 clics :: 33 commentaires :: Ski de randonnée

Zapiks:
Roland et Benjamin sont père et fils, membres du CAF de Viviers du lac, et sont des habitués de randonnée et de montagne. Le weekend dernier ils ont fait l'ascension du Strahlhorn, un sommet suisse de 4190m d'altitude. A la descente sur le glacier, Benjamin est tombé dans une crevasse, sa caméra a filmé la chute et son secours. Nous les avons contacté pour en savoir plus sur cet incident »

Commentaires

» Par Phil'Ô, le 29.05.2015

Très instructif.

» Par Cyril Vincent, le 31.05.2015

Etonnant!

» Par Pascal, le 01.06.2015

Impressionnant et instructif. Merci d'avoir posté le lien, deusax.

» Par hendrix, le 01.06.2015

Un reportage est passé dans le JT de france 2 ce soir...

» Par kiliman38, le 01.06.2015

Salut Roland!
bien content que l'aventure de ton fils se termine bien. Belle maitrise des manips et certainement une histoire que vous vous raconterez longtemps. Très instructif en tout cas de voir ...qu'on ne voit rien qui pourrait laisser imaginer une telle crevasse. Au plaisir de te revoir. Bertrand de Grenoble

» Par leded, le 02.06.2015

Dans les longues minutes qui précèdent la sortie finale de la crevasse, on aurait presque envie de le pousser, tellement la gopro capte à merveille, la situation.

» Par Marco, le 02.06.2015

Avec des lanières (leasch pour les djeuns) il n'aurait pas perdu un ski.
Ceci dit ça fait réfléchir ceux qui vont des fois comme moi seuls sur les glaciers...

» Par davidg, le 02.06.2015

> (leasch pour les djeuns)

c'est le mot allemand pour leash ?

» Par e-jungle, le 02.06.2015

Sacré sang-froid !
Super que tout finisse bien.

» Par brigain, le 02.06.2015

Waouh ! c'est la 1ère fois que je "visionne" ce type de reportage et ça fait plutôt froid dans le dos, c'est le cas de le dire ! Très instructif en tout cas, d'autant plus que la fin est heureuse, merci pour ce partage et cette expérience

» Par jeanheintz, le 02.06.2015

Finalement sur glacier à skis le danger est peut-être accru lorsqu'on est statique. Ceci dit la zone où ça s'est produit, est justement un endroit que beaucoup auraient choisi pour s'arrêter...

» Par Pascal, le 03.06.2015

Pour éclaircir la question en trois langues :
Leash = english
Riemen ou Fangriemen = deutsch
Lanières = français d'chez nous.

En djeunz, je n'ai pas de formation ni de dictionnaire, il va falloir que je m'y mette. ;-)

Bonne fin de saison à tous

» Par Eric, le 03.06.2015

Le principal c'est qu'il s'en soit bien tiré et sans blessure grave. Alors après, je m'interroge, pourquoi en faire un article alors que des chutes en crevasses il s'en passe des dizaines/an et sans dommages le plus souvent.

Juste que dans ce cas particulier, le skieur avait une caméra comme beaucoup de skieurs de nos jours. Pour ma part, l'information est intéressante sur notamment les risques du ski sur glacier mais le côté médiatisation y compris sur une grande chaine nationale au JT de France 2 me dérange particulièrement.

Cette scénarisation via le web, sous couvert de pseudo information ne sert pas à grand chose si ce n'est à se mettre en valeur.

Certes, cette chute en crevasse aurait pu être dramatique pour lui, mais au final cela reste de l'anecdote car des accidents de la sorte se produisent souvent sur glacier et qui de nous, pratiquant le ski de rando ou l'alpinisme n'a pas connu pareil désagrément? Cela nous sert d'expérience mais on n'en fait pas tout un plat et encore moins une vidéo pour se mettre en scène et se justifier. Normalement, tous les pratiquants réguliers savent ce qu'il faut faire en cas de chute dans une crevasse car c'est la base de toute progression sur glacier! Et surtout, rien ne vaut la pratique et l'entraînement face à de telles situations. Sans oublier les ouvrages sur le sujet écrits par des professionnels de la montagne qui sont très pédagogiques.

» Par Pilator, le 03.06.2015

Non, cette vidéo est intéressante parce que, juste avant l'effondrement, je ne vois pas qui aurait pu anticiper la suite !
Ensuite, la leçon de broche à glace est quasi parfaite : c'est une vidéo école...

» Par _pierre_, le 03.06.2015

Éric, il ne fait voir cela que comme un support pédagogique très intéressant... Et tout le monde se rue dessus parce que justement ça n'existait pas avant l'avènement de la GoPro qui peut tourner en permanence sans gêner !

» Par Eric, le 03.06.2015

Je confirme que c'est intéressant en terme de vidéo mais ce qui me gène dans l'histoire c'est que cette vidéo s'est retrouvée sur tous les réseaux sociaux, y compris au JT de la 2 alors qu'elle aurait dû être cantonnée aux sites spécialisés de ski alpinisme et d'alpinisme.
Cà fait vraiment matuvu! Un peu de modestie ne fait jamais de mal à personne.

» Par Pat, le 03.06.2015

Tous les amateurs de montagnes ne sont pas devant skitour et autres sites "spécialisés", je pense même qu'une majorité ne suivent ces sites que très irrégulièrement. Cependant n'importe quel amateur de montagne peut un jour entamé une rando glaciaire sans les compétences ou connaissances requises alors diffuser ce genre de vidéo pour sensibiliser me semble très bien.
Et puis du matuvu il y en a aussi dans certain compte rendu de sorties sur Skitour.

» Par hendrix, le 03.06.2015

Le problème de ce genre de vidéo est qu'elle entretient le mythe de l"alpiniste invincible, et qui se dit que s'il tombe ça se passera pareil...

» Par Etienne -H-, le 03.06.2015

"Le problème de ce genre de vidéo est qu'elle entretient le mythe de l"alpiniste invincible, et qui se dit que s'il tombe ça se passera pareil..."

C'est amusant les différences de lecture. J'ai l'impression exactement inverse.
- vulnérabilité avec une crevasse invisible et un tout petit trou en surface une fois le pont rompu.
- démonstration que le moindre geste (comme se retourner) est très difficile, démontrant l'importance de bien préparer son matos.
- démonstration qu'au fond du trou on se sent très seul, ici avec la chance que l'itinéraire soit fréquenté.
- démonstration que l'on peut se faire aussi bien mal (la même chute aurait pu causer une luxation d'épaule, une fracture du fémur, un trauma crânien)
- démonstration que même sorti on est pas sorti (passage de la lèvre).

Bref, une vidéo démonstrative, sur laquelle je ne vois aucune fanfaronnade.
De façon générale j'encourage chaque personne amenée à passer sur glacier à faire un vrai exercice crevasse, ça donne la dimension de la chose.

» Par izart, le 03.06.2015

je trouve la vidéo très instructive (maîtrise pour se brocher etc..)mais cette vidéo montre aussi qu'il est allé vers une neige plus "bizarre" sur sa droite, alors que les traces sont devant lui: il me semble que ça invite à penser à rester sur les traces, surtout si on est le dernier.

» Par davidg, le 04.06.2015

> il me semble que ça invite à penser à rester sur les traces

ouais, mais parfois... non

https://youtu.be/nWOTVHhgnIs

» Par marc, le 04.06.2015

je trouve aussi cette vidéo très instructive, et très utile pour la sensibilisation aux risques du ski sur glacier.

C'est pas parce que c'est tourné avec une GoPro qu'il y a un coté "matuvu", j'imagine que le gars aurait sans doute préféré s'en passer!

et pour une fois que les réseaux sociaux servent à quelquechose :-)

» Par christophe, le 04.06.2015

> il me semble que ça invite à penser à rester sur les traces

c'est comme l'hiver, risque de plaque à vent, le premier trace droit dans une plaque et tout le monde reste dans la trace jusqu'à l'accident...

» Par laurent38, le 05.06.2015

Sachant qu'ils skiaient sur un glacier, n'aurait-il pas été un peu plus sage de skier encordé ?

» Par Juhlen, le 05.06.2015

"n'aurait-il pas été un peu plus sage de skier encordé"
Avec le nombre de fois où le MB a été sorti et notamment sur skitour cette année, tu en a vu beaucoup encordés ????
Sinon vidéo TRES pédagogique notamment sur le mouflage avec le mousqueton libre sur la corde qui assure le renvoi.
Pour la lèvre, très légère faute technique, un piolet à l'horizontal aurait évité le cisaillement de celle-ci qui est souvent le moment clé de la sortie (risque d'étouffement du secouru par compression).
PS : ne pas oublier de vacher le piolet sur la corde pour éviter de le perdre lui aussi dans la crevasse.

» Par cmanu, le 05.06.2015

laurent38, j'ai l'impression que tu n'as jamais testé le ski encordé.
sur glacier, penser à surveiller ces collègues et ne partir trop loin devant, rester groupir

» Par christophe, le 05.06.2015

"rester groupir" ??
pas de trop près alors.. Un arret en gros tas sur un pont, c'est pas terrible.

» Par chieur, le 05.06.2015

@izart:
"je trouve la vidéo très instructive (maîtrise pour se brocher etc..)"
idem mais pas la grosse maitrise....
on voit bien l'utilité d'avoir une broche prete a servir, c'est a dire bouchon + filet de protection enlevé... pour ne pas a galerer 2 minutes sans gant pour pouvoir commencer a brocher

» Par JMJ, le 06.06.2015

Vous avez dit instructif ?.. je retiens pour ma part :
1) qu'il est impératif ne pas se perdre de vue et de skier doucement sur glacier, même par beau temps, tant la surprise est vite arrivée
2) que chacun (et non seulement le "responsable" du groupe) ait 2 broches sur son baudrier (+ cordelettes & sangles) et ait appris au minimum à les utiliser ; 2 broches peuvent dans certains cas permettre de remonter par ses propres moyens tandis qu'avec une seule on ne peut rien faire d'autre que se vacher
3) que chacun ait un sifflet
4) que chacun soit formé aux manoeuvres de mouflage

» Par davidg, le 07.06.2015

> 2 broches peuvent dans certains cas permettre de remonter par ses propres moyens tandis qu'avec une seule on ne peut rien faire d'autre que se vacher

?

2 prussiks ou tiblocs (autobloquers)

» Par chill, le 07.06.2015

@davidq : Je pense que JMJ veut dire qu'avec deux broches, on peut essayer de se vacher à l'une et de fixer l'autre plus haut, et ainsi de suite, on peut remonter un mur de glace
Pas dit que ça marche à chaque fois et que ça aide à passer la lèvre ;)

» Par davidg, le 08.06.2015

@chill, Merci.

» Par Phil'Ô, le 11.06.2015

chill a dit :@davidq : Je pense que JMJ veut dire qu'avec deux broches, on peut essayer de se vacher à l'une et de fixer l'autre plus haut, et ainsi de suite, on peut remonter un mur de glace
Pas dit que ça marche à chaque fois et que ça aide à passer la lèvre ;)


Mouais, faut aussi avoir de quoi se confectionner une pédale, parce que celui qui veut remonter à la seule force de ses bras, en alternant le vachage d'une broche sur l'autre, il est pas sorti du trou :roll:

Et puis comme tu le relèves très justement, le passage de la lèvre (souvent en neige) restera un moment délicat :wink:


VTT de montagne