Accueil > Actu > Presse, télé et Web > L'air pas si pur de la montagne

L'air pas si pur de la montagne - Presse, télé et Web

 
+12
26 votes

L'air pas si pur de la montagne

Proposé par Jeroen le 21.02.2013, publié le 22.02.2013 :: www.20minutes.fr :: 1505 clics :: 9 commentaires :: Presse, télé et Web

Ah, l'air pur de la montagne. A l'approche des vacances de février, vous pensez déjà  au bon oxygène qui va remplir vos poumons, et pourtant: l'air de la montagne n'est pas à  l'abri de la pollution atmosphérique »

Commentaires

» Par Jeroen, le 21.02.2013

Le mont Blanc
Des crétins, il n'y en a pas que dans les alpes visiblement...

» Par PascalC, le 22.02.2013

mais non ... je journaliste voulait jouer au Cacéquoi nature ;) ?
D’ailleurs, cé coi ?

» Par VA, le 22.02.2013

Le Miravidi....

» Par leded, le 22.02.2013

Respect Jeroen.
C'est une crétine!

» Par jo, le 23.02.2013

Salut, Je voudrais réagir à cet article qui est peu intéressant car il manque de chiffres tangibles et de citations dans la littérature scientifique.

Il mélange tout. D'abord au niveau de la pollution il faut distinguer les fonds de vallées où les gens (nous !) habitent et les "alpages" d'altitudes, la qualité de l'air y est bien différente.

Ensuite il faut savoir que la pollution de l'air peut avoir des causes locales comme globales car les polluants se déplacent.

Dans le cas des particules, comme le démontre cette étude de grande qualité par exemple
http://transalpair.eu/publication/211-rapport_particulair.pdf
, on voit bien que la part des ces polluants qui est émises par les véhicules (même diesel) est faible (5 à 20%) et qu'ils sont principalement émis par le chauffage individuel (plus de 50% qui disparaissent l'été) ou bien l'agriculture dans les autres régions agricoles.
Parmi ces émissions la grande majorité provient du chauffage au bois, en particulier les poêles et foyers ouverts. Les chaudières à granules de bois sont les moins émettrices.

Autre idée reçue d'un point de vue qualité de l'air, en comparant les mesures sur l'année vous constaterez qu'une grande ville comme Marseille a un air plus pur que celui de Chambéry par exemple ces jours-ci (mais les deux ont des pics). Parfait pour les parisiens qui retrouvent le même air (voire pire) que chez eux.

Pour résumer les pics de pollution en montagne sont très souvent dus aux conditions climatiques hivernales (grande stabilité verticale entre les couches, inversion thermique) car les polluants se dispersent verticalement et non horizontalement...
La topographie limite encore cette dispersion.
A ma connaissance les polluants disparaissent en ce transformant (souvent en d'autres polluants...) ou en étant fixés au sol par la pluie et la neige, le vent ne fait que disperser, diluer.

» Par Dave, le 24.02.2013

Le constat c'est bien que l'air de nos montagne qui est ventée comme pur ne l'est pas. Que ce soit en vallée comme dans les alpages.

» Par jeanval, le 24.02.2013

L'air qui est ventée!!!!!....

» Par jkb, le 26.02.2013

Eh oui, la fumée c'est sale et pas qu'à la sortie des usines; faudrait que les montagnards arrêtent de se chauffer au bois....(un poele c'est rarement à foyer ouvert!)
Grace à ce genre d'étude, on fait la promotion du chauffage éléctro-nucléaire ou des chaudières gaz et fuel ( avec des hydrocarbures pompés dans les sous sols africains.)
Ou mieux, avec du gaz de schiste bien de chez nous, on expliquera aux ardéchois que c'est pour que les parisiens aient de l'air pur quand ils vont avec leurs gros 4x4 des villes à chamonix ou megève.....

» Par RabatJoie, le 26.02.2013

J'approuve Jeroen d'avoir mis ce lien qui attire l'attention sur un une réalité qui ne s'évanouira pas par le miracle de quelques commentaires spécieux hélas.


VTT de montagne