Accueil > Actu > Ski de randonnée > Trois personnes ensevelies sous une avalanche : le skieur est mort

Trois personnes ensevelies sous une avalanche : le skieur est mort - Ski de randonnée

 
+19
35 votes

Trois personnes ensevelies sous une avalanche : le skieur est mort

Proposé par arnaud Guff le 19.03.2013, publié le 20.03.2013 :: www.ledauphine.com :: 1150 clics :: 8 commentaires :: Ski de randonnée

Une avalanche s’est produite à 15h45 sur la station de Saint-Jean Montclar (Alpes-de-Haute-Provence) en zone hors piste. Trois personnes qui pratiquaient du ski de randonnée ont été ensevelies. Les secours parvenus sur les lieux auraient dégagé deux d’entre elles, saines et sauves. Malheureusement, la troisième personne retrouvée un peu moins d’une heure après l’alerteest décédé les secours ont retrouvé la troisième personne ensevelie. Il s’agit d’un homme de 30 ans qui travaille habituellement aux remontées mécaniques de la station de Chabanon. Il était en arrêt cardio-respiratoire et souffrait d’hypothermie lorsqu’il a été découvert.

»

Commentaires

» Par Nico, le 20.03.2013

C'est malheureux mais ils n'avaient rien à faire dans les couloirs de Dormillouse au vue des dernières chutes de neige et du risque d'avalanche (4/5). Et qui plus est à une heure aussi tardive !
Désolant d'irresponsabilité...

» Par Bibi38, le 20.03.2013

Et le respect bordel ????

» Par uschko, le 20.03.2013

@Nico : et maintenant que c'est dit, on fait quoi ?!!!
Une pensée (même toute petite) pour les proches, les victimes, les sauveteurs... !

» Par klimb, le 20.03.2013

Il ne faut pas diaboliser les gens qui énoncent des vérités dans l'intention de mettre en évidence une situation de risque qui ne doit pas se reproduire. Nous ne sommes pas sur la rubrique nécrologique d'un journal à sensation mais sur un site ou les passionnés de ski de rando cherchent le maximum d'informations en vue de pratiquer un sport à risques avec le maximum de sécurité et de connaissances. Le fait de donner un avis sur les circonstances de cet accident n'enlève en rien la peine de perdre un ami qui partageait la même passion que nous. Donc à la question de Nico"On fait quoi ?" et bien je réponds, on arrête de sortir par risque 4 et si ce genre d'évidence peut sauver une seule vie, pour moi ce sera énorme!

» Par kariboucouyu, le 20.03.2013

Je suis, comme beaucoup, désolé pour ce qui arrive, car on ne se réjouit pas des accidents, d'autant plus d'une telle gravité. Mais on ne peut être que d'accord avec Nico et Klimb sur les conditions de sortie par risque 4, soit 16/20 au niveau du risque, il faut être bien motivé et/ou bien passionné.

» Par Nemo, le 20.03.2013

Ça craint vraiment en ce moment, il vaut mieux être extrêmement prudent dans les alpes du sud.
Un gars s'est fait coffré hier matin sur la station de Céuze, au pied du tire fesses des Marseillais !!! (enseveli et immédiatement dégagé)
Vraiment désolé pour les proches

» Par David SAVOYE, le 21.03.2013

*

» Par colin, le 21.03.2013

Ah... les donneurs de morale, comme les scouts : toujours prêts. Je suppose que Nico et Klimb ne sont jamais sortis par risque 4, bien entendu. Et qu'en limitant les risques, ils vivront plus vieux que les autres, bien entendu aussi... Ma fois, je leur souhaite de tous mon cœur !
Vu les conditions fabuleuses et le nombre de descentes qui ont été effectuées ce jour-là dans les divers couloirs de Dormillouse, je me dis plutôt : Combien de pisteurs, de moniteurs, de percheman et de locaux sont allés tracer là-haut ? Il était difficile de résister, ça passe jusqu'au moment où ça casse !
Qui êtes-vous pour juger ?
Ho... je connais vos arguments, mille fois resservis à toutes les sauces : ces gens-là sont inconscients, ils mettent la vie d'autrui en danger. Je rappelle que les sauveteurs font un travail qu'ils ont choisi de plein grès (ce qui n'empêche pas de les remercier !) et que les bénévoles qui sont intervenus l'ont fait car un jour eux aussi ont pêché, incapables de résister à un couloir blindé de peuf et qu'ils savent que ça aurait pu être eux dessous.
Ces free-riders étaient majeurs et conscients de ce qu'ils faisaient. Une pensée aux proches de la victime (paix à son âme), surtout à ceux qui ne comprennent pas ce genre de de situation.


VTT de montagne