Accueil > Actu > Ski de randonnée > Le récit de ce grand patron passionné de ski de randonnée

Le récit de ce grand patron passionné de ski de randonnée - Ski de randonnée

 
+21
33 votes

Le récit de ce grand patron passionné de ski de randonnée

Proposé par Jeroen le 19.02.2014, publié le 19.02.2014 :: www.challenges.fr :: 1803 clics :: 29 commentaires :: Ski de randonnée

Du plus loin qu'il me souvienne, j'ai toujours aimé le ski. Dès l'âge de 5 ou 6 ans, mon père m'emmenait sur les pentes de la Chartreuse, aux portes de Grenoble. Je revois encore l'équipement : pantalon en grosse toile rugueuse, anorak de toile raide, moufles en laine et skis en frêne massif, fixations à  courroies de cuir. Pas de semelles plastique, ni de carres. Quant aux bâtons, en noisetier massif, avec d'immenses rondelles en osier, ils pesaient une tonne. Mais j'étais heureux comme un roi »

Commentaires

» Par Juhlen, le 19.02.2014

Skitour racheté par RTL Group, les négociations viennent de débuter.

Désolé Jeroen, je n'ai pas pu m'en empêcher.

» Par Etienne -H-, le 19.02.2014

On connait un autre grand patron passionné de ski de rando !

» Par agent_double, le 19.02.2014

Nous n’avions pas de guide, juste une boussole, indispensable à cause du brouillard qui régnait ce jour-là. A un moment, je n’entendis plus rien derrière moi. [...] Depuis ce jour, je n’ai jamais plus randonné sans guide.

N'importe quoi...

C'est sur quand on a du pognon et 2 semaines de congés par an pour skier autant se payer les services d'un guide...

Mais on peux aussi choisir de skier aux vallons quand y'a pas de brouillard et s'en passer...

J'ai jamais compris les gens qui passent leur vie assisté... Un peu comme le gars qui ferait de la bagnole tout une vie avec un moniteur d'auto école à coté...

Drôle de manière de concevoir la montagne, dans une demi autonomie.

Chacun sa manière de voir les choses, mais personnelement je n'aurai aucun plaisir à suivre quelqu'un qui impose ses décisions à ma place...

» Par Nicom, le 19.02.2014

"Skitour racheté par RTL Group, les négociations viennent de débuter."

c'est pas pour rien qu'il lit challenge ! ;-)

» Par agent double zero, le 19.02.2014

N'importe quoi... agent double zero épargne nous tes commentaires trop souvent inintéressants et sur ce sujet rempli de mépris envers les gens qui ne sont pas autonomes ! pffiouuu

» Par Philippe Issiot, le 20.02.2014

En plus l'autre grand patron a un joli chapeau lui

» Par Herneau, le 20.02.2014

Le respect pour la montagne transparait dans les propos employés , et puis après tout, on peut aussi avoir un ami guide , avec qui on aime sortir ...
Rien n'indique une transaction financière systématique

» Par mikey, le 20.02.2014

n' oublions pas picsou qui fait de la rando sur les les dollards .

» Par _pierre_, le 20.02.2014

Faîtes comme moi, je ne lis plus les propos de l'aigri agent_double/kaiser38, vous ne vous en porterez que mieux :)

» Par tib oula, le 20.02.2014

@Pierre
Tu es sur qu'agent double x'est kaiser 38? C'est vrai qu'on n'entendait plus parlé de lui....

» Par agent double, le 20.02.2014

Pierre se trompe; mais c'est pas grave.

Ceci dis, j'apprécie skitour en ce sens qu'on peut faire part de ces propos et se faire quasi insulter...

L'article est niaiseux au possible. Je persiste et signe : chacun pratique la montagne comme il veut, mais je suis vraiment interloquer quand je lis qu'un mec peux pas se passer d'un guide pour randonner.

Comme si le guide était une assurance tout risque imperturbable... Comme si le mec n'était pas capable de préparer son barda, sa course, et cheminer tout seul...

En même temps si mes propos vous déplaise, sachez que personnellement j'en ai particulièrement rien à f*****

» Par Un gros, le 20.02.2014

Agent double, tout le monde n'a pas autant de temps que vous (et moi en ce moment). Et un guide est alors bien utile.

Allez, ne soyez pas jaloux, un jour vous aurez peut être une bonne gâche.

Sinon je plussoie, ce Rémi Sautter est amoureux de la montagne.

» Par rob, le 20.02.2014

Assume un peu Julien, tes messages sont signés et c'est pas compliqué de deviner que Kaiser==Agent double. De la même façon qu'il est facile de reconnaitre les 78 pseudos de C. Heydel....

» Par Pascal, le 20.02.2014

Ah on a le goût de transmettre chez Challenges.fr. Tous les poncifs y sont. Le goût de l'effort, la tradition, l'entraînement chez les militaires, la prise de risque mais outsourcée aux guides.
J'ose espérer que sur skitour.fr outre les débats d'initiés éventuellement egomanes, ont sait ce que c'est qu'une randonnée à ski sans avoir besoin qu'un grand patron se fasse mousser pour découvrir.
Si certains se sentent aussi pour découvrir la Bretagne lire ceci, sans doute Remy Sautter se fera un jour le plaisir d'écrire sur le sujet.

http://www.antourtan.org/page.asp?page=actualite&statut=2006-03&afficher=articles&id=08

Pour sa fortune c'est ici
http://www.forbes.com/profile/remy-sautter/

Wikipedia en parle comme suit :
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9my_Sautter

C'est bien de randonner à ski en montagne, la ramener aux images d'Épinal pour faire parler de soi c'est au mieux vaguement ridicule. Dont acte.

» Par Legazier, le 20.02.2014

Pas de chance, ce gars est un grand patron...C'est un mot grossier chez nous.
Il est peut-être assisté en montagne, humblement; mais dans la société "civile"...il doit certainement prendre ses responsabilités.
Si tout le monde pouvait en dire autant!
Il y aurait moins de jaloux.

» Par jls05, le 20.02.2014

J'adore (... quoique...) les concours du "commentaire le plus crétin" (et très généralement anonyme) sur Skitour.

Félicitations aux héros du jour.

Heureusement que je ne suis pas membre du jury, j'aurais du mal à les départager!

» Par xdo, le 20.02.2014

C'est comme dans les compét, il y a plusieurs épreuves, on peut donc avoir plusieurs médailles d'or...

» Par Théo, le 20.02.2014

En même temps, il y a un certain consensus chez les montagnards (pas ceux du dimanche hein, ca c'est des touristes) pour dire que la montagne rend humble, et quand sans ça on y fait pas de vieux os. Croyez vous qu'on puisse être humble et grand patron ? C'est un peu paradoxal. Alors je comprend bien qu'on soit aigri du fait qu'un skieur du dimanche ait le droit à sa page de journal sous pretexte qu'il est puissant ou riche ou les deux. La plupart des étudiants grenoblois ont sans doute plus d'expérience de la montagne que lui qui a choisi de bosser comme un âne pour gagner plus. Et avoir été chasseur alpin n'est pas non plus une référence sur le plan de l'expérience en montagne.

Alors entendre (ou lire) un mec comme ça parler de l'effort qu'il fournis, ça me fait doucement sourire. Est-ce qu'il sait encore seulement ce que c'est l'effort physique ? Vous croyez vraiment qu'avec ses responsabilité il peut se permettre de le savoir ?

Et visiblement il ne concoit pas de faire la trace lui même "Mais si on laisse bien glisser son ski dans la trace laissée par celui qui vous précède"...

» Par steve, le 20.02.2014

Mon Dieu, ce qu'on peut entendre comme préjugés
...
Théo Ruhl, vous le connaissez ce monsieur, vraiment?

Il y a des "grands patrons" (quelle drôle d'expression utilisée ici, à peine orientée...) qui ont de l'expérience de la montagne, tout comme il y a des montagnards, (comme vous dites, pas ceux du dimanche; on peut parler de plein de guides, alpinistes connus, skitouriens....) qui ne sont pas humbles.

Le pauvre bougre qui pensait mettre un peu en avant une activité qu'il aime, il en prend bien comme il faut pour son grade, par les mêmes qui pratiquent l'activité en question. Drôle...

» Par Jeroen, le 20.02.2014

C'est dingue les préjugés...
Le monsieur aime le ski de rando et en parle plutôt bien. Ou est le problème ? Il faudrait être champion du monde pour parler de ce que l'on aime ? On est tous le tocard de quelqu'un d'autre...
Franchement chacun ses plaisirs. Si le gars n'a ni la capacité de sortir seul, ni l'envie de s'embêter avec la logistique tout en ayant envie de passer un bon moment en montagne, la meilleure solution c'est bien de prendre un guide...

» Par Bruno, le 20.02.2014

Je crois que ce qui agace certains ici, c'est qu'on a le sentiment qu'il se met au moins autant en avant qu'il ne met en avant le ski de rando. Disons que ça fait un peu page de pub déguisée en article journalistique... Je ne lis jamais Challenge, mais si leurs autres articles sont aussi intéressants, je ne regrette pas trop !

» Par Théo, le 20.02.2014

Et bin qu'il raconte ses exploits à ses employés (qui sans aucun doute l'adorent) ou à ses gamins, mais de là à en faire un article, je trouve ça effarant.
Non Steve, je ne connais pas ce monsieur, je dis juste qu'avec les responsabilité qui sont les sienne, il n'a certainement plus le temps de pratiquer sa "passion", si on peut encore parler de passion pour une activité qu'on pratique au mieux 10 jours par an.
Oui Jeroen il a le droit de skier sans etre champion, et oui il a le droit de prendre un guide. Mais permettez moi cependant messieurs de dire que j'ai tout contre les gens qui veulent tout faire sans prendre le temps d'apprendre. C'est de la consommation bête et méchante de la montagne, et ça je ne le cautionne pas. Mais cela n'engage que moi

» Par Un gros, le 20.02.2014

Rappel: le support de l'interview c'est Challenges, pas skibum magazine. Il est normal d'y interviewer des patrons plutôt que des étudiants grenoblois.

» Par mathieu des Noes, le 21.02.2014

Pour une fois qu'un article parle très bien de la pratique du ski de rando pour l'amateur lambda, il y en a qui cherchent la petite bête. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal à prendre un guide ! Si tu en as les moyens et que tu ne peux pas suivre les conditions régulièrement (Paris = loin des montagnes, patron = bosser comme un âne), et bien c'est plutôt une marque d'intelligence que de faire appel à quelqu'un de compétent si tu ne te sens pas capable de gérer le truc tout seul.

» Par tdm, le 21.02.2014

comprends pas les réactions...

aucune sympathie pour les grands patrons, mais sa passion semble authentique, donc mérite le respect !

par contre je me demande si on n'assiste pas à une tentative de "vente" au grand public du ski de rando. Les articles vulgarisateurs, comme celui la, se multiplient dans la presse généraliste, les radios, télés. j'ai l'impression que certains commerciaux ont flairé l'aubaine d'un nouveau marché.

Et ça ça interpelle.

» Par leded, le 21.02.2014

lui qui a choisi de bosser comme un âne pour gagner plus
skitourien, si tu n'as pas une Rollex à ton poignet, tu as raté ta vie.
Traduit de phrases cultes: 'spèce de pôve con, si t'as pas la rollex, t'as rater ta vie
:-)

» Par chris26, le 21.02.2014

La bêtise à quelque chose de fascinante elle semble sans limite.
Pour une fois on aborde notre discipline dans un magazine « hors milieu » sans parler de mort. On n’évoque même pas le sujet de la compétition. Non on parle du plaisir de randonner, de la neige, de partager un moment au sommet juste ces petits instants qui font le plaisir d’une rando et certains se déchaînent parce que ce monsieur prend un guide et qu’il dirige une grosse entreprise. Serait ce de la jalousie ou de la frustration ?
Aller soyons tordu et imaginons que cet article est juste un plan com, il n’empêche que parler de rando dans « challenge » peut servir quand des idées de limitation de l’activité émergent dans les stations suite aux récents accidents.

» Par Legazier, le 21.02.2014

Le coup de la Rolex, c'est Jacques Segala qui a fait cette déclaration. C'est ce publicitaire, proche du PS, qui a conçu le slogan de Mitterrand en 1981 "la force tranquille"...
Dommage, car gamin, j'avais lu un super bouquin qu'il avait écrit racontant un tour du monde en 2cv dans les années 50.
Mais là, on est loin du ski de rando!

» Par skiroad, le 21.02.2014

Moi je trouve qu'il parle en bien du ski de randonnée même si on sent qu'il a peu d'expérience en la matière.
Toutefois on remarque bien le coté commercial pour une bonne PUBLICITE envers les Guides, qui en ont bien besoin en cette période de crise.
Il n'y a pas de quoi fouetter un "chat".


VTT de montagne