Accueil > Actu > Politique et Société > Des gendarmes de haute montagne pour surveiller l'ascension du Mont-Blanc

Des gendarmes de haute montagne pour surveiller l'ascension du Mont-Blanc - Politique et Société

 
+21
37 votes

Des gendarmes de haute montagne pour surveiller l'ascension du Mont-Blanc

Proposé par Jeroen le 30.04.2013, publié le 30.04.2013 :: alpes.france3.fr :: 1980 clics :: 24 commentaires :: Politique et Société

De plus en plus nombreux, les candidats à  l'ascension du Mont-Blanc trouveront des gendarmes sur leur chemin dès le mois de juin, histoire de rappeler les règles notamment en matière de bivouac. Sur la Voie dite Royale d'ascension, à  Saint-Gervais, on s'en félicite »

Commentaires

» Par Engage_Guignol, le 01.05.2013

Et paf,

ou comment faire chier le monde. On sera obliger de passer par les refuges maintenant, ou de de le faire à la journée ou en plein hiver pour rester en mode "La montagne, la vraie".

» Par manu, le 01.05.2013

en même temps si tu aimes la montagne la vraie comme tu dis tu vas pas au Mont blanc depuis St Gervais en juillet et Aout ! perso, moi je m'en fous, ça ne changera rien à ce que je vois en montagne quand j'y vais. là où je vais et sans ce que ce soit difficile, il n'y a pas de gendarme. Faut juste pas suivre les moutons...

» Par marcozou, le 01.05.2013

Ca y est, nous y sommes, même en montagne on nous dicte ce qui est bien et ce qui ne l'est pas. Le "permis" de grimper pointe son nez à vitesse grand V.... sécurité quand tu nous tiens.
Aujourd'hui, c'est le Mt Blanc, demain, ça sera la meije, ou le dôme...

» Par Klimb, le 01.05.2013

Et à Buis les Baronnies, fini l'escalade, place à la Via Ferrata qui rapporte plus de tunes aux professionnels ......

» Par Pascal, le 01.05.2013

l'article est intéressant. L'argumentation est simple : trop de monde et pas de contrôle d'un côté, un site classé et des gens qui en sont responsables. Qu'auriez vous fait à leur place ?
Le maire parle de faire retrouver au site sa vocation, telle que lui la perçoit. Apparemment, il y a pour lui des règles régissant la pratique de la montagne. Il parle même de pseudo-alpinistes.
D'une part cette vision encadrée de la montagne pose le problème de savoir qui définit les règles et en fonction de quoi. La fonction du maire est de prendre les mesures assurant la sécurité. C'est lui, qui en cas de faute à ce niveau passe au tribunal. C'est encore et toujours le problème de l'interprétation des lois et de leur application.
De l'autre comment réussir en montagne sans prise de risque CALCULÉE ?

Je déteste le ton de l'article car il ne fait nullement appel à la responsabilité de chacun. On part du principe qu'il y a un flot de touristes et on canalise en parlant d'esprit de la montagne et de vocation du site au prétexte qu'on est responsable et local.

N'aurait-il pas été plus simple de dire, nous assurons le respect des lois sur un itinéraire et la sécurité des personnes comme tous les jours ?

Entre la fonction d'officier d'état-civil (maire) et communicateur il y a quelques petites différences. Ami lecteur auras-tu les découvrir ? ;-)

» Par andras, le 01.05.2013

Allez les gars, on respire :D
je sais, je sais, il fait moche, on est obligé de rester dedans, mais un peu de retenue! Je suis contre la réglementation de montagne aussi, mais d'après ce que je vois dans l'article (et peut être j'ai mal compris...)
1) ils essaient de cadrer un peu les bivouacs sauvages - j'ai jamais pris cet itinéraire, car trop de monde pour moi, mais je peux bien imager les WC à ciel ouvert que ça donne chaque année! beurk!
2) En ayant fait à ski et dans le cadre de la traversée Bionnassay, les gus que j'ai vu (et c'était par temps de basse affluence), ça fait peur! ça sera pas plus mal s'ils font faire demi-tour aux plus craignos, aussi bien pour leur propore sécurité et la sécurité des autres grimpeurs
3) franchement, si tu es un montagnard un peu expérimenté et raisonnablement équipé, les gars du PGHM sont pas vraiment des c***, tu n'aura aucun problème ... par contre, un Kilian Jornet, avec son équipement, a certainement à craindre à être renvoyé dans la vallée ;-)

en plus, comme dit manu, si vous faites vraiment de la montagne, vous ne serez pas là bas à ce moment là ;-)

» Par grimperic, le 01.05.2013

Faut rentabiliser ce beau refuge tout neuf !

» Par neness, le 01.05.2013

On ferai mieux de s'occuper de la famine et de gens qui meurent tout simplement parcequ'ils n'ont pas d'eau et arrêter de pleurnicher sur le sort de gens qui prennent des risques uniquement pour le plaisir !

» Par oiseau38, le 01.05.2013

Pour avoir déjà dormi au pied de l'aiguille du midi sous tente pour faire le mont blanc par les 3 monts, j'approuve la décision. Exemple de ce que j'ai fais il y a 20 ans et qu'il ne faut pas faire. Tu plantes ta tente sur un endroit plat comme le glacier sous l'aiguille et comme il y a quelques autres tentes, tu te dis "bonne idée, ici". Sauf que c'est un glacier avec éventuellement des crevasses. Quand tu dors sous tente, tu n'es pas encordé. Tu vas pisser au plus prêt car ça caille. Tu laisses aussi ta tente et ton duvet durant l'ascension, donc pour la vue qu'on laisse aux autres, c'est pas top! Donc en résumé, ça fait un WC géant (pour l’esthétique, on reviendra) avec des gens tombés dans des crevasses... Pas top surtout si les crevasses sont pleines d'urines.

» Par polémique, le 01.05.2013

Encore un superbe post pour les polémiquards .........

» Par coca, le 01.05.2013

Pour pauletmickey?

Connais pas ces gus moi!!

» Par ALFBI, le 01.05.2013

Pas besoin d'aller si haut, pour trouver des exemples de chiottes ! j'ai voulu m'arrêter au refuge d'argentière cet hiver, c'était immonde, odeur pourrie, DES TAS de SACS POUBELLES avec contenus en décomposition au milieu de la pièce, à peine rentré, vite ressorti. On a donc pas dormi là haut à cause d'irresponsables ou d'assistés, français ou étrangers d'une incivilité rares. Que faire ?

» Par alpaga, le 01.05.2013

Quand un promoteur a un projet dans un site classé, on lui rappelle que c'est interdit.
De la même manière, quand qqun veut bivouaquer dans un site classé où c'est réglementé, on le lui rappelle...

QUOI DE PLUS NORMAL?

S'il y avait autant de campeurs à l'Aup du seuil qu'au pied de l'aiguille du midi, on dirait: Que font les gardes de la réserve des Hauts Plateaux????

Et puis, comme c'est les gars du PGHM, détendez vous, ça va bien se passer! :cool:

» Par Pompon25, le 01.05.2013

C'est amusant, ce téléscopage entre 2 "évènements" montrant les dérives de l'alpinisme de masse, amplifiées par le "star system", où les stars -bien malgré elles- sont dans un cas le Mt Blanc et dans l'autre l'Everest ! En tous cas, l'Etat népalais est plus malin que l"Etat français : il fait payer pour aller voir la star, nous on va payer (des gendarmes) pour que la star ne se fasse pas crotter (pour ne pas être plus vulgaire) sur sa belle robe blanche. ... Au fait, on installe combien de toilettes sèches dans l'ancien refuge du Gouter pour le prix d'un gendarme qui monte la garde pendant x saisons d'été ?

» Par Gazier, le 01.05.2013

Moi je dis attention a Jornet s'il monte au Mt Blanc en courant qu'il ne ce fasse pas choper au radar!!!!!!!!

» Par migloo, le 01.05.2013

Si je comprends bien Mr le Maire, un "pseudo-alpiniste" c'est quelqu'un qui prétend bivouaquer au lieu de payer le prix fort dans un hôtel (refuge?) réservé longtemps à l'avance.
Je serais tenté de dire qu'un vrai alpiniste est celui qui sort des sentiers battus donc qui ne va pas là, ou alors seulement par mauvais temps.

» Par Darkrider, le 01.05.2013

Je cite l'article:
"Le massif du Mont-Blanc est un site classé au titre du code de l'urbanisme par décision de l'Etat français du 14 juin 1951, ce qui implique notamment l'interdiction de toute forme de camping."

Donc, cela fait 62 ans que le bivouac est interdit au Mt-Blanc, et que la loi n'est pas respectée...Il fallait bien que ça finisse par agacer, surtout lorsque l'on voit l'irrespect de beaucoup de pratiquants (pseudo ou pas) dans ce massif.

» Par alpaga, le 01.05.2013

Visiblement, celui qui bivouaquera loin des sentiers battus pourra dormir peinard...
J'attends de voir les retours d'expérience après le mois de Juillet! ::):

» Par alexi, le 02.05.2013

Et pourquoi pas un permis et une taxe de sommet comme au Népal ou au Kili ?

» Par legazier, le 02.05.2013

Tout cela s'adresse aux"pseudo-alpinistes" et donc pas forcément à l'un ou l'autre skitourien...
D'autre part, c'est le PGHM qui est responsable du respect du site et donc, comme cela a été dit, on peut leur faire confiance.
C'est surtout le bivouac à l'aiguille du Goûter qui est concerné, à juste titre.
Si on veut contourner certains points de la problématique de l'ascension du mont Blanc par sa VN: météo, fréquentation/ réservation des refuges, le bivouac à Tête Rousse le jour où il fait beau est une très bonne solution car il faut la caisse pour profiter d'un Mont Blanc et le dénivelé ne devrait pas être un problème.

» Par Zut, le 02.05.2013

"Tout cela s'adresse aux "pseudo-alpinistes" et donc pas forcément à l'un ou l'autre skitourien..."

On devrait interdire la montagne à tous ceux qui ne sont pas inscrits sur skitour .....:-P

» Par cyrille.marais, le 02.05.2013

ce qui est sûr c'est que si les gars qui campent se font pincer et doivent redescendre...mais y laissent leur peau pour une raison x ou y...leur petit manège va être vite serré : soit devenir payant...pour "renvoyer" la responsabilité, soit anéanti et on n'en entendra plus jamais parlé...

» Par pjp73, le 02.05.2013

Gardon l'ancien refuge pour les bivouaqueurs.
Une carte de payement (c'est le futur)au terminus du train.

» Par Klimb, le 02.05.2013

Feraient mieux d'y mettre un téléphérique comme à l'Aiguille du Midi, y'aurai plus de litiges avec personne, quelle différence entre une chenille de 100 personnes par jour sur les arêtes ou l'arrivée de l'Aiguille à part les coréens moins nombreux sur le Mt Blanc ?


VTT de montagne