Accueil > Actu > Ski de randonnée > Héliski: la Suisse persiste et signe

Héliski: la Suisse persiste et signe - Ski de randonnée

 
+3
33 votes

Héliski: la Suisse persiste et signe

Proposé par Claude Mauris-Demourioux le 15.05.2014, publié le 15.05.2014 :: www.ledauphine.com :: 766 clics :: 44 commentaires :: Ski de randonnée

Le pragmatisme Suisse : le portefeuille d'abord »

Commentaires

» Par VA, le 15.05.2014

Comme le dit un commentaire à l'article, triste Suisse "grande moraliste"...!
L'article précise notamment : "Du côté des défenseurs de la pratique, on retrouve les compagnies d’hélicoptères et associations de guides".

Comment les associations de guides ou guides indépendants peuvent-ils se prétendre "guides de haute montagne" en adhérant ou en cautionnant ces pratiques, qui, pour le plaisir de "quelques-uns"... génèrent des nuisances pour le plus grand nombre???
Tous au plus des "traine-couillons"... ou des "agents de parc d'attraction" à mes yeux! (surement pas des guides de haute-montagne.. que la passion de la montagne, (au départ peut-être,... ou au départ seulement...?) a amené vers ce métier!

Pitoyable ce positionnement des "pseudo-guides Suisses" (à l'instar des "pseudo-guides Français" qui cautionnent le contournement de la loi Française avec les déposes frontalières).

Triste!

» Par Happyski, le 15.05.2014

Putain, vous en avez jamais fait de l'heliski ?
Moi je trouve ça bon de temps en temps... c'est reposant non ?

» Par Ricil, le 16.05.2014

VA : +1

» Par Happy lice, le 16.05.2014

Si c'est trop bon, tout comme rouler en humer, partir 2 fois par an sous les tropiques pour une semaine de vacances, plus les we a Londres, Barcelone, new York. Et mon loft de 200m2 chauffé au gaz, et tous mes produits high tech, mes articles de sports...
Ben oui la vie est belle!
Mais je ne suis pas sur que cela soit possible pour 7 milliards de personnes?, pas grave on ira jusqu'à la guerre pour garder notre niveau de vie, Bush l' a déjà dit: le mode de vie des américains n est pas négociable....

» Par Nonchalant, le 16.05.2014

Et c'est repartiiiiii.

Et les groupes électrogènes au sommet de Tête Blanche et Tête rose pour éclairer les gentils patrouilleurs de la PDG, c'est pas tant pire !

» Par VA, le 16.05.2014

Et les groupes électrogènes au sommet de Tête Blanche et Tête rose pour éclairer les gentils patrouilleurs de la PDG, c'est pas tant pire !
... ou c'est pas tant mieux!
Un "numéro" du même "cirque" en quelque sorte...!

» Par esprit montagnard, le 16.05.2014

@VA:
oui, mais c'est pas pareil!!!
ca reste dans l'esprit montagnard tout comme d'equiper une arete pour une course de ski-alp.....
si tu ne comprend pas ca, c'est que t'es pas dans la mouvence de la secte skitour....

» Par Erik, le 16.05.2014

Et les groupes électrogènes au sommet de Tête Blanche et Tête rose pour éclairer les gentils patrouilleurs de la PDG, c'est pas tant pire !

---- >>>> ENCORE UN COUP DES SUISSES ;)

» Par Homo cavernus, le 16.05.2014

Heureusement que Happy lice vit dans une grotte non chauffée et dans le noir (et oui même la bougie pollue...) !!

Voilà ce que ça donne si tout le monde par dans les excès...

» Par Werner Munter, le 16.05.2014

L'utilisation de machines à combustibles fossiles en montagne n'a pas d'impact sur le réchauffement climatique, aussi je recommande l'utilisation d'hélicoptères pour déposer des skieurs. L'hélicoptère, grâce à son effet souffle combiné aux vibrations sonores, permet de purger les pentes instables avant que les skieurs ne la skie. L'héliski permet de faire du ski de qualité en hors piste et en toute sécurité.

» Par CAllegre, le 16.05.2014

Pour compléter la (brillante) démonstration de mon ami Werner le brassage d'air généré par les pales des hélicos permet de disperser les particules responsables de la pollution des vallées alpines. Pratiquer l'héliski est un acte citoyen pour l'amélioration de la santé de tous les habitants des Alpes .

» Par savoy, le 16.05.2014

LE Werner Munter?

» Par clapierre, le 17.05.2014

Ne pas confondre aimer les pales et aimer les pals, c'est pas la même chose. Avis à ceux qui viennent me déranger mes petites oreilles et celles de toute une vallée pour leur petit plaisir masturbatoire. L'onanisme oui mais en silence, comme en rando. La Suisse est une belle femme... sans conscience de son slip sale et de quelques morpions. Merci, je me rendors.

» Par Aravis, le 17.05.2014

Ca me désole de voir de si navrants commentaires !

Les gens se sentent ils concernées par le réchauffement climatique ?
La magnificence de la montagne vous touche t'elle ? Ou la voyez vous, tout aussi bien, depuis votre hélico et vos remontées mécaniques ?

Happyski, pour moi tu n'as rien à faire sur ce site, ton commentaire en est sa honte !
Non, je n'ai jamais fait de héliski, et jamais en faire je veux.

» Par manu.ge, le 17.05.2014

Loin de moi l'idée de défendre cette pratique en Suisse. Mais le fait qu'il y ait des places "autorisées" laisse supposer que les autres sommets sont normalement interdits de dépose touristique. Pas comme l'Italie, sauf erreur, qui autorise l'héliski presque partout. Allez faire un tour dans le Valgrisenche en hiver, c'est un vrombissement incessant certains W.E.

» Par seb, le 17.05.2014

Toujours aussi stupide de tout ramener au rechauffement climatique !
Pour rappel, c'est en Suisse pas au centre du monde a Grenoble. Que les frouzes balaient devant leurs portes.

» Par Pïerre*, le 17.05.2014

C'était couru d'avance que l'héliski ne serait pas interdit. L'héliski je gère ça comme la météo, la nivologie et les autres paramètres du ski de rando. Je connais les places de dépose, je connais les périodes, moyennant quoi j'arrive à faire des randos dans des coins à dépose (Trient, Arolla, Combins) sans subir aucune gêne et à faire finalement des randos bien plus sauvages que quand je suis sur des itinéraires classiques de rando blindés de monde. Quant à croiser un randonneur ou un héliskieur, ça ne change rien pour moi, ils ont tous les deux un bonnet, des pompes et des skis.

Alors finalement l'héliski tel qu'il est actuellement géré en Suisse je m'en tamponne. Quand j'étais jeune et fougueux je voulais descendre à coup de missile les hélicos de dépose, maintenant je m'en fous, c'est vraiment un non problème ce truc.

Sinon entre un pays (la Suisse) qui a une réelle politique de transport publics jusque dans les coins les plus reculés, qui favorise le transports des marchandises sur le rail mais qui autorise cette goutte d'eau dans la mer qu'est l'héliski et un pays (la France) qui est passablement sous-développé dans les domaines pré-cités, mon choix est vite fait...

» Par Nemo, le 17.05.2014

En France l'héliski n'est pas autorisé. C'est bien.
Mais les baptêmes en hélico oui. Dans le bassin gapençais ils tournent 24/24 certains we ...
C'est la pire des pollutions sonore en montagne.
Que faire ?

» Par jiel, le 17.05.2014

suite @ Nemo
si ce n'était que dans le Gapençais mais viens faire un tour du côté de Chamonix .... le ballet des avions, hélico et autres ulm est incessant !!!!!!!!!!!

maintenant je vais côté italien et ce ne sont pas les rares hélicos dédiés à l'héliski qui sont bien gênants, ils ne font que passer sans s'obstiner au-dessus de ma tête.

» Par enzorobino, le 17.05.2014

cette pratique est marginal, cest fou comme vous aimez pointez un mechant loup pour soulager vos conscience de pseudo bobo bio! on en parle de vos trajets quotidiens en voiture? de vos vacances a petaouchnock? allez manger vos graines de sesame a 15euro le grammes ca vous donnera bonne conscience

» Par seb, le 17.05.2014

>>>>>
Alors finalement l'héliski tel qu'il est actuellement géré en Suisse je m'en tamponne. Quand j'étais jeune et fougueux je voulais descendre à coup de missile les hélicos de dépose, maintenant je m'en fous, c'est vraiment un non problème ce truc.

Sinon entre un pays (la Suisse) qui a une réelle politique de transport publics jusque dans les coins les plus reculés, qui favorise le transports des marchandises sur le rail mais qui autorise cette goutte d'eau dans la mer qu'est l'héliski et un pays (la France) qui est passablement sous-développé dans les domaines pré-cités, mon choix est vite fait...
>>>>>
+1

Hormis de rassurer quelques personnes sur le combat de leurs vies, c'est un non problème.

En France, il n'y a pas d'héliski hormis quelques points frontaliers. En Suisse, il faut simplement le gérer comme tous les autres paramètres.
Au final, je ne suis jamais emmerdé par l'héliski alors que les hélicoptères approvisionnant les refuges et assurant les secours .....

Le couplet sur le réchauffement climatique est encore plus chiant. Il va falloir remplacer le point godwin par un point "réchauffement climatique".

» Par c, le 17.05.2014

Alors Seb toi tu dois être un vrai patriote suisse et par la-même un vrai "pique meuron"...mais bon le français a ses défaut et le suisse aussi ! ...

» Par dam's, le 18.05.2014

ca pollue c'est sur....
Mais la production mondiale du matos de ski de rando ne polluerait t'elle pas encore plus?
L'humain est un parasite qui détruit, du moment qu'on l'accepte ça passe mieux!

» Par alpaga, le 18.05.2014

ils sont où le Troll Vieux et le Gros?

» Par Disdonc, le 18.05.2014

Gerold Biner, chef pilote chez Air Zermatt, 12000 et quelques heures de vol... et accessoirement il y a bien des chances que ce soit lui ou un autre des as des Air Zermatt, Air Glaciers... qui vienne vous récupérer en cas de pépin dans le cadre de l'organisation Suisse des secours. Accessoirement, il préside aussi la CISA-IKAR qui donne la température sur les techniques de secours. Sacré personnage s'il en est qui n'hésite pas à s'investir dans de nombreux pays comme le Népal mais surtout excellent pilote ... parce qu'il vole souvent... et comment il vole souvent ? D'après certains, à croire qu'il vaudrait mieux que les secours soient équipés en véloski....

» Par alpaga, le 18.05.2014

@ Disdonc: parce que les pilotes du PGHM feraient aussi des déposes pour être au top???
ton argument est aussi con que la lune est haute, et mon Dieu, qu'est ce qu'elle est haute !!!!

» Par seb, le 18.05.2014

La police et les gendarmes français interviendraient en Suisse ?

» Par jacky05, le 19.05.2014

le Dauphiné fait de la pub pour l'héliski, et regrette que ce ne soit pas possible en France !!!!.

» Par Fred Bernard, le 19.05.2014

J'habite au Tour en haut de la vallée de Chamonix, le refuge Albert 1er est en reconstruction...avec hélico...la zone de stockage est sur le parking du village...personne ne se plaint, je suis content de prendre une conso quand je passe ou d'y manger et dormir. Je suis guide, pas fan des pratiques à outrance de l'héliski mm si j'avoue utiliser cette belle machine pour me rapprocher de certains secteurs que je fréquente. J'aimerai savoir qui n'utilise pas les services directs ou indirects de l'hélico, car ce genre de discution je les entends souvent en refuge au repas ou en buvant une boisson au kérosène. Ne prenez pas de portable, soyez en autonomie totale (y compris pour les secours) et après on discute...vous verrez ça change l'approche. Ni pour ni contre, juste un peu d'équilibre et de bon sens ne font pas de mal, peu importe la frontière, le pays.

» Par Disdonc, le 19.05.2014

@Alpaga: Merci pour le ton de ton commentaire tout à ton honneur de ne pas essayer(pouvoir?) comprendre. Les pilotes du PGHM sont issus de cursus militaires pour lesquels il y a tout autant d'entrainements ''à blanc'' et souvent bien avant qu'ils ne puissent accéder aux EC145... mais ces heures de vol sont surement fictives. Ben ouais, dans un hélico, il y a un pilote dont en général c'est le métier et qui n'est pas intérimaire. Donc oui, dans tous les cas, un pilote représente des heures d'hélicos et pour des heures soi-disant ''utiles'' il y a forcément des heures à faire d'autres activités. Ben ouais, au-dessus de la lune, il y a aussi Jupiter... J'ai toujours trouvé que tu avais la bonne cuisse ;-) !

» Par Nemo, le 19.05.2014

Vraiment vous ne voyez pas la différence entre l'usage des engins motorisés pour raison professionnelles (secours en montagne, appro des refuges, etc.) et leur usage pour le loisirs ? C'est pas de la mauvaise foi ?
J'en reste pantois tellement ça me semble évident.

» Par manu.ge, le 19.05.2014

@Fred Bernard
"Juste un peu d'équilibre et de bon sens". M'ouais, je veux bien mais que dire de ces compagnies privées d'hélicoptères sises dans votre belle ville (Chamonix) qui passent leur temps à faire du promène-couillons au-dessus des sommets. Ce n'est pas le PGHM, donc ce ne sont pas des sauveteurs qui s'entraînent, donc ils m'em... par leur nuisance sonore lorsque je grimpe, je randonne et ils polluent inutilement pour le plaisir de quelques abrutis.

» Par seb, le 19.05.2014

L'approx des refuges ne serait donc pas pour des loisirs ?

» Par ThibsR, le 19.05.2014

Le refuge, c'est pour des loisirs collectifs de plein de monde qui se fatigue les cuisses. Pas pour ceux perso de quelques friqué/es qui croient faire de la montagne. Désolé : l'héliski (tout comme d'ailleurs les avions qui tournent en boucle au-dessus de nous en montagne avec bruit et tout) c'est dérangeant, c'est polluant et c'est un truc de gros bourges. Berk et reberk en effet, je vois vraiment pas comment c'est défendable... Et non, je ne m'éclaire pas à la bougie, et monte en voiture à Prabet parce que j'ai pas le temps et les cuisses pour le véloski : au-delà de nos contradictions à tou/tes, il me semble quand même que c'est pas compliqué de pointer des limites à ce qui est acceptable ou pas...

» Par seb, le 19.05.2014

En gros, c'est un problème parce que c'est un loisir de Bourges.
On n'avance pas beaucoup. La lutte des classes, le petit livre rouge ne sont pas très suisses.

» Par Disdonc, le 19.05.2014

@Némo: tu m'as l'air de la faire la différence avec ta bagnole... Ah pardon, en fait tu l'utilises même plus pour tes loisirs c'est ça ?
PS: je sais pas comment vous vous démerdez mais y'en manque pas des montagnes sans avion ni hélico...

» Par MDR, le 19.05.2014

on y est!!!

l'heliski = sport de bourges?!?
donc on crache dessus car on ne peut se l'offrir et on sort le couplet "ecolo a la con"
1 ecologiste = 1 pasteque

et on prend sa caisse de merde car on a pas les cuisses pour prendre le velo? oh les p'tites bites!!!!
ecologie a 2 vitesses hein!!!
les restrictions pour les autres pas pour soit-meme

MDR!!!!

» Par alpaga, le 19.05.2014

@ didonc & alter:
1- c'est ton argument que je trouve con, tu es peut être intelligent et plus costaud que moi, tu noteras donc que je ne t'ai pas insulté ;), je suis parfois abrupt, dsl.

2- je considère l'héliski au même titre que le moto-cross, quad et grosses cylindrées bruyantes: le plaisir d'une personne qui fait chier une vallée entière avec ce bruit et ses rotations. Quelle brutalité!

» Par Disdonc, le 20.05.2014

@Alpaga: intéressant comme la ''Brutalité'' que tu dénonces réponds au côté ''abrupt'' que tu confesses... l'est peut-être là le pb... avec un peu plus de souplesse ... enfin, je ne faisais que constater qu'un très bon pilote qu'on est bien contents de trouver quand on en a besoin a forcément généré les conséquences de milliers d'heures de vol...quelque part. C'est surement con comme argument mais quand on voit les capacités des capitaines de pédalo...

» Par nonchalant, le 20.05.2014

De rares gros bourges en hélico, une majorité de p'tit bourges roulant au diesel à particules pour faire des économies et se payer les dernières nouveautés au Vieux Campeur et les derniers prolos à vélo(ski).

La montagne est à l'image du monde d'aujourd'hui ....

» Par Pïerre*, le 20.05.2014

Et encore, pas besoin d'être un gros bourge ou un milliardaire russe pour faire de l'héliski, ça démarre à moins de 300 EUR. Evidemment ça fait un peut cher pour en faire tous les jours, mais une fois de temps en temps c'est à la portée de plein de monde.

» Par Sepp von Lach, le 20.05.2014

Par contre la dernière votation est excellente, pas d'avions de chasse pour les prochains temps. Et les Suisses, qui font bien les choses, font de toute façon , le moto cross en France !

» Par alpaga, le 20.05.2014

@ D: Sans rancune. mais le pédalo, c'est silencieux!!!

L'héliski, ce n'est pas de la montagne dans l'esprit du ski de rando, ça se rapproche plus que de la conso comme à disney-land. c'est TRES loin de la conception d'une grande majorité des contributeurs de ST.

» Par Nonchalant, le 21.05.2014

"... la conception d'une grande majorité des contributeurs de ST"

qui n'est, rappelons-le, qu'un minorité infinitésimale comparée à l'ensemble de la population qui goute de temps au joies de la glisse sur neige, ensemble qui est lui même une minorité aisée.

Ne serait-ce qu'à Grenoble, la majorité des habitants ne fait pas de ski et se fiche complètement de la montagne en général. Suffit de sortir des milieux Techno-Scientifiques Ingénieur/Enseignant/Chercheur pour s'en rendre compte.

Tout ça c'est des petits problèmes de touristes disposant de revenus et/ou de temps libre qui se disputent sur leurs "conceptions de la montagne".

Les Suisses, ils ont fait les Cars Postaux, et ça c'est chouette.


VTT de montagne