Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Vends biodiversité pour grands chantiers

Vends biodiversité pour grands chantiers - Nature et Ecologie

 
+25
39 votes

Vends biodiversité pour grands chantiers

Proposé par Aurélien B... le 23.01.2013, publié le 24.01.2013 :: www.lavoixdesallobroges.org :: 961 clics :: 34 commentaires :: Nature et Ecologie

Au cœur du massif de Belledonne, EDF transforme des zones montagnardes inutilisées en « réservoirs de biodiversité ». Des outils de compensation à vendre aux bétonneurs des environs... »

Commentaires

» Par Baltringue, le 24.01.2013

super intéréssant

» Par marc 04, le 24.01.2013

info à faire circuler..

» Par leded, le 24.01.2013

Où comment se donner bonne conscience! Heureusement qu'il y a des érudits à EDF ;)

» Par yougs_4, le 24.01.2013

Intéressant . Les termes "vallée non rentable" , ou "inutile" font peur quand même....
et puis je croyais que EDF n'avaient que des concessions (ouvrages et terrains) cf le lien www.euractiv.fr/energie-environnement/dossier/enjeux-renouvellement-concessions-hydroelectriques-369.html#contexte

» Par ClaudeMD, le 24.01.2013

ou comment vouloir créer des problèmes la ou il n'y en a pas : la combe madame est restée sauvage du fait de l'absence de piste carrossable.Pas de surfréquentation du fait des dénivellés et de la caillasse . Et voila que des grosses boites voulant se refaire une image plus verte voudraient débarquer dans ce petit paradis au non de la biodiversité .
Pitié on ne touche à rien

» Par el-manu, le 24.01.2013

Aujourd'hui EDF est une société privée (merci Mr Sarkozy) donc elle est au même "niveau" que les Total, Veolia, etc, l'état restant pour le moment actionnaire majoritaire certes.

A l'époque, les employés ont fait grève CONTRE la privatisation, et leurs motivations n'étaient pas tant leur retraite et petits avantages comme l'ont laissé entendre les journaleux, mais bel et bien le fait que la société RESTE publique, pour assurer un service public. Cà les gens ne l'ont pas compris à l'époque et n'ont du coup pas vraiment soutenu le mouvement (c'était leur choix on est d'accord).

On voit bien aujourd'hui que les (rares) points positifs évoqués à l'époque pour faire passer la pilule ne sont plus d'actu puisque aujourd'hui les hausses de tarif se multiplient et le service public a foutu le camp, objectif dollar...

La privatisation des services public est une honte doublée d'une injustice pour le peuple, enfin pas pour tous... pas vrai Mr Sarkozy ?

» Par Baltringue, le 24.01.2013

bien d'accord avec toi sur la privatisation... mais je suis persuadé que même public, EDF offrirait les mêmes "droits à polluer", c'est notre société qui ne tourne pas rond...

» Par Rico, le 24.01.2013

L'article est un peu fourre tout, pas vraiment clair et pas du tout objectif (pas du journalisme donc). Les travaux auraient-ils été de toute manière entrepris sans cette compensation? Je pense que oui. Donc bon, même si le procédé (travaux contre compensation) peut paraître cavalier, c'est sans doute mieux que rien.

Mais par contre je sais de source interne EDF, que dans le cadre de cette compensation, il est envisagé de fermer l'accès à la Combe Madame et de créer une zone de préservation pour la faune (Tétras si je me souviens). A quand une manif : la Combe Madame pour tous!

» Par altitude38, le 24.01.2013

mais foutez lui la paix à notre Combe Madame! elle n'a rien demandé! hallucinant de bêtise. a quand la première pétition ou manif?

» Par Vieux Troll, le 24.01.2013

Le problème avec EDF n'est pas tant publique ou privé. Le problème est avant tout que c'était un monopole.
Il suffit de se rappeler les pressions du lobby nucléaire publique français pour faire croire que le nuage de Tchernobyl s'était arrêté à la frontière ! Combien de Français ont été contaminé en bouffant les salades de leurs jardins grâce à EDF publique ?

» Par vinz_z, le 24.01.2013

Tiens, ça me rappelle la super Romanche. Le problème c'est que lorsque les décisions sont prises au plus haut, il est bien difficile de contester, discussion, pétition, on à beau faire...

Le postillon de décembre est à lire, la lutte à l'époque contre les travaux de l'A51 avait fait pas mal de bruit, projet extrême, action extrême.
Préparez vous à prendre le maquis avec coqs de bruyère et chamois.

» Par danC, le 24.01.2013

Autres époques, autre moeurs....

» Par cmanu, le 24.01.2013

el-manu : la privatisation d'edf date de 2005 soit 2 ans avant sarko. pas la peine de lui rajouter ça, il y en a assez juste avec les siennes

» Par el-manu, le 24.01.2013

pardon c'est vrai, m'enfin il était au gouvernement et bien placé qui plus est ;-)

» Par alpaga, le 24.01.2013

j'achète!

» Par Jluc38, le 24.01.2013

Et sans vouloir te fâcher el-manu, c'est toujours le gouvernement Jospin qui reste, à cette heure, celui qui a le plus privatisé.
L'état avait et a encore besoins de sous..

» Par Vieux Troll, le 25.01.2013

>>>>
Aujourd'hui EDF est une société privée (merci Mr Sarkozy) donc elle est au même "niveau" que les Total, Veolia, etc, l'état restant pour le moment actionnaire majoritaire certes.
>>>>
EDF publique était déjà au même niveau, voir pire que Total et Véolia, en terme d'environnement. A fortiori parce que l'état propriétaire a toujours couvert l'entreprise publique sans assumer son rôle d'état garant des intérêts de la collectivité.
Ca se saurait si l'état propriétaire était une garantie d'une gestion dans l’intérêt de la collectivité. C'est difficile d'être juge et partie.

» Par Bernard de Miscault, le 25.01.2013

L’état possède 84,44 % des actions. Sur 18 administrateurs, 6 sont nommés directement par l'état, 6 sont des salariés parrainés par le organisations syndicales; il en reste 6 désignés par l'Assemblée Générale des Actionnaires (donc l'état qui y a une majorité écrasante). Comme boîte "privée" on fait mieux !

» Par Vieux Troll, le 25.01.2013

Par ailleurs, le CE d'EDF ayant servi de caisse noire à la CGT et au PCF, pendant des décennies, il est plus que probable que les administrateurs salariés ne vont pas trop aller au charbon contre l'état patron. Le tout nucléaire Français arrangeait bien la CGT.

» Par Manu 38, le 25.01.2013

"Par ailleurs, le CE d'EDF ayant servi de caisse noire à la CGT et au PCF, pendant des décennies, il est plus que probable que les administrateurs salariés ne vont pas trop aller au charbon contre l'état patron. Le tout nucléaire Français arrangeait bien la CGT."
Beaucoup de monde peut dire des généralités comme ca la justice n'a jamais rien trouvée !! Juste des attaque pour casser un modèle social ! Et oui on est de plus en plus dans une logique privé donc c'est pire pour l'environnement ! J'y bosse mais je pense qu'il faut sortir du tout nucléaire. Et ce projet, présenter comme ca ressemble a une fumisterie qui ne m'étonne malheureusement pas ! C'est de "l'écologie" des marchés financiers, du foutage de ...

» Par Vivagel, le 25.01.2013

Il faut rendre à César ce qui appartient à César.
Pour être très précis : "À la suite d'une directive européenne de juin 2003, d'un établissement public à caractère industriel et commercial créé par l'État, elle a changé de statut, le 19 novembre 2004, devenant une société anonyme à capitaux publics".
Cette directive européenne découle du traité de Maastricht, signé par les socialistes au pouvoir en France en 1992.
Les grands chamboulements d'EDF ont été préparés par le président Roussely, mis en place à la tête d'EDF par le gouvernement Jospin.
La droite n'aurait sûrement pas fait mieux; elle n'aurait d'ailleurs sans doute pas osé aller si loin.

» Par Vieux Troll, le 25.01.2013

J'ai suffisamment lu l'édito du journal de la CCAS pour avoir compris que les considérations des différentes équipes en place étaient également, voir surtout, politique. Ce modèle social est simplement financé par les clients et le nucléaire !

A ces mêmes clients et contribuables, on a expliqué que le nuage de Tchernobyl s'était arrêté à la frontière. Merci au lobby nucléaire et donc à EDF publique, d'avoir menti et trompé la population française. En Allemagne, la population a été prévenue afin que les denrées alimentaires contaminés par les retombés ne soit pas consommés. En France : RAS, le nuage s'est arrêté à Kehl. Merci EDF publique, l'état dans l'état.

» Par mathieu des Noes, le 25.01.2013

http://www.lejdd.fr/Societe/Justice/Actualite/La-CGT-renvoyee-en-correctionnelle-553190

» Par ROGER BRO, le 25.01.2013

Le C. E. d' EDF : le seul CE au monde rémunéré par 1% du chiffre d' affaires de l' entreprise !!! ( Tous les autres c' est 1% de la masse salariale, bien vu la CGT !) Ce qui revient à dire que quand vous payez 100 € de facture EDF, 1 € c' est pour la CGT ...

» Par Vieux Troll, le 25.01.2013

Ce 1% n'a pu être maintenu que grâce à électricité pas cher à la Française provenant du nucléaire. Cela explique la position de la CGT, voir du PCF, sur le nucléaire.
Le deal avec l'état patron de l'entreprise publique était assez simple : on achète la paix sociale en finançant le CE (caisse noire de la CGT) en faisant payer les clients et vous nous emmerdé par sur le nucléaire.
Les couillons de l'histoire étaient simplement les français.

» Par Vieux Troll, le 25.01.2013

Publié sur le site Vive le PCF :
[url=]http://vivelepcf.over-blog.fr/article-pcf-nucleaire-le-debat-cela-ne-consiste-pas-a-minimiser-les-contradictions-90292816.html[/url]

>>>>
La direction du PCF ne peut pas rompre avec un positionnement historique, riche et argumenté, en faveur d’une industrie nucléaire civile nationalisée répondant aux besoins, toujours porté notamment par les militants communistes et syndicalistes d’EDF-GDF.
>>>>

Ca résume bien les choses. EDF s'en foutait de l'écologie bien avant de changé de statut ! Les syndicalistes sont pour le nucléaire car ça permet de remplir les caisses.

» Par Paul marcel, le 25.01.2013

Vous oubliez mes ptits chéris que les fossiles des actionnaires des sociétés privées qui furent nationalisées en 1946 se partagent toujours eux aussi 1°/. du chiffre d'affaire d'edf.c'est pour compenser équitablement ces bricoles que l'équivalent à été attribué aux travailleurs et autres masses populaires qui font la richesse de l'entreprise.
Je vous souhaite de tremper un peu vos douces petites mimines dans ce délicieux pot de confiture....pour tester vos convictions.Tchaooo

» Par el-manu, le 25.01.2013

pardon, mea culpa, j'ai pêché j'expie, etc...

vous avez certainement raison, après tout je n'y connais pas grand chose, et puis c'est certainement mieux aujourd'hui, et à n'en pas douter çà le sera encore plus demain...

» Par DanC, le 26.01.2013

je trouve juste un peu "bizarre" que le staff de ski-tour laisse se développer de tels ineptie sur un sujet aussi sérieux ( eh oui!), alors qu'ils montrent une vigilance acérée sur d'autres comportements ...il est vrai bien plus dans leur ...corps de métier!!!
Skiez bien ...c'est juste comme ça...

» Par Baltringue, le 28.01.2013

je crois que le débat a dérivé. Ce système des droits à polluer n'a pas été inventé par la CGT ou EDF !!! et c'est ce "droit" que je trouve hallucinant...

» Par Aurélien B..., le 28.01.2013

Bon, moi je veux bien recadrer un peu le débat puisque c'est moi qui ai proposé le sujet ;o)
D'accord avec Baltringue. Le système de compensation est typique de la logique marchande : je détruis mais je compense. Au passage, rien de neuf : c'est comme ça qu'ont été conçus les parcs nationaux, avec une zone centrale ultra-protégée et une zone périphérique dans laquelle on peut faire n'importe quoi (des stations comme Tignes et Val d'Isère, par exemple). C'est aussi ce principe qui prévaut dans les UTN : quand on construit un téléphérique, on compense avec un bout de vallon protégé de l'autre côté de la montagne.
Dans cette logique, le risque qu'on peut imaginer, à terme, c'est de voir se développer un système dans lequel on aurait une valorisation financière proportionnelle au degré de protection du milieu. Par exemple : la combe madame pourrait valoir plus chère à l'hectare si elle était protégée en réserve intégrale (c'est à dire interdite d'accès). Et là, bonjour les perspectives pour la rando...
Bon, on n'en est pas encore là, mais comme ces outils de compensation biodiversité n'en sont qu'à leur balbutiement, il faut tout de même faire gaffe à d'éventuelles dérives de ce type.

» Par Vieux Troll, le 28.01.2013

C'est clair que la pollution généré par EDF ne date pas des changements de statuts.
Ce système de compensation n'est pas une nouveauté. Sur le principe, je pense que c'est toujours mieux qu'avant, c'est à dire avant qu'il ne soit obligatoire de compenser. Dans un monde idéal, il ne faudrait pas polluer. Mais, nous sommes bien content de pouvoir polluer et consommer.
Combien d'entre nous serait près à compenser l'impact de leurs pratiques sportives ?

» Par riderfou, le 30.01.2013

Effectivement, comme dit Aurélien, ce système n'introduit aucun concept nouveau.

Ce qui est nouveau par contre, c'est l'encadrement strict (en apparence et sur le papier) qui découle de ce système institutionnalisé.

Certes les notions novlinguistiques tenant à la commercialisation d'hectares vierges comme faire-valoir d'aménagements peuvent faire peur.

Mais, il n'y a rien de nouveau, et j'y vois plutôt là un avantage : finis les marchandages souvent le manteau et en dernier recours comme on a pu le voir pour le projet des Sybelles, la modernisation du secteur Pissaillas à Val d'Isère, etc...

Pour les associations écologistes ou apparentées, j'y vois même la fin des compromissions éhontées dans des protocoles d'accord trop peu souvent suivis d'effets.

» Par riderfou, le 30.01.2013

Par cette dernière phrase, je fais ici allusion encore une fois au projet des Sybelles, dont le déblocage a été permis grâce à la signature d'un "protocole d'accord" entre FFCAM, Frapna d'un côté, et les sociétés aménageuses de l'autre, sous l'égide du Préfet de région et du Comité de massif Alpes du nord.

L'aménagement a été permis en contrepartie du classement de l'Etendard (site seulement "inscrit" pendant longtemps) ainsi que d'aménagements respectueux du paysage.

Ces fameux aménagements excluaient tout terrassement de pistes et l'aménagement d'une seule piste dans le vallon de Longe Combe (en direction de l'Ouillon). Ils devaient comprendre en outre la dépose des sièges des remontées l'été et la construction de bâtiments multi-usages intégrés au paysage.

Le classement de la zone de l'Etendard, partie la plus médiatique de l'accord, a été fait sans tarder.
En revanche ce qui était à la charge des aménageurs n'a jamais été fait : baladez-vous dans le coin du Col de la Croix de fer au printemps/été pour vous en convaincre !

Fin de la parenthèse.


VTT de montagne