Accueil > Actu > Ski de randonnée > Le freeride et le trail stimulent le marché du ski de randonnée

Le freeride et le trail stimulent le marché du ski de randonnée - Ski de randonnée

 
+10
20 votes

Le freeride et le trail stimulent le marché du ski de randonnée

Proposé par Golgot le 03.02.2012, publié le 03.02.2012 :: www.ledauphine.com :: 780 clics :: 5 commentaires :: Ski de randonnée

Article du Daubé sur l'évolution du matériel de rando, suite surement à l'Ispo. »

Commentaires

» Par Baltringue, le 03.02.2012

C'est claire que le marché explose. Mais je m'interroge : d'habitude, la concurrence fait baisser les prix. Je cherche à remplacer des chaussures achetées en 2005 ( très peu d'offres à l'époque, 6 ou 7 modèles ), je pensais naivement qu'avec tous ces nouveaux modèles, les prix auraient baissé, mais non , c'est l'inverse ! Impossible de trouver une chaussure non carbone de qualité à moins de 300 €

Où est le bins ?? les pratiquants de ski de rando sont tous fortunés ? Pourquoi acceptent ils de payer aussi cher ?? et je ne parle pas du carbone, des chaussures à 1000 €, on croit rêver.

» Par eric koenig, le 03.02.2012

tu as regardé le prix des chaussures de jogging/running ? des centaines de modèles, tous à 100€ et plus...

» Par Jeroen, le 03.02.2012

>> Le freeride et le trail stimulent le marché du ski de randonnée
C'est du grand n'importe quoi, le ski de randonnée se stimule tout seul, comme un grand...

» Par tef, le 03.02.2012

Venant du trail, beaucoups se mettent au ski de rando l'hiver, histoire de faire du déniv et des globules pour la saison d'été. Avant on faisait du cross, maintenant du ski de rando

» Par Lefoud'edenberg, le 04.02.2012

Il y a une sérieuse interdépendance des pratiques ... mêmes vidéos virtigineuses en free ride et ski de pente raide, même musique en bande son (souvent excellente !). Mêmes degrés de pentes, de risques d'avalanches; de barres rocheuses et j'en passe.

Pour moi il y a maintenant largement assez de monde en rando pour partager sa passion . Pourquoi en faudrait -il encore plus ?

Le ski de rando serait - il devenu un parti, un mouvement de pensée ? Il y a mélange des genres ! Ne confondons pas une pratique de loisir, de ressourcement avec un engagement du type mountain wilderness bien plus altruiste.

Plus de monde cela signifirait surtout par exemple plus de larges taches d'urine sur les sommets autour des croix (voir contre les croix) . Cette remarque est bien sur hors considération religieuse ! Plus de monde ? Les classiques y compri dans les pentes un peu raides sont bientôt aussi travolées que les hors pistes des 3 vallées ou de val. Ma longue pratique me fait dire qu'il y a en terme de profil sociologique des pratiquants des gens plutôt économiquement insèrés ou des montagnards passionnés ... (mais bien peu d'ouvriers malmenés ou de chomeurs) et pas de pratique de type éducation populaire... La montagne hivernale a ses contraintes, je ne porte pas de jugement mais pose un constat !

La dimension pédagogique du ski de rando ? A voir ... Là est un autre débat, pas aussi simple qu'il n'y parait.
Le ski de rando réclame beaucoup d'effort, de l'expèrience, des moyens financiers non négligeables, cela peut-être dangereux, et c'est ..... une pratique de la montagne fabuleuse !! Vous l'avez compris la volonté d'une pensée communautaire à tout prix m'ennuie car là haut, j'aime avant tout, à respirer la LIBERTE et un engagement fraternel ou solitaire en rupture social et fédéral !


VTT de montagne