Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Vers un abattage total des bouquetins du massif du Bargy

Vers un abattage total des bouquetins du massif du Bargy - Nature et Ecologie

 
+8
16 votes

Vers un abattage total des bouquetins du massif du Bargy

Proposé par MartinB le 01.10.2014, publié le 01.10.2014 :: www.tdg.ch :: 440 vus :: 310 clics :: 12 commentaires :: Nature et Ecologie

46% des animaux seraient atteints de brucellose. Une maladie qui mettrait en péril la production du reblochon »

Commentaires

» Par altitude38, le 02.10.2014

ce préfet est tllt sur de lui qu'il a interdit les prélèvements sur toutes les betes déjà abattues pour vérifier si elles étaient belles et bien atteintes. tout cela n'est que de la politique de bas étage. aucun suivi faunistique rigoureux n'a été réalisé. 2 cas de contamination en plusieurs de 10 ans. source: berger du coin!et depuis que les abattages ont démarré l'année dernière, les bouquetins ont pris peur et plusieurs sont allés dans d'autres massifs! pour faire exploser et répandre une maladie, on ne pouvait faire mieux! alors qu'un suivi rigoureux et une vaccination étaient possibles, comme le conseil national le demandait! mais il faut quand meme préciser que ce préfet énarque était avant dans le cabinet de notre chère ancienne ministre de la santé qui nous avait fait acheté des millions de doses de vaccins contre la grippe A....bref.

» Par Juhlen, le 02.10.2014

"ce préfet énarque était avant dans le cabinet de notre chère ancienne ministre de la santé qui nous avait fait acheté des millions de doses de vaccins contre la grippe A"
Et ben dis donc, les gens qui avaient attrapé la grippe à l'époque ont eu sacrément du bol de ne pas se faire dézinguer.

» Par troller, le 02.10.2014

Ouais enfin vu de mon bureau la vaccination, ca me semble très compliqué. Le bargy c'est pas très accessible comme montagne et ce vaccin c'est pas non plus la panacée.
Pour les cas de contamination de moutons, en général on abat le troupeau, c'est cruel mais ca me semble logique de faire de même pour les bouquetins, à long terme c'est pour leur bien.
Car tôt ou tard, la maladie atteindra d'autres partie du massif, si ce n'est déjà fait.
Évidemment l'abattage complet me semble un peu extrémiste, il faudrait conserver au moins une petite partie du cheptel sain pour la diversité génétique.

» Par titeuf, le 03.10.2014

Quelques commentaires tout de même suite aux propos "un poil" erroné ci dessus:

la brucellose est d'abord une maladie légalement réputée contagieuse (MLRC) et une zoonose(transmission à l'homme) très grave.
La vaccination, sauf dérogation, est interdite en France. Elle n'a d'efficacité (relative) que sur des animaux sains, qu'il convient donc de tester sérologiquement avant.
Dans la pratique, aller faire des prises de sang sur quelques centaines de bouquetins dans un massif montagneux relève de la gageure. Les vacciner est interdit.
Ensuite l'agent infectieux est très résistant dans le milieu exterieur ( secretion , avortements, lait...).
La législation française est très claire face la contagiosité de la maladie: abattage de tous les positifs dans un cheptel, controle mensuel pour éliminer les positifs au plus vite;abattage du troupeau si epizootie incontrolable.
Tous les produits sont impropres à la consommation sans parler du risque majeur de contamination humaine.
On ne peut esperer de guérison sans respecter les règles suivantes, innaplicables sur la faune sauvage:

taux d'infection faible au moment du dépistage (c'est-à-dire infection récente)

renouvellement fréquent des contrôles (tous les mois par exemple)

élimination immédiate des positifs,cheptel à l'abri des contaminations exogènes (pas de transhumance, etc.).

Donc oui c'est malheureux de devoir abattre tous les bouquetins mais c'est le seul moyen d'assainir le massif, de garantir, après vide sanitaire avant re-introduction, la pérennité de l'espèce, de garantir des paturages d'altitude sain pour les ovins et caprins des éleveurs locaux et donc des produits sains pour la consommation humaine, de garantir la non contamination humaine et je ne rentre pas dans la description de la symptomatologie de la brucellose chez l'homme que je ne souhaite à personne...

» Par yoann, le 03.10.2014

je crois qu'il est inutile d'éffrayer les gens en parlant de zoonose très grave, on est pas dans la cas d'ébola Non plus.
De source médicale cette maladie se soigne très bien, et ne concerne qu'une infime partie de la population.
Enfin, lorsqu'on parle de réaliser un vide sanitaire, il faut savoir de quoi on parle, car les premiers résultats du marquage des animaux font apparaître un échange entre les animaux du Bargy et ceux des Arravis. Alors qu'allons nous faire N tuer ceux des Arravis aussi ?
Alors certes je ne conteste pas l'abattage total des bouquetins du Bargy, mais venir effrayer les gens avec des arguments avancés par titeuf me parait disproportionné.

» Par clapierre, le 04.10.2014

Tu fais des heures sup la nuit Titeuf?

» Par titeuf, le 04.10.2014

@Clapierre: heures sup même de jour comme toi ;-))))
@Pep: au moins deux intervenants de ce post sont vétérinaires. Sauras tu les reconnaitre...??? ;-)))

» Par BBg, le 05.10.2014

@ Titeuf : c'est gentil de nous ressortir les cours de l'école, ça me rajeunit. J'apprécie particulièrement ta notion de vide-sanitaire sur une vaste étendue naturelle...

Peut-être que l'abattage est inévitable, même en ayant lu pas mal de chose sur le sujet, c'est difficile de conclure. Mais ce qui est malheureusement évident, c'est qu'aucune autre solution n'a été sérieusement envisagée par les autorités, alors qu'il n'y a pas urgence à intervenir. Le risque pour la santé humaine existe mais demeure très limité, et ce qui est lamentable, c'est qu'on n'a pas 'profité' de l'abattage des premiers animaux pour faire des prélèvements et initier une étude digne de ce nom du cheptel de bouquetins (niveau de contamination, répartition par âge et sexe...).
J'augmente le quota vétérinaire dans la discussion, vite de l'air !

» Par pep, le 06.10.2014

@titeuf : Mon message a disparu... J'espere que Clapierre aura eu le temps de le lire !

» Par mpui, le 07.10.2014

A lire et relire:

http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/20140930.OBS0679/brucellose-du-bouquetin-l-abattage-total-n-assainira-pas-le-massif-du-bargy.html

Si l'on inspecte tout les bouquetins (et chamois) du 74, ce qui n'a jamais été fait auparavent, on risque d'avoir des surprises !

En tout cas entre Aravis et Bargy, c'est fait, il y a déjà eu mélange......

» Par Chech, le 07.10.2014

De toute façon, tout est dit dans l'article : le préfet prend l'avis des scientifiques du CNPN ... en prévoyant déjà de s'asseoir dessus comme il se doute que cet avis sera négatif. La décision déjà prise est de nature exclusivement politique (et on peut ajouter populiste) : il faut caresser dans le sens du poil la filière élevage/tourisme ; en ce cas, toute argumentation rationnelle est, hélas, inutile.

» Par Titeuf, le 08.10.2014

il y a eu certainement des erreurs commises dans la précipitation à mettre en place un abattage systématique des bouquetins.
Cependant, la législation impose à tout éleveur un abattage systématique de son troupeau en cas de brucellose avéré. Comment expliquer alors à cet éleveur qu'on va faire différement lorsqu'il s'agit de la faune sauvage sans mettre le feu aux poudres???


VTT de montagne