Accueil > Actu > Santé et médecine > Ski et casque

Ski et casque - Santé et médecine

 
+26
36 votes

Ski et casque

Proposé par Etienne -H- le 04.01.2014, publié le 04.01.2014 :: www.rue89.com :: 1947 clics :: 47 commentaires :: Santé et médecine

Un papier au titre aguicheur et polémique mais quelques données pas ininteressantes. »

Commentaires

» Par Juhlen, le 04.01.2014

Et oui le racolage n'est pas l'apanage du Figaro ou du JDD. J'étais habitué à mieux avec Rue89 mais ça, c'était avant ... de rebasculer du côté du Nouvel Obs.
Après j'adore l'expert cité ... un Ecossais, IMMENSE nation de ski comme tout le monde le sait.

» Par DomiM38, le 04.01.2014

Un bon article est dans le new york times :
http://www.nytimes.com/2014/01/01/sports/on-slopes-rise-in-helmet-use-but-no-decline-in-brain-injuries.html
On y trouve des liens additionnels.

Mais ne vous trompez pas. Le casque ne protège que des conséquences d'une chute , il n'évite pas les chutes qui sont liés aux circonstances et aux comportements. Les comportements à risque s'étant amplifiés , la fréquence des accidents a donc augmenté. Cette amplification ayant diverses causes. Une de celle qui ressort c'est la communication sur les disciplines sportives. Dans le cas du ski, on peut considérer que les stations par la trop grande amélioration des pistes qui favorisent la vitesse ont une part de responsabilité. Il en est de même avec l'image véhiculé par les boissons dite énergétiques!

» Par davidg, le 04.01.2014

> Après j'adore l'expert cité ... un Ecossais, IMMENSE nation de ski comme tout le monde le sait.

Allez skier avec quelques ecossais, ca va changer vos idées méprisantes.

» Par ca sert a rien un casque, le 04.01.2014

hormis le caractere un peu racoleur, faut retenir les chiffres:
à 3% des accidents de skis, les traumas craniens sont donc mineurs et dire qu'ils ont augmente de 60%, cela revient a dire qu'ils sont passés de 2 a 3%.... Dingue!!!!!!!!!!!!
---> donc bof, la tete reste largement peu touchee lors d'un accident (certes ca fait mal, tres mal)

second point non abordé dans cet article:
les casques de ski, de velo, c'est de la merde en barre, ca donne l'illusion de se proteger.
un casque de velo, ca ressemble peu ou prou au casque bol de motard qui ont ete interdit dans les 70's car protection insuffisante...
1 casque de ski, c'est un casque de velo avec de la mousse au oreille pour te tenir chaud. certains se rapproche des casque jet de moto (couvre les oreilles) qui je le rappelle vont finir par ne plus etre autorise pour les motos.
le vrai casque, c'est un integral.
comparez les 2, lisez les normes d'homologuation, et vous verrez que le seul casque potable pour proteger son crane d'oeuf est un integral, basta....

et tant qu'a faire, le jour ou le casque devra etre obligatoire (pourvu que ca arrive le plus tard possible), pensez aussi aux protections diverses pour le reste: dos, epaules, bassins, coudes et genoux qui sont les premiers statistiquements a morfler....

» Par Cyrille Marais, le 04.01.2014

Exact, en Ecosse, ils ont des pentes et de la neige... (ai testé) Y'en a qui ont surement plus de déniv que le top des randomen français...

» Par Jerome Gingreau, le 04.01.2014

Pour ma part, le casque en ski de rando, c'est pour proteger des chutes de petits cailloux et glacons dans les couloirs, ainsi que des ski du gars qui est devant moi quand je le colle a la trace et que je monte sans regarder en haut :) Et pour ca, ca m'a evite pas mal de petit bobo a ce jour. Pour le reste, c'est clair que ca sert a peu pres a rien... ca ne protege pas d'un serac qui s'ecroule, d'un eboulement, d'une plaque, ou d'une chute a 50km/h dans les cailloux. Pour ce qui est des pistes et des stations, le meilleur moyen de ne pas y avoir d'accident c'est de ne pas y aller ;)

» Par Etienne -H-, le 04.01.2014

@Julhen: l'origine écossaise de l'expert ne le disqualifie pas pour autant a priori. Il y a d'ailleurs dans certaines stations (pardon, resort) pas loin de chez nous plus de rosbeefs que de froggies..
Comme le dit DomiM38, il n'est pas évoqué dans l'article de Rue89 2 causes qui me semblent majeures dans l'accidentologie sur piste, à savoir la trop grande préparation des pistes: à force de pelleteuses qui remodèlent le terrain, de dameuses qui transforment toutes les nuits en boulevard des secteurs mêmes raides, le tout conjugué à l'usage d'un matériel qui facilite la prise de vitesse sans maîtrise.
La vitesse augmentant, on augmente l'accidentologie.
@ ca sert a rien un casque: 3% de 140000, c'est quand même pas négligeable, et un TC sévère, c'est pas une entorse du genou.
Les statistiques des MDEM sont par ailleurs probablement insuffisantes car les TC graves ne passent pas par les cabinets médicaux de station.

» Par _pierre_, le 04.01.2014

Le casque intégral, super pour bouffer la neige en cas de chute ! Et l'avantage en cas d'avalanche est la mort par asphyxie rapide quasi assurée, ça fera moins cher en soins hospitaliers...

» Par DomiM38, le 04.01.2014

Exemple vécu : sur l'utilité du casque.
Ma fille a séjourné au même endroit il y a trois ans à la place du célèbre champion dont on parle beaucoup. Sa tête et son casque on tapé une pierre. Le casque a explosé. Heureusement, c'est ce qui permet d'absorber une partie de l’énergie cinétique. A ce titre , il extrêmement important d'avoir un véritable casque qui permette d'absorber les choc. Le style casque d'alpi qui protège d'une chute de pierre sera totalement inefficace et ne donnera qu'une pseudo illusion de sécurité.
L'utilité du casque c'est de minimiser les fractures avec pénétration de l'os dans le cerveau. Qui sont quasi immédiatement mortelles ou entrainent des lésions terribles. La perte d'énergie limite aussi les effets de cisaillements des tissus mou qui se déforment sous l'effet de la décélération. Ces cisaillements produisent des lésions plus ou moins importantes et plus ou moins diffuses dans le cerveau. Si le tout est accompagné d'une hémorragie, le cerveau se comprime et l'étendue des lésions augmentent très vite. La rapidité de prise en charge et la qualité de l'hospitalisation sont des facteurs qui contribuent à diminuer l'impact du traumatisme.
Ensuite aucune garantie n'est donnée quand à ce que sera l'état de la personne à son réveil après un séjour de coma grave. La durée n'a de véritable importance.
S'en suit une période plus ou moins longue de réadaptation. Je vous évite les détails ( trop douloureux à raconter).
Désormais ma fille vie une vie normale mais pas toujours sans difficultés suite aux séquelles (invisibles) que cela engendre.

J'ai vu ce que devenait des gens ayant eut un choc sans protection ....

En conclusion: un casque ne protège pas des avalanches, qui sont le risque majeur rencontrés en ski de rando. Mais il contribue a diminuer les conséquences des chutes avec impact sur la tête. Les cailloux ne sont jamais loin sous la neige surtout dans les périodes de faible enneigement et que dire des arbres lors des descentes en forêts.
Voilà pour mon témoignage. je mettais un casque avant, maintenant je ne l'oublie jamais.

Dernière remarque: Il faut féliciter le personnel de prise en charge des secours et de soins hospitalier. Dans cette période où il est d'usage de se plaindre des impôts, il convient de se rappeler que nous disposons d'un système très efficace qui s'applique à nous tous et pas seulement aux gens célèbres. La seule chose à espérer c'est de na pas avoir à l'utiliser !

» Par superpapa, le 04.01.2014

c'est curieux, personne n'évoque dans l'augmentation des collisions, la surfréquentation des pistes avec son corollaire physique direct ( plus de skieurs sur la même piste = plus de risques de s'emplatrer) et indirect (les innombrables passages lustrent les pistes comme du béton verglacé )

» Par ca sert a rien un casque, le 04.01.2014

@DomiM38:
pour les gamins, le casque est plus que recommandé car c'est le membre le plus lourd, le plus volumineux et donc celui qui percute le sol (ou autre) souvent le premier et de facon la plus forte (.5*m*v²)
@pierre:
pour l'avalanche avec un casque integral ou autre, ta reflexion denote bien que y a rien dans ton crane: l'avalanche, faut pas s'y foutre, donc se servir du truc que le casque est sensé proteger: le cerveau.... ;-)
et les casques de moto sont ceux qui sont vraiment realisé en fonction du chute a bonne vitesse.
et certains sont bien adaptés a la pratique en hors-piste
vu que tu vas retrouver ton cerveau, tu vas trouver ce dont je parle :-D

» Par DomiM38, le 04.01.2014

Ma fille était une adulte au moment des fait !
Ma remarque est donc totalement pertinente.

Après ton point de vue sur les casques n'engage que toi !

» Par snowdingue, le 04.01.2014

Quand on a un cerveau on sait que la tête n'est pas un " membre", enfin je crois et on fait moins de fautes en écrivant... Donc effectivement si on a rien à mettre dedans "ça ne sert à rien un casque"

» Par alpaga, le 04.01.2014

@ ça sert à rien un casque: si je ne l'avais pas eu l'année dernière, les skis de mon collègue m'aurait scalpés net.

bien que chauve, il y a des coupes à éviter.
Donc, je le mets de plus en plus régulièrement. libe à toi d'en faire ce que tu veux, mais les faits sont là :P

» Par vigogne, le 04.01.2014

bien entendu, la ceinture en voiture ne sert à rien, le casque lourd pour les fantassins non plus, ce n'est que du business tout cela, hein?

» Par trépanné, le 04.01.2014

Pour revenir au sujet, meme un casque "light" type vélo ou multisport protège en partie en cas de chute. J'ai chuté ce printemps en vélo à 50/60 Km/h. Sans casque j'y restais certainement avec un peu de bouillie sur le goudron... Avec le casque: pas d'embarure, pas de fracture du cràne, "simplement" 2 hématomes sous duraux du à la décélération... Galère mais pas mort.

» Par David, le 04.01.2014

Paradoxal: nous sommes une majorité à penser que c'est utile en ski ou en vélo mais quand je sors... je ne vois guère de skieurs en rando en porter!

» Par leded, le 04.01.2014

On ne sait toujours pas pourquoi les kamikazes (ceux de l'Empire du Japon) portaient un casque d 'ailleurs ?
:-)

» Par choumi, le 04.01.2014

J'ai acheté un premier prix chez Décathlon, ça m'a pas réussi. J'aurais pas dû pinailler pour quelques dizaines d'euros... :-)

» Par agent double, le 04.01.2014

Vu le mauvais enneigement cette année, je mets pour la première fois de ma vie mon casque de VTT / parapente (et autre) en ski de rando.

Ca pèse pas grand chose et au moins en cas de chute la gueule sur une caillasse, je sauverais peut-être un peu les meubles

» Par DomiM38, le 04.01.2014

oi, j'ai l'impression que le nombre de porteur de casque en ski de rando est en augmentation.
Je pense que dans 10 ans ceux qui feront du ski de rando et aurons commencé en skiant sur piste (la majorité) ne se poseront même plus la question.
Ma dernière remarque : dans le service de traumatologie à l'époque des faits que j'ai relaté, dans la pièce soins intensifs 4 personnes étaient dans le coma pour des chocs à la tête.

Toutes avaient le même diagnostic pendant une semaine : état critique. La seule qui portait une protection adéquate* s'est réveillée vivante au bout de 2 semaines et vit désormais normalement. Les autres sont décédées.
Moi cela m'a donné sérieusement à réfléchir vis à vis de l'utilité de diminuer les conséquences de ce type de trauma. Depuis j'en témoigne.
Libre ensuite à chacun d'agir comme il l’entends.

* j'insiste sur la qualité, car certaine protections peuvent ne pas avoir plus d'effets qu'un bonnet. Il doit être approprié (les vieux bols bleus camp sont à jeter) et avoir une très bonne protection temporale ce que beaucoup de casque d'alpi n'offrent pas . Par exemple, le type elios de chez petzl est inapproprié alors que le météor ou le simond de chez décathlon sont des bons produits. Il faut qu'il soit bien ajusté et bien serré. Pas posé en arrière sur la tête !
Ma conclusion sur le casque, oui dans la majorité des cas les chutes sont soient sans ou avec peu conséquences et il peut donc se penser comme inutile.
Dans quelques cas rares ce n'est pas pareil. C'est dans cette tranche d'incertitude que le port du casque montrera sont efficacité. Puissiez vous jamais avoir à y faire face ...

» Par Simon Christy, le 04.01.2014

@Juhlen ouais, bien sur, tout le monde sait qu'en Ecosse y'a pas de montagnes, ni de neige, ni de skieurs...
http://www.youtube.com/watch?v=Qi7UUVcdERE&feature=c4-overview-vl&list=PLUIidA3fcQxiObnI-JtXxcqZRLgN2xjdq
...le premier gars que tu vois dans cette vidéo a placé 33 en Super G au JO de '98, mais bon, qu'est-ce qu'ils en savent du ski ces Ecossais?
C'est sur que Ross n'y connait rien non plus...
http://rosshewittblog.wordpress.com/2013/05/28/the-frendo-spur/

» Par Jerome Gingreau, le 04.01.2014

Le debat n'est pas vraiment si avec un casque on est plus ou moins protegé que sans casque, ca c'est une question idiote. Le debat pose par ces articles (interessants et justes) c'est la representation du ski en station et autres hors piste connexes comme une activite de parc d'attraction ou videogame, et l'applatissement des pistes pour permettre au gens qui savent pas skier de quand meme reussir a aller de haut en bas et arriver entier au restaurant pour manger leur poulet/frite avec option tarte aux myrtilles.
Le premier element donne l'impression aux gens que si ils se crashent, pas grave c'est que de la neige, et pis avec un casque je suis protege. Le deuxieme elements fait que les gens n'ont pas de technique et skient bien au dessus de leur niveau.
Pour ma part, meme si je me plante parfois comme tout le monde, au dela du casque je considere le ski comme une activite suffisamment dangeureuse pour considerer la chute comme vraiment interdite - et rien que ca, ca fait skier beaucoup plus cool, et force a en garder toujours beaucoup sous le pied quitte a sacrifier le style...!

» Par davidg, le 04.01.2014

Merci Simon Je n'avais pas encore vu ce clip vidéo

http://www.youtube.com/watch?v=Qi7UUVcdERE

il y a egalement

http://vimeo.com/14539845

:-)

» Par Simon Christy, le 04.01.2014

@davidg - au risque de dérailler la discussion complétement on pourrait aussi parler de Dave Ryding qui vient de placer 2eme en Europa Cup slalom a Cham devant Lizeroux et Missilier... mais bon... :-)

(oh m*rde c'est de l'alpin ca, faut surtout pas en parler ici.. :-) )

» Par dan, le 04.01.2014

la piste c'est un manège de foire...et bientot la rando aussi....alors y faudra payer et s'attacher!!

» Par davidg, le 04.01.2014

Mais Dave est plutot de chez toi non?

» Par leded, le 04.01.2014

@dan, et bientot la rando aussi
tout à fait d'accord avec toi et hier soir, sur France2, Léa Marie Drucker d'annoncer:
Un nouveau sport de montagne en vogue, le ski de randonnée. S'ensuit 5' de reportage...déplorable!

Il est temps de changer d'activité (de riches - pour faire plaisir à Enzorobino - )
;@)

» Par senhal, le 04.01.2014

@ leded: c'est Marie Drucker et le reportage est passé à midi aujourd'hui (il est peut être passé hier soir aussi).

» Par neness, le 04.01.2014

Moi je préconise la coquille au cas où !

» Par leded, le 04.01.2014

@senhal, oui marie et non pas léa.
tellement addict à la TV, moi !

» Par Juhlen, le 04.01.2014

@Simon Christy

Salut Simon,
je m'attendais bien évidemment à une remarque sur les écossais. Je vois qu'on a tous le couteau entre les dents et moi le premier à voir tomber toute cette flotte.
Néanmoins, et c'est ce que je voulais dire, je me suis énervé contre l'article au titre racoleur, à une construction mal ficelée (l'introduction étant en totale contradiction avec le titre).
Après il faut avoir un sens un peu critique, le lien du toubib renvoit vers des données Nord-américaines ce qui me semblait un peu cohérent.
Je n'ai rien contre les écossais qui peuvent d'être immenses skieurs (il n'y a qu'à taper sur Youtube avec BenNevis+ski) pour s'en rendre compte et toi, tu en es un immense représentant.
C'est plus sur l'expertise que j'ai des doutes.
Cet article n'est en fait qu'une série de conjectures qui voit s'affronter aux USA l'obligation du port du casque en ski et les autres.
Comme beaucoup ici, que ce soit en ski ou en vélo, je mets un casque et je ne me pose pas plus de questions.
Pour finir avec les écossais, je leur souhaite un bon 2014, année charnière de l'auto-détermination.

» Par jeanval, le 04.01.2014

Le casque c'est surtout utile pour mettre la caméra!...Ça l'fait mieux comme ça de nos jours! Pff...

» Par invité, le 04.01.2014

Pour ne pas être montagnard et ne skier (en station, j'ai pas le niveau ni le temps pour faire de la rando même si j'adorerais)que quelques jours par an, je peux témoigner que les stations ressemblent de plus en plus à des park d'attractions dans lesquels on ne comptent plus le nombre de gopro et de rai(ayeyeai!)deus…

Les gens vont trop vite pour leur niveau technique et plus grave encore physique ils oublient que faire tenir les skis sur une trajectoire c'est du sport et qu'ils faut la condition physique qui va avec…
alors plutôt que d'être conscient que le ski est une activité à risque (comme le vélo le cheval ou la plongée) on met un casque…et on oublie que dans certains endroits ou à certaines vitesse, il ne faut pas tomber…

A leur décharge, les stations vendent de la grande courbe dans le mètre de neige et du backflip…et de toute ma formation à l'est, je n'ai jamais entendu un mot sur la préparation physique nécessaire…

Il faut dire aussi qu'à50euro le forfait on veut envoyer du lourd même si les pistes sont blindées…

Bref plutôt que de vendre des casques, on devrait surtout demander aux stations d'arrêter d'alimenter leurs sites web avec des images de sportifs de haut niveau avec de la poudre jusqu'aux naseaux...

» Par DavidL, le 04.01.2014

@Simon
Super la vidéo Steep Scotland, çà fait envie.

çà me fait repenser à un Laphroaig bien smoky, j'en aurai bien pris un petit verre.

» Par Cyrille Marais, le 04.01.2014

Un casse cou sans casque,
C'est comme un clown sans chaussure
Ca fait pas rire

Casqué un casque
C'est comme un sourire
Ca coûte pas grand chose
Ca apporte beaucoup
Ca donne du baume au cœur à celui qui le porte
Et un sacré coup au moral à celui qui le reçoit
Ah, c'est l'inverse d'un sourire ???

Ah oui, mais ça coûte pas grand chose, comme un sourire
Alors coûtons nous quelque chose
Ca évitera de nous coûter la vie

Sur ce, bon ski

Lizeroux et Missilier se sont fait tracer par un roast b... Damned, je fonce voir cela à la télé...

» Par Simon Christy, le 04.01.2014

@Juhlen - pas de soucis! Entre enfants + flotte je suis peut-etre plus sensible que d'hab... :-)
Pour ce qu'il en est du débat casques/no casques... on trouvera toujours une étude qui soutient son point de vue... perso tout ce que je veux c'est avoir le choix d'en porter un ou non, et ne pas etre forcé (par les assurances ou autres) - chose qui pourrait bien arriver.

» Par Cyril Denis, le 04.01.2014

bon, j'ai pas tout lu, mais au moins assez de bêtises pour réagir.
oui un casque ça sert,,, une chute est moins pire avec...
je viens du VTT, dirt et descente, c'est a dire, grosses bosses d'une dizaine de mètres de long a mach 12, parfois tête en bas. leatt brace ces dernières années.
bah si j'avais pas eu tout çà, je peux vous assurer que je vous ferai pas ce commentaire! et c'est pas faute d'avoir eu des fractures...
la seule fois où je me suis mis une grosse pelle sans casque, , bah il me manque à peu prêt 30min de ma vie, j'm'en souviens plus... (d'ailleurs à partir de ce moment là, j'ai acheté un intégral et je m'en suis jamais départi...

» Par Cyril Denis, le 04.01.2014

d'ailleurs, j'ai vendu mon casque de ski avec mon matos, bah j'ai paniqué parce que demain j'allais me retrouver sans casque pour ma première sortie de ski de l’année (j'y ai remédié dans la soirée)

» Par cmanu, le 05.01.2014

le problème des protections en rando c'est qu'il faut tout porter. celui qui veut une protection au top type vtt descente, il faut porter un vrai casque, une dorsale, des genouillères, des protections de coudes, genoux et poignets en plus du sac airbag et de la trilogie APS. ca commence à faire lourd. perso, je préfère skier tranquille en faisant attention où je mets mes spatules

» Par Nicom, le 05.01.2014

Un casque ou pas de casque... chacun fait comme il veut... Perso je met systématiquement un casque, j'ai fait une chute une fois au combeynot avec peu de neige, j'ai eu du bol de pas taper un cailloux... alors oui après on peut se dire qu'il faut mettre toute les protec à partir du moment où l'on met un casque, mais me péter une jambe ou un bras ça me fait pas peur je connais.... pour la colonne c'est sûr que là.. c'est un peu comme la tête... le jour ou il aura une protec dorsale légère et qui gene pas peut etre que j'en prendrais une (je suis pas un fou qui saute des barres, mais des fois c'est les petites chutes qui font les plus mals...)

» Par Nicole, le 05.01.2014

Un titre aguicheur ("Les skieurs qui portent un casque ont plus de risques de mourir") et même mensonger. Le contenu de l'article et de la publication des médecins de montagne affirment : le taux de TC "augmente légèrement" (mais les données sont ceux de 2011/2012, rien sur une période plus ancienne pour pouvoir comparer), le port du casque augmente (même remarque)... Rien de bien démontré dans ces publications!!

» Par Bboy, le 05.01.2014

criminel, le gars qui slalome entre les gens sur les remonte-pentes

» Par trépané, le 05.01.2014

Le gars qui slalome c'est Candide Thovex, le Schumacher du free style, un bel exemple effectivement.

» Par Bboy, le 07.01.2014

Peu importe qu'il s'appelle Candide Thovex ou Tartempion.
A la limite, sa notoriété relative devrait lui faire penser à la valeur d'exemple.
Qu'il prenne des risques pour lui-même ça ne m'émeut absolument pas, mais qu'il mette délibérément en danger la vie d'autrui ...
Trois cas vécus dans mon existence:
1) un proche qui a failli perdre la vie à cause d'une "bête" chute d'un tiers qui le précédait sur un tire-fesse (ski dans le ventre, rate perforée, hémorragie interne, etc)
2) un jour je reprends le snowboard après plusieurs années d'interruption; après 2 jrs à retrouver mes sensations, je me sens en confiance et je dévale fond de balle, tôt le matin sur une piste déserte. je vois de loin une famille qui serpente gentiment en suivant exactement la même trajectoire. j'ai plus de 20 m pour passer en bord de piste. le dernier gosse rate son virage et sort de la trajectoire, tandis que moi je me retrouve sur la seule plaque de glace de la piste à ne pas pouvoir freiner. je l'ai percuté très violemment le genou dans le dos ... j'étais pas fier qd la mère est remontée vers son gosse à terre (enfin, à neige)
3) un surdoué de karaté qui se plaisait à faire des démonstrations de son talent devant des enfants; il faisait des "katas" en arrêtant ses coups à 2 cm du visage. après de nombreuses démos sans encombres, un jour le surdoué a explosé un visage de gosse. alors évidemment, il a dit que le gosse avait bougé. personne ne saura jamais si c'était vrai mais peu importe. le talent et la maîtrise qu'il avait ne lui permettait pas de mettre autrui en danger.
arrive toujours un moment où un paramètre que l'on pensait maîtriser vous échappe.
Ledit Candide l'est encore trop, malgré ce qui lui est arrivé par le passé.
bref, exp(l)osez-vous si c'est votre truc, mais n'exposez pas les autres
Je maintiens que ce slalom sur tire-fesses (voire les sauts sans visibilité sur pistes très fréquentées) est criminel, qq soit la maîtrise du gars

» Par tout a fait d'accord, le 07.01.2014

ma femme a été percuté de plein fouet par un surfeur qui slalomait au milieu du remonte pente. Grosse douleur, totalement sonnée, du sang au niveau du tibia, un énorme hématome mais par chance rien de cassé... Ah si le nez du surfeur que j'ai retrouvé quand je lui ai balancé mon point dans la gueule.

» Par Etienne -H-, le 07.01.2014

Un point d'exclamation en quelque sorte...


VTT de montagne