Accueil > Actu > Politique et Société > Au nom du froid, on prive les enfants de montagne

Au nom du froid, on prive les enfants de montagne - Politique et Société

 
+21
29 votes

Au nom du froid, on prive les enfants de montagne

Proposé par Jeroen le 07.02.2012, publié le 08.02.2012 :: blogs.rue89.com :: 482 clics :: 27 commentaires :: Politique et Société

Il fait froid en montagne en ce moment. Ce qui justifie, pour le préfet de la Haute-Savoie, la signature d'un arrêté « grand froid » et l'interdiction de toutes les sorties, pour les écoles primaires et les centres de vacances ! Une manière assez simple de se parer de toute responsabilité en cas de pépin. Une logique étrange : interdire aux enfants de découvrir le froid, la neige, alors que c'est le rôle de ceux qui les accompagnent »

Commentaires

» Par boubou, le 08.02.2012

Et le prefet a bien raison car les parents qui sont contre ce principe de précaution seront les premiers à porter plainte en cas de problème.
Dans notre société, les gens n'assument plus rien et ont même du mal a s'asumer eux même; alors l'administration assume pour eux....

» Par Julos, le 08.02.2012

C'est facile de gérer un enfant en sortie mais quand tu en as 5/6 sous ta responsabilité ; que parfois, tu t'aperçois qu'un enfant n'a pas son bonnet, une paire de gants, ou même un pique nique, parce que ses parents ont oublié... Alors oui je suis en accord avec cette mesure.

» Par philippe1590, le 08.02.2012

Je suis entièrement d'accord avec boubou et julos, ce n'est qu'une minorité des parents mais comme pour tout, pour une minorité on généralise et tout le monde en subit les conséquence.
On prive les enfants de classe de neige alors que c'est peut être la première fois pour eux de découvrir les activités d'hiver.

» Par carambar, le 08.02.2012

Y'a toujours des gens mécontents de tout !!

Faut savoir qu'en Isère, en cas de grand froid, ce sont les écoles, responsables des élèves, qui prennent l'initiative d'annuler les sorties.... Et ils ont bien raison !! Par -20°, on ne prend pas le risque d"'égarer" un enfant, dans une troupe de 250, ne serait-ce que 15 min avec les doigts mouillés et des gants en parfois mauvais état....

Vive le pays des "jamais contents" ....

» Par oc, le 08.02.2012

Je suis instit, toujours en montagne, motivé comme jamais pour emmener les élèves au ski dès que possible. J'ai fait des sorties sous la grosse neige, dans le brouillard... Et pourtant, cette semaine, j'ai annulé, avant que le préfet ne nous le demande. Le froid est vraiment difficile à gérer avec les élèves. Nos propres gamins sont bien équipés, motivés. Ce n'est pas forcement le cas des enfants que l'on a en classe. Le niveau d'équipement laisse parfois songeur ! Mais après tout, pour des familles qui ne font jamais de ski, qui ne connaissent pas et n'imaginent pas les conditions, comment leur en vouloir de ne pas être au point à ce niveau. Enfin, le but est de faire découvrir une activité, pas de dégouter les gamins !

» Par instit, le 08.02.2012

Cette mesure c'est n'importe quoi. Dans les Hautes-alpes, on ne l'a pas eue malgré du -20°C et plus bas encore sur le terrain.
Ce froid me semble normal en nos contrées et c'est un comble d'empêcher aux enfants d'autochtones de le découvrir pour leur propre expérience.
En tout cas, si les parents sont inquiets, qu'ils gardent leurs enfants mais qu'une mesure venant d'un lointain bureau surchauffé empêche tout le monde ce n'est pas correct. Si les enfants ne sont pas bien équipés au départ au seul jugement des responsables, ils restent à l'école.
Après je ne sais pas si les sorties envisagées consistent à imiter le bonhomme de neige dans la blanche plaine mais quand on bouge, surtout les enfants, pas de problème et avec le froid, la neige ne mouille pas.
Que ce soit en ski de piste ou en fond, il n'y a eu aucun problème pour nos écoles.

» Par phil, le 08.02.2012

pauvre france ;tout ça a cause de quelques parents qui sont bien au chauds dans leurs bureaux .et nos élus qui se protègent par un principe de précaution .cette été il va faire trop chaud ,au printemps il va pleuvoir .
et si tout les gosses de savoie hautes savoie ,hautes alpes etc ne sortaient plus le mercredi non plus ??? ils sont bien dehors suffit de s'habiller .

» Par carambar, le 08.02.2012

température avec facteur vent hier à Chamrousse ( trouvée sur le site) -32° ... Le rôle d'un professionnel, surtout celui d'un enseignant, c'est d'évaluer les conditions objectivement dangereuses pour ses élèves ... Là, tout est réuni pour annuler des sorties ski avec beaucoup de bon sens, puisqu'il s'agit là de conditions exceptionnelles .... Pauvre France oui avec une population "jamais contente", "toujours contre", capable de faire polémique suite à une décision qui relève uniquement du bon sens, et qui est pratiquée, au niveau des écoles, chaque année avec trois critères : température, intempéries, qualité de la neige ......

Réactions hors de toute réalité, comme monsieur instit qui nous apprend que si les enfants sont mal habillés, ils n'ont qu'à rester à l'école ... Ah oui, et avec qui ? Sous quelle responsabilité ? Les enseignants ont-ils le temps de vérifier les gants, bonnets, chaussettes de 200 enfants avent de monter dans le bus à la demi-journée ....

MDR le niveau du débat, triste pays de Messieurs " jesaistout" jamais satisfaits de rien !!

Messieurs les jamais contents, bonne journée ...

» Par bd, le 08.02.2012

il y a une bien grande différence entre "la décision de bon sens d'un enseignant qui annule une sortie" et "une décision réglementaire généralisée" qui au contraire déresponsabilise l'enseignant et les parents.
Comme dit plus haut, aucun instit ne serait sorti, de toutes façons. Et sinon il en aurait assumé les conséquences.
La montagne n'a pas besoin de lois, elle a besoin de gens responsables.

» Par Phil, le 08.02.2012

+1 avec oc et carambar

» Par Ricil, le 08.02.2012

Je partage complètement l'avis de bd.

» Par Nicolas, le 08.02.2012

+1 carambar Tout cela n'est que du bon sens, l'hiver sera long et les occasions d'aller à la montagne multiple...

Merci Mr le préfet d'avoir évité à mon fils de 5 ans d'aller faire une sortie nature au luitel de 9h00 à midi hier. Ils sont resté calmement au chaud et y retourneront dans de meilleurs conditions.

» Par carambar, le 08.02.2012

Réponse à Bd et ricil

BD, Vous affirmez " la montagne n'a pas besoin de lois " .... Ici on ne parle pas de montagne, mais de l'encadrement d'élèves, pas tous bien équipés, pas tous enclins à la montagne, pas tous initiés, dans un cadre scolaire ou de vacances en centre .... Et si vous ne le saviez pas, l'école ou les centres de vacances répondent à un cadre réglementaire, donc à des lois ....

Ensuite, si la montagne n'a pas besoin de lois, pourquoi interdit-on les chiens dans les Ecrins, parc naturel, pourquoi inetrdit-on l'accés de zones aux véhicules motorisés, pourquoi interdit-on le parapente dans certaines zones, pourquoi interdire la dépose en hélicoptère en haut du mont blanc, puisque la montagne n'a pas besoin de lois .... Je le répète, ce pays est plein de mécontents professionnels ou autres offusqués de tout bord ...

MDR de MDR !! débat tout a fait inutile ...., risible !!

» Par bd, le 08.02.2012

Que direz vous lorsque le préfet interdira le ski de randonnée au prétexte que c'est dangereux?
C'est déjà arrivé en Haute Savoie une fois dans les années 90, car la situation avalancheuse était tendue. Nonobstant, tous les professionnels de la montagne avaient à juste titre dénoncé une réglementation qui les privait de leur libre arbitre de professionnel, capable de trouver les endroits à l'abri.
Interdire les pratiques destructrices pour l'environnement fait sens. Interdire aux gens de prendre des risques en montagne est un non sens.
Et pour le cas qui nous concerne, l'éducation nationale n'a pas besoin du préfet pour donner des consignes a ses membres.

» Par jéjé, le 08.02.2012

on vit vraiment dans un pays de M....

» Par carambar, le 08.02.2012

réponse à bd,

Vous affirmez tout d'abord que la montagne n'a pas besoin de lois, puis dans un deuxième temps, vous revenez sur vos propos en affirmant que certaines lois font sens ... Un peu contradictoire tout ça.

Ensuite vous parlez de ski de rando .... Est-ce le sujet de ce fameux débat ???

Plus loin : vous affirmez encore qu'interdire aux gens de prendre des risques en montagne est un non sens .... donc interdire à un enseignant qui serait de votre avis d'emmener des élèves de 8 ou 9 ans faire du ski par -32° serait un non sens !! Pour ma part, je trouve cela complètement salutaire !! Merci Mr le préfet !!

Pour votre info, il faut savoir que la plupart des écoles prévoient des journées de récupération, justement pour palier aux aléas climatiques, qui permet de reporter une sortie qui serait annulée ...... Les choses sont bien faites quand même hein ? !!

A mourir de rire cette noyade dans un verre d'eau, vraiment à mourir de rire ...

» Par jerome-g, le 08.02.2012

Les gamins n'ont pas forcément un super équipement quand les familles n'ont pas les moyens ou ne vont jamais au ski. Donc se cailler le cul avec -20 et tempête de bise est-ce vraiment un plaisir ? On peut faire d'autres choses aussi.

» Par Yann, le 08.02.2012

L'école primaire (CM1) de Claix à coté de Grenoble a fait une classe de ski de fond à Autrans les 2-3 6-7 Fev.
Les températures allaient de -18 le matin à -8 au mieux en milieu de journée.
Aucun problème, en bougeant les enfants qui étaient tous en tenue de ski alpin n'ont jamais eut froid. Lors des activités on a constaté quasiment aucune plainte ou retour anticipé pour se mettre au chaud.
Le froid c'est surtout dans la tête...de ceux qui restent enfermés au chaud!
D’après les responsables de la station, le ski de fond pour les enfants peut se pratiquer jusqu’à -22°C.

» Par instit, le 08.02.2012

@carembar : 200 enfants en sortie en même temps !
1 classe ou deux par période ou en tournant dans la semaine donc des enfants peuvent rester dans les autres classes (ce qui arrive maintenant tout le temps aussi quand un enseignant est absent puisqu'il n'est plus remplacé).
Et chaque enseignant peut parfaitement gérer ses élèves en vérifiant facilement l'équipement de chacun et je confirme que par moins 22°C, il n'y a eu aucun problème.

Mais Mr Carembar est visiblement aussi frileux qu'il n'est pas enseignant.

» Par carambar, le 08.02.2012

Réponse à yann et instit.

Yann, un enfant peut faire du ski de fond, par -22° ? Oui, exact, et pourquoi pas -23,5° ? Enfin, dans le fond vous avez raison puisqu'on peut même organiser des sorties par -40°.
Mon expérience d'accompagnateur de sortie ski dans une commune de la vallée du Grésivaudan, rompue à cette expérience étant la suivante : par -10° sans soleil, on ne sortait pas pour de multiples raisons, toutes de bon sens, que je n'expliquerai pas ici puisque je pense que vous pourriez toujours y apporter un argument contradictoire à chaque fois ...

Mr instit, je n'ai jamais affirmer être instit ....Ensuite, il faut savoir que sur certaines écoles, tout le monde part le même jour, j'ai accompagné des sorties 10 classes, soit 250 gamins et 40 adultes ...
Enfin, bien sûr qu'une sortie peut se passer très bien par -20°, bien évidemment, comme une sortie bateau par 40 noeuds, ou encore un transport scolaire avec 30 cm de neige .... Là n'est pas la question.... La question est de savoir si les conditions sont réunies pour que cela se passe bien ... Or, il est heureux de constater que les enseignants et parents que j'ai fréquenté, bien qu'assidus de ski et de montagne, avaient pour la majorité d'entre eux plus de bon sens que vous, montagnards aguerris et omniscients ...

Je vous laisse emmenez votre enfant de 7 ans s'initier au ski de fond (nombreuses chutes dans la neige qui mouille très rapidement ...) par -32 ° ....

De plus en plus risible tout cela ...

» Par Mic'hel, le 08.02.2012

Bah, par -32°, la neige, elle mouille pas! C'est l'avantage des basses températures, on reste sec :-)

» Par Rob, le 08.02.2012

@Carambar
La neige qui mouille par -32!!! (ou même-5°C)
Pour dire des truc pareil t'as du souvent en toucher de la neige.

» Par bd, le 09.02.2012

carambar, sans vouloir m'énerver, tu es juste ridicule.
Pour ma part, je n'ai pas dit qu'il faut sortir ou pas quand il fait froid. J'ai dit: à chacun de choisir et d'être responsable. Même les instits: c'est leur métier.
Ce n'est pas l'objet du règlement que je conteste, mais le règlement lui même, en tant que moyen.
Tu veux des lois? Te faudra-t-il une loi pour décider des jours ou tu dois mettre un bonnet à tes enfants, ou pas?

» Par boubou, le 09.02.2012

Et dire qu'on se croise tous en montagne....

» Par carambar, le 09.02.2012

réponse à rob et Michel

La neige qui mouille par -32° ???? Désolé, je me suis mal expliqué mais je vais vous expliquer de suite en détail : un enfant de CP qui sort du chalet de ski de fond avec ses skis à la main, commence par se rendre ( avec des chaussures de ski de fond parfois encore humides) non pas à l'endroit que vous lui indiquez, mais il va marcher ou il y a 30 cm de neige .... Or, ils n'ont pas tous la chance d'avoir une combi intégrale et manque de chance, la neige rentre dans la chaussure et que se passe-t-il .... ça mouille ... Zut.

Ensuite, il pose le matériel par terre et enlève son gant pour essayer d'attacher ses skis .... il ramasse de la neige sur les mains,et quand vous lui dites de remettre son gant, il le fait, mais avec de la neige qui mouille l'intérieur du gant ... Zut ... Ensuite, il commence par 2 gamelles sur le côté et se traîne dans 30 cm de poudre pour se relever, qui pénètre sous sa veste ..... Zut .... bref, je vous ninvite à contacter l'inspection académique de votre coin et de vous proposer pour accompagner des sorties ski, vous comprndrez certainement mieux, rien ne vaut l'expérience ...

Le bon sens, c'est faire la différnce entre ce qu'il est possible de faire, dans l'absolu dirons nous, et ce qu'il est possible de faire dans les meilleures conditions de sécurité.

Comprendre qu'un "incident" ou "accident", que l'on peut répertorier dans une liste, peut rapidement poser de gros problèmes par -32° alors qu'il n'en poserait pas par -5° relève juste du bon sens, que vous considériez cela comme ridicule ou pas.

Un exemple plus simple, pour vous montagnards aguerris, qui je l'espère vous fera accéder à la subtilité ... de mon propos

Oui, il est possible de partir seul faire une randonnée à ski sans arva, sans pelle, sans téléphone, par temps de brouillard, 1 mètre de fraiche et risque d'avalanche 5 sur une pente de 800 mètres à 40 degrés sous le vent, mais il semble que cela reviendrait à prendre un certain nombre de risques ....

Quand à BD, non, chacun n'a pas à mesurer les risques qu'il prend dans absolument ntoutes les situations. Parfois, cette responsabilité revient au législateur ou autre préfet, maire... qui eux, justement prennent leurs responbilités ....

Heureusement, ces sorties annulées seront reportées, comme chaque année, heureusement il n'y aura prtaiquement pas d'accidents, parce que des gens responsables auront su prendre les bonnes décisions, et heureusement grâce à eux, ces activités peuvent continuer !!

Cela ressemble fort à un débat avec des post-ados pseudos libertaires ....

» Par carambar, le 09.02.2012

J'adore ce petit paragraphe ...

Société de pédiatrie du Canada :
« Gardez les enfants à l'intérieur lorsque la température chute à moins de –25 °C (–13 °F), quel que soit le facteur de refroidissement éolien, ou si le facteur de refroidissement éolien est égal ou inférieur à –28 °C (–15 °F), quelle que soit la température »

Des guignols ces canadiens, aucune expérience du froid, de la neige, de ses risques associés ... De vrais parisiens qui ne savent pas comment on vit ici !!

» Par pito, le 09.02.2012

au milieu il y a un prof qui essaye de nous faire croire que son taf est difficile ! lol


VTT de montagne