Accueil > Actu > Politique et Société > Patagonia veut jeter les bases d'un capitalisme responsable | Courrier international

Patagonia veut jeter les bases d'un capitalisme responsable | Courrier international - Politique et Société

 
+22
38 votes

Patagonia veut jeter les bases d'un capitalisme responsable | Courrier international

Proposé par Hew le 15.02.2013, publié le 16.02.2013 :: www.courrierinternational.com :: 1577 clics :: 29 commentaires :: Politique et Société

L'entreprise californienne de vêtements de plein air assume depuis longtemps sa responsabilité sociale et environnementale. Aujourd'hui, elle prépare une ambitieuse campagne de mobilisation visant à penser un nouveau système économique, qui ne reposerait plus sur l'hyperconsommation. »

Commentaires

» Par Mic'hel, le 16.02.2013

Capitalisme responsable... Ils doivent se marrer chez Goldman Sachs...

» Par Thomas69, le 16.02.2013

C'est surement bien comme démarche.... mais je crois que l'objectif final est bien d'augmenter son volume de ventes...

» Par ZaK, le 17.02.2013

Salut Thomas, comment vas-tu ?
Il est clair que ce type de positionnement et le marketing de ces valeurs font partie de la stratégie de l'entreprise mais le futur de l'entreprise n'est-il pas justement d'intégrer d'autres dimensions que celles de la croissance et de la profitabilité. j'ose sans doute par excés de naïveté croire que ce type de réflexion est aussi à l'origine d'un mouvement à venir. Rappelons-nous la rôle qu'a joué Patagonia dans le développement de la matière polaire et du recyclage des plastiques. patagonia ne sauvera pas le monde mais si au moins à son niveau, elle fait ce qu'elle peut (avec ses limites et les "contraintes" pour assurer sa pérennité), je trouve que c'est pas si mal. AU moins, la porte est (de nouveau) ouverte. Prenons ce qu'il y a de bien là-dedans, l'histoire fera le tri du reste. Et qui sait, poursuivre un idéal et fair vivre des valeurs, n'est-ce pas ce qui reste lorsqu'on a beaucoup perdu ?

» Par Gentil lapereau, le 17.02.2013

Il parait que Patagonia prépare aussi un programme pour rendre les loups exclusivement herbivores...

» Par leded, le 17.02.2013

La prochaine étape c'est la philanthropie, non ?

» Par wafwaf, le 17.02.2013

Jeter ou??
On à déjà la droite achetée par les patrons....et la gauche achetée par la fenetre!!!

» Par Chech, le 17.02.2013

Capitalisme responsable, développement durable : c'est comme "rentrer une sortie", l'expression me fait toujours marrer !

» Par kaiser38, le 18.02.2013

@chech : tu peux ajouter aussi croissance négative... des oxymore pareil, c'est tjs un plaisir

» Par bb, le 18.02.2013

Là, je dois te reprendre, "des oxymore pareil", ça fait plus mal aux yeux que "plaisir". ;)

» Par jéjé, le 18.02.2013

Attention à la fumette Patagonia !
Proteger l'environnement ok, mais repenser l'economie capitaliste, ce n'est pas son role.
N'allez pas trop loin dans le délire !!
D'autres marques aussi performantes existent, et je (et nous sommes plusieurs autoure de moi à le penser) deciderai alors de m'equiper chez des concurrents

» Par Baltringue, le 18.02.2013

il faut lire le bouquin de chouinard pour bien comprendre cette marque. "Let my people go surfing" c'est là où on comprend que c'est pas juste une marque de polaires

» Par zebre91, le 18.02.2013

J'ai pas lu le bouquin mais juste cet article, et déjà on peut dire : bizarre le Chouinard : http://www.capital.fr/enquetes/histoire-eco/les-50-plus-grands-patrons-de-l-histoire/yvon-chouinard-ne-en-1938-patagonia-le-pionnier-de-l-entreprise-ethique-et-ecologique

» Par laurent, le 18.02.2013

Patagonia en fait c'est du pipeau-marketing. Je voulais faire réparer ma veste et je me suis fait jeter par les vendeuses du magasin de Chamonix. Elles m'ont expliqué que la garantie à vie c'était fini, alors que je proposais même de prendre la réparation à ma charge. J'avais comme certains une haute estime de cette marque, mais en fait derrière c'est juste du marketing de bobo pour se donner bonne conscience. Et en plus ils ont tout délocalisé comme les autres.

» Par e-jungle, le 18.02.2013

@ laurent :très vite jugé et généralisé suite à une petite déconvenue personnelle...
La logique de cette marque me semble globalement louable et pencher carrément du bon côté. Le problème c'est qu'il faudrait que 80% des dirigeants pensent et agissent comme tel, or on sait bien que ce n'est pas le cas, très loin s'en faut. Et là c'est foutu.
En bref, si tous les capitalistes ne sont pas responsables, le capitalisme ne sera lui même jamais responsable. Dont acte..

» Par JLB, le 19.02.2013

Peut être marketing du troisième type, mais de toute façon , il faudra bien trouver un plan B pour notre avenir, le "développement durable" tel que le conçoivent nos décideurs nous conduit surement vers ce genre de voie : http://player.vimeo.com/video/57126054#at=0

» Par grizzlyski, le 19.02.2013

@Laurent :
Les réparations chez Pata, ça marche très bien. Suffit d'aller là : http://www.patagonia.com/eu/frFR/patagonia.go?assetid=11114&ln=74
Tout est très bien expliqué. J'ai fait repriser une doudoune, réparation effectuée au Portugal, nickel.
Le tout entièrement gratuit sauf les frais de port pour l'envoi (et non le retour).
Il faut juste un peu se donner la peine de chercher.

» Par argentdette, le 19.02.2013

et ils vont faire quoi ? créer une monnaie alternative non basée sur la dette en fondant une banque ?
c'est interdit par la loi !

» Par Nicom, le 19.02.2013

C'est sûr qu'une veste à 600e ça laisse penseur quand au capitalisme responsable....

» Par davidrobelet, le 19.02.2013

Salut les gens.
Moi votre débat m'intéresse parce que je pense qu'il faut relocaliser ici. Faire bosser des gens qui ont une retraite, une secu.Mes réparations de vestes, y compris et surtout pour mes deux filles qui se suivent, elles se font chez la couturière à meximieux, chez le coordonnier à meximieux, route de genève(salut ali) idem pour mon sac à dos...C'est sur mon sac pèse bien ses deux kilos. La dame répare le made in China au prix de la production et du déplacement depuis l'Empire du Milieu. Alors ça a ses limites pour les chaussons par exemple mais la encore ya sos escalade ou les trucs comme ça. Si nous les randonneurs on fait pas qqch de différent, alors autant aller consommer du pilone a Val to en attendant le réchauffement. Et on a intérêt à soigner le métier de nos enfants car vu ce que ça coute. On achète aussi beaucoup d'occasion. Voili voilou, c'est bazarre ....
Mais je trouve ça hyper méga top important
Fichtre....
Idem mon pote steph m'a branché pour partir en papas seuls en bolivie faire qq ptits sommets sympas....Ben j'ai dis non ... c'est con non mais j'aimerai que mes nénettes et leurs enfants puissent en profiter si j'ai pas croqué tout le pétrole, non conventionnel(beurk) compris.
RE voili
Amitiés aux véloskieurs et autres fadas dont je me sens proche.

» Par Fred, le 19.02.2013

moi auusi j'y crois en Patagonia, c'est le moins pire...Et pourtant je me suis fais jeté pour une réparation d'un pull par le magazin Patagonia de grenoble...Mais le probleme venait plus du gerant que de Patagonia.

» Par Nicom, le 19.02.2013

" le magazin Patagonia de grenoble...Mais le probleme venait plus du gerant que de Patagonia."

Je me demande comment il tourne d'ailleurs..... le shop et le gérant ne donne pas envie de laisser 1e....

» Par Baltringue, le 19.02.2013

laurent tu te trompes, les réparations patagonia, ca marche très bien ! c'est les magasins qui rechignent à le faire, car ils préfèrent qu'on achete un nouveau truc !
voir mon témoignage (et plein d'autres) ici :
www.camptocamp.org/forums/viewtopic.php?id=24108&p=2

Patagonia n'a jamais "délocalisé"... ils n'ont jamais eu d'usines aux US, ca fait partie de leur conception. La encore, lire le bouquin.
Evidemment, c'est une société donc le but est qu'elle gagne de l'argent, ce ne sont pas des philanthropes. Mais perso je préfère donner mon fric à des sociétés qui traitent bien leurs employés et sous traitants qu'à des néo esclavagistes.
Enfin, à l'heure où toutes les sociétés font du green washing, on est obligé de reconnaitre que l'écologie pour eux n'a jamais été un argument marketing, mais bien un fondement

» Par Jean Marie, le 19.02.2013

Bon Patagonia, c'est le bébé d'yvon Chouinard, une brute du Yosémite qui bouffait des boites pour chat afin de grimper plus longtemps entre deux jobs. Un dur un tatoué. Américain quand même. Une caution morale pour Pata
Ce qui me trouble, c'est de le voir copain avec le fondateur de Pier Import puis Nature& dcouverte, deux enseignes de Bullshit surfant sur l'air du temps, sans passion sans conviction, sans éthique, comme Petzl d'ailleurs, dirigé par des gens qui se la pète mais qui n'ont rien fait d'autre en montagne que du fric.
De toute façon, tôt ou tard, Pata ce sera fond de pension de retraité et Cie, et là il faudra qu'ils crachent du résultat.
En attendant, Pata, c'est mieux et plus sainde corps et d'esprit que bien d'autres
A Tcho

» Par jéjé, le 20.02.2013

PATAGUCCI ouai !
mais bon c'est qd meme du top design

» Par Baltringue, le 20.02.2013

comparer pier import à Petzl dénote un certain manque de culture, c'est vraiment n'importe quoi ici...

» Par leded, le 20.02.2013

Un dur un tatoué!
Ben ouais, le bon truc de beauf à la mode (depuis des décennies) ... pour se démarquer, quoi.

» Par Nicom, le 20.02.2013

Suis content de savoir que je suis un dur !!!! ;-)

» Par leded, le 20.02.2013

Sur le mollet gauche (Lance for Ever) ? ;)

» Par Etienne -H-, le 20.02.2013

HS
pour ceux qui connaissent pas la référence à un dur un tatoué
www.youtube.com/watch?v=8r-ziuXOCKc


VTT de montagne