Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Les toilettes en haute-montagne, la question qui pue

Les toilettes en haute-montagne, la question qui pue - Nature et Ecologie

 
+21
33 votes

Les toilettes en haute-montagne, la question qui pue

Proposé par Zigual le 20.06.2012, publié le 21.06.2012 :: www.rue89.com :: 1226 clics :: 30 commentaires :: Nature et Ecologie

Un article et une vidéo sur ce sujet dont on ne parle jamais ! »

Commentaires

» Par cmanu, le 22.06.2012

intéressant mais tendancieux; par exemple je doute que les nuitées à 51€ soit la majorité de celles facturées au promontoire en particulier et dans les refuges caf en général.

» Par mush691, le 22.06.2012

article très tendancieux écrit par un écolo bobo plein de parti pris et sans aucune notion de comptabilité.
il aurai du consulter la compta du caf concernant les refuges avant d'asséner des aneries.
et puis,je voudrai que l'on m'explique en quoi une bouse de vache dans un pré est écolo et un caca humain est polluant???

» Par pptt, le 22.06.2012

la vache est herbivore ! donc son caca est moins polluant , à demander à un scienifique mais je crois que la merde humaine est bourrée de saloperies !!

» Par MartinB, le 22.06.2012

@mush691: Il me semble que les excréments humains en haute montagne doivent être descendus en plaine en hélico, alors que les bouses de vache se décomposent sur place... donc moins polluant. C'est une hypothèse...
Et pourquoi vouloir toujours catégoriser, "encapsuler" les personnes (écolo-bobo), et cela sans même les connaître? Pour disqualifier leurs propos?

» Par Wafwaf, le 22.06.2012

@mush691 et puis,je voudrai que l'on m'explique en quoi une bouse de vache dans un pré est écolo et un caca humain est polluant???
Les vaches montent rarement au dessus de 2300m, la haute montagne semblait préservée par cette pollution organique. En moyenne montagne une bousse sera transformée par de nombreuses et gloutonnes bactéries en un temps plus court qu'en haute montagne vers 3000m. Un gros tas de caca humain sera bien plus difficilement détruit et transformé et polluera donc les ruissellements qui iront dans les torrents.
Trouver une solution (Chiotes secs) reste à la porté du CAF ou des collectivités locales lorsqu'il y a une volonté.
"là ou il y a une volonté, il y a un chiote sec".
Cela devrais être une priorité, surtout dans un Parc National qui semble vouloir protéger son environnement.

» Par Michel, le 22.06.2012

Il a entièrement raison "l'écolo-bobo" car le CAF investit toujours dans le réfuges en fonction du CA lié aux nuitées et ne priorise pas forcément ces actions de réhabilitation aux milieux protégés.

» Par MartinB, le 22.06.2012

même si cela résout pas tous les problèmes, les toilettes sèches vont dans la bonne direction.
Un exemple parmi d'autres
http://www.cas-moleson.ch/infrastructures/cabane-du-wildhorn.html

» Par Bianchi, le 22.06.2012

expérience il y a une dizaine d'années
refuge d'Averole
des contrôles inopinés ( DDAS ) de l'eau "courante" = impropre à la consommation
Refuge = établissement accueillant du public > interdiction d'utiliser l'eau > le gardien ( CAF ) est est réduit à monter des montagnes de pack d'eau en bouteille > vendue aux consommateurs les quels sont fort mécontents
Cause : l'eau était celle du torrent qui passe à proximité, captée en amont du refuge > la pollution est celle des moutons qui paissent ( pissent et chient ), sur les alpages, les quels sont loués par la commune ( Bessans ) aux bergers. commune qui se désintéresse des conséquences
solutions :
> capter le torrent d'Arnès, qui descend directement du glacier, mais n'est pas non plus aux normes, pour des raisons de turbidité ( et pas de bactéries ), l'eau issue des glaciers comporte un taux de fines ( inertes ) non conforme
> faire monter l'eau de sources situées en aval ( hameau des Vincendières, etc ), hors de prix ( canalisation à enterrer très profond pour éviter le gel, pompe de relevage, etc )
> a solution a été d'installer un système de traitement de l'eau par un système à ultra violet, qui tue les microbes, est peu consommateur d'énergie ( il faut quand même une station photovoltaïque ), et peu sensible au gel.
coût financier à hauteur de la situation ...
pour quelques m3 d'eau chaque été
NB
en hiver, refuge fermé = chacun fait fondre la neige ramassée autour du refuge, avec tout ce qui vient avec

comme quoi la merde des moutons est aussi merdique que la notre, et que ces charmantes bestioles ont aussi un fort impact négatif en terme de pollution
et que la vie moderne n'arrète pas le progrès .....

» Par davidg, le 22.06.2012

> Il me semble que les excréments humains en haute montagne doivent être descendus en plaine en hélico

vous pouvez aussi descendre vos propres crottes, comme aux US (pack out your poop).

» Par MartinB, le 22.06.2012

je n'y avais pas pensé, mais cela me semble être une bonne idée. Ne pas laisser de traces en montagne dans l'esprit de Mountain wilderness, auquel j'adhère et cotise... ;-)))

» Par cmanu, le 23.06.2012

qui va eduquer les chamois, bouquetins et autres animaux qui ont un besoin naturel à satisfaire pour qu'il redescendent à une altitude à laquelle les bactéries pourront travailler pour décomposer leur crottes;
le problème pour le caf c'est que si il commence à faire des faire des travaux pour améliorer l'assainissement, il est obligé de faire la aux normes complète du refuge; et la c'est très cher.

» Par Wafwaf, le 23.06.2012

@ cmanu le problème pour le caf c'est que si il commence à faire des faire des travaux pour améliorer l'assainissement, il est obligé de faire la aux normes complète du refuge; et la c'est très cher.
Tu tiens où cette info ?Je ne suis pas vraiment sur de cette obligation, ce serait absurde.
Au gouter, lorsqu'il ont installé le refuge, il n'ont pas tout remis aux normes !

» Par Wafwaf, le 23.06.2012

Je voulais dire: "Au gouter, lorsqu'ils ont installé les chiotes secs au refuge, il n'ont pas tout remis aux normes !

» Par Wafwaf, le 23.06.2012

Chiottes secs à Presset: toilettes-seches-nature.fr/Refuge-de-Presset.html
Rajouter www. une sylabe pose problème sur ce site.

» Par cmanu, le 23.06.2012

c'était quand les wc sec au gouter,peut être que depuis la règlementation à changer?
le caf a commencé la rénovation avec mise aux normes de ses refuges; même si installer des wc sec n'est pas ruineux, ce n'est pas très logiue et économique d'investir dans un refuge qui va être refait. multiplier par le nombre de refuge, ca vite faire une belle note surtout si tu regardes par rapport à la durée d'ouverture des refuges.
d'une façon général je suis tout à fait d'accord qu'il y a un problème de sanitaire.

» Par Wafwaf, le 23.06.2012

Trouver les financements, c'est un faux problème.
Si le CAF se sentait rééllement cocernés par la protection de l'environemnet, il bougerait. Quand on sait que le CAF ne sort que 30% des fonds lors d'une réhab ou d'une construction neuve, le reste se sont des fonds public. Et dans un Parc comme les Ecrins, sans commentaire. Surtout lorsque l'on fait chier pour la pose du moindre spit qui ne pollu que la vue. L'Ethique, le Parc s'en Br...le!

» Par Ricil, le 24.06.2012

Si j'ai tout compris, le seul problème, c'est que ça pue ! Parce que comme le dit Fredy, A la Bérarde, la flotte qui arrive des Etançons est nickel, propre, la nature a fait son boulot et a tout bien filtré. Donc, y'a pas besoin de chiottes secs. C'est le même topo pour le refuge des Ecrins et du glacier blanc : l'eau qui arrive au Pré est conforme...

» Par Vieux Troll, le 25.06.2012

>>>Trouver les financements, c'est un faux problème.
Tu ne serais pas un Yacafaucon avec des origines "Grecques".

Soyons sérieux. Un bon refuge est un refuge qui a brulé.

» Par Wafwaf, le 25.06.2012

@Vieux Troll
Non, je suis un Fauconlefasse ;<)
Car comme par hassard les chiotes secs fleurissent partout, alors pourquoi pas dans les Etançons !?

» Par Vieux Troll, le 25.06.2012

N'hésite pas aller les installer (bénévolement). Manifestement, tu n'as pas de problème de financement.

» Par Wafwaf, le 25.06.2012

Tu n'as pas l'air de fleurir quoique ce soit Vieux troll, c'est dommage avec un nom pareil ...

» Par mush691, le 26.06.2012

ce sont toujours vos réflexions écolo bobo qui m'amusent;
mais puisqu'il est question de garder la nature et la montagne dans l'état d'origine,pourquoi,tout simplement,ne pas supprimer tous les refuges ??
pas de refuge = peu de monde en montagne et retour aux conditions des premiers ascentionnistes;
seuls les quelques courageux devant partir du fin fond des vallées ferons leur crotte par-ci par-là et passerons inaperçus.
pour redevenir sérieux,le problème de toutes les pollutions est que nous sommes bien trop nombreux sur terre et à celà,il n'y a pas beaucoup de solutions politiquement correctes,chacun voulant garder à tout prix ses avantages et sont confort.
cromagnon n'aurait jamais imaginé qu'un jour un problème de caca par terre puisse engendrer une telle réflexion existentielle quand tant d'humains se battent encore aujourd'hui juste pour survivre.

» Par cmanu, le 26.06.2012

on s'agite beaucoup pour des toilettes de refuge mais plus bas quand vous utilisez des wc vous êtes vous renseigné où ça débouche? il y en a encore beaucoup qui vont directement dans le premier cours d'eau. qui est capable de dire ce qu'il y a comme assainissement à la bérarde?

» Par dan, le 26.06.2012

ben rien.....c'est quoi déjà le problème?

» Par kikou, le 27.06.2012

Quel beau sujet à matières!
Que faire de ses selles au refuge de l'étronpoire, où la faisselle est désormais proscrite?
En se référant à la bible, "comment chier dans les bois"(kathleen Meyer), en montagne , pas le choix, il faut tout redescendre.
On croisera alors, en , descendant du col de la Selle, une horde de randonneurs crottés , poivre et sel, sentant l'aisselle du jour , et ramenant dans leur sac à dos "Lefumet"leurs vieilles selles , le tout en chantonnant "Mi SELLE MA Belle sont des mottes qui vont très bien ensemble.
Un beau sujet à matières qui ne manque évidemment pas de sel!

» Par Toz, le 27.06.2012

la solution : aller randonner dans le vallon des Et(r)ons Sans...

» Par wc sec, le 28.06.2012

Bonjour à tous
La question qu'on nous pose de temps en temps est: est-il possible de composter en haute montagne?
Biolan propose des composteurs étanches et surtout isolés pour le compostage en milieux difficile. Pour info biolan est une marque finlandaise, alors le froid ils connaissent.
http://www. toilettes-seches.biz/Composteur.html
Ces composteurs fonctionnent avec les déchets de toilettes sèches. Les solutions existent pour le traitements de nos déjections. Il faut juste savoir où les trouver.

» Par manu26, le 28.06.2012

il n'y a pas d'activité bacterienne à cette altitude à cause du froid. Alors il faut remettre les toilettes (sèches bien sur) proches du refuge et essayer de faire un filtre pour les eaux usées juste sous le refuge pour bénéficier de la chaleur du refuge. Si les toilettes sèches sont à séparation, il sera possible de deshydrater les merdes et le papiers et les brûler au refuge.
Pour les eaux usées un filtre vertical comme dans les filtres plantés devraient traiter un peu avant le rejet. Avec peu d'argent, on doit pouvoir bien réduire l'impact des visiteurs sur le milieu. Reste plus qu'a trouver l'argent et un bon conseil.

» Par pierre le Suisse, le 30.06.2012

@ppt; je crois tu te trompes en ce qui concernent les vaches; d'accords qu'elles sont comme les moutons herbivores, mais malgré ou plutôt à cuase de cela elles polluent avec de la méthane un de gaz le plus polluant de l'athmosphère.

» Par François Gouy, le 01.07.2012

Pour info, il y a quelques années, des analyses avaient été faites au captage qui alimente le refuge du Chatelleret, en amont dans une zone sauvage. Un petit malin avait aussi glissé, sans le dire, une fiole remplie à l'eau du vénéon à coté du refuge et qui recueille tout ce qui descend du promontoire. Bilan : tout était nickel... Donc, dans ce cas, les kilomètres de moraine épurent parfaitement tout ça. Et vu la fréquentation actuelle des refuges, ça va pas aller en se dégradant...


VTT de montagne