Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Loup abattu en Valais: condamnation

Loup abattu en Valais: condamnation - Nature et Ecologie

 
+3
29 votes

Loup abattu en Valais: condamnation

Proposé par MartinB le 13.12.2011, publié le 14.12.2011 :: www.tsr.ch :: 575 vus :: 411 clics :: 24 commentaires :: Nature et Ecologie

Le conseiller aux Etats valaisan Jean-René Fournier a été condamné à 60 heures de travail d'intérêt général avec sursis par le tribunal du district de Sion. La cour l'a reconnu coupable d'avoir autorisé le tir d'un loup dans le Chablais le 11 octobre 2006. »

Commentaires

» Par Pïerre*, le 14.12.2011

Malgré cette décision de justice, il faut quand même préciser que la politique d'abattage du loup en Suisse est très similaire à celle pratiquée en France. On n'en est juste pas encore aux tirs de défense autorisés aux éleveurs.

» Par Roge, le 14.12.2011

Entre loups et éleveurs, il faut choisir le parti des moutons...

» Par rasemotte, le 14.12.2011

Roge, libre à toi de choisir le parti des moutons, mais ne demande pas aux autres d'en être...

» Par Toff, le 15.12.2011

Quel est le rapport au ski de rando?
Hors sujet!
ça ne devrait mâma pas apparaitre ici.

» Par Pïerre*, le 15.12.2011

Rubrique "Nature et Ecologie", tout à fait à sa place. Où est-il écrit que sur skitour on ne parle que de ski de rando ?

» Par Ricil, le 15.12.2011

Pïerre, regarde un peu plus haut, le "chapeau" du bandeau : 100% ski rando ! :wink:

» Par Pïerre*, le 15.12.2011

Argh... Faut changer ce bandeau alors, qui date d'une époque où les randonneurs à ski avaient un peu trop le nez dans leurs spatules

» Par gilles, le 15.12.2011

bien d'accord avec Pierre
en plus le loup, ça attise tj les passions...
souvenir d'une rencontre ilya 1 an à la Sure

» Par ladoucebergere, le 15.12.2011

Les chemins et routes que l'on utilise pour aller au ski ont ete tracés par les bergers et leurs troupeaux et c'est aussi parce qu'il existe des moutons et des eleveurs qu'il y a des prairies pour pratiquer le ski de rando ! L'herbe broutée diminue le risque d'avalanche !

» Par lol, le 15.12.2011

Oui, et la marmottes elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Si jamais le dernier post était premier degré: des routes faites par EDF ou pour accéder aux stations sont quand même plus nombreuses que celles faites par des bergers. Va faire un tour en Maurienne, en Tarentaise ou en oisans par exemple.

» Par lidiotduvillage, le 15.12.2011

@lot of rire
et les stations ont pour origine une activitée pastorale ! c'est vrai que celle ci a ete ecrasee par l'arrivée des stations .
Que veux dire les "2 alpes" a ton avis ?
Ou bien l' Alpe d huez
Ou l'alpe du grandcerf etct etc

» Par Mipha, le 15.12.2011

Je connais l'utilité du mouton, du berger dans l'entretien de nos lieux de prédilection, moins celle du loup...à part d'alimenter la polémique !
Et quand les éleveurs en auront assez de se battre, de remplir des documents à n'en plus finir avec photos, comptes rendus... (j'y ai déjà participé) des interrogatoires qui leurs font perdre du temps, pour être parfois indemnisés, ils s'en iront et la montagne sera bien vide et triste.

» Par rasemotte, le 15.12.2011

Nos montagnes sont tristes depuis bien longtemps déjà... depuis que les grands prédateurs n'y sont plus, en fait.
Tout est fonction de référence et de point de vue. Mais dans l'absolu, le loup n'a pas moins sa place que le mouton et le berger, qui n'ont pas moins leur place que le skieur de rando... Mais au final il n'y a que la place que l'on est capable de laisser à l'Autre qui compte. Et qui nous sauvera (ou pas)...

» Par alaindesalpes, le 15.12.2011

@rasemotte: les grands prédateurs (doux euphémisme) rendaient la montagne tellement joyeuse!!! Moi je trouve que la nature est bien plus joyeuse maintenant que l'on peut y croiser des grands ongulés:cerfs, biches, chevreuils chamois, et surtout bouquetins . Ces derniers, lors de ma jeunesse, il fallait aller dans le Grand Paradis pour espérer en croiser un,et encore..c'était plus que rare.
Perso, la chose qui me gène dans la présence massive du loup, c'est que maintenant que j'ai du temps libre (retraite), je serais allé volontiers remplacer une petite semaine mon ami Fred qui garde dans les Monges (étant jeune, j'ai fait le "pastre"c'était sans pbs de m'occuper des 800 brebis) mais vu le bordel que les loups impliquent et le stress du gardien du troupeau qui cohabite avec la meute de là-bas (7 loups, comptage ONC) je vais m'abstenir, on ne peut pas laisser les bêtes tranquilles un moment, surtout qu'ils sont malins et roulent aisément ces gros lourds de patous dans la farine, en attaquant à plusieurs et en faisant diversion. C'est dommage car le Fred en question aurait bien pris une 'tite semaine de vacances avec sa belle et leur petit bout. Mais franchement, j'y suis allé quelques jours cet automne et, vraiment, je ne me sens pas d'assumer cette cohabitation, dès qu'il y a un peu de brume, t'as l'angoisse d'oublier queque brebis dans un coin.L'enfer, quoi!! C'est comme les auvergnats d'Hortefeux,un loup, ça va, c'est quand il y en a plusieurs que ça pose problème et...comme ils vivent en meute!!!

» Par ojj, le 15.12.2011

@alaindesalpes

Le bergers roumains, italiens, bulgares, polonais, espagnols, ce sont des SUPERMANS alors !!!! Ils doivent se marrer des bergers français !!!

J'ai randonné dans les Carpates roumaines, j'ai croisé ET des bergers, ET des moutons, ET un ours, ET des chamois, (pas vu de loup, mais il est présent), et bien d'autres bestioles sauvages, je peux vous dire que ce sont de sacrés souvenirs !!! Et la montagne est très belle avec TOUS ces animaux !!! Il y a équilibre, les chamois malades sont bouffés par les loups ...

» Par rasemotte, le 15.12.2011

@ alaindesalpes
Les grands prédateurs ne rendent pas la montagne triste ou joyeuse (ça, c'est l'interprétation que l'on en fait); en revanche, ils la rendaient (et la rendent là où ils sont encore présents) vivante (objectivement vivante).

Par ailleurs, c'est parce que l'on y croise plus d'ongulés sauvages qu'autrefois que le loup revient dans nos montagnes. Ce n'est donc pas l'un ou l'autre, mais l'un ET l'autre : Les populations de bouquetins n'ont jamais été mises en péril par les crocs des loups, mais par une pression de chasse tout simplement trop importante...

Mais je ne fais pas d'angélisme non plus et connais la situation des bergers (j'ai bossé sur le sujet). Ton témoignage à l'égard de tes amis bergers est d'ailleurs fort juste.

Mais il n'empêche : la solution passe par de nouveaux compromis. Et avec des moyens et un soutien, on peut rendre la vie des bergers moins pénibles. Et ce faisant, accepter de laisser un espace à ce qui n'est pas humain...

» Par kamsik, le 16.12.2011

@ojj
dis moi si en roumanie les troupeaux ont 100-200 betes ou 1500-2000 comme par ici. on gere pas le travail pareil. je connais bien la slovaquie et ces des petits troupeaux. le soucis c'est pas forcement que loup-berger mais ca peut etre aussi le touriste. y a t il beaucoup de promeneur dans les alpages roumains. etant berger, mais avant tout amoureux de la montagne et de la nature, le probleme est complexe et ne se limite pas a des oppositions basiques. y a des bergers sympa et des cons, des pattous super et des mechants, des touristes cool et des cons mais le loup reste le loup. moi je suis pas contre le loup , mais tout le monde doit mettre de l'eau dans son vin.......

» Par Chech, le 17.12.2011

alpages roumains ; plein de randonneurs en tout cas ; j'ai rarement vu de pays où on marche tant en montagne, à tout âge, avec du matériel souvent bien sommaire, en toutes conditions météo ! (et où on ne fait pas des histoires avec les loups et les ours, on vit avec, c'est tout)

» Par gilles, le 17.12.2011

je sais apas vous, mais le loup, il me gène moins que certains patous agrrressifs ou les chiens à mémére qui te courent apres en VTT
à bon entendeur...

» Par alaindesalpes, le 17.12.2011

@gilles: avant le loup, il n'y avait pas de patous dans les alpages...des Alpes Françaises, car pas besoin, ils se rencontraient seulement dans les Pyrénées. Quant aux chienschiens mordeurs de VTTistes,à mèmère ou non d'ailleurs, il suffit de les emmener en alpage et là,entre les loups et les patous, leur sort devrait être vite réglé!!

» Par KAMSIK, le 17.12.2011

Moi aussi, le loup me gene moi que certains vttistes agrrressifs................:-)...................

» Par ojj, le 18.12.2011

@kamsik

Tu dis, "loup = troupeau moutons 100-200 bêtes, pas de loup=troupeau 1500-2000 bêtes."

Eh ben qu'attendez-vous pour adapter la taille de vos troupeaux ????????????????????????????

» Par Régis, le 18.12.2011

d'accord avec ojj, le probleme c'est moins le loup que le rapport nombre de mouton/ nombre de berger. Pour être compétitif sur le prix de revient du mouton on a augmenté le nombre de moutons gardés par un berger. J'y vois déjà 2 conséquences : certaines zones près des bergeries son "dépelousées" ce qui favorise l'érosion avec les gros orages ; le troupeau ne peut être gardé que si il n y a aucun prédateur. Du coup je pense que pour conserver les troupeaux, les bergers et les loups, il faut subventionner l'emploi des bergers (ou baisser leur revenu, mais vu qu'ils ne gagnent pas grand chose au vu du temps passé 24/24 7/7 ça c'est sûrement pas possible). On pourra avoir des petits troupeaux plus facilement surveillés, avec plus de bergers, qui pourrront mieux tenir le loup éloigné.

» Par KAMSIK, le 19.12.2011

@ ojj
Avec 200 betes, tu tournes autour de la bergerie et tu rentres les betes tous les soirs et elles dorment entre 4 murs. Le loup, il peut souffler rien ne s'envol. Avec 2000, il faut de grands parc de centaines d'hectares et loin des locaux. Donc, il faut payer un berger (moi).
Mon boss, il vit pas avec 200 betes. Donc, il en faut plus.
Le mieux, c'est de partager quelques jours avec un berger, pour avoir une opinion.
Moi, je suis en maurienne. Mon mail, fif73@voila.fr
Avec plaisir


VTT de montagne