Accueil > Actu > Politique et Société > Le refuge du mont Blanc menace le syndicat des guides d'explosion

Le refuge du mont Blanc menace le syndicat des guides d'explosion - Politique et Société

 
+29
29 votes

Le refuge du mont Blanc menace le syndicat des guides d'explosion

Proposé par Clément Pernet le 10.06.2012, publié le 11.06.2012 :: www.ledauphine.com :: 1948 clics :: 28 commentaires :: Politique et Société

La guerre des droits aux réservations au Gouter est déclarée! »

Commentaires

» Par Mic'hel, le 11.06.2012

Aaaaaah, la montagne des hotel-restaurants d'altitudes ses systèmes de reservations à double entrée, ses arrhes, ses syndicats, ses agences de voyages... ça fait rêver :-)

» Par alpaga, le 11.06.2012

en gros, faudra réserver quelques années à l'avance! vivent les bivouacs!!!! :happy:

» Par ClaudeMD, le 11.06.2012

la solution ne serait-elle pas l'explosion du refuge?

» Par mathieu des Noes, le 11.06.2012

Bon courage au gardien pour gérer tout ce merdier !

» Par snark73, le 11.06.2012

+1 ClaudeMD

» Par ange, le 11.06.2012

nous sommes entrain de perdre beaucoup de valeur montagnarde. au lieu de téléphoner au gardien on réserve par internet .72 heures avant de monter il faut décider de monter ou non (avec une météo a 3 jour !) j’espère que ceux qui réfléchisse dans les bureaux ne culpabiliseront pas trop si de nombreux alpinistes montent malgré un dernier bulletin météo pessimiste (pour ne pas perdre leurs arrhes

» Par laurent38, le 11.06.2012

Elle est bien loin "l'ambiance montagne".

» Par pif, le 11.06.2012

bizz bizz quand tu nous tiens....

» Par pascalH, le 11.06.2012

Avec tous ça, on oublierai le financement (sans doute plutôt universel, avec différentes subventions)!!!
Est que les places réservées prennent en compte cet aspect.
On finirai par croire que certaines montagnes appartiennent à certains "gens de la haut" et a ceux qui les font travailler.
Bref entre l'identité local et le fric, il ne reste pas beaucoup de place pour les autres.
En même temps les autres, nous, on se passera sans doute de ce refuge, il y en a tant d'autres.
Bref rien de plus normal dans ce monde où les valeurs sont souvent en contradiction avec l'éthimologie.
Prochaine étape, le droit d'accès à la montagne pour la sauvegarder les ayants droits de la populasse.

» Par alpaga, le 11.06.2012

les solutions:
- le pain de plastique (et cordeau détonnant)
- ou aller ailleurs
- ou le bivouac (en option: chier devant la porte du refuge)
- ou la liste d'attente (avec le risque de perte des 72 €)
- ou tu la fermes et tu laisses le guide réserver (peuvent -ils annuler sans perdre les arrhes???) mais cette option est plus chère que le plastique
- ou les 7 autres voies du mont-blanc

quelqu'un a t-il une idée plus élégante?

» Par Seb, le 12.06.2012

oui,
Travailler à météo france et diffuser de fausses infos météo pour profiter du désistement de certains à la dernière minute !!! :-)

Très classe, non ?

» Par François Gouy, le 12.06.2012

Un effet de la sur-fréquentation! Il y a d'autres montagnes... et au pire (au mieux!) d'autres voies.

» Par Pïerre*, le 12.06.2012

OK c'est beau le Mt Blanc et monter sur le toit de l'Europe c'est sympa, mais bon, les Alpes sont grandes, belles, y a qu'à être moins con que ceux qui vont s'entasser dans ce coin. En fait c'est finalement pas mal cette VN du Mt Blanc, c'est un abcès de fixation qui permet d'être plus au calme ailleurs.

Et ce nouveau refuge et son mode de réservation ne sont qu'une conséquence normale et inévitable de la surfréquentation dans ce coin.

» Par alpaga, le 12.06.2012

ils auraient du le faire plus gros et plus confortable!

» Par Philippe Mahieu, le 12.06.2012

Le problème, c'est que le Mont blanc et le refuge du Gouter, c'est un gros business pour beaucoup de guides et là ça va devenir compliqué.
C'est même souvent à la limite de l'arnaques, leurs pratiques...Certains emmenaient des clients inexpérimentés et peu entraînés et peu allaient en haut! C'était parfois de l'argent facilement gagné!

» Par gilles, le 12.06.2012

il y a encore le refuge vers bionassay qui peut faire l'affaire pour l'arète des bosses

» Par xdo, le 12.06.2012

Prochaines étapes

le permis ...

Puis le péage pour les voies d'escalade équipées ou les randos tracées

... avec l'interdiction des voies non équipées ou non tracées sans guides

Pts techniques à lever : surveillance à distance des voies, détection d'intrus, ...

Gros business en vue : investissez !

» Par zebre91, le 13.06.2012

Pour Philippe : je doute que faire monter des clients inexpérimentés et peu entraînés soit de l'argent facilement gagné, ça me parait tout de même risqué vu la voie d'accès. Mais je suis d'accord que ce n'est pas fair play.

» Par Bens, le 13.06.2012

De toutes façons c'était déjà bien le merdier avant :
http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2011/06/27/polemique-autour-des-reservations (c'était il y a un an donc pour l'ancien refuge).

Et il n'y a pas de bonne solution, de toutes façons ça sera toujours surbooké quand les conditions seront là.

Et avant de fantasmer sur un futur permis comme xdo, on peut reconnaitre que le ratio proposé 50% pro / 50% non pro parait assez réaliste et laisse quand même des possibilités.

Quant à l'aspect business : si les excédent du Gouter servent à financer le déficit des petits refuges ça me va bien...
Le gestionnaire reste une association et même si la FFCAM n'est pas parfaite, ça n'est pas non plus la compagnie du Mont Blanc.

» Par 123 soleil, le 13.06.2012

Vive Les grands mulets!!

» Par Philippe Mahieu, le 13.06.2012

Pour zebrez91: s,i je l'ai constaté plusieurs fois. C'est un peu risqué c'est vrai, vu la montée au gouter. Mais ça paye bien et beaucoup de clients mal entrainés sont hs en arrivant au dôme. Donc demi-tour...
Lors de ma dernière montée à l'aiguille, j'ai vu des clients qui n'avaient jamais mis des crampons, les essayer dans la salle à manger!
Ce jour là, les conditions étaient moyennes (quelques nuages) mais acceptables: aucune cordée avec guides n'est allée en haut depuis le Goûter!!! J'ai vu des clients dans un état lamentable en train de dégueuler au bout d'1 h...
Bien sûr, il ne faut pas généraliser mais pour certains, il y a un business malsains (et des gogos prêts à payer pour le mythe...).
Ça ne m'intéresse plus, je ne retournerai plus là-bas.

» Par ange, le 13.06.2012

pour Philippe
tu parle comme un guide! ou qui aurai aimé l’être ?
mais qui n'aimerai pas beaucoup la montagne ou avec un aspect vraiment mercantile!

» Par NordOuest, le 13.06.2012

guide=profession libérale= charges correspondant en moyenne à 30 % minimum de sa rétribution.
Je ne crois pas sincèrement que la majorité des guides proposent à leurs clients l'ascension du Mt Blanc par la VN. Pour la majorité, ces demandes émanent de clients lambda qui, eux, veulent, y aller coute que coute après les chutes du Niagara et que sais-je? Le Mont Blanc reste pour beaucoup de non alpiniste une croix à cocher. Simplement. Sauf que ce n'est pas si simple de fouler le sommet de toit de l'Europe (engagement, météo...). Guide ou pas guide: ça fatigue et en aucun cas c'est du mercantilisme. Un Dôme du gouter est tarifé 630 euros brut sans la retenue du bureau soit 15 %: soit 400 euros net/jour donc 200 euros/jour avec responsabilité etc. Pour les détracteurs: votre prix journée société se monte à combien en comptant retraite et charges? sans compter notre assurance RC. Certes: l'engagement d'un guide de haute montagne est élevé mais si l'on y soustrait toutes les charges et la responsabilité...Alors... Le Mont Blanc est atypique et le restera, c'est ainsi. Reste d'autres sommets ou d'autres voies pour y accéder à condition d'être en forme. Il n'est pas simple de gérer une telle structure de haute montagne comme tous les refuges. Ce système de réservation à surement des failles, si vous trouvez mieux faites le savoir auprès de la FFCAM. Et puis y' à qu'à y aller maintenant: reste des places. Après, c'est en Oisans que ça se passe.

» Par laurent13, le 13.06.2012

« Le prochain site de réservation part sur une hypothèse à double entrée qui distingue la vente de produits tout compris (avec hébergement) et la vente d’ascensions sèches, de telle manière qu’on ne puisse distinguer les profils professionnels mais les formes de vente."

Zut quand je lis ça j'ai l'impression d'être au bureau, Messieurs les guides arrêter ça et faites nous rêver SVP :-))

» Par NordOuest, le 13.06.2012

Les guides ne sont NI le refuge du Gouter, NI le gestionnaire et constructeur du refuge. On ne fait qu'accompagner des gens qui souhaitent y aller. Un point c'est tout. M'en fou de la VN du Mt Blanc, y'a d'autre voies pour atteindre ce sommet et l'Oisans.

» Par Philippe Mahieu, le 13.06.2012

"M'en fou de la VN du Mt Blanc, y'a d'autre voies pour atteindre ce sommet et l'Oisans."
Complètement d'accord!!

» Par alpaga, le 13.06.2012

+1 pour pierrot!

» Par rominet, le 17.06.2012

Exactement, si cela ne plait pas....rien , mais vraiment rien n'oblige à y aller.


VTT de montagne