Accueil > Actu > Alpinisme > Mont-Blanc : ils appellent les secours et règlent une facture de 3 400 €

Mont-Blanc : ils appellent les secours et règlent une facture de 3 400 € - Alpinisme

 
+28
32 votes

Mont-Blanc : ils appellent les secours et règlent une facture de 3 400 €

Proposé par grizzlyski le 06.09.2013, publié le 06.09.2013 :: www.ledauphine.com :: 1763 clics :: 28 commentaires :: Alpinisme

Un secours non justifié ... et encore, par contre une note bien salée, ça ne rigole pas chez nos voisins valdotains. »

Commentaires

» Par Crème à reluire, le 06.09.2013

Ils ont bien raison. S'il n'y a pas nécessité, pas d'accidenté(s) et qu'il s'agit d'une opération de pur confort, c'est normal de passer à la caisse. Mais c'est vrai que sur le territoire français, nous avons d'énormes moyens financiers et que nous pouvons assurer toutes les interventions gracieusement !!!

» Par Cyrille Marais, le 07.09.2013

Oui, nous avons un package conséquent de payeurs d'impôts qui ne disent rien, plus encore, certains trouvent que le secours gratuit est normal... c'est à croire qu'il n'ont pas besoin de leur argent pour aller en montagne et se payer des voyages !!!

Si nous avions fait payer les suisses pour leur descente du refuge du Caro, on aurait pu renflouer les caisses et payer des gendarmes pour surveiller les malfrats qui pullulent de plus en plus... mais avec des "si" en France...

» Par laurent38, le 07.09.2013

Normal ! Selon les circonstances, cela devrait être pareil en France.

» Par Ted, le 07.09.2013

Ah bein c'est sûr qu'il aurait mieux valu les laisser vu qu'ils étaient juste fatigués. Et aller récupérer 4 cadavres qques jours après..
Quelle différence entre être bloqué parce que tu es blessé et être épuisé..

» Par alpaga, le 07.09.2013

Évidemment, tout le monde va dire "bien fait"... Peut etre qu'il convient de nuancer cela.

En y regardant de plus près: imaginez que votre compagnon de cordée a un gros coup de mou, et que vous n'arrivez pas à gérer son incapacité à continuer. Vous êtes donc obligé d'appeler avant qu'il y aie de la casse (et donc un secours "justifié"). Ensuite, il parait dans le DL un article de ce genre.

La facture est tout de même justifiée, à chacun de mesurer ce dont il est capable, et tant pis si parfois, on peut faire une grosse contre-perf, ça peut arriver. Ils ont certainement bien agi en appelant.

croyez vous sincèrement qu'ils ont appelé en se disant "on apelle le taxi"?

Cependant, une règle d'or: tout article du DL parlant de montagne doit etre pris avec beaucoup de réserve!!

» Par Chouca73, le 07.09.2013

Tu as très bien résumé l'affaire Alpaga. :)

» Par Cyril Vincent, le 07.09.2013

+1 alpaga
Entre être exténué par un mal des montagne et être simplement fatigué il y a un gros écart, on y était pas et le DL non plus

» Par Crème à reluire, le 07.09.2013

Je pense que personne n'a dit, ni admis qu'il ne faille pas demander les secours en toutes circonstances, même litigieuses. Il vaut bien entendu mieux évacuer des vivants que des décédés. Néanmoins, il n'est pas choquant de faire payer l'addition à ceux qui ne nécessitaient pas d'évacuation d'urgence. Si tel était le cas, je pense que la grande majorité de ceux qui pratiquent la montagne en été comme en hiver seraient assurés par des compagnies d'assurance (type de celle que l'on trouve lorsque l'on est membre du CAF. Je ne fais aucune publicité, c'est juste à titre d'exemple), et ces compagnies reverseraient les frais engagés pour les secourir. Je connais encore aujourd'hui pas mal de pratiquants qui ne veulent souscrire à aucune assurance de ce type car ils savent que toute intervention pour leur venir en aide est totalement gratuite sur notre territoire. Alors pourquoi payer pour rien, puisque ce sont les autres qui le font pour eux ? Un tel comportement est-il responsable ?

» Par alpaga, le 07.09.2013

pour l'assurance, il me semble que ce que couvrent celles du CAF et de la FFME, c'est l'invalidité suite à un accident lors de la pratique des sports de montagne. faut que je relise le contrat :oops:

» Par Khara, le 07.09.2013

En mai dernier, mon épouse a été hélitreuillée près du Grand Paradis suite à une mauvaise chute et hospitalisée quelques heures à l'Hôpital d'Aoste où une fracture du Péroné a été diagnostiquée. Trois mois après, malgré cette loi régionale, nous avons eu la surprise de recevoir la facture d'Hélicoptère (4700€...). Nous venons d'envoyer un certificat médical de son chirurgien (d'origine italienne) certifiant que son état médical nécessitait, en pleine montagne à 2300m d'altitude, bien sûr obligatoirement ce type de secours (gratuit selon la loi régionale du val d'Aoste...) et attendons la réaction. Merci pour vos éventuels conseils ou témoignages si vous avez été confronté à un problème similaire en Italie.
En ce qui concerne ces lois, la disparité entre des frontières si proches est choquante (je pense à nos amis skieurs et alpinistes Italiens ou Suisses heureusement secourus gratuitement lorsqu'ils sont en difficulté du coté Français du Mont Blanc...)

» Par Jean Jacques Bianchi, le 07.09.2013

"pour l'assurance, il me semble que ce que couvrent celles du CAF et de la FFME, c'est l'invalidité suite à un accident lors de la pratique des sports de montagne. faut que je relise le contrat "
Non, pas vraiment ...
L'assurance ( CAF ou autre ) couvre - heureusement - les frais de recherche et secours en montagne, sans quoi elle n'aurait guère d’intérêt ( plafond 30000 Eu pour le CAF )
ce qui est le risque majeur de nos activités
contrat de base , en Europe + Suisse Maroc ....
avec option ( env 85 Eu / an ), monde entier

en plus, il y a effectivement couverture de risque divers,
rapatriement en cas de gros pépin, ce qui d'ailleurs fait qu'il n'y a guère de lourds frais d'hospitalisation sur place, vu le rapatriement quasi immédiat en France
mais en Europe, t'es couvert par la sécu avec la carte ad hoc, etc

» Par alpaga, le 07.09.2013

Je ne retrouve pas ce foutu contrat... mais effectivement, quand on gratte un peu, on s'aperçoit que les autres assureurs (Maif, Visa, Master-card...) ne couvrent en fait pas le ski de rando à de tels plafonds, quand ils le couvrent.

NB: pour les expés à l'etranger, c'est gratuit avec la FFME, il suffit de déclarer les dates de départ et d'arrivée ;)

» Par Yann PASSAYS, le 07.09.2013

En France, le secours est gratuit. Perso, je suis pour. On peut tous faire une erreur.
D'un autre coté, ceux qui ont laissé les secours les chercher pendant 2 jours dans le Verdon cet été me révolte. La question est de savoir ou on place la limite. Et là ce n'est pas simple. Jusqu’où accepte t on la bêtiser, la flemme ou l’inconscience ?

» Par crème à reluire, le 07.09.2013

En ce qui concerne la licence/assurance CAF (simple précision, mais pas de pub), pour être couvert pour les frais de recherche éventuelle, il faut bien évidemment souscrire à "l'assurance de personne". Si l'on ne prend que la licence sèche, on n'est évidement pas couvert. Cette assurance de personne couvre également pour l'activité parapente (responsabilité civile aérienne) que l'on soit pilote ou passager d'un vol biplace.
Pour répondre à Yann Passays, la limite pourrait être établie, suite à une intervention, par les autorités départementales (préfet, par exemple) après conclusions d'enquêtes.

» Par plus généralement, le 08.09.2013

Sans aller chercher si spécifique, il n'y a qu'à voir le dénouement pour le 2 couples recherchés au lac de st Croix (Verdon) il ya qq semaines. Recherche par des services de secours (hélicoptère, plongeur, brigade canine,...), sur plusieurs jours et bilan: les 2 couples étaient rentrés chez eux par leur propre moyen, après avoir abandonné le matériel de location (cause de l'alerte).

Dans ce cas, le principe de gratuité a fonctionné à plein. Il n'y a pas de blessure, mais pas de rapatriement non plus. La dépense est elle bien réelle et effective, évaluée en dizaine de millier d'€.

» Par snowcat, le 08.09.2013

@alpaga ,
une petite erreur c est glissée dans votre commentaire .
Suite à une rupture du Lli et lca en hors piste cet hiver , j ai du etre hélitreuillé vers le cabinet medical de la station.
secours effectué par la SAf , donc payant , facture 2088€ .
tout a été pris en charge par mon assurance, sans avoir de précision , sans assurance spécifique .
mon assureur est la maif , depuis tjrs .

pour ceux qui pensent qui les secours devraient etre payant , je rappel que le PGHM ou securité civil ou pompiers , remplissent juste leur mission et que en plus ils sont deja payés pour cela .
alors pourquoi payer 2 fois .
snowcat

» Par Jean Jacques Bianchi, le 08.09.2013

les secours en station sont l'exception à la gratuité des secours en France
ils sont payants, légalement
je pense que le hors piste "gravitaire " depuis des remontées est traité sur le même principe
on te propose d’ailleurs une assurance en complément au forfait,
tu peux être assuré de ton côté ( même sans le savoir ),
ou bien à défaut tu payes ...

» Par Hélico, le 08.09.2013

juste pour faire part de mon expérience personnelle.
Hélitreuillé avec 3 autres personnes par le secours italien il y a 5 ans et déposés à Courmayeur. On était juste sur la ligne frontiere. Reçu 1 mois plus tard la facture de 10200€.
Il n'y avait pas de blessés et dans ce cas, l'assurance du CAF a considéré que c'était un secours de confort et ne voulait pas rembourser.
Il a fallu monter un dossier bien argumenté pour expliquer les circonstances du secours, c'est passé en commission et on a été remboursé

» Par alpaga, le 08.09.2013

@ snowcat: effectivement, la SAF, privée, fait payer puis l'assurance prend en charge. Mais la prise en charge est plafonnée à 7000 € environ avec la Maif si il n'y a pas d'extension. (c'est le contrat que j'avais il y a des années)

Je fus héliporté par le PGHM suite à une malheureuse épaule, ils m'ont juste demandé comment je me suis mis en vrac, mon nom, et zou, direction la dz de Modane. Le tout avec sourire et compassion. C'est là qu'on se dit qu'on a de la chance d'être dans ce système...

» Par Crème à reluire, le 08.09.2013

Je peux également préciser que le remboursement, par un assureur, des frais demandés suite à un accident en station (je reprends les propos de monsieur Bianchi, car en station la gratuité des secours ne s'applique pas) avec une intervention aérienne SAF et/ou terrestre par le service des pistes dépend de l'assurance prise. A titre d'exemple, un membre de ma famille a été redescendu en barquette par le service des pistes. J'ai reçu une facture de plus de 200 euros pour 200 mètres de dénivelé de descente. Au départ, mon assureur m'a dit de lui faire parvenir la facture pour remboursement, mais ensuite cet organisme d'assurance n'a pas voulu régler cette somme sous prétexte que nous skiions, ce jour là, dans une station de ski se trouvant à moins de 50 kilomètres de notre domicile principal. En regardant de plus près, cette clause était mentionnée, en petits caractères, dans le contrat que j'avais signé. J'ai donc payé de ma "poche" cette somme.
C'est maintenant pour cette raison que nous prenons, chaque année, la licence FFME avec assurance de personne. Donc méfiance dans certains contrats d'assurance qui ont des clauses restrictives !

» Par Baltringue, le 08.09.2013

evidemment la gratuité des secours est un principe fondamental qu'il faut conserver, pour deux simples et bonne raisons :
1- quel comité de "sages" va décider s'il s'agit de confort ou
de vrai danger ?

2- Dans quelle société voulons nous vivre ? une société solidaire, même avec des "inconscients" ou "imprudents" (que nous avons tous été...) ou une société individualiste, marche ou crève.

» Par Crème à reluire, le 08.09.2013

On peut garder la gratuité des secours tant que nous en avons les moyens financiers, c'est un fait.
Pour Baltringue : si tu gagnes à peine de SMIC, peux-tu nourrir indéfiniment une dizaine de copains qui viennent chaque soir les mains vides à la maison ?
Là va bientôt se poser le problème.

» Par guigui, le 09.09.2013

Avec ce genre de raisonnement, comment calcule-t-on le juste cout du secours?
Pour être efficaces, les secouristes doivent s'entrainer et être équipés. Comment inclue-t-on ce cout dans le prix de la facture?

Bref, il vaut peut-être mieux quelques secours de confort (très médiatisés) ou attendre la fonte pour aller récupérer les corps?

» Par thierryg, le 09.09.2013

+1 avec Baltringue
J'aimerai connaitre le nombre de secours "de confort" sur le nombre de secours / an par le PGHM et CRS montagne et que represente le cout sur l'ensemble des impots en France ? (sans parler des secours en mer)
Tous le monde s'enflamme des qu'un article du Daubé relate un secours, s'en est risible ou pitoyable...

» Par Baltringue, le 10.09.2013

sauf que jusqu'à preuve du contraire, la France n'est pas un pays du Tiers monde et a bien les moyens d'entretenir quelques peloton de haute montagne... suffit d'embaucher qq douaniers de plus aux frontières.

» Par el-manu, le 11.09.2013

moi ce qui m'embête c'est l'endroit où ils ont été treuillés, soit disant à bout de forces pour ne plus "pouvoir ni monter ni descendre".
Qd tu fais la trav de Peuterey, tu sais que t'as une échappatoire à la Noire, qui est le gros morceau de cette entreprise, c'est bizarre de ne pas avoir tenté la descente de là et d'avoir continué vers les dames anglaises pour ensuite etre trop fatigué. Ils devaient avoir du matos pour bivouaquer (car la course est sur 2j) et dans la descente de la noire il y a de quoi faire, donc pour moi c'est des branquignols ou alors je ne comprends pas comment ils ont pu en arriver à se retrouver dans cette position à cet endroit, après si c'est un MAM ce n'est pas du confort...

» Par olivier bohrer, le 11.09.2013

Pour etre couvert en Suisse il suffit d'etre donateur à la REGA. C'est 30CHF par an. A mon avis un bon investissement si on se balade en Suisse ou sur la frontiere. Surtout que les secours en Suisse sont plutot chers...http://www.rega.ch/

» Par kuent74, le 11.09.2013

Pour information voici mon expérience:
Hélitreuillé trois fois dans le massif du mont blanc:
- la première en 2004 suite à une chute de pierre au niveau de la voie pierre Allain au petit dru, mon compagnon a reçu un bloc énorme sur jambe gauche et bras gauche, merci au pg pour leur rapidité d'intervention. Sans eux mon pote n'aurait plus de jambe aujourd'hui.
- la deuxième, en 2008 au niveau des pentes de l'hôtel, hors piste faisant partie du domaine skiable du brévent; je suis parti avec une plaque à vent; secours en hélico par le PG; cette fois-ci le secours était payant, ce hors piste étant situé sur le domaine skiable; merci à l'assurance du CAF qui a tout pris en charge.
-la troisième au niveau du glacier de la jonction en 2010, mon compagnon est tombé dans une crevasse, je les retenu (toujours être encordé sur glacier), posé un amarrage et il est sorti par ces propres moyens, mais bien choqué, il a préféré qu'on appelle le PG pour redescendre, cette fois-ci c'était du confort, cependant je me rappelle de la remarque du gendarme qui nous a dit: "je préfère que vous nous appeliez et ne pas vous retrouver dans un trou plus loin" à méditer, j'étais personnellement pas chaud à rentrer en hélico....


VTT de montagne