Accueil > Actu > Ski de randonnée > grande instabilité en montagne

grande instabilité en montagne - Ski de randonnée

 
+32
44 votes

grande instabilité en montagne

Proposé par yougs_4 le 23.04.2013, publié le 23.04.2013 :: www.ledauphine.com :: 3142 clics :: 36 commentaires :: Ski de randonnée

26 randonneurs évacués des refuges »

Commentaires

» Par CHAMOIS19, le 23.04.2013

Cela fait peur....

» Par alpaga, le 23.04.2013

1,1 m de plus, les glaciers devraient apprecier! :happy:

» Par Question, le 23.04.2013

N'est ce pas un peu facile de se faire ramener en vallée avec les hélicos du contribuable alors qu'il n'y a pas de danger immédiat?

Les mauvaises conditions étaient annoncées, je pense que deux ou trois jours en refuge, en attendant des jours meilleurs, ne sont pas mortels. Cela ne fait t'il pas partie du "jeu"?

Ca permet également de réfléchir et d'assumer ses décisions.....

» Par el-manu, le 23.04.2013

ce qui est le plus gênant mais il faudrait des précisions, c'est que le groupe du Carro serait monté juste après la chute de neige, donc au pire moment, et demande ensuite le rapatriement, bizarre...
à mon avis y'a un bug dans l'article ou ils sont un peu c** ;-)

» Par jean, le 23.04.2013

D'après ce que je sais, c'est bien le groupe du Carro qui a demandé le rapatriement, puis il a été proposé à ceux d'Avérole de faire de même. ils ont eut 20mns pour boucler les sacs, ce n'était pas prévu...

» Par Cyrille Marais, le 23.04.2013

Pavé dans la mare...ça devient du grand n'importe quoi...là ça me remonte grave...tout ça pour le fric...un guide normalement constitué ne se retrouve pas ds cette situation...!!!! encore un + pour le sauvetage payant et payé par l'assurance...selon son contrat bien sûr...sinon, on casque...ça limiterai le kéro gaspillé pour rien !!!!

» Par pierre cretinon, le 23.04.2013

bien d'accord avec les réflexions de "Question". Il n'y a pas de danger d'attendre au chaud dans le refuge...

» Par Vince, le 23.04.2013

En Suisse les secours sont payants, et c'est peut être pas un mal, ça fait réfléchir la moindre!!!

» Par Mike73, le 23.04.2013

Les skieurs étant aux refuges (un refuge est fait normalement pour se "réfugier" si je ne m'abuse) et non en danger immédiat, il n'y avait aucune obligation au secours en montagne de procéder à une évacuation par voie aérienne. Si le commandement de cet organisme en a donné l'ordre sur demande du guide, la responsabilité revient à cette autorité qui a pris cette décision qu'elle aurait également pu faire ajourner ou différer.

» Par Michel Denizot, le 23.04.2013

Peut-etre qu'ils avaient un rendez-vous important, avec leur patron ou leur syndicat ou leur copine ou leur copain... peut-etre qu'ils devaient aller a la manif contre le marriage gay, ou a la manif pour le marriage gay, ou plus probablement qu'ils en avaient marre de relire le livre d'or du refuge!

» Par agent_double, le 23.04.2013

le mariage, c'est avec un seul "r" ... déjà qu'on veut faire un mariage avec deux mecs ou deux nanas ! si on plus on y met deux R :-)

» Par CLODE39, le 24.04.2013

Alors là !!! On touche le fond dans ce pays .....
Et on paye pour des conneries comme ça .....

» Par vigier, le 24.04.2013

Pour info le groupe du refuge d'Averolle était un groupe de suisses mené par 3 guides suisses. Nous étions sur le refuge de Gastaldi depuis vendredi après midi en sachant que la météo n'était pas bonne ( pas au point de prendre 1,10m...la météo ayant été très imprécise à ce sujet). Nous avons pu passer le col d'Arnes et redescendre sur Averole dimanche après midi dès l'amelioration météo en entendant les rotations d'hélicoptère. Nous étions sidérés d'apprendre leur "évacuation " ce d'autant que nous avons continué notre descente sur Bessans (arrivée vers 21h) sans reellement nous exposer le regel ayant débuté. Il nous semble que l'une des premieres régles en montagne est l'autonomie...C'est d'autant plus grave quand cela se produit avec des guides. Il suffisait d'attendre le regel les purges ayant déjà été importantes le dimanche. Nous avions un peu le sentiment que l'hélico gratuit en France (comparativement à nos voisins suisse...)c'est franchement la solution de facilité et que ce groupe l'a fait en connaissance de cause: ce n'est plus du secours mais un taxi aérien! Qui plus est aux frais du contribuable français...Et pourquoi le PGHM accepte t il ce type de demande alors qu'il n'y a pas de mise en danger au refuge et qu'il suffisait de patienter! Ce type de " prestation" devrait etre payante et ne sont en aucun cas à considerer comme du secours pris en charge par un service public.

» Par Heli, le 24.04.2013

Parce que si le groupe "ne sait pas attendre", et prend la décision de rentrer sans attendre les grosses purges, on risque d'avoir 26 morts dans une avalanche.

Et alors là, les voix qui s'offusquent du déplacement de l'hélico pour aller des personnes qui ne sont pas en perdition, crieraient à l'inconscience des secours qui seraient restés au chaud, l'hélico sous le hangar, alors qu'ils auraient pu en 1 heure évacuer tout le monde.

» Par Zeb', le 24.04.2013

En tout cas, vous ne critiquerez plus le pauvre gars qui s'était fait héliporter parce qu'il s'était fait surprendre par la nuit ;)

» Par bens, le 24.04.2013

Ca serait intéressant d'avoir le point de vue des guides suisses et celui du PGHM...
Pas sûr que le fait que l'hélico soit gratuit ait forcément pesé dans la balance (enfin j'espère...) En Suisse c'est payant en principe mais en pratique le fait d'être donateur Rega (ce qui est sans doute le cas de la plupart des guides) et/ou assuré fait qu'on ne paye pas en général.
Par contre il est possible que ces guides aient une certaine culture de l'hélico comme moyen de transport pratique et normal (cf. la pratique courante de l'heliski).

C'est peut-être simpliste mais moi si j'avais été au PGHM je les aurais mis en relation avec un société d'hélico privée en leur disant de se démerder et sinon d'attendre pour rentrer.
D'ailleurs si l'hélico n'avait pas pu voler pour cause de temps bouché ils auraient fait quoi ?

» Par davidg, le 24.04.2013

C'est un peu monnai courrant a Chamonix apparement. J'ai un copain qui était avec un groupe guidé qui ont été heliporté car la neige était trop crouté pour les clients.

Pour le PGHM c'est un vol d'après-midi agréable et un exercice d'entraînement. Pourquoi ne pas y aller si un hélicoptere est dispo? Comme disait Heli, il évite un éventuel accident et ce n'est pas le PG qui paie le kérosène.

» Par Michel Denizot, le 24.04.2013

Merci pour la correction agent_double (avec deux agents)... Depuis l'Amerique, mariage se met obstinement avec deux "r", et du coup je me souviens jamais.

» Par Vieux Troll, le 24.04.2013

En ces périodes de restrictions budgétaire et de concurrence féroce entres les différentes structures assurant les secours, il n'est pas étonnant que les dites structures en rajoutent un peu, voir beaucoup, pour justifier leurs existences et actions.

Les personnes vivant du secours préfèrent des pratiquants non autonomes et appelant régulièrement le taxi. De toutes façons, c'est gratuit, ou plutôt c'est nous tous qui payons pour cela. C'est un peu comme la sur consommation de médicaments.

» Par Mike73, le 24.04.2013

Pour Heli : si le groupe encadré par un professionnel ne sait ou ne veut pas attendre et craint le pire alors qu'il ne risque rien au refuge, qu'il fasse appel à une société privée d'hélicoptères (il y en a), les rotations seront à sa charge et cela fera travailler des privés. Ce comportement d'irresponsable est un peu facile lorsque le secours est gracieux et payé par le contribuable.
Pour davidg : Tu as parfaitement raison, les intervenants du secours en montagne ne se refusent rien. Ce sont des professionnels hors pair prêt à risquer leur vie pour sauver des vies humaines. Toutefois, ils ne rechignent pas pour ce type d'intervention car, comme le dit si justement Vieux Trol, assurer tous types de missions en relation avec la montagne, utiles ou pas, permet de justifier de son utilité par le nombre d'interventions en ces périodes de restriction où il faut faire des coupes sombres sur des moyens jugés très peu productifs. Les intervenants du secours préfèrent continuer à oeuvrer au sein de cette activité plutôt que de retourner en brigades territoriales, en sécurité routière, dans des états-major, etc...On peut les comprendre. Mais cela ne justifie pas tout...

» Par bens, le 24.04.2013

En ces périodes de restrictions budgétaire et de concurrence féroce entres les différentes structures assurant les secours, il n'est pas étonnant que les dites structures en rajoutent un peu, voir beaucoup, pour justifier leurs existences et actions.
D'autant que ça leur garantit également qu'on ne va pas leur reprocher de ne pas avoir répondu à une demande de "secours".
Que se passerait-il si ils refusaient une demande d'intervention (même quand il est évident que c'est une demande "de confort" comme c'est probablement le cas ici) et qu'il y a un pépin par la suite ?
Ne va-t-on pas aller leur chercher des poux ?
Donc le plus sûr pour eux est de s'exécuter sans rechigner.

Tout cela étant dit, on a très peu d'infos sur les tenants et aboutissants de cette affaire donc nos supputations sont peut-être à coté de la plaque.

» Par Baltringue, le 24.04.2013

les réactions sont dignes du figaro ici :-

a partir du moment où on les appelle, que la météo le permet, qu'il y a un risque (et si les gugus avaient décidé de descendre sans attendre ?) il est évident que les secours allaient venir.

Et encore heureux...

la décision d'appeller les secours de la part du groupe, c'est un autre débat. Sauf qu'aucun d'entre nous n'y était et ne peut juger il me semble.

» Par rase-motte, le 24.04.2013

Si, Baltringue, lis le post et tu verras que l'un d'entre "nous" y était : Vigier...
"à partir du moment qu'il y a un risque" : désolé, ça n'a pas de sens ce que tu dis là. Il peut y avoir une différence entre un risque réel et la perception que l'on sa fait du risque. Il y a malaise à partir du moment où les personnes concernées n'ont pas un regard objectif sur la situation. Là, en l'ocurence et manifestement, ils étaient en sécu dans un refuge, et au pire pouvaient redescendre le soir même comme l'a fait Vigier... Donc, ça semble normal qu'il y ait désapprobation...

» Par Mike73, le 24.04.2013

Connaissant quelques intervenants travaillant au sein du secours en montagne, il ne faut pas les prendre pour des imbéciles et des toutous qui interviennent sans réfléchir, "le petit doigt sur la couture du pantalon" uniquement par peur du "fameux tribunal", à chaque appel radio et/ou appel téléphonique de sollicitation. Si l'opération est décidée, elle ne l'est pas à la légère. Par contre, dans le cas qui nous occupe, on peut émettre quelques doutes sur le bien fondé de celle-ci. Mais nous ne sommes pas dans le "secret des Dieux", à moins que l'un d'entre eux veuille s'exprimer.

» Par héli-ski.org, le 24.04.2013

pas de malades, pas de blessés ??? l'hélico reste au chaud et on garde le keroséne pour plus sérieux ....
autre solution envoyer 2 mirages avec des missiles air-sol pour déclencher préventivement les avalanches !!

» Par Mike73, le 24.04.2013

Pour heli-ski.org : Comme tu as l'air de t'y connaître dans ce domaine, si tu as des informations sérieuses sur cette intervention, donne nous quelques explications intelligentes et sensées. Merci pour ta réponse.

» Par Cyrille Marais, le 24.04.2013

+1 avec Vigier...il n'y a pas besoin d'être voyant extra lucide pour savoir que ces "pseudo" montagnards, encadrés par un "pseudo" guide ont paniqué de rester dans un refuge...quelle époque épique...
là où on a le droit d'être mécontent c'est qu'on paye des impôts et on sait très bien, comme 99% dans ce post (rare, faut en profiter) disent la même chose...donc si on pouvait voter pour faire payer le coût, le résultat serait sans appel...pauvre pays qu'est la france....en Suisse, 20 Français perdus ne s'en tireraient pas comme ça...pour info, il suffit de voir comment ils traitent les infractions faites par des étrangers...ils ont raison, mille fois raison

» Par Mike73, le 24.04.2013

Vous avez bien raison monsieur Marais. Il y en a marre du "politiquement correct" qui nous coûte chaque jour plus cher.

» Par leded, le 25.04.2013

T'es Suisse? Alors allonge ta CB!
t'es Français? alors t'as droit à la gratuité.
On est en plein déli(r)t de faciès!
Le principale dans cette histoire, c'est qu'au final tout le monde soit sain et sauf. Non ?

» Par vieux troll, le 25.04.2013

pour rester sain et sauf, il suffit de ne pas aller en montagne. pas besoin de ventilateur.

» Par tiery, le 25.04.2013

Sans discuter des raisons pour lesquelles ils ont appelé l'helico, ce qui me fait rire (jaune j'en conviens), c'est tous ces montagnards que vous êtes et qui prônaient la fin de la gratuité des secours. Pourtant historiquement, l'entre-aide entre montagnard....bref. Mais croyez-vous que lorsque ce sera payant ,comme dans d'autres pays, vous ne continuerez pas à payer ce secours au travers d'assurances qui ,elles, feront en plus un bénéfice sur le service qu'elles reverseront à leur actionnaires. Aujourd'hui le secours est mutualisé par 65 millions de personnes. En suisse on prend aussi le taxi aérien , mais cela n'est payé que par les montagnards.

» Par Mike73, le 25.04.2013

Je réside en montagne, je suis en retard pour me rendre à mon travail ce matin. Allez, j'appelle l'hélico, car si je roule trop vite sur mes routes sinueuses, je risque un accident potentiel et alors les secours, s'ils n'interviennent pas, risquent le tribunal. De plus, je vais arriver à destination : SAIN et SAUF. C'est important l'entraide en montagne, n'est-ce pas ? De toute façon, on s'en fout, c'est mutualisé par le contribuable ! A ce stade, c'est vraiment le délire, pour certains, sur ce forum ! Allez,ça devient ridicule, je quitte skitour !!! Mais je prends l'hélico quand même...

» Par Yo, le 25.04.2013

Vous n'avez rien d'autre à faire ? La Suisse est un pays magnifique, quand aux suisses à chacun d'apprécier leur mentalité! Les secours dans les années 30 à l'Eiger et leur neutralité dans les conflits mondiaux, etc... Les règles sont celles ci en France, libre à vous de râler mais aussi d'aller vivre ailleurs!

» Par Hugues, le 25.04.2013

Un article sur nos secours ici www.aerobuzz.fr/spip.php?article3182 ...

Article qui donne un lien très intéressant sur l'Organisation du secours en montagne (et de la surveillance des plages) paru en 09/2012 : www.ccomptes.fr/fr/Publications/Publications/Organisation-du-secours-en-montagne-et-de-la-surveillance-des-plages.

» Par Question, le 25.04.2013

www.aerobuzz.fr/spip.php?article3182 ... suite

La Cour des Comptes pointent du doigt des énormités dans de nombreux domaines, mais quelles sont les actions ensuite (je parle d'ACTION, pas de blabla ou d'études bidons pour remédier à la chose) ???

Je pense qu'il faudrait être plus "radical" avec les auteurs de ces gaspillages, dans le secteur privé on perd son emploi pour beaucoup moins que ça.
S'il y avait quelques "licenciements secs" pour l'exemple et pour faute professionnelle grave de quelque uns de ces gaspilleurs, les divers représentants de l'état ayant en charge l'argent public prendraient plus de recul avant de "dilapider".
Mais bon, on peut constater et encore constater et toujours constater......Ca fait des décennies qu'on constate les mêmes choses, on peut continuer......

» Par jpp73, le 25.04.2013

C'est un retour sur investissement(impots) pour les civils car ils font partis de l'armé contrairement au MALI et le reste ou c'est vraiment (pertes et profit pour certain)


VTT de montagne