Accueil > Actu > Nature et Ecologie > la dure réalité de la survie de la faune en hiver

la dure réalité de la survie de la faune en hiver - Nature et Ecologie

 
+30
44 votes

la dure réalité de la survie de la faune en hiver

Proposé par Ricil le 21.01.2013, publié le 21.01.2013 :: www.ecrins-parcnational.fr :: 1308 clics :: 20 commentaires :: Nature et Ecologie

En hiver, les animaux ne vivent que grâce aux réserves accumulées pendant l'été. »

Commentaires

» Par alaindesalpes, le 21.01.2013

Il n' y a que les bouquetins qui ont l'air de se foutre royalement de la proximité des randonneurs, ce qui ne doit pas être un prétexte pour tenter de jouer avec eux à "je te tiens, tu me tiens...par la barbichette" . En effet, soyons discrets et passons à distance de la faune sauvage. Ce sont eux qui sont chez eux là-haut, nous n' y sommes que de passage.

» Par LeslieF, le 21.01.2013

Y'en a des bouquetins, ils ont trouvé la solution : http://www.ledauphine.com/actualite/2013/01/19/le-sel-sur-la-chaussee-pas-perdu-pour-tout-le-monde

» Par sancyl, le 21.01.2013

Dans le parc des volcans en Auvergne, on comprend parfaitement que les animaux ont besoins de tranquillité, sinon les 20% à 30% de prélèvement annuel afin de préserver la stabilité des effectifs de chamois et mouflons risquent d'être remis en cause.

» Par s75, le 21.01.2013

Heureusement qu'il y a les traces de ski pour que les animaux puissent ce déplacer en hiver!(pas d'étude la dessus évidement)

» Par NIco, le 21.01.2013

Mais qu'est ce que le dry-tooling vient faire la dedans??..

» Par Ricil, le 22.01.2013

@ NIco : c'est une nouvelle activité, encore une, qui permet à l'homme de circuler dans des milieux jusque là encore inexploré. Et puis, il ne faut pas oublier l'approche et le retour

» Par tophe, le 22.01.2013

@s75, c'est ce que je me disait, j'ai déjà remarqué le passage d'animaux dans mes traces de raquettes le lendemain d'une de mes sortie...

» Par pacou73, le 22.01.2013

Les animaux sont adaptés à l'hiver ... et sont capables de discerner quelques comportements humains habituels et pacifiques, par exemple sur un itinéraire de ski de rando classique.

Il sont aussi adaptés pour pendre la fuite devant un prédateur par exemple un loup, même dans nos pays occidentaux ! Méfiez vous de l'écologie facile, qui consiste à taper sur les amoureux de la montagne plutôt que sur les aménageurs de tout poils !

» Par tophe, le 23.01.2013

c'est vrai que la réintroduction du loup doit fatiguer le gibier en hiver...
Et tous ces écologistes bien pensant qui ne gènent jamais la nature eux...bien entendu

» Par Ricil, le 23.01.2013

@ tophe il n'y a jamais eu de réintroduction de loup en France, c'est de la désinformation. Il est revenu tout seul d'Italie. De plus, que le loup mange d'autres animaux sauvages pour se nourrir, c'est normal et on ne peut rien contre ce fait naturel dont le loup lui même n'a pas conscience.

Nous, humains, avons conscience de l'impact que nous pouvons avoir sur la faune en hiver. Après, on fait comme on veut mais on peut pas dire "ah, bon, je savais pas".

» Par rasemotte, le 23.01.2013

20 ans après le retour NATUREL du loup en France, il y en a encore qui parle de réintroduction. Provoc ou pas, le jour n'est pas encore venu où Homo sapiens sera capable de voir dans la faune autre chose que du gibier, des nuisibles et une concurrence à son omnipotence...

» Par xaviert, le 23.01.2013

L'autre jour dans une neige lourde et profonde, on a vu un gros sanglier au lac Robert essayant difficilement dans 50 cm de neige lourde de faire une trace incohérente (en différente direction) .
On s'est approché pour "l'inviter" à suivre notre trace, ce qu'il n'a pas fait car il paraissait trop stressé voire menacant.
Qu'est ce qu'il pouvait bien faire là?

» Par DavidL, le 23.01.2013

En Isère, le sanglier est chassé, cette année du 15/08/2012 au 28/02/2013 (chasse en temps de neige autorisée)

» Par troll, le 23.01.2013

personnellement, je randonne depuis plus de 20 ans et je constate une explosion démographique de la faune sauvage. On croise des bestioles partout !! chamois, mouflons, bouquetins, chevreuils... c'est d'ailleurs pour ça que le loup est revenu, il y avait à bouffer !!

Donc je me sens guère coupable si je "lève" un chamois. C'est différent pour certains animaux en difficulté : le tétras par exemple. J'essaie pour cela d'eviter les forets/lisieres. Même si ca me prive souvent de poudre...

» Par jean, le 23.01.2013

"En Isère, le sanglier est chassé, cette année du 15/08/2012 au 28/02/2013 (chasse en temps de neige autorisée)"
...oui, et alors ???

» Par DavidL, le 24.01.2013

@jean
Le lac Robert n'est pas trop l'habitat du sanglier en janvier. Il était surement chassé, ce que les gens ne savent pas forcément (certains pensent que la chasse est en juste automne)

» Par pacou73, le 24.01.2013

Le sanglier est classé comme nuisible ... des battues peuvent être organisées par les autorités compétentes (toujours réalisées sans stress pour les animaux nuisibles ou pas !) ... Le gibier est habitué à entre siffler les balles; les 4X4 dans 50 de fraîche, ... et de se faire courser par les chiens ! Rien avoir avec le stress généré par les amoureux de la montagne !

» Par amiskieur, le 29.01.2013

Personnellement je randonne depuis un certain temps et j’ai vu l’explosion d’une faune que l’on connaissais pas avant , portant casque, arva, et parlant un drôle de langage . y’en a même qu’ont inventé le ski nocturne payant . Si si payant , et ça marche !
C’est sur les sangliers doivent se fendre la gueule de voir ça !
Bon je remets le casque car je sens que le squal va vraiment me mettre des coups de bâton sur le peu de crane qu’il me reste .
Bon ski

» Par carambar, le 30.01.2013

J'aime beaucoup les propos d'amiskieurs. Je suis étonné de voir une file où nos amis randonneurs, font preuve encore une fois de beaucoup de critique sur cet article des écolos .....

J'ai discuté un jour avec un chasseur qui participait régulièrement aux comptages des gibiers. Il m'a notamment dit que les niveaux de mortalité des ongulés étaient extrèmement important sur les hivers très rudes et longs, parfois jusqu'à 40% de la population....

Et puis, il est bien connu que c'est grâce aux traces des skieurs de randonnée que les espèces les plus fragiles survivent et sont en expansion ... Comme le grand tétras ....

Ceux qui croisent des bestioles partout avec des populations en expansion ne se disent pas que c'est peut-être parce qu'ils accèdent à des sites de plus en plus éloignés et sauvages ? Ca ne leur vient pas à l'esprit qu'ils croisent du gibier dans 2,50 de neige comme en ce moment parce que c'est "énergétiquement très cher" pour un animal de fuir dans ces conditions ? Il ne se dit pas que l'animal qu'il vient de croiser a peut-être été dérangé 15 minutes auparavant sur le versant exposé par un autre randonneur ?

bref, sacrée file encore !!

» Par Baltringue, le 30.01.2013

carambar, tu es à coté de la plaque. Toutes les populations d'ongulés sauvages explosent, regarde les plans de chasse.

les tétras c'est différent... le problème c'est qu'avec ce genre d'article alarmiste sans distingo, on décridibilise le message.


VTT de montagne