Accueil > Actu > Alpinisme > Des alpinistes poursuivis pour avoir abusé des secours

Des alpinistes poursuivis pour avoir abusé des secours - Alpinisme

 
+37
45 votes

Des alpinistes poursuivis pour avoir abusé des secours

Proposé par Jeroen le 23.03.2015, publié le 23.03.2015 :: www.ouest-france.fr :: 2361 clics :: 38 commentaires :: Alpinisme

Après un premier appel lors duquel les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) les avaient invités à  terminer leur course en leur conseillant la meilleure voie à  emprunter, ces alpinistes avaient jeudi à  la nuit tombante demandé à  nouveau l'intervention des militaires, affirmant être victimes de "gelures" »

Commentaires

» Par Phil'Ô, le 23.03.2015

Franchement, en voyant ça, il ne faut plus s’étonner que de plus en plus de monde remette en cause la gratuité des secours.

Je suis un fervent défenseur de la gratuité des secours, mais de tels abus doivent effectivement être sanctionnés. Les secouristes ne sont pas là pour effectuer des interventions de confort !

On va finir par tous payer les comportements déviants de quelques uns ! C'est écœurant...

» Par Pascal, le 23.03.2015

L’article n’indique pas les motifs précis des poursuites.
D’autre part, parler de la gratuité des secours est une illusion. Nous finançons par les impôts la présence des sauveteurs en montagne par quoi nous sommes tous solidaires. Et ça fonctionne plutôt bien, il y a même des contrôles.
De là à juger les autres sans savoir, non. Je me garderais bien de jeter la première pierre afin qu ’il n’y en ai pas d’autres. Je ne sais pas, je la ferme.

» Par Moi je l'ouvre, le 23.03.2015

Deux alpinistes qui ont abusivement fait appel aux secouristes de haute montagne
abusivement fait appel aux secouristes
ça vous suffit, ça comme motifs

» Par zebre91, le 23.03.2015

@moi-je-l'ouvre, "abusivement" est un jugement, pas un motif. Une déclaration mensongère dans le but d'obtenir un service de l'état est un motif de poursuite. Est-ce celui-là qui est invoqué, très probablement d'après ce que je comprends.

» Par Pascal, le 23.03.2015

@zebre91
ouf, il y en a qui font le distinguo. Merci.

» Par MartinB, le 23.03.2015

Il me semble que l'article précise les motifs des poursuites: une déclaration mensongère, à savoir avoir été "victimes de gelures". L'article nous invite à penser que les alpinistes n'avaient pas été victimes de gelures. Disons que c'est comme cela que je comprend l'article.... Après, on était pas sur place... ;-)

» Par NordOuest, le 23.03.2015

Pour que le PGHM (gendarmerie Nationale) engendre une telle procédure, c'est qu'il devait quand même y avoir quelques exactions (l'article ne dit peut être pas tout). Après, c'est à la juridiction de convenir des poursuites ou pas.

» Par tt, le 23.03.2015

Ca me laisse assez sceptique, et je me demande à quoi joue le PGHM ces derniers temps.... (cf l'actu du gnolu des aravis)
L'histoire du mensonge pourrait expliquer la situation.
Mais difficile de parler de ce thème sans connaitre les détails.

» Par Oklaoma, le 23.03.2015

Ben peut-être que même le PGHM (payé pour ça, passionnée et bla-bla-bla...) en a marre au bout d'un moment de sortir ramasser des irresponsables mal préparés, pas entrainés, n'y connaissant rien et qui entendent bien se faire sortir en hélico au premier pet de travers...

» Par rob, le 23.03.2015

@Oklaoma : Des irresponsables mal préparés pas entrainés et n'y connaissant rien, il ne doit pas non plus y en avoir des masses dans le couloir Lagarde aux Courtes, faut calmer un peu les fantasmes ;)
http://www.camptocamp.org/routes/57364/fr/les-droites-couloir-lagarde-direct

On a pratiquement aucune données sur cet incident, je sais que ça fait plaisir à beaucoup de s'agiter la nouille sur les forums mais y'a un moment c'est pathétique ;)

» Par Inox, le 23.03.2015

Rob, le Lagarde est aux Droites, pas aux Courtes........

» Par Ferski, le 23.03.2015

Malheureusement, une minorité d'abus vont faire que les secours en montagne seront payants un de ces quatre.

» Par mpui, le 23.03.2015

Doit pas falloir bivouaquer dans ces endroits là ! surtout en grimpant "léger"
http://www.camptocamp.org/outings/568562/fr/les-droites-couloir-lagarde-direct

» Par jacques sourribes, le 23.03.2015

De l'autre coté des Pyrénées un secours non justifié est facturé .

» Par yoann, le 23.03.2015

on peut toujours se demander s'il n'est pas mieux d'avoir un secours abusif, que 2 types dans le sacs le lendemain...
Après on pourra toujours faire les secours payant, la belle affaire ! tout le monde prendra l'assurance qui va bien et là au moins on pourra appeler les secours abusivement parce qu'on les paiera...

» Par assureur escroc, le 23.03.2015

@yoann:
tu crois vraiment qu'une assurance va payer un secours non justifié?
t'es un bisounours ou un ben**. on va rester sur la premiere option.
un assureur cherche toujours le point faible pour ne pas payer!!!

» Par Reiser, le 23.03.2015

La gratuité des secours en montagne représente un coût de
5 millions d'€ à la charge des contribuables
La gratuité des secours en mer 15 millions
La gratuité des secours sur la route 400 millions
La gratuité des soins pour les cancéreux qui ont fumés 2 paquets de clopes par jour toute leur vie 3 milliards
La gratuité des soins et séjours pour les alcoolos dépendants et drogués dépendants qui ne cotiseront jamais ni a la sécu ni a la retraite mais en bénéficient toute leur vie, c'est 15 milliards d'euros par an!
La gratuité des impôts pour les sociétés du 4/40 qui bénéficient des cadeaux fiscaux de tous les gouvernements successifs, c'est 400 milliards de payés par la collectivité, toi, moi et les autres
Alors tout cela est un non événement comparé aux vrais problèmes de gratuité.....
PS : toute ressemblance avec des chiffres indiqués par le gouvernement serait totalement un gros coup de bol de ma part!

» Par kamoulox, le 24.03.2015

Je ne connais pas exactement tous les détails de l'affaire, mais je trouve qu'il y a assez d'éléments dans l'article pour se faire une idée. Je précise que je suis pour la gratuité des secours, je suis pompier et je vis au quotidien des interventions où on voit des personnes profiter du système...parfois même en étant revendicatives et considérant cela comme un dû!(Le débat est vaste et déboucherait aussi sur notre manière de gérer l'urgence, pompiers, SAMU....) Je pense que notre système de secours est bon à la base et qu'il faut savoir et avoir le courage de mettre fin aux dérives si on veut le préserver! Pour moi, si sur cette affaire il y a un recours en justice c'est que les gendarmes du PG doivent vraiment avoir l'impression qu'on les a pris pour des c--- , et je peux bien le comprendre! Voilà c'est juste mon avis

» Par Pïerre*, le 24.03.2015

@reiser: arriver à parler des sociétés du CAC 40 et de leur optimisation fiscale dans une actu sur l'usage abusif des secours, faut quand même le faire.

Je n'ai vu nulle part que le PG ou le proc veulent remettre en cause la gratuité des secours, ils veulent s'opposer aux abus manifestes lors de l'usage des secours. Le boulot du chef du PG de Chamonix, c'est pas de s'occuper des fumeurs, des alcooliques ou du secours en mer mais du secours en montagne. Visiblement selon lui il existe des évacuations de confort qui sortent du cadre du secours, qui augmentent la charge de travail de ses hommes et qui risquent de pénaliser les vraies opérations de secours, il le signale à la justice qui va enquêter sur la possible commission d'un délit (fausse information dans le but de déclencher un secours ou un truc du style). Rien que de très normal même si effectivement il y a plein de trucs plus graves dans le monde et dans l'univers.

» Par Marco, le 24.03.2015

Je connais quelqu'un qui a fait le Mt Blanc avec un guide. De retour au refuge du Gouter, grosse flemme. Le guide signale aux secours un malaise (fictif) du client.
Descente en hélico gratos pour tout le monde.
Le pire c'est que le type s'en vante comme d'une bonne ruse : dans la vie il y a les malins et les couillons.
En plus il est tout fier de dire qu'il a fait le Mt Blanc...
Comment éviter cela ?

» Par assistana, le 24.03.2015

si tu vas en montagne ce n'est pas pour faire sortir l'hélico dès que tu as froid aux doigts.
autant sur les forums on demande à 36 personnes si on prend la doudoune rouge ou la bleu mais en montagne il y a des fondamentaux: la nature dure et sauvage et merde on assume on est grand on arrête de faire chier le PG quand on assure pas 2 minutes le fait que ça ne se passe pas aussi bien que prévu. on peut marcher un peu de nuit et s'en sortir.
le téléphone à gogo fait que l'on va en montagne avec de moins en moins de crainte sur ce que pourrait en être la fin (mmm c'est pas de moi ça)

oook pour la gratuité mais faire le larbin de qq trous de balle qui ont peur de l'orage ou ont perdu un gant non.

faire prendre des risques au PG non
vous estimez à combien la vie d'une équipe du PG ??

le PG a surement marre de tous ces gens qui pratiquent la montagne comme un espace aseptisé. ça me fait rire le coté wilderness à la mode pour ensuite appeler maman dès que l'on se prend un coup de flippe.

rien à voir avec la gratuité des secours.

» Par denonciation, le 24.03.2015

@Marco:
"Je connais quelqu'un qui a fait le Mt Blanc avec un guide. De retour au refuge du Gouter, grosse flemme. Le guide signale aux secours un malaise (fictif) du client.
Descente en hélico gratos pour tout le monde.
Le pire c'est que le type s'en vante comme d'une bonne ruse : dans la vie il y a les malins et les couillons.
En plus il est tout fier de dire qu'il a fait le Mt Blanc...
Comment éviter cela ?'

ben, tu vas au PG et tu deposes non pas plainte, mais témoignage,
le reste ils s'en chargeront

» Par Marco, le 24.03.2015

@denonciation
5 ans après, ça va être dur...

En fait je me demandais quel contrôle le PGHM peut faire de la réalité de la détresse, sur quels critères ?
C'est un débat sans fin.
En tant qu'utopiste je ne vois qu'un changement de fond de la société vers un civisme et un respect accru, mais on n'en prend pas le chemin....

» Par Reiser, le 24.03.2015

C'est justement parce qu'il est totalement impossible de "peser" la réalité et le degré d'urgence d'une demande de secours que je me suis amusé sur le post précédent à comparer l'incidence monétaire des nombreuses prises en charge par la collectivité des individus peu scrupuleux qui trouvent normal de faire payer par la collectivité leurs erreurs personnelles! Peut être le sujet d'un prochain bac de philo?

» Par Jeroen, le 24.03.2015

Je pense surtout qu'il faut arrêter de crier au loup en pointant du doigt l'exception qui confirme la règle. Non les montagnards dans leur grande majorité ne profitent pas des secours.

» Par nico, le 24.03.2015

@tt
"je me demande à quoi joue le PGHM ces derniers temps.... "
Un treuillage de nuit aux courtes ne doit pas être un jeu, surtout si la demande est abusive

» Par Phil, le 25.03.2015

De l'autre coté du Mont Blanc, dans le Val d'Aoste, les secours sont gratuits uniquement lorsque la personne secourue a une blessure constatée ne lui permettant pas de redescendre par ses propres moyens. Ils ont trouvé, à mon sens, un très sage compromis nos amis Italiens !

» Par tt, le 25.03.2015

l'expression jeu fait référence à la plainte. porter plainte en cas de secours "abusif" (mais ca veut dire quoi ??) c'ets ouvrir une boite de pandore.

Par ailleurs le souci semble etre le mensonge, et pas le coté "abusif" (qui est impossible à définir)

» Par Oreade Knight, le 25.03.2015

@Marco
"En tant qu'utopiste je ne vois qu'un changement de fond de la société vers un civisme et un respect accru".
Aucun espoir de ce coté.
Souviens toi de la définition russe du pessimiste.
Donc je propose une balle dans le genou si au retour aucune blessure n'est constatée.

» Par davidg, le 25.03.2015

@Marco
J'ai un ami qui a fait un truc au MB avec un guide en 2014. A la descente (vers la jonction je crois) la neige était croutée. Le guide ne voulait pas continuer avec les clients un peu fatigués et il a appelé le PG qui est venu avec l'helicoptere. Le guide a expliqué a mon ami que c'était assez courant comme pratique a Cham. C'est peut être une bonne idée pour eviter un accident.

» Par Marco, le 26.03.2015

Je suis souvent fatigué à la descente et c'est toujours dangereux en montagne (surtout en alpi), donc j'appelle l'hélico à chaque fois...

» Par laurent13, le 26.03.2015

"J'ai un ami qui a fait un truc au MB avec un guide en 2014. A la descente (vers la jonction je crois) la neige était croutée. Le guide ne voulait pas continuer avec les clients un peu fatigués et il a appelé le PG qui est venu avec l'helicoptere. Le guide a expliqué a mon ami que c'était assez courant comme pratique a Cham. C'est peut être une bonne idée pour eviter un accident."
@DavidG
J'aime pas commenter sans savoir donc je dirai rien sur l'actu mais cette histoire là ça me laisse pantois désolé...j'espère que c'est une blague ou un troll...La neige elle est pas bonne et puis j'ai mal aux cuisse appelez l'hélico SVP, que je sois rentré pour l'apéro...on croit rêver...c'est sur que si les guides cautionnent ça alors qu'ils sont sensé inspirer et former leurs clients faut pas s'étonner qu'il y ai des abus après coup...Le boulot du guide c'est aussi d'évaluer le niveau de leurs clients et de les ramener même s'ils sont fatigués non? La neige crouté il y en a souvent en rando et mont Blanc ou pas ça se descend plus lentement mais ça passe qui à faiire des conversions ou du chasse neige Tant qu'on est pas blessé ou qu'on en a les moyens on redescend même fatigué ou on fait un bivouac frisquet si c'est tard...

» Par Maki, le 26.03.2015

"C'est peut être une bonne idée pour eviter un accident."

Tu va changer d'avis le jour que tu as vraiment besoin et l’hélico n'arrive pas car c'est occupé a descendre quelqu’un qui n'aime pas la croutasse.

» Par Pascal, le 26.03.2015

Quel débat !

Ouvrir la boîte de pandores, c'est quand l'hélicoptère se pose et que les pandores en descendent pour secourir quelqu'un parce que le quelqu'un est en danger. ;-)
Ensuite croûtasse, évaluation de la météo à venir, danger objectif et subjectif, cela commence à faire beaucoup de paramètres pour avoir un avis fondé derrière un écran et un clavier sans avoir été sur le théâtre des opérations.
Moi, je n'y étais pas. Et donc je la ferme.
Si le PGHM dépose plainte pour mensonge, c'est que la situation demande une vérification. Après on interprète ça comme on veut. Pour l'instant personne n'est coupable, seulement suspecté. C'est tout ce qu'on sait. Y a-t-il besoin de s'échauffer la bile et le reste pour cela ?
La majorité des montagnards et sportifs de montagne sont respectueux de leurs secouristes et il n'y aucune raison que cela change.

Bon ski, dans le calme et la dignité.

» Par davidg, le 26.03.2015

@Marco
Quelques precisions. Ils etaient trop tard pour la derniere benne du Plan de l'Aiguille avec un risque d'avalanche sur la parcours en raison de l'heure tardive. Le PGHM etait conscient de leur situation (c'est a dire: non urgent).

» Par Pascal, le 26.03.2015

Merci pour les précisions.

» Par Reiser, le 30.03.2015

J'ai un ami qui a fait un truc au MB avec un guide en 2014. A la descente (vers la jonction je crois) la neige était croutée. Le guide ne voulait pas continuer avec les clients un peu fatigués et il a appelé le PG qui est venu avec l'helicoptere. Le guide a expliqué a mon ami que c'était assez courant comme pratique a Cham. C'est peut être une bonne idée pour éviter un accident.
C'est une galéjade de Marseillais ton histoire, y'a que toi qui peut y croire et insulter les Guides de la sorte, c'est limite diffamation gratuite, serait tu journaliste à Minute?

» Par laurent38, le 30.03.2015

Les gars des PG n'ont pas pour habitude d'établir une procédure pour rien. Ils en ont déjà suffisamment comme cela, sachant que chaque inter fait l'objet d'un PV. S'ils ont jugé établir un dossier, la raison en était certainement fondée et leurs investigations ont certainement porté leurs fruits (audition, certificats médicaux et peut-être divers témoignages). De toute façon, rien ne dit que les "victimes" seront poursuivies. Il faut attendre le jugement, puisque seul le tribunal est habilité. Et si les condamnés ne sont pas d'accord, rien ne les empêchera de faire appel.


VTT de montagne