Accueil > Actu > Presse, télé et Web > Planète Glace, ARTE

Planète Glace, ARTE - Presse, télé et Web

 
+19
23 votes

Planète Glace, ARTE

Proposé par Etienne -H- le 05.10.2014, publié le 05.10.2014 :: www.arte.tv :: 518 clics :: 53 commentaires :: Presse, télé et Web

Cette semaine à 19H00 sur ARTE , docus avec comme objet la glaciologie. »

Commentaires

» Par goulotte, le 05.10.2014

et de tres belles images ...

http://www.arte.tv/hpv2/resultats?search=planete%20glace#gsc.tab=0&gsc.q=planete%20glace&gsc.page=1

» Par Phil'Ô, le 06.10.2014

Il n'y a qu'Arte pour nous servir des reportages vraiment intéressants :cool:

» Par Christophe, le 06.10.2014

Oui, le reportage est beau avec de belles images mais à mon goût un peu trop culpabilisant.

Pourtant, vers 5'55, Sylvain Coutterand précise qu'à l'époque romaine, les glaciers étaient plus court que maintenant. Cela devrait relativiser le niveau des glaces de maintenant. Mais non.
Il parle de situation "assez catastrophique". Et à 15'28, Delphine Six rappelle que l'augmentation des températures "est vraiment attribuable à l'activité humaine" (pour la plupart des scientifiques). Sous entendu les bons scientifiques.

Alors les romains, ils faisaient quoi pour faire fondre la glace au moins aussi bien que nous ?

Et les scientifiques, ils ne peuvent pas garder leurs conclusions pour eux ? Et surtout me dire pourquoi il y avait moins de glace 2000 ans en arrière ? J'ai un doute ... Il devait faire plus chaud ! oui mais pourquoi ?

J'en ai marre qu'on dise que c'est à cause de moi (nous) que la glace fond. Puisqu'elle à déjà fondue avant qu'il y ai autant d'hommes avec toutes ses activités "réchauffantes".

J'aurais préférer qu'il s'en tiennent aux faits : les glaciers fondent, cela aura des conséquences et voilà ce que nous faisons pour les limiter.

Mais j'ai quand même hâte de voir le prochain reportage.

» Par Khara, le 06.10.2014

Superbe reportage sur nos terrains de jeux favoris ces dernières années avec Didier et Sama Lau.
Dommage d'apprendre, qu'à partir de 2050, nous allons devoir trouver d'autres sorties que l'Etendard en été !

» Par Etienne -H-, le 07.10.2014

J'en ai marre qu'on dise que c'est à cause de moi (nous) que la glace fond.
Si tu ne veux pas culpabiliser pour le glaçon, tu peux le faire pour la biodiversité ;-(
mobile.lemonde.fr/planete/article/2014/09/30/la-terre-a-perdu-la-moitie-de-ses-populations-d-especes-sauvages-en-quarante-ans_4496200_3244.html.

» Par B., le 07.10.2014

@Christophe : Tu as oublié un point qui est souligné dans le reportage. Certes il y a eu des périodes avec moins de glaciers, mais ce qui inquiète surtout en ce moment est la vitesse d'évolution. D'une part parce que les conséquences sont assez désagréables (un glacier qui fond vite risque plus de faire tomber des grosses quantités de glace, neige, cailloux, etc. qu'un glacier qui recule très lentement), et d'autre part parce qu'on ne sait pas bien quand et comment ça va s'arrêter et qu'on apparaît comme assez responsables, collectivement, de cette fonte rapide.

Par ailleurs, ta remarque sur les scientifiques me laisse pantois : si ce ne sont pas les scientifiques qui étudient l'évolution des glaciers et du climat, on laisse faire ça à qui ? Aux clients du café du commerce ? Je ne suis pas sûr que le résultat soit bien probant...

» Par plandupra, le 07.10.2014

Nan mais z'avez rien compris : notre ami ne demande pas une démarche scientifique, il veut juste qu'on lui mente.
Donc oui, Christophe, tout va bien. Et c'est grâce à l'espèce humaine.
:-p

» Par christophe, le 07.10.2014

Rien à voir avec le mensonge. Je suis parfaitement conscient des capacités de destruction de l'espèce humaine. Ce que je veux dire, c'est que avec l'activité humaine de nos jours (gaz à effet de serre, CO2, et j'en passe) ou sans activités humaines destructrices comme il y 2000 ans, le résultat final est identique, la glace fond.

En se qui concerne les scientifiques :
- s'il faut jeter du colorant dans l'eau en utilisant le bouchon du récipient et chronométrer en combien de temps on voit le colorant à l'autre bout ...
- s'il faut creuser des trous à la vapeur pour enfoncer des batons de couleur afin de mesurer de combien le glacier à fondu ...
- s'il faut encore creuser des trous à la vapeur pour vidanger avec une pompe un lac sous glacière après avoir vérifié que la cavité était pleine avec une sonde ...
- s'il faut encore et encore creuser des trous à la vapeur pour mesurer avec un thermomètre la température des différentes couches du glacier ...

... pour être un scientifique, alors il y a sans doute beaucoup de monde au café du commerce qui sont des scientifiques.
A si quand même, ils écrivent les résultats dans un ordinateur pour comparer avec l'année précédente et faire de beaux graphiques.

Ils n'ont même pas parlé (ou j'ai pas fait attention) de la datation des couches de glace pour savoir depuis combien de temps elle est en place et combien de temps il a fallut pour atteindre ces épaisseurs.
Comment savent-ils qu'il y avait moins de glace il y a 2000 ans ? Et savent-ils en combien de temps elle à fondu ?

Et je n'ai pas dit que tout va bien ni qu'il ne faut rien faire contre l'accélération du réchauffement.
J'ai juste dit que la "scientifique" pourrait s'abstenir de son commentaire "bien passant" sur la culpabilité de l'homme.

Et aussi, je veux bien faire scientifique et aller creuser des trous à la vapeur et arpenter le glacier après avoir fait ce qui doit être le plus beau vol en hélico de France. ...Jalousie.

» Par maxharter, le 08.10.2014

@ Christophe:

Je suis un des "scientifiques" qui apparait dans le reportage et je suis bien incapable de te répondre sans m'énerver; alors je ne te répondrai pas directement sur le sujet.
Tout ce que je peux te dire c'est que Christian et Delphine seront ravis de détruire tes arguments stupides et seront également ravis de t’emmener un jour sur le terrain; un jour de tempête; un jour tu bosse 12h dehors, dans le froid, le vent et surtout LE RISQUE.
Je pense qu'ensuite, tu reverras tes positions.

LGGE: 54 rue Molière, 38402; Saint Martin d'Hères. Derrière l'arret de tram "les taillées" de la ligne B

Dépêche toi, il part au Népal le 22; pour s'amuJser sur les glacier bien sur!

max

» Par VeritatisSplendor, le 08.10.2014

On te soutient Christophe !
Tes commentaires sont lucides et dans le vrai... c'est d'ailleurs pour ça qu'ils déclenchent tant de réactions.
Malheureusement ça ne sert à rien d'essayer de convaincre des gens qui ne savent plus réfléchir...

» Par Ricil, le 08.10.2014

Oui, il y a eu des variations de température sur Terre depuis des lustres. Oui, à l'époque romaine, il y a eu un coup de chaud. Le seul hic, c'est que le coup de chaud de maintenant se produit à une vitesse hallucinante, jamais vue auparavant (aussi loin que peuvent remonter les scientifiques qui étudient le climat, plusieurs dizaines de milliers d'années..)

» Par Vieux Troll, le 08.10.2014

Je n'ai pas regardé la vidéo.
Mais, les reportages TV, même d'Arte, ne peuvent pas être des productions scientifiques ! Ca se saurait si les papiers scientifiques se publiaient maintenant sur Arte ! Par définition même, un reportage TV fait obligatoirement dans le réducteur et le sensationnel. 1h de reportage TV présente moins d’informations que l'abstract de 10 lignes d'un papier scientifique.

Sur des sujets que je maitrise au niveau scientifique, j'étais effaré des productions d'Arte. Ben non, ce n'est pas de la science, c'est juste un reportage TV pour le grand publique.
Mélanger et confondre les 2 n'a pas de sens.

» Par jambonot, le 08.10.2014

A Ricil,

Mais enfin, qu'est ce qu'on en sait de la vitesse de fonte des glaciers au temps des romains...
Tu te bases sur quoi pour définir le recul temporaire actuel des glaciers comme hallucinant (un terme scientifique s'il en est...) ??
On a l'impression qu'il faut à tout pris que ce soit catastrophique...
L'univers ne nous a pas attendu pour qu'il y ait des mutations cycliques du climat.

Je ne suis pas en train de dire qu'il faut polluer pour le plaisir (ce serait une grosse connerie), mais là il va falloir arrêter d'essayer de nous faire croire que seule l'activité humaine provoque un réchauffement !

D'ailleurs les scientifiques qui remettent en cause le "réchauffement climatique" sont immédiatement traités d'imposteurs par leurs collègues, qui sont bien content de bénéficier des crédits liés à la lutte contre ce réchauffement (dussent-ils être en contradiction avec leur bon sens...).

» Par Cédric C, le 08.10.2014

Christophe, Jambonot... Grâce à la paléoclimatologie (étude des carottes glaciaires Antarctiques notamment), on a désormais une idée précise du climat des... 800 000 dernières années. C'est tout de même parlant non ?!

Sur cette période, il y a certes eu des variations de températures naturelles, mais jamais de réchauffement global aussi marqué sur une aussi courte durée.

Sur cette période toujours, jamais les concentrations de dioxyde de carbone et de méthane n'ont été aussi importantes. Oh coïncidence, les courbes vont de pair avec l'utilisation massive des énergies fossiles par l'Humanité - ce carbone que la Nature a mis des millions d'années "à stocker dans le sol" et que nous libérons en quelques décennies...

Bref, nous pouvons continuer de nous voiler la face. De crier à la théorie du complot. En tout cas, nous aurons été prévenus !

» Par Cédric C, le 08.10.2014

A voir !
http://www.youtube.com/watch?v=UatUDnFmNTY

» Par Jambonot, le 08.10.2014

Bèèèèèèèè !!!!!
Ne devenez jamais berger les gars, vos moutons vous prendrez pour un des leurs !!

» Par Vivagel, le 08.10.2014

"carottes glaciaires Antarctiques"
allons allons, soyons sérieux, jamais les carottes n'ont poussé sur un glacier, encore moins en Antarctique, enfin, tout le monde sait ça ! il leur faut un bon terreau et un climat tempéré.

» Par Yom, le 08.10.2014

+1 avec Vivagel !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
C'est bon de rire...

» Par savoy, le 08.10.2014

Ah ouais, elle est bonne, celle-là, faudra que je la replace!

» Par Yom, le 08.10.2014

Quoique les carottes de sable soient les meilleures (le terreau c'est pas leur truc) ;-)

» Par Judéochrétien, le 08.10.2014

La terre se réchauffe comme elle l'a déjà fait bien avant notre utilisation des énergies fossiles www.energieclimat.net/article-canicule-sur-le-groenland-108583691.html
Mais dans la culture judéo-chrétienne l'homme est coupable et toujours responsable des malheurs qui lui arrivent.
Les scientifiques occidentaux n'échappent pas plus que tout un chacun à cette culture.
N'y aurait-il pas un scientifique animiste ou vaudou pour nous dire que le réchauffement est dû à un sort que nous aurait jeté des ET malveillants?

» Par Christophe, le 08.10.2014

@ Maxharter : Faut pas t'ennerver, je demande juste pourquoi il y a 2000 ans, il faisait plus chaud que maintenant et en combien de temps ça c'est réchauffé. Je ne remet pas en cause le réchauffement actuel. Je penses que je suis à mi-chemin entre ceux qui affirment que le réchauffement (l’accélération du réchauffement) est entièrement dû à l'homme et ceux qui affirment que l'homme n'y ai pour rien.

ensuite, si tu penses que c'est ça : "un jour de tempête; un jour tu bosse 12h dehors, dans le froid, le vent et surtout LE RISQUE" qui fait de vous des scientifiques, j'espère qu'il y a autre chose.

"détruire tes arguments stupides" : je n'ai pas d'argument. Je fais des constats suite à ce que j'ai vu dans ce reportage et je pose des questions auxquelles je n'ai toujours pas de réponse a savoir : "je demande juste pourquoi il y a 2000 ans, il faisait plus chaud que maintenant et en combien de temps ça c'est réchauffé ? 100ans, 1000 ans ? pourquoi, irruption volcanique ? augmentation de l'activité solaire ?" La paléoclimatologie ne peut elle pas être plus précise que "jamais de réchauffement global aussi marqué sur une aussi courte durée".

"et seront également ravis de t’emmener un jour sur le terrain" : Je penses que je serai super heureux, comme un gamin parce que ça doit être super intéressant de passer du temps avec des gens comme vous. Sans sous entendu, sans second degré. J'aimerai vraiment. Mais je ne suis pas sûr que cela soit réciproque car je n’adhère à rien par principe, je remet tout en cause. J'ai besoin de tout voir et tout comprendre par moi-même avant d'accepter ou refuser. C'est pour ça que je pose tout le temps plein de questions qui certaines fois dérangent car peuvent remettre en cause le travail de plusieurs années.

Je penses que la science, c'est remettre en cause l'évidence. Tout de suite, l'évidence, c'est le parallèle entre émission de CO2 et réchauffement climatique. Il devrait y avoir des équipes de chercheurs (scientifiques) qui tentent de démontrer que c'est faux et que la cause est tout autre sans qu'ils soient traités "d'hérétiques" et réduit au silence. Rappelez vous que la terre a été ronde puis plate puis a nouveau ronde au cours de l'histoire de la science pour qu'au final, on découvre qu'elle n'est ni plate, ni ronde.

En tout cas, max, tu fais un beau métier et je t'envie (pour de vrai). Et il ne faut pas t'énervé. C'est grâce aux gens qui ne croient pas que les choses avances.

"Bref, nous pouvons continuer de nous voiler la face. De crier à la théorie du complot. En tout cas, nous aurons été prévenus !" Cédric, je pense que la passion commune qui anime les gens qui fréquentent skitour fait que personne ici ne remet en cause le réchauffement. Nous sommes sans doute quelques uns à penser que ceux qui explorent d'autres pistes pour expliquer l'augmentation du réchauffement avec une démarches scientifiques devraient pouvoir le faire dans les même conditions que ceux qui passent leur temps à prouver que c'est à cause de l'homme.

Allez, je vais regarder le deuxième épisode :
http://www.arte.tv/guide/fr/046376-003/planete-glace

» Par géologue, le 09.10.2014

bonjour,

je ne travaille pas au LGGE même si j'en serais ravi. donc pour soutenir mes collègues du LGGE, bien sûr qu'il a fait aussi chaud et même par période plus chaud qu'aujourd'hui, par le passé (à échelle géologique). Tout cela, on le sait désormais grâce à la paléoclimatologie, l'analyse des isotopes de gaz contenues dans les bulles d'air qu'on retrouve dans la glace etc...la question n'est pas là. et comme cela a été dit, on le sait sur 800 000 ans! ce qui permet de commencer à avoir un regard un peu critique à échelle de temps géologique et non de la vie humaine! le problème actuel est que l'augmentation des gaz à effets de serre et la fonte des glaces se produit à échelle de vie humaine, depuis en gros 150 ans, et davantage depuis la moitié du XXème siècle. et que la nature ne saura pas s'adapter à un changement si rapide! c'est du bon sens et comme cela a été dit, la biodiversité en a déjà fait les frais gravement. il faut savoir que des extinctions massives, il y en a eu aussi par le passé, mais pareil, pas à cette vitesse. alors maintenant qu'on est dans la m... on fait quoi? on fait l'autruche ou on essaye d'agir? il serait illusoire de croire que l'espèce humaine s'en tirera sans dommage. et de toute façon, elle sait très bien se faire du mal toute seule (le nombre de réfugiés climatiques explose à l'échelle mondiale, pollution de l'air, de l'eau, taux de cancer tellement en hausse qu'il devient "banal" d'en avoir un...) bref. et sans être une revue scientifique, arte produit de très bons reportages, meme si bien sûr tout ne peut être dit en 1h de reportage!

» Par bobo, le 09.10.2014

"Je penses que la science, c'est remettre en cause l'évidence. Tout de suite, l'évidence, c'est le parallèle entre émission de CO2 et réchauffement climatique. Il devrait y avoir des équipes de chercheurs (scientifiques) qui tentent de démontrer que c'est faux et que la cause est tout autre sans qu'ils soient traités "d'hérétiques" et réduit au silence. Rappelez vous que la terre a été ronde puis plate puis a nouveau ronde au cours de l'histoire de la science pour qu'au final, on découvre qu'elle n'est ni plate, ni ronde."

Justement, dans ce cas là on est dans le fait scientifique et non pas dans l'évidence. Les rapports du GIEC finiront de te convaincre. Pour reprendre tes termes, on devrait accorder des crédits et du crédit à des scientifiques qui chercheraient à prouver que la terre n'est pas ronde sous prétexte que ce consensus scientifique est partagé par la majorité?

Evidemment c'est un peu plus complexe dans le cas du changement climatique, mais la plupart des études montrent l'origine humaine du changement en cours. Et ce n'est pas parce que c'est un consensus scientifique que ça tombe dans la théorie du complot!

Prends le temps de lire les études scientifiques sur le sujet.

» Par junk, le 09.10.2014

Je suis tout à fait d'accord avec Christophe.

@BoBo
"Justement, dans ce cas là on est dans le fait scientifique et non pas dans l'évidence."

Non,non et non c'est une interprétation de faits scientifiques.
2 faits.

Essayer de les mettre en corrélation est nécessairement soumis à interprétation (surtout sur un phénomène aussi complexe).

On pourrait très bien dire que c'est le réchauffement climatique sans précédent qui provoque l'augmentation de gaz à effet de serre, c'est absurde, c'est peut-être pas un bon exemple mais ça présente un peu l'idée.

Il y a des relevé qui présente la température, l'activité solaire et le taux de CO2 sur 800 000 ans. Cela met en avant plusieurs cycles.
Mauvaise nouvelle la prochaine ère glaciaire n'est pas avant 10 000 ans...

» Par bobo, le 09.10.2014

"Non,non et non c'est une interprétation de faits scientifiques."

Oui tu as raison, c'est une interprétation, mais cette interprétation est partagée par une très grande majorité de scientifiques qui a travaillé sur le sujet. Ca me suffit pour me convaincre car je n'ai pas les connaissances nécessaires pour me forger un avis à partir de mes observations. Ce qui n’empêche pas d'avoir un esprit critique et de regarder si d'autres théories existent mais personne aujourd'hui ne propose de théorie crédible pour l'origine du changement climatique autre que celle du GIEC.

» Par Christophe, le 09.10.2014

@ géologue :
bien sûr qu'on ne peut pas tout dire en 45 minutes de documentaire mais on en profite qu'en même pour placer la petite phrase "est vraiment attribuable à l'activité humaine".

Elle aurait pu nous dire que certains glaciers grandissent à la place de cette affirmation qui m'exaspère.
http://www.skitour.fr/forum/read_250439.html?goto=250730#goto

Individuellement, l'homme n'y ai pour rien. Ce sont les sociétés humaines qu'ils faudrait montrer du doigt. Mais au lieu de changer le mode de fonctionnement de nos sociétés basé sur la consommation, on culpabilise chaque individu. Mais dans quel but ?
Celui de le faire consommer des nouveaux produits "écologiques", respectueux de l'environnement, eco-citoyens. Pourvu qu'il consomme.
On essaye de me faire croire qu'en isolant ma maison, en conduisant une voiture moins polluante voir en faisant du vélo, je vais sauver la planète. Individuellement, cela n'a absolument aucun impact. A l'échelle de la France non plus. Peut être cela commencerait à ce voir au niveau européen. Mais il y a un SI. Quelle débauche d'énergie pour fabriquer tout ce dont on à besoin pour polluer moins ? Le différentiel ne sera jamais en faveur de la planete.

De toute manière ça se réchauffe, avec ou sans nous.

Il vaudrait mieux se préparer au conséquence plutôt que de s'apitoyer sur les causes. Et les millions de dollars que doit palper le Giec pour nous expliquer à grand coup d'études scientifiques que l'homme est coupable seraient plus utiles aux populations qui sont déjà en train de morfler.

» Par irresponsable, le 09.10.2014

"Et les millions de dollars que doit palper le Giec pour nous expliquer à grand coup d'études scientifiques que l'homme est coupable"
Bizarre je n'ai jamais entendu parler de culpabilité dans les rapports du GIEC.

"Individuellement , l'homme n'y est pour rien".
Ben voilà, la boucle est bouclée, nous sommes tous de grands irresponsables.
J'aurai plutôt tendance à croire que nous sommes tous co-responsables et absolument non-coupables. J'y vois plus de puissance et de possibilité de changement.

» Par Phil, le 09.10.2014

Absolument convaincu que l'homme est responsable du réchauffement (un chiffre: 1 milliard d'hommes sur Terre en 1900), je rejoins toutefois l'avis de Christophe concernant l'agacement que provoque ce type de documentaire. Agacement, parce que ça mine le moral, mais que rien ne bouge. Ce n'est plus à nous qu'il faut dire que c'est la merde et qu'on va dans le mur. J'entendais cette semaine qu'une centrale à charbon ouvre chaque semaine en Chine. Alors nous faire culpabiliser parce qu'on va travailler en voiture ou parce que ma télé est en veille, ça lasse. Tout comme se dire responsable parce qu'on va au boulot en vélo fait sourire.
Amoureux de l'environnement, je finis par ne plus regarder ces reportages...

» Par Vieux Troll, le 09.10.2014

La nature arrivera bien à s'adapter. Ce n'est pas vraiment le problème. L'homme est responsable de ces changements. Mais, est-ce vraiment le problème critique ? Des régions vont perdre en habitabilité mais d'autres vont gagner en habitabilité. La vrai question est surtout l’épuisement des ressources. Mais, il n'y a rien de tel que d'être dos au mur pour se sortir les doigts et trouver des solutions.

» Par zebre91, le 10.10.2014

Hé bé dis donc! J’avais hésité à mettre mon grain de sel l'autre jour, puis abandonné.
Mais là je reviens et y en a qui ont mis le leur, et plus encore...
Alors je me permets de déposer ici quelques réflexions sur le sujet.

"la nature ne saura pas s'adapter" : La nature n’est pas un être et n’a pas à s’adapter. Suivant l'échelle de temps choisie elle est immuable ou changeante.
Ceux qui vont devoir s’adapter ce sont les hommes et leur société, mon avis c’est qu’ils vont être fortement secoués.

"L'homme n'y est pour rien" : ben disons qu'à partir du moment où l'homme a su faire du feu il a réchauffé l'atmosphère, c'était le but d'ailleurs!
Et c'est toujours le but premier : en premier lieu l'énergie que nous consommons sert à nous réchauffer.

Et en second lieu à transformer notre environnement pour produire des biens ou nous déplacer, avec des moteurs ou procédés qui dégagent de la chaleur entre autres effets collatéraux...
Parmi les effets collatéraux, il y a émission de gaz à effet de serre, et le plus important est : la vapeur d'eau!
Alors là on voit bien qu’on n’est pas les seuls, nous humains, à rejeter des gaz divers et variés qui empêchent les rayonnements infrarouges d'aller réchauffer la Lune...
Vous allez me dire que tout est question de proportion, et je vous répondrais plutôt question de temps : si les activités humaines ne sont pas encore en mesure d'avoir un impact sur le climat, comme elles augmentent constamment et que la Terre est de taille fixe, à un moment elles vont en avoir.

"Avec des efforts à mon niveau je vais sauver la planète" : Là faut être croyant ! Mais investir dans de l’isolation pour dépenser moins d'énergies pour le même confort, n’est probablement pas un mauvais calcul.
D’autant que les prix des énergies sont en relation inverse de leurs abondances…
(A propos de calcul si vous vous chauffer à l’électrique et que vous remplacez vos ampoules par des leds, les quelques dizaines de Watt économisées d’un côté seront fournies par vos radiateurs de l’autre…)

Si vous vous intéressez à ces questions d’énergie, un site avec plein d’infos, de calculs et de mise en perspective et en proportions : http://www.manicore.com/

» Par géologue, le 10.10.2014

pour faire bref, je suis parfaitement d'accord que personne n'est coupablee individuellement, on hérite tous d'une situation mais on est tous responsables collectivement et comme l'a dit Pierre Rabhi, un des grands penseurs humanistes de notre époque, chacun se doit de faire son travail de colibri. si on raisonne individuellement, bien évidemment, on ne trouvera pas grand intérêt à faire ce que l'on peut (quoi que, faire ce que l'on peut peut être source de bonheur et d'estime de soi! et comme pour pouvoir aimer les autres, il faut d'abord s'aimer soi meme, ça peut être un début!), mais collectivement, l'effort sera immense! c'est l'individualisme qui pourrit notre société. serrons nous les coudes!

» Par Vieux Troll, le 10.10.2014

Enfin bon, je n'ai toujours pas compris pourquoi ces changements climatiques seraient si désastreux que cela à l'échelle de l'espèce humaine. Ok, on fera moins de glace et de ski (et plus d'escalade), ou l'inverse suivant les théories.

Mais, c'est que dalle si les ressources énergétiques et matières premières restent disponibles. Nous avons survécu à pire avec moins de moyens. La principale question est bien dans l’épuisement des ressources (et son corolaire pollution etc), surtout en considérant que toute la planète souhaite, à juste titre, atteindre notre niveau de vie (et de consommation). Dans ce cadre, stigmatiser des personnes pour aller au boulot en vélo revient presque a pisser dans un violon. Il faut "simplement" changer de braquet notamment en terme de ressources énergétiques, gestion énergétiques/ressources et sans faire du greenwashing. Si on y arrive pas, les prochaines guerres mondiales pour la maîtrise des dernières ressources sont déjà écrites.
Mais, j'imagine que certains ont sauté sur l'occasion de changement climatique, plus marquant et vendeur pour le grand publique que l’épuisement des ressources.

» Par Vieux Troll, le 10.10.2014

>>>>
pour faire bref, je suis parfaitement d'accord que personne n'est coupablee individuellement, on hérite tous d'une situation mais on est tous responsables collectivement
>>>>
Pour ma part, je suis très content d'avoir hérité de cette situation et de ne pas avoir à survivre dans les conditions des gaulois.

» Par B., le 10.10.2014

@Vieux Troll : "on" a survécu à pire, sans doute, mais "on" était moins que maintenant. Je ne pense pas que le problème (à court/moyen terme) soit pour l'espèce humaine réellement, mais pour les populations humaines. S'il y a réchauffement climatique puis augmentation du niveau des mers (par exemple), ça obligera des populations nombreuses à se déplacer (depuis le Bangladesh entre autre) et ça risque de faire des conflits importants.

» Par Gouda, le 10.10.2014

Pour les Hollandais ça ne va pas changer grand chose ; ils sont déjà tous chez nous... :)

» Par Vieux Troll, le 10.10.2014

Les bataves sont déjà sous l'eau depuis des décennies/siècle. Ça ne les empêche pas d'être une des économies les plus dynamique.
Ok, si l'eau monte, il faut immigrer ! C'est quoi rellement le problème ? Par définition même, l'homme n'a fait que migrer depuis l'époque de Lucie. Le seul problème est que les sociétés riches du nord ne veulent pas être emmerdés par les miséreux du sud (sauf s'ils viennent bosser pour une misère en fermant leurs gueules). Mais, ça n'a rien de spécifique a la montée des eaux du jugements derniers.

» Par Vincent Favier, le 13.10.2014

@ christophe et alliés,
Je suis chercheur au lgge, j'ai participé à ces docs, et je trouve très intéressante la proposition de Max. Je donne pour ma part des cours de diffusion des savoirs sur le thème des glaciers à l'osug (université Joseph Fournier). Ces cours sont ouverts à tous, au prix d'une inscription minimale à l'université, de façon à payer les frais administratifs (cf. Site de l'osug). J'aurai alors l'occasion de montrer quelques évidences, les inconnues, les lacunes dans nos connaissances, et je l'espère le moyen de vous montrer que nous ne sommes pas que des guignols qui font les rigolos sur les glaciers. Certes christian a une liste de croix en montagne à faire pâlir certains d'entre vous, certes l'un des protagonistes a été nominé au piolet d'or ce qui lui vaut le surnom de surhomme dans Le documentaire, un autre a 105 premières dans les alpes et les Andes, un autre est be d'escalade, et christophe vous avez certainement acheté sans le savoir des topos de goulottes élaborés par des gens du labo. Je vous conseille de les brûler aussitôt. Oui, il faut un peu de temps pour ces réalisations, mais il faut aussi beaucoup de passion et de temps en montagne. christophe, je ne crois pas que ce soit pour cela que ces personnes passent à la tête au carré ou ailleurs. Parmi les protagonistes, vous avez eu l'opportunité d'écouter dans ces documentaires, il y avait la chercheuse élue meilleure chercheuse française de l'année 2013, plusieurs médailles de bronze du CNRS et des chercheurs étrangers de tout premier rang. C'est peut- être pour cela que nous nous prétendons un minimum "scientifiques". Nous le pensons car il nous arrive de temps en temps de publier dans nature, science et autre, et que ce genre de revue n'est effectivement pas disponible au café du commerce. Nous le pensons aussi cela car nous sortons tous d'une école d'ingenieur, de normale sup ou des meilleures universités, avons ensuite finis dans les premiers au Master pour avoir droit à une bourse de thèse, puis avons effectué 3 ans de thèse, des années de post-doctorat, puis passé un concours qui nous a permis d'obtenir un poste de permanent.... Bref, cela n'a pas été immédiat. Ensuite, notre travail est en permanence soumis à l'évaluation par nos paires, mais aussi par le grand public. Donc, effectivement nous ne faisons pas que nous dorer la pilule au soleil... Même si j'avoue que lorsque la meteo est bonne c'est vraiment mieux !
Enfin, puisque vous parlez de celui qui nous a traité d'imposteur, je vous invite à m'écrire au lgge, mon adresse est disponible sur le site web du labo, je vous transmettrai la très longue lettre que nous avons cosignée avec nos réponses détaillées à ses critiques. Vous verrez, c'est instructif.
Enfin, pour information, il y a 16 ans avant de commencer mes recherches, j'étais convaincu que le réchauffement climatique était naturel... 16 ans de recherche m'ont fait changer d'avis, on m'a sûrement drogué, ou alors ai-je appris des choses pendant toutes ces années. Comme quoi un mouton comme moi peut changer d'avis. Peut- être aurais-je la chance d'engager ce débat avec vous, de façon plus posée que sur un blog, ce serait avec plaisir.
Bien cordialement

» Par Vivagel, le 14.10.2014

"école d'ingenieur, de normale sup ou des meilleures universités, avons ensuite finis dans les premiers au Master"

On va mettre sur le compte de l'émotion votre démonstration qu'on n'y apprend pas l'orthographe...
J'ose pas vous demander à "vos paires" de quoi vous êtes soumis à évaluation, ce serait grossier.

Keep cool, si vous vous enflammez comme ça à la moindre contradiction, pas étonnant que la planète se réchauffe...

» Par Pi3rrot, le 14.10.2014

Quand des ignares pensent mieux connaitre ce sur quoi on est expert, c'est compréhensible de "s'enflammer", Vivagel.
Surtout quand, globalement, les mêmes sont vent debout contre la recherche publique, le CNRS, tout ce qu'ils considèrent comme une perte d'argent et d'énergie. Ça laisse peu de place à la sérénité.

Quelqu'un a écrit "c'est grâce aux gens qui ne croient pas que les choses avancent". C'est en partie vrai, mais ici, la cause anthropique est prouvée depuis longtemps. Les thèses d'Allègre et de Courtillot, pour ne citer qu'eux (cycles du Soleil et autres billevesées), reposaient sur des hypothèses simplistes qui ont été démasquées par les autres scientifiques qui ont tenté de refaire leur calcul, comme par exemple que la Terre était plate, noire, et parfaitement face au Soleil ! Ils ont avoué quelques années plus tard. Ces gens sont la honte de la science.

Aujourd'hui, aucun scientifique au monde ne nie la cause anthropique, car les preuves sont là. Il n'y a que des politiques, des lobbyistes ou des illuminés qui le font.
Ou des ignares (il n'y a pas de mal à ne pas savoir, mais dans ce cas, on se tait !).

» Par senhal, le 14.10.2014

Face à un chercheur qui prend le temps de s'expliquer de façon polie et courtoise (on peut être d'accord ou pas)l'intervention de Vivagel est vraiment hors sujet.

» Par Vincent Favier, le 14.10.2014

Bonjour vivagel,
Oui, j'ai écrit un peu vite et ne me suis pas relu, je suis un peu passionné. Désolé pour l'orthographe et les fautes de français qui écorchent notre belle langue et vos yeux. Désolé aussi pour le ton condescendant, même s'il est environ du même niveau de condescendance que des remarques de personnes cachées sous des pseudos, qui nous décrivent comme des pseudo-chercheurs-moutons à peine capables de faire fondre de la glace avec une chaudière, au frais du contribuable. Mon but n’était pas de vous regarder de haut mais de montrer que derrière ces cv, il y a des tonnes de passion, des années d'études et des vies de travail, pas seulement de jolies images sur des glaciers qui reflètent finalement bien peu notre métier.
Je n'ai rien contre vos commentaires sceptiques. Au contraire. S'ils existent c'est que notre message est mal passé. S’ils existent c’est que nous devons faire d’autres reportages, d’autres travaux de vulgarisation pour éviter les messages tronqués, qui laissent la part au doute. La remarque sur le l’optimum médiéval (phase chaude au moyen âge) est un exemple parfait de tout cela.
Mais un blog est bien mal adapté pour discuter dans le détail, car une question en appelle un autre, et les débats s'emballent vite. Pour éviter d’avoir un message tronqué, je vous encourage à m'écrire directement, je vous transmettrai des documents, et vous serez alors à même de me dire si 97% des chercheurs (en référence à la phrase « la plupart des chercheurs dans le film », phrase qui ne faisait absolument pas référence à la qualité des uns ou des autres, chiffre que vous retrouverez facilement sur google) sont des moutons ou bien s’ils se disent qu’un tel consensus a un semblant de bases scientifiques.
Désolé donc d’avoir gêné votre lecture avec mes fautes d'orthographe et vos certitudes avec les nôtres. Très bonne journée à vous

» Par Shepherd, le 14.10.2014

Merci à Vincent pour ses précisions.

Je ne doute pas de l'intégrité morale et scientifique des chercheurs et suis parfaitement conscient du travail fourni.
Je suis pour ma part d'un avis plutôt partagé sur l'importance de l'activité humaine dans cette phase de réchauffement (ce n'est que mon avis et je ne l'impose pas !).
Ce qui à tendance à me chagriner, c'est le fait que vous autres chercheurs êtes convaincus de détenir la vérité alors que toute théorie scientifique peut être (par définition) remise en cause.
J'en veux pour preuve votre message précédent où vous évoquez vos certitudes... Il y a aussi eu des gens qui étaient certains que la Terre était plate !

Pour conclure, je pense sincèrement que s'il existe des "sceptiques" ce n'est pas parce que le message est mal passé, mais plutôt parce que le contenu du message lui même ne peut légitiment pas être considéré comme un dogme de foi.

Bien cordialement.

» Par bobo, le 14.10.2014

"Je suis pour ma part d'un avis plutôt partagé sur l'importance de l'activité humaine dans cette phase de réchauffement "
Et ton avis est-il appuyé par une théorie et des observations scientifiques comme le sont les conclusions évoquées plus haut par Vincent?

"vous autres chercheurs êtes convaincus de détenir la vérité" Justement non,ils ne le sont pas, leurs conclusions s'appuient sur une démarche scientifique qui permet d'évacuer les théories qui ne fonctionnent pas. Et oui, leur théorie peut-être remise en cause, mais il faut des arguments scientifiques, pas seulement une conviction.

» Par Shepherd, le 14.10.2014

Bonjour Bobo,

Premièrement j'avais bien pris soin de mentionner que je ne cherchais pas à imposer mon point de vue... malgré cela je vois qu'il dérange quand même !

Mon avis n'est pas appuyé sur une théorie mais sur des faits réels ; la planète s'est déjà réchauffée dans le passé comme d'autres l'ont rappelé plus haut.
J'ai pour ma part beaucoup de mal à croire l’argument du réchauffement particulièrement rapide de ces derniers temps, sans être ingénieur j'ai suffisamment de formation scientifique pour savoir que l'on ne peut pas mesurer précisément si les réchauffements précédents ont été significativement plus lents que le réchauffement actuel.

Ce que je déplore c'est le discours de victimisation permanente qui nous fait passer pour des quasi criminels quand on fait 40 bornes en voiture pour aller en montagne quand on n'a pas, je le répète, la certitude de la corrélation pollution / réchauffement.

Désolé de déranger :)

» Par bobo, le 14.10.2014

Hello Shepherd,

Tu ne déranges pas, mais tu soulèves 2 points :

"Ce que je déplore c'est le discours de victimisation permanente"

ok, ça on peut l'entendre parfaitement.

"Mon avis n'est pas appuyé sur une théorie mais sur des faits réels ; la planète s'est déjà réchauffée dans le passé comme d'autres l'ont rappelé plus haut.
J'ai pour ma part beaucoup de mal à croire l’argument du réchauffement particulièrement rapide de ces derniers temps, sans être ingénieur j'ai suffisamment de formation scientifique pour savoir que l'on ne peut pas mesurer précisément si les réchauffements précédents ont été significativement plus lents que le réchauffement actuel."


La question est de savoir ce que vaut scientifiquement ton argumentation face à celle de spécialistes du domaine qui travaillent depuis 15 ans sur le sujet et qui affirment, pour résumer, le contraire? Personnellement je fais plutôt confiance aux spécialistes.

Pour confronter ton argumentation à celle des scientifiques, tu peux faire un tour sur ce site : Intergovernmental Panel on Climate Change

» Par bobo, le 14.10.2014

Et aussi : Climate change on pace to occur 10 times faster than any change recorded in past 65 million years, Stanford scientists say

» Par Christophe, le 14.10.2014

@ Vincent Favier :
Je ne suis pas anonyme, c'est mon vrai prénom et je poste en mettant mon mail.
Et je ne suis pas climato-sceptique.

Je dis juste que ce que l'on voit dans les reportages pourrait être réalisé par de simples techniciens (n'en déplaise aux grands chercheurs médaillés) et qu'il faut arrêter de culpabiliser individuellement l’être humain. Mais c'est vrai que c'est plus facile de s'en prendre à un individu que de s'attaquer à un système polluant dans son ensemble. Et le système n'est pas polluant parce qu'on ajoute toutes les petites pollutions de chacun.
La planète est polluée parce que certains s'en foute plein les poches en construisant des usines de m., en détruisant massivement les forêts et ainsi de suite.
Ce n'est pas à cause de MOI que le climat se réchauffe.

Pour finir, une vrai question d'un "ignare" : qu'est ce que ça change, la rapidité du réchauffement ? Le résultat final sera le même. Des populations devront se déplacer, il va y avoir des guerres parce que ce sont des "pauvres" qui morflent et que personne n'en veut chez lui. Mais ils vont quand même essayer de venir juste pour sauver leur peau.

Deux autres pour les scientifiques : que se passerait il si le gulf stream s’arrête de tourner ? Comment faire pour arrêter le gulf stream de tourner ?

Si ça se trouve, ce brutal réchauffement aura d'autres conséquences...
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-l-arret-du-gulf-steam-en-cause-dans-la-vague-de-froid-98619017.html

» Par Yom, le 14.10.2014

Ca va fermer...
Jolis documentaires quand-même, j'attends le n°3 avec impatience...

» Par TDM, le 14.10.2014

Vincent, quel est le rapport entre vos talents en montagne et la pertinence de la cause anthropique du réchauffement climatique ???

A quoi sert cette arrogance ?

Et si j'étais mauvais langue, je dirai que tiens, le métier de chercheur laisse un paquet de temps pour s'entrainer, faire des premières, des expés, écrire des topos.

» Par Vieux Troll, le 15.10.2014

Un bel exemple démontrant qu'à chacun son métier, aux chercheurs de chercher (de publier, voir même de trouver), aux politiques élus de décider, et aux bistrotiers de blablater au comptoir !
Vincent (et consort), faite votre boulot et laissez les autres faire leurs boulots (je pense aux elus decideurs et a nous tous qui choisisont nos elus).
Si vous voulez devenir un décideur élus, vos travaux ne vous serviront a rien.

» Par Vincent Favier, le 15.10.2014

Bonjour à tous,
Pour terminer ce débat (pour ma part), parce que mine de rien ça prend du temps, voici quelques réponses sur des points où je pense qu’il y a convergence.

"A quoi sert cette arrogance ? "
A rien, et je vous ai présenté mes excuses sur le ton de mon premier post. A rien, mais c'est la réaction humaine d'une personne qui prend du plaisir à faire son métier sans compter ses jours et ses heures, en dépit de embûches depuis plus de 15 ans. Quiconque connaît le parcours d'un chercheur aujourd'hui vous dira qu'il faut un minimum d'orgueil ou de fierté dans son travail pour avoir un poste. Excusez-moi donc pour le ton de mon premier post, j'ai péché par excès d'orgueil, mais comment ne pas réagir quand on nous traite de guignols ;-) ?

"quel est le rapport entre vos talents en montagne et la pertinence de la cause anthropique du réchauffement climatique ???"
aucun en effet, ma remarque visait les commentaires qui nous faisaient passer pour des touristes qui se baladent sur les glaciers. Mais relisez bien : je dis bien que ce n'est pas pour cela que nous nous prétendons scientifiques.

"si j'étais mauvais langue, je dirai que tiens, le métier de chercheur laisse un paquet de temps"...
merci pour votre remarque ça me permet de répondre. Personnellement, je travaille 60 heures par semaine, en prenant 3 semaines de vacances par an depuis 15 ans. Le temps libre? Il est donc consacré à nos passions, et nos passions sont bien souvent en montagne. A mon grand regret (je n’en ai pas les capacités physiques), je ne fais pas partie de la liste des grands montagnards du labo, même si vous me croiserez sûrement très facilement avec des chaussons (d'escalade) ou des skis aux pieds, mais je n’ai pas les capacités de certains. Ceux qui font des expés prennent des congés sans solde et sont bougrement efficace au travail, je peux vous l'assurer.

"Un bel exemple démontrant qu'à chacun son métier, "
totalement d'accord et cela touche un point crucial ici: dans le cas présent nous sommes filmés dans un documentaire, nous faisons des constats. Ensuite le réalisateur présente le message qu'il souhaite faire passer. L'empreinte du documentaire dépend donc aussi beaucoup du réalisateur et surtout du thème de société abordé, qui capteront le téléspectateur et laisseront un message. Mon travail est d'observer et comprendre, et non de demander aux gens d'aller à Grenoble en vélo. Et je pense pouvoir affirmer que dans la séquence qui me concerne, il n'y a aucun commentaire à visée politique.

"dans les reportages pourrait être réalisé par de simples techniciens (n'en déplaise aux grands chercheurs médaillés)"
oui Christophe, ce qui est présenté représente un boulot de technicien, et je n'y vois absolument rien de dégradant. Cela concerne néanmoins 10% de notre temps de travail, qui consiste plutôt à manipuler des données, des codes de calculs et des modèles sur ordinateur, trouver des financements, administrer nos recherches, encadrer des étudiants, donner des cours... un travail bien peu intéressant pour la télé... or un documentaire doit être vu et accrocheur pour qu'un minimum de personnes soit présent plus de 5 minutes avant de zapper. C’est pourquoi on ne voit jamais notre travail en labo.
Il en est de même pour les outils de mesure dont nous disposons (différents dispositifs pour analyser la chimie de la glace et des gaz, carottier avec capteurs embarqués, capteurs pour mesures physique de la neige en dehors et dans les trous de forage, radar et autres mesures géophysiques...), et les infrastructures associées (salles blanches, chambres froides pour les analyses ...). Nous organisons à ce sujet des visites du LGGE pour les classes de lycée.

"Ce n'est pas à cause de MOI que le climat se réchauffe."
nous n'avons jamais dit « VOUS », nous disons : "l'activité humaine implique un réchauffement" cela inclut donc les sales usines, nos voitures, toutes nos consommations d'énergie (ordi, internet inclus..) et toute l'énergie et les matériaux pour les fabriquer, car un ordi est fait de plastique (pétrole) mais aussi de matériaux qu'il faut bien obtenir quelque part... donc, nous n'avons jamais accusé qui que ce soit, nous avons observé que « l'homme en général » était à l'origine d'une "grande part" du réchauffement. Le reste (i.e. les pressions à exercer sur la société pour y faire face) c'est de la politique et concerne vos opinions.

comme le dit si bien vieux troll:
"Si vous voulez devenir un décideur élus, vos travaux ne vous serviront a rien."...
c'est exact et ce n'est clairement pas mon objectif de vie. Mon objectif de vie est clairement de tenter de comprendre tout ce que je ne comprends pas encore de la physique complexe de notre bonne vieille terre.

Pour finir, si vous avez des interrogations sur le thème du réchauffement climatique, je reste ouvert pour vous apporter des éléments de réponse à partir de documents scientifiques. Mon adresse mail est disponible sur le site du LGGE.
Bonne journée à tous

» Par Vieux Troll, le 15.10.2014

Vincent, je suis, bien évidement, d'accord avec toi.


VTT de montagne