Accueil > Actu > Autres activités > Enduro, cross, randonnée : la moto verte atteint la maturité

Enduro, cross, randonnée : la moto verte atteint la maturité - Autres activités

 
+12
14 votes

Enduro, cross, randonnée : la moto verte atteint la maturité

Proposé par Jeroen le 24.12.2007, publié le 24.12.2007 :: www.lemonde.fr :: 358 vus :: 325 clics :: 18 commentaires :: Autres activités

Il ne faut pas se voiler la face : les activités motorisées sont en grand danger dans notre pays, avec des lois, décrets et circulaires en tout genre qui étouffent progressivement nos organisateurs et nos pratiquants", déclarait Jean-Pierre Mougin, président de la Fédération française de motocyclisme (FFM), le jeudi 22 novembre. Pourtant, la FFM, avec 64 000 licenciés, 1 250 moto-clubs et 1 300 compétitions par an, reste la plus importante fédération au monde »

Commentaires

» Par foufi, le 25.12.2007

Vive la moto verte, le ski de rando, le VTT et que tout cet espace de liberté reste ouvert à tous !

» Par manu, le 25.12.2007

Depuis quand les soi-disants sports motorisés (et donc polluants et bruyants) font partie du ski de rando?
Et il y a des abrutis qui s'en réjouissent !!!
Je constate avec tristesse que ce site est décidémment à l'opposé d'un autre (C2C pour ne pas le nommer) qui promeut le respect de la montagne et de la nature. Mountain Wilderness doit être considérée comme une association à détruire par ici...

» Par squal, le 25.12.2007

Euh Manu, certes je suis d'accord avec toi sur le côté choquant de l'article, mais seulement une chose m'échappe ! Où as-tu vu que sur "ce site" on faisait la promotion du sport mécanique ???
C'est juste un article du Monde qui est repris ici pour faire passer une info ! Oh combien intéressante en plus !!! C'est quand même le message "écolo" de ces personnes qui est très instructif. On se rend bien compte qu'ils sont à mille lieues de se préoccuper du problème...

Après si l'information c'est seulement relater une face des choses... Pour moi c'est plutôt le début de la désinformation ! C'est vivre avec des oeillères et ne pas voir ce que l'autre pense. En aucun cas c'est accepter ce qu'il dit. Mais pour avoir un discours et poser une argumentation pour une discussion, c'est fondamental de savoir le message de l'autre.

Et ici, je le redis, j'avoue que cet article est plus que choquant ! Mais oh combien intéressant...

» Par Jeroen, le 25.12.2007

Celle là est à graver dans le top ten des meilleures de skitour, cuvée 2007 :wink:

» Par Nicolas Brun, le 25.12.2007

Bonjour,
Tout à fait d'accord avec toi Squal! Il faut savoir s'informer tout court, même si ça peut faire bondir quelques fois, pour essayer de comprendre comment tout ces gens fonctionnent et font passer LEUR information. Savoir pour mieux comprendre les arguments que les autres avancent, et tenter à notre tour d'apporter une information ou contre-information que l'on juge plus juste. Nous voilà donc en plein "développement durable" des sports motorisés et consorts, au même titre que les pubs d'Edf et Gdf qui vantent à tout và l'énergie "propre" qu'ils produisent...
Et puis l'article ayant fait réagir, c'est déjà un premier pas n'est-ce pas?

» Par manu, le 25.12.2007

Ok j'y suis allé un peu rude, mais vous êtes d'accord, Squal et Nicolas que ça fait doucement frémir de voir publier ce genre d'articles sur ce site sans aucune forme de commentaires.
Content tout de même que je ne sois le seul à me poser ce genre d'interrogations... Quant aux pseudo-durables, il y'en a effectivement partout maintenant. Tout est "durabilisé" et c'est pour cela qu'il faut être assez réactif et vigilant.
Et mes excuses aux utilisateurs du site de les avoir un peu rapidement associés aux joies du moteur en montagne. Mais c'est la première réponse qui m'a fait réagir...
Allez bonne fêtes dans le grand SILENCE blanc...
A +

» Par Stine, le 25.12.2007

Effectivement, la première réponse laisse coi !
Sous couvert de préserver la liberté d'accès à tous, les sports motorisés s'autorisent à saccager un patrimoine naturel très fragile. Il est plus que temps que le législateur et les collectivités locales s'emparent du problème et que leur autorité soit reconnue. Trop d'interdictions d'accès sont à ce jour violées.
Mais le citoyen aussi peut s'emparer du problème ; il s'avère que parfois (mais parfois seulement) une discussion avec des motoristes non avertis et non informés de la législation, peut les faire rebrousser chemin (mais cela reste marginal , je le reconnais)
Je crois en bref, que l'on ne peut pas, sous prétexte de rester tolérant, être mitigé sur ce type de problèmes. Il faut opposer un NON catégorique aux sports motorisés en montagne !

» Par Bianchi, le 26.12.2007

encore une fois
le lobiing des motoreux est bien organisé, actif, toujours présent ( intérèts financiers à la clef )
pourquoi pas de ""droit de réponse" à un article qui ne présente qu'une version tronquée et partisane du problème ???
c'est "facile" de taxer ( de façon aveugle ) le porte monnaie, mais on laisse évidemment prospérer les activités de rallyes, auto, formule 1, moto merdes en tout genre et en tous lieux, y compris auprès de la jeunesse

» Par cmanu, le 26.12.2007

bonjour les intégristes
réflexions juste pour vous faire réfléchir : j'espère que le véhicule qui vous permet de vous rendre au départ de vos sorties pollue moins que la moto verte de l'habitant de zone rurale et montagnarde, le dit habitant n'étant pas obligé d'aimer le ski de rando.
réfléchissez un peu, aujourd'hui vous voulez interdir la moto verte, demain on interdit l'escalade parce quelle dérange les rapaces, déjà fait mais qui va se développer avec l'augmentation du nombre d'oiseaux, puis on interdit le ski de rando parce qu'il dérange la faune dans une période difficile pour elle, en train de se faire pour les tétras, on multilie les réserves intégrales interdites d'accès et que reste-t-il? une belle nature hyper protégées mais dont on ne peut plus profiter que par reportage de nicolas hulot. si c'est votre souhait, je vois un avenir très chiant.
je pense que la montagne est assez vaste pour que chacun y trouve une place en respectant les autres. ne poussons pas vers des interdictions qui arrivent bien assez vite toutes seules

» Par Pïerre, le 26.12.2007

@cmanu: l'autre possibilité c'est qu'à force d'avoir cru la montagne assez vaste, d'avoir autorisé la dégradation destruction de grands domaines par des stations, d'autoriser les pratiques motorisées (motos, quads, 4x4, motoneiges) dans les espaces à peu près préservés, il viendra un moment où on se rendra compte que la montagne n'est pas si vaste que ça. Elle sera si abîmée qu'à ce moment là il faudra peut-être interdire toutes les pratiques même les non-motorisées.

Intervenons maintenant pendant qu'il en est encore temps. Il ne s'agit même pas de prendre de nouvelles mesures mais simplement d'appliquer celles existantes à savoir le stricte respect de l'interdiction de l'usage d'engins motorisés hors des chemins ouverts à la circulation.

» Par Mic'hel, le 26.12.2007

intégristes ... ;)

l'argument des faibles...

Encore une confirmation de ce que je disais ici:
http://www.skitour.fr/actu/277-maitrise-de-la-randonnee-motorisee

Et puis ce genre de propos, ça rend skitour tout de suite plus convivial...

» Par cmanu, le 26.12.2007

c'estmarrant, personne ne répond sur le plus polluant entre le véhicule du citadin qui va à la montagne et la moto du montagnard. ça vous pose un problème de conscience ou vous utilisez tous les transports en commun pour vos week-end? à titre d'exemple je vais vous donner un exemple lu dans le livre de daniel chalonge: départ de grenoble par les vfd jusquà bourg d'oisans, mettre le vélo à la diligence de la grave, départ à pied pour la bérarde et la traversée des arêtes de la meïje, retour à grenoble en vélo le tout sur deux jours.
d'accord, à l'époque ils avaient pas le choix et on ne parlait pas d'écologie mais c'est juste pour vous faire remarquer que c'est faisable. suivez l'exemple avant de vouloir donner des leçons

» Par Mic'hel, le 26.12.2007

"c'estmarrant, personne ne répond sur le plus polluant entre le véhicule du citadin qui va à la montagne et la moto du montagnard"

moi, moi, moi! je réponds (et j'essaie de rendre un lien actif par la meme occasion):
http://www.skitour.fr/sorties/stockji,8319.html
http://www.skitour.fr/sorties/vilan,8172.html
:D

"d'accord, à l'époque ils avaient pas le choix et on ne parlait pas d'écologie mais c'est juste pour vous faire remarquer que c'est faisable"

absolument! comme quoi, on a pas besoin de moto, quad ou autres bidules pétaradants pour aller en montagne. Merci de le souligner! :D

» Par squal, le 26.12.2007

A noter quand même que le randonneur à ski ou pédestre ne dérangera sûrement que très peu un animal sauvage dans son milieu quand il passe à 500m de celui-ci (comme le prédateur sauvage éventuel), alors qu'un véhicule motorisé dérangera légèrement plus tout un vallon... Bien entendu quand je parle d'animal sauvage, je ne parle pas du randonneur égoïste :wink: .

Je pense que le débat est plus axé sur un milieu "non pollué" par des engins où il serait quand même dommage de les voir débarquer... Je pense qu'il y a pleins de secteurs où il est possible d'exercer son loisir motorisé sans aller dans des vallons calmes... Au bord d'une route je ne pense pas que ça dérangera les véhicules qui y passent. Je dis ça même si j'avoue avoir personnellement avoir du mal à comprendre le plaisir pris en appuyant ou essorant un accélérateur.

Je ne suis pas là à donner des leçons de moral, mais c'est quand même un minimum de bon sens comme raisonnement... Respecter le calme sonore et la flore d'un lieu et autant que possible la faune. Et tant qu'à faire, les personnes qui y évoluent pour ce calme.

» Par Bianchi, le 27.12.2007

cmanu, je te réponds
encore la confusion (insidieusement) distillée
personne ne conteste le droit à l'habitant ( d'alpage, berger, etc ) d'utiliser un véhicule pour accéder chez lui, ou pour travailler ( c'est même dans les textes et règlements )
S'il n'y avait que ces "motos merdes" , tout irait bien
le problème, c'est le réservoir de sauvages qui pratiquent leur "sport" pour un strict loisir, et ravagent les espaces naturels sans aucune justification que leur propre "plaisir"
conduire un bull sur chenille, laisser une belle trace ravagée derrière soi, procure un sentiment de puissance très jouissif, allons y donc , faisons de la rando sur bull...c'est encore mieux que le quad
L'usage des véhicules à moteurs est libre ( enfin, avec pas mal de conditions ) sur les routes et chemins "ouverts à la circulation publique", il y en a en France plusieurs millions de km, ça y pollue - oui - mais c'est (malheureusement ) fait pour, et les petites fleurs sur les nationales, il y a longtemps qu'elles ont disparu

» Par cmanu, le 27.12.2007

le parc des ecrins communique sur le dérangement de la faune par les randonneurs l'hiver. d'après eux, un tétras n'a pas de réserve pour survivre à plus de trois dérangements hivernal. depuis longemps il est dit que skier en forêt abimait voir condamnait les jeunes arbres. sachant cela, si vous êtes pour la protetion de la nature vous ne devriez plus faire de sorties ski passant en forêt. ça restreint le terrain de jeu!
squal ne voit pas le plaisir qu'il y a a essorer une poignée d'accélérateur. certain voit le ski de rando comme une activité où l'on passe des heures à suer pour aller en haut d'une montagne pour faire une descente pas forcément bonne en risquant sa vie à cause des avalanches. si on regarde notre passion comme ça, dites moi où est le plaisir? je suis d'accord avec lui quand il dit qu'il serait dommage de voir débarquer des véhicules à moteur dans un milieu non polluer mais il faut pas rèver, le nombre de pratiquant capable d'évoluer sur un sentier de montagne avec une moto est restreint. je vous rappelle que les camions ne circulent pas au sommet du mont blanc mais que la neige y est pollué donc votre voiture pollue aussi.
pour ce qui est de la circulation sur les routes est chemins ouvert à la circulation publique, je vous rappelle que lorsque la barrière est abaissée sur la route de gioberney, c'est que la circulation est interdite. que celui qui n'a jamais contournée cette barrière jette la pierre au pratiquant de moto verte; a mon avis, il ne risque pas la lapidation.
bianchi, les petites fleurs ont disparuent du bord des nationnales parceque la DDE fauche trop tôt au printemps. tu a peut-être vu en isère les panneaux "fauche retardée, nature préservé".
pour préciser, j'ai utilisé le terme intégriste dans le sens "personne estimant que seul sa pensée est la bonne". même si ça me dérangera moins que vous, je n'ai guère envie de voir des véhicules à moteur quand je promène mais j'accorde aux autres le droit d'avoir des loisirs différent des miens. la loi interdit trop de chose, je ne vois pas en quoi ça gène de faire de la moto verte sur les chemins situé en dessous de 1500-1600 m dans le champsaur. les ulm s'entendent beaucoup plus qu'une moto et personne ne dit rien.pourquoi?parce qu'ils sont en l'air?

» Par bianchi, le 28.12.2007

la question est
la "moto merde" pratiquée à titre de "loisir" dans les espaces naturels naturellement interdits à cette pratique est elle ( gravement ) nuisible à l'environnement : la réponse est oui, et les interdictions sont bien mal respectées et encore bien laxistes
il y a des espaces dévolus à cette pratique ( nombreuses pistes "ouvertes à la circulation publique ", stades, etc : allez voir à quoi ça ressemble, et dites moi si ç'est bon pour l'environnement )
impact destructeur d'un moteur de 50 CV bruyant et parcourant des dizaines de km, sans commune mesure avec à la puissance de l'homme (250 watt silencieux à 4 km/h )
il est tout à fait naturel de ne pas skier n'importe où , de pas casser les branches de mélèze, de ne pas couper les lacets d'un sentier, d'éviter de massacrer les pelouses alpines, de pas balancer ordures et canettes de bière au bord du chemin, ne pas laisser ses bidons d'huile dans la nature....
et perso je respecte et fais respecter les restrictions ( volontaires en France, règlementaires en Suisse, et faut pas rigoler avec ), même le VTT ( et ses 250 W silencieux !! ) fait l'objet de limitations, par exemple dans les Parcs Nationaux, et autres, c'est bien dommage, ( et tout ça pour se préserver des "sauvages" qui pratiquent sans aucun souci pour l'environnement ), mais faut respecter parce qu'il y a des raisons objectives derrière, et que c'est la loi ,
oui la surfréquentation est toujours nocive, les stations de ski souvent une catastrophe, la foule ( non éduquée ) amenée par les moyens mécaniques est destructrice,
oui les ULM ( interdits de survol dans les Parcs ), oui les avions qui strient le ciel sont à chier,
et alors, rajoutons en avec les 4x4, les quads, les motos merde, les chenillettes, ...
si la moto merde est tellement écologique, pourquoi tu n'en fais pas dans ton jardin ??
et si une moto merde rencontrée dans la journée, équipée d'un silencieux, respectant le piéton, le cavalier, le vélo ( çàd acceptant de ralentir un peu sa vitesse, sans l'éclabousser de boue au passage, etc ) ne me gène pas, c'est pas tout à fait pareil avec les convois de sauvages, casqués, emballés de cuir, ou dans leurs 4x4 climatisés, souvent issus de pays où cette pratrique est strictement contingentée, et qui viennent faire chez nous ce qui est interdit chez eux
c'est pas de l'intégrisme, c'est du bon sens partagé par la grande majorité de mes concitoyens
amicalement quand même

» Par Nicolas Brun, le 28.12.2007

Bonjour,
Ca n'a rien à voir, je sais, mais aujourd'hui ça me fout les boules de lire ce mot "d'intégriste" partout et à tout va. Hier les intégristes, les vrais, ont tué pour de bon, dans un des pays qui abrite les plus belles et hautes montagnes du monde, qui héberge un peuple merveilleux qui avait envie de s'en sortir grace au rôle que la femme, enfin, pourrait enfin jouer pour que le pays s'en sorte.
Voilà c'est tout, et que le débat continue quand même, mais aujourd'hui, maintenant, certains mots me "choquent" plus que d'autres. Bonne journée à tous.


VTT de montagne