Accueil > Actu > Alpinisme > Refuge de l’Aigle : c’est parti pour la démolition

Refuge de l’Aigle : c’est parti pour la démolition - Alpinisme

 
+24
26 votes

Refuge de l’Aigle : c’est parti pour la démolition

Proposé par grizzlyski le 20.09.2013, publié le 20.09.2013 :: www.ledauphine.com :: 680 clics :: 6 commentaires :: Alpinisme

La (presque) fin d'un long feuilleton judiciaire ... »

Commentaires

» Par babou 04, le 20.09.2013

Ben c' est dommage ....
Il avait qque chose de magique, ce petit refuge !
On voyait encore les traces des tricounis sur des échelles des lits ...
Trop petit, pas de securité, pas de "Confort"....
On échange une "âme" contre une "norme" ; Je n' ai pas suivi les rebondissements mais peut être aurait il pu être conservé en tant qu' annexe... lors d' affluence , ou pour ceux qui aiment son charme " éternel".
Adieu l' aigle !

» Par Crème à reluire, le 21.09.2013

En ce qui concerne sa démolition, je ne vais pas passer de la "crème à reluire". Je suis d'accord avec babou 04. Je connais bien ce refuge pour y être encore passé récemment. Les "normes" c'est une chose, mais il faut dire que ce ne sont généralement pas les alpinistes qui ont réclamé sa démolition mais une grande majorité de professionnels de la montagne qui souhaitent davantage de confort, sous couvert de sécurité. Et oui, la rusticité des montagnards, ce n'est plus ce que c'était. Les temps changent, mais pas forcément en bien !!!!!

» Par philippe, le 21.09.2013

Dans le meme ordre d'idée, les aretes de la Meije, le chemin d'acces etc, ne sont pas non plus aux normes de securité. A quand des passerelles des cables des rangers pour surveiller.
Ca devient une rareté les endroits "rustiques" ! Il y aura une webcam ? Le wifi ?
Un peu de confort en plus, c'est vrai. De la liberté en moins c'est possible aussi ?

» Par gerard mitaut, le 21.09.2013

Quelle tristesse ! un peu d'histoire qui fout le camp.....

» Par Mathieu Touchet, le 22.09.2013

Formidable au contraire, c'est un lieu qui évolue et il fallait bien sortir de l'impasse d'un refuge fermé pour raison de sécurité. Je me souviens que lorsque je dormais dans le "grenier" en passant la petite trappe j'avais toujours un peu d'appréhension : en cas d'incendie, comment évacuer??? Je crois qu'il ne faut pas faire de mauvaise nostalgie : les gardiens travaillaient dans des conditions de vétusté préoccupantes. Pensez à eux. Le nettoyage de ces magnifiques toilettes c'est pas avec nostalgie que ça se faisait. Et la Meije, elle n'a pas été offensée, intact comme au siècle dernier. Réjouissons-nous !!!

» Par Crème à reluire, le 22.09.2013

Eh bien Mathieu, vous avez du y passer très souvent dans ce refuge, pire qu'un professionnel de la montagne qui fait la saison, parce qu'en ce qui me concerne, j'y suis monté plusieurs fois, même avant l'époque des réservations et je n'ai jamais dormi dans le grenier, il y avait toujours encore deux ou trois places disponibles.
Il est vrai que pour le gardien, ce n'était pas un sinécure.


VTT de montagne