Accueil > Actu > Ski de randonnée > Fixations à  insert, la sécurité au centre de toutes les attentions

Fixations à  insert, la sécurité au centre de toutes les attentions - Ski de randonnée

 
+15
31 votes

Fixations à  insert, la sécurité au centre de toutes les attentions

Proposé par Lilian Martinez le 26.11.2014, publié le 26.11.2014 :: www.ski-libre.com :: 1752 clics :: 15 commentaires :: Ski de randonnée

Un article qui cherche à offrir un éclairage sur l'offre actuelle de plus en plus large et qui tente de présenter ce que l'on entend derrière la notion de sécurité qui est fortement mise en avant ces derniers temps par différents fabricants... »

Commentaires

» Par DavidL, le 26.11.2014

"La peur de se « faire un genoux » ../.. est dans toute les têtes car beaucoup skient en bloquant leur fixation."
Il ne faut pas exagérer: en pente raide ou très exposée la plupart bloquent mais çà représente un faible % de pentes skiées, et en pente classique peu bloquent (excepté en compet).
çà pourrait faire un sondage en attendant le froid.

» Par _pierre_, le 26.11.2014

Faut bien faire peur pour vendre le nouveau matos...

» Par zoom, le 26.11.2014

Et surtout ces fixs sophistiquées perdent l'avantage essentiel des TLT: le poids ! Sans parler du prix, de la complexité mécanique et donc du risque de casse ...
Il suffit souvent de tomber à l'arrêt avec une certaine configuration de chute en torsion pour réussir à se faire un genou avec n'importe quelle fixation, rando, piste, même bien réglée... Mais l'auteur a raison de dire qu'il en sortira peut être un produit plus abouti dans quelques années.

» Par TDM, le 26.11.2014

ca fait 30 ans qu'on utilise des TLT sans soucis et désormais il y aurait une "hantise de se faire un genou" n'importe quoi ce marketing....

» Par laurent, le 26.11.2014

on a des stats sur les genoux qui se "froissent" en rando ??

» Par Prosper, le 26.11.2014

J'ai eu des TLT 1, verte avec une demi-lune violette pour le blocage (de mémoire), cela devait être en 1994, il y a 20 ans, je croyais que c'était les premiers modèles. En skiant, la demi-lune tournait toujours en position montée et la fixation se bloquait. J'avais changé pour de PETZL pour avoir de la sécurité pour mes genoux... Je suis vraiment content de voir que les choses évoluent et ce n'est pas que du marketing...

Pour le sondage, cela m'intéresserait... on pourrait être surpris!

» Par TiPon, le 27.11.2014

Avant 1990 je crois pour être plus précis le début des TLT (en import)
Avec les ergots qui s'usaient quand tu avais fait plus de 60 000 environ c'était un signe, tu déchaussais en montée Mais ca restait bloqué en descente.
La petite tete violette qui tournait et qu'il fallait bien bloquer sur la petite plaque en teflon...
souvenirs souvenirs...
J'en ai une que j'ai déja racontée mais elle me fait toujours sourire : début années 1990 Beaufortain
Départ avant le col du pré La route enneigée jusqu'à Treicol on tourne à gauche / Breche de PArozan on redescend en face puis on remonte : face E de Presset et on redescend la neige était bonne et les fix légères (enfin pour moi) et on remonte Face S de Presset et la nous doublons des skieurs partis coté Aime qui faisait la face S de Presset ; et on double . Arrivés au sommet ils nous rejoignent et on discute. Le MOnsieur regarde mes fix avec un oeil soupconneux et me dit :
- mais avec ca vous avez pas peur ?
-Oh si que je lui répond Terrible...
Lui se retournant vers sa Compagne :
- Tu vois je te l'avais bien dit....
puis vers moi :
-et qu'est ce qui vous fait peur ?
Moi -
- Oh très simple : le jour ou mon pote achète les mêmes (il était encore avec des 404 silvretta ... trop fort ), et bien ce jour la je suis obligé de partir la veille pour arriver au sommet en même temps que lui .....
- Et puis ? dit il interrogatif
- Ben c'est tout. Mais c'est beaucoup car mon pote il est fort et j'aime bien faire de la montagne avec lui.
Derrière la compagne MDR Le gars un peu vexé...
On est redescendus , remontés la petite breche décrite par Chap's dans en Savoie , retour trecol puis la route jusqu'au col du pré.
Depuis Le Maitre skie sur du light
J'ai du alléger encore plus pour suivre. ou alors il fait 2 fois le sommet pour remonter avec moi Mais avec 60 000 par an sur du light depuis tout ce temps ca en fait pas mal .
par contre comme dit plus haut :faut pas bloquer l'avant ca fait des fractures spiroides en cas de chute même à faible vitesse.
Et puis si on veut du lourd Surtout faut pas se priver.. Ca reste un plaisir à 0 m de D+ par an ou a 150 000.
Tout ce qui peut faire avancer la sécurité va dans le bon sens de toutes façons.

» Par Cyril Vincent, le 27.11.2014

En rando il y a une grande différence par rapport au ski et à la freerando : on a des skis court et + souple
Quand on tombe ou tourne avec les skis ce qui est bon pour les genoux
En cas de gros crash une TLT bloquée ca déchausse
Les nouvelles fixs sont surtout faites pour la freerando

» Par christophe, le 27.11.2014

c'est quoi l'inverse de la freerando ?
la rando sur piste ?

» Par Gloubi, le 27.11.2014

et c'est quoi la différence entre freerando et rando ?
Le freerandonneur est beau, avec la dernière tenue north face flashy et le randonneur est moche avec une chemise à carreaux, Ok. Mais à part ca ?

Franchement c'est dingue la puissance du marketing...

» Par nicom, le 27.11.2014

North Face c'est has been maintenant.... POur etre In faut être en Norona ou bergans of Norway ;-)

» Par boris, le 27.11.2014

@ TDM...
ça fait effectivement presque 30 ans..J'ai eut un des premiers protos et depuis je suis resté aux inserts...pour le poids...et je retse un fervent utilisateur mais coté sécurité je suis plus dubitatif ...

On parle de stats: à deux ça fait quand même une fracture ( ma douce) + 1 genoux ( moi) mais bon on est pas représentatif mais je serais curieux de connaitre l'accidentologie des femmes utilisant les inserts depuis 20 ans

Le mega mega hic des fixations à inserts jusqu'à y a 2 ans...rien pour les petits poids...depuis on respire mieux ( ex plum XXS ( d'ailleurs ce qui est drôle c'est que les U spécial petits poids existaient à l’époque avant d’être abandonnés

et...je ne comprend pas trop cette tendance aux fix super bloquées...je ne crois pas que beaucoup d'entre nous envoi 15 virages dans la NE des courtes...c'est pas un problème en soi de se projeter sur nos idoles c'est juste un peu mauvais pour nos os et genoux!!!

» Par Pascal, le 30.11.2014

Bonjour à tous.

le seul marché ou la progression de ventes continue dans l'industrie du ski, c’est celui du matériel de ski de randonnée. Les fabricants de matériel de rando à skis, vivent leur âge d’or : c’est le boom et la recherche de son maintien.D’où l’ouverture à des nouvelles clientèles venant de la piste et pas forcément expérimentées en montagne. L’argument de vente, c’est la sécurité du déclenchement pour les fixations. Pourtant on utilise des fixations de randonnée depuis un bon moment sans avoir eu besoin du TÜV pour nous persuader d’aller haut, loin, vite et fort ( rayez les mentions inutiles ) en montagne. Beaucoup de nouveaux produits demandent encore à être validés en sorties. Vipec 12 de cette année, G3 Ion, et Kingpin, pour ne citer que trois exemples récents. On se rappelle aussi qu’entre annonce et fiabilité il y a l'expérience du terrain. Après on en saura plus.
De là à bloquer en permanence les TLT en attendant de savoir s'en servir...

» Par pep, le 01.12.2014

et c'est quoi la différence entre freerando et rando ?
Le randonneur est beau, avec une combinaison moulante, un micro-sac et une pipette et le freerandonneur est moche avec un pantalon baggy et une grosse veste, Ok. Mais à part ca ? ;-)

» Par yann, le 01.12.2014

Les nouveaux entrants qui viennent du marché freeride ou même piste doivent bien inventer un argument pour mettre en avant leurs produits. Ils ne peuvent pas se battre sur le poids ou la fonctionnalité, ils se positionnent donc sur la sécurité.
Je m’interroge sur ce point car je ne connais pas beaucoup de personnes concernées par des accidents à cause des fixations parmi la population de randonneurs que je fréquente et qui font beaucoup de montagne (entraînés?...).
C'est sur que le citadin qui fait rien de l'année et se fait une semaine de ski (piste, HP et rando) doit avoir un risque élevé d'accident...mais c'est le cas quelque soit la fixation.


VTT de montagne