Accueil > Actu > Politique et Société > Arthaud menacée par la fermeture

Arthaud menacée par la fermeture - Politique et Société

 
+13
23 votes

Arthaud menacée par la fermeture

Proposé par Baltringue le 10.04.2013, publié le 11.04.2013 :: www.ledauphine.com :: 674 clics :: 18 commentaires :: Politique et Société

une institution à Grenoble et dans l'édition de montagne... »

Commentaires

» Par 6BerYeti, le 11.04.2013

J'ai vu cette info en titre du Dauphiné, et je suis passé là bas hier soir.
C'est vraiment l'illustration des méfaits de la finance internationale. On ne traite pas un lieu culturel (et commercial, mais d'abord culturel) comme on traite un stock de je ne sais quelle matière première.
Le fond de pension américain qui possède le groupe qui possède chapitre qui possède Arthaud (bonjour l'usine à gaz) n'en a rien à secouer.
L'important, c'est le rendement à 2 chiffres (en %) à la fin de l'année. Ca marche pas, alors il coupe.
En discutant avec les employés qui étaient à l'entrée, il apparaît clairement qu' "ils" (les actionnaires) veulent anéantir toute résistance en commençant par le boutiques où se trouvent la plupart des employés combatifs (Grenoble et Lyon). Une fois les emmmerdeurs licenciés, ils pourront faire ce qu'ils veulent avec le reste.
Peu importe que Grenoble soit une librairie rentable.
Reste à espérer qu'un repreneur aura la possibilité de faire valoir son envie de faire vivre un lieu qui n'est pas juste une enseigne commerciale. Mais aussi un lieu culturel qui propose un accueil, des conseils et des expos. Et pas seulement les "livres" de Musso et autre Levy.

» Par Baltringue, le 11.04.2013

oui. Il y a vraiment qq chose qui ne tourne pas rond avec ces financiers. A gerber.

» Par Un randonneur, le 11.04.2013

Bravo 6BerYeti pour tes commentaires enflammés !!!
C'est sur que la culture, tout le monde est pour.
Maintenant, comment sais-tu que c'est un fonds de pension US qui possède Actissia. Quelles sont tes sources ? Maintenant, qu'est-ce que tu propose pour redresser l'entreprise ? Combien es-tu prêt à mettre de ta poche pour la remettre à flot ? Quels conseils avisés peux-tu transmettre à la direction actuelle pour redresser les comptes et préserver l'emploi ?
Quitte à émettre un jugement, propose les solutions qui vont avec.

» Par dargaud, le 12.04.2013

S'il fallait proposer une solution chaque fois qu'on identifie un problème, on ne l'ouvrirai plus. Ce qui arrangerai sûrement beaucoup de monde.

» Par Baltringue, le 12.04.2013

1- actissia est bien possédée par un fonds de pension, Najafi
2- il n' y a pas besoin de "redresser" l'entreprise qui gagne de l'argent !!! le problème est qu'elle n'en gagne pas assez au gout des actionnaires

C'est encore plus pervers dixit les employés: chapitre souhaite doper le livre numérique qui ne décolle pas en France (les marges sont plus importantes que sur le livre physique) donc elle souhaite fermer les librairies

On marche sur la tête...

» Par laurent38, le 12.04.2013

C'est dommage ; il s'agit d'une librairie complète, notamment celle de Grenoble. Quant aux livres numériques, il s'agit d'un autre débat. Les auteurs sont peu enclins a se mettre au tout numérique, car il n'y a aucune véritable législation concernant les droits d'auteurs. La majorité des éditeurs ne sont pas prêts a augmentent les D.A numériques, alors que la réalisation d'un livre virtuel est beaucoup moins cher que le livre papier. Pour eux, entre 8 et 12 %, comme un livre papier. Les canadiens commencent à avoir une autre optique, en augmentant les D.A de leurs auteurs.

» Par 6BerYeti, le 12.04.2013

@Un randonneur
<mode sarcasme>Retires les oeillères fournies gratuitement par la lecture des pages saumons du Figaro...</mode sarcasme>

Les infos, je ne les ai pas inventées. J'ai juste pris 5mn pour discuter avec les gens de la librairie.
Comme le dit Baltringue c'est totalement pervers. La librairie Arthaud est rentable. C'est Chapitre.com qui ne l'est pas.
Alors comme les amerlo imaginent qu'on est perdu au fin fond d'une grande plaine... ben ils pensent qu'en fermant La-boutique-qui-vend-des-livres dans une ville, bah les gens ils vont se précipiter sur le site ouèbe.

Mais où qu'y va le monde !

» Par Un randonneur, le 12.04.2013

Décidemment ...
Tout d'abord, Najafi est un fonds d'investissement et non pas un fonds de pension.
Ensuite, la consultation sur societe.com des comptes de chapitre.com (version web ou boutique) montre que les chiffres sont très inquiétants. Je pense juste que je n'aimerai pas être à la place du dirigeant qui doit sauver des emplois avec une entreprsie qui perd beaucoup d'argent depuis des années. En tous cas, je ne préfère pas juger ni faire d'amalgame avec le complot americano-capitalistico-saumon ....

» Par 6BerYeti, le 12.04.2013

Ben non, c'est pratique de pas juger... Et le problème n'est pas de savoir si c'est un fond de pension ou d'investissement. Le problème c'est de savoir si une librairie doit être un lieu de culture rentable, ou juste un truc très rentable.
Pour "eux" c'est juste un truc qui doit être très rentable. C'est tout. Ils avaient d'ailleurs prévenus qu'ils ne feraient pas d'investissement...
http://fr.globedia.com/actissia-vend-les-librairies-chapitre-ses-salaries
juste aprèès le rachat.
Quand ça commence comme ça, faut pas s'étonner que ça finisse mal.

Et pour le coup, la "mondialisation" telle qu'elle a été menée, est dans ce domaine là (comme dans quelques autres) une connerie sans nom.

» Par Vieux Troll, le 12.04.2013

D'une manière générale et pour avoir un ami qui a du fermer sa librairie non rentable, je n'ai pas l'impression que le monde des librairies soit très rentable, voir simplement rentable. Ce n'est pas la peine d'évoquer la mondialisation, les fonds pensions etc. C'est simplement une mutation, plus ou moins rapide, mais inéducable, d'un monde tout papier avec achat sur place vers un monde de l’électronique et de l'achat sur le web. Bien évidement, il y aura toujours de la place pour les libraires en dur, mais cette place va se réduire et donc des librairies vont fermer.
En discuter sur le web, sur un site alternatif au topo papier et favorisant l'achat électronique, illustre parfaitement la problématique.

» Par baltringue, le 12.04.2013

entre chapitre et arthaud, ce n'est pas la même chose.
vieux troll a en partie raison, le monde change ; mais arthaud gagne de l'argent car ce n'est pas une simple librairie

» Par Un randoneur, le 12.04.2013

Merci à 6berYeti pour le lien vers http://fr.globedia.com/actissia-vend-les-librairies-chapitre-ses-salaries.
A la lecture de la page web, on comprend que l'un des moyens d'équilibrer les comptes est de "passer en franchise" les points de vente les moins rentables.
C'est une solution. Maintenant, reste à savoir si il y a des candidats en couple pour "tenir la boutique" à 2 pour 2 fois le SMIC à 70h hebdo + les inventaires + la démarque .....etc.
Sans quoi, il y a aussi le choix de nationaliser ... mais ca s'appelle une bibliothèque. Pour ça, il faut des finances publiques saines et des entreprises dynamiques qui payent de l'IS, donc font des profits.

» Par MiPha, le 13.04.2013

Juste une question : quand avez-vous acheté un bouquin la dernière fois et combien en achetez vous par an. Voilà aussi une des raisons du mal. Une de mes amies a mangé toutes ses économies en rachetant une librairie journaux ! On marge à 5% max brut, comment vivre avec cela ; je pense que pour une librairie, c'est la même chose. Vous avez dit mutation !

» Par danc, le 13.04.2013

Pour quelles raisons la "famille" arthaud à vendu sa librairie au réseau chapitre...il y a quelques années....Pour ce qui est des comportements économiques de la région, ils sont claires : la priorité est au foot avec un stade des alpes qui tourne au gouffre!!la montagne ......circulez....

» Par Un randonneur, le 13.04.2013

Je te rejoins sur cette mutation.

Par ailleurs, pour un entrepreneur (fonds d'investissement ou pas ..) dont la vocation est diriger une entreprise qui "gagne de l'argent", c'est toujours plus profitable de recruter que de licencier. Un plan social est toujours douloureux et couteux. Donc vive l'emploi et vive la croissance. Pensées compatissantes pour les salariés de Grenoble qui doivent par être sérieusement éprouvés.

» Par ThibsR, le 14.04.2013

Najafi possède aussi France Loisir... Et son site Chapitre faite de la vente en ligne. Bref : Najafi joue sur trois tableaux qui se concurrencent entre eux, et sacrifie ce qui lui rapporte le moins (avec en plus l'espoir de bons bénéfices via l'immobilier). Alors on peut vouloir se la jouer "soyons raisonnables, on peut rien y faire"... Ou juger logiquement que c'est le monde à l'envers, que certains vont encore se faire plus de fric sur le dos des salarié/es viré/es... Et donc se battre pour ne pas laisser faire. Et ça, ce serait vraiment être raisonnables !

» Par Nicolas, le 14.04.2013

Je ne connais pas grenoble, ni cette librairie. Mais si je comprends bien elle est super rentable et c'est parce que des americains qui ne connaissent pas aussi bien le metier de libraire que certains ici qu'elle va fermer. Vu le cout de fermer une boite en france, je suis sur que si vous rassemblez vos economies najafi vous aidera a prendre en pret bancaire dont vous serez caution personnelle pour reprendre le fonds de commerce plutot que devoir financer le plan de licenciement. N'hesitez pas, c'est l'affaire du siecle ;)

» Par Vieux Troll, le 15.04.2013

J'aime bien les propos de Nicolas. Si vous y croyez dans cette librairie, n'hésitez pas. Investissez, mettez votre argent ou faites un prêts, mettez votre temps et énergie.


VTT de montagne