Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Vallon du Clou: "le battle royal"

Vallon du Clou: "le battle royal" - Nature et Ecologie

 
+23
29 votes

Vallon du Clou: "le battle royal"

Proposé par davidg le 02.05.2013, publié le 02.05.2013 :: www.ledauphine.com :: 735 clics :: 9 commentaires :: Nature et Ecologie

La mairie de Sainte-Foy-Tarentaise ne compte pas en rester là. Raymond Bimet, soutenu par son conseil municipal, devrait prochainement déposer un recours contre le décret entérinant le classement du vallon du Clou. « Lorsque nous avons rencontré le préfet en juillet dernier, nous avions imaginé un certain nombre de mesures pour atténuer les conséquences du classement, explique-t-il. Mais aujourd’hui, il n’en est pas question. » »

Commentaires

» Par M.Ni!, le 02.05.2013

Monsieur le Maire,
On fait déjà du ski dans le vallon du Clou, et sans remontées mécaniques !

http://www.camptocamp.org/outings/422540/fr/pointe-d-archeboc-versant-s-rando-pelerinage-au-vallon-du-clou#images

Voir la photo 6 !

» Par zebre91, le 02.05.2013

Pour l'héliski le site de la station ne cache rien : http://www.saintefoy-tarentaise.com/hiver/ski/heliski/

» Par Bruno Grenet, le 03.05.2013

Ces propositions d'héliski par des offices de tourisme, bureaux des guides, guides indépendants, ESF, etc... en France sont quand même totalement choquantes. Alors que la pratique est interdite, on la propose sans se gêner en profitant des petites failles de la loi (concrètement, pouvoir faire de l'héliski en partant de France, en skiant en France, mais en se faisant poser sur la frontière italienne à quelques mètres seulement de la France est une faille de la loi).

» Par Pompon25, le 03.05.2013

La guerre contre les bétonneurs n'est donc jamais gagnée définitivement. Une bataille a été gagnée, mais visiblemenbt il risque d'y en avoir d'autres à livrer derrière.

Quant à l'héliski, cette pub faite par les guides atteint le comble du cynisme! La commune de Ste-Foy subventionne-t-elle cette incitation à contourner la loi ?

» Par Jean Jacques Bianchi, le 03.05.2013

eh oui
et c'est pas la seule le long de la frontière
c'est une exploitation honteuse d'une " approximation " de la rédaction de la loi, qui en dénature totalement l'esprit
ça s'appelle abus de droit,
au profit du lobby des turbineux, très bien implanté côté italien, ce genre de loi étant au niveau régional, et le Val d'Aoste jouissant d'un statut d'autonomie ...
activité ringarde, qui se moque de l'environnement et des autres usagers de la montagne à qui on ne demande pas leur avis ...
vision à bien court terme,
mais dans nos beaux pays, ce qui n'est pas interdit explicitement par la loi est autorisé ( et même avec un peu de relations, on peut s'affranchir de la loi ... )

» Par michelb, le 03.05.2013

Ne pourrait il pas exister un site de notoriété (sous le contrôle d'associations qui ont fait leurs preuve d'honnêteté) qui listerait de façon très simple et lapidaire ces agressions contre les bribes infimes d'espaces "naturels" qui subsistent sur le territoire.
Le citoyen moyen, si il est concerné??, pourrait peut être plus facilement protester contre ces marchandises ringardes et aussi les boycotter.

» Par cyrille.marais, le 04.05.2013

Pour contrer cela, il faudrait monter une association avec suffisament de monde + des personnes du coin...et un avocat qui tiens la route pour exploiter la moindre faille...
Un décret préfectoral est logiquement exécuté de plein droit...et sans délai. si le conseil municipal dépose un recours, logiquement le gars lambda se ferait renvoyer dans ses 22...là, curieusement, si la vapeur est inversée, je ne serai pas étonné...les lois et les contre lois sont trop nombreuses en france et absolument illogiques...+ les recours avec des moyens "relationnels"...

Il faut savoir que n'importe qui peut déposer un recours...sur un arêté.

Donc libre à nous de lutter contre un éventuel succès du recours du conseil et d'en déposer un autre...ne serait ce que pour repousser les délais des procédures extrêmement longues...en attendant, nous sommes obligés d'attendre justement pour une décision du juge du TA...et dégainer juste après si le décrêt est abrogé.

» Par cyrille.marais, le 04.05.2013

oups...erreur, ce n'est pas un décret préfectoral mais un arêté...mille excuses

» Par DomDan34, le 12.05.2013

Peut-être pas nécessaire de "monter une association",
plutôt être actif dans celles qui existent, par exemple
http://www.mountainwilderness.fr/


VTT de montagne