Accueil > Actu > Ski de randonnée > avalanche en suisse

avalanche en suisse - Ski de randonnée

 
+23
45 votes

avalanche en suisse

Proposé par monti le 26.03.2011, publié le 26.03.2011 :: www.bluewin.ch :: 1568 clics :: 54 commentaires :: Ski de randonnée

Valais: onze personnes emportées par une coulée à Bourg-St-Pierre »

Commentaires

» Par Galaad, le 26.03.2011

http://www.france-info.com/monde-europe-2011-03-26-des-francais-emportes-par-une-avalanche-en-suisse-524613-14-15.html

» Par Jeroen, le 26.03.2011

http://www.bluewin.ch/fr/index.php/138,390807/Valais__onze_personnes_emport%C3%A9es_par_une_coul%C3%A9e_%C3%A0_Bourg-St-Pierre/fr/news/faitsdivers/sda/ :(

» Par Pïerre, le 26.03.2011

A priori une coulée de neige partie naturellement en versant N du Bonhomme du Tsalevey et qui a balayé en contrebas l'itinéraire d'accès de la cab. du Vélan

» Par Mic'hel, le 26.03.2011

ça a l'air d'être vers plan de botse, mais sur le versant N malheureusement :-(

» Par olive74, le 26.03.2011

RAS LE BOL ! En Suisse, le danger d'avalanche était considérable ! Et sur ce forum, on va encore dire que "pas de bol, pente de 28° y a pas de raison que ça déclenche, c'est des pros donc c'est la fatalité, je comprends pas ils ont fait gaffe, je le connaissais bien c'était un pro .. " sauf qu'ils ont sorti alors QU'IL NE FALLAIT PAS ! J'ai vraiment l'impression que cette année, les cons étaient de sortie ...

» Par Jeroen, le 26.03.2011

RAS LE BOL ! En Suisse, le danger d'avalanche était considérable
Pour ta culture personnelle (visiblement tu en manque), ce sont les journaleux qui disent que le risque est considérable. Un risque d'avalanche ne peut être que "faible", "limité", "marqué", "fort", ou "très fort". Ici le risque était "marqué".
Cordialement,

» Par Divers, le 26.03.2011

L'avalanche de samedi près de Bourg-St-Pierre (VS) a fait une quatrième victime, décédée au CHUV où elle avait été transportée. Les recherches pour retrouver la personne toujours disparue ont été interrompues en raison des dangers sur place et de la nuit.

Parmi les onze randonneurs emportés, neuf se déplaçaient en raquettes et deux en ski de randonnée, ont précisé la police cantonale valaisanne et les secouristes. Contrairement à ce qui avait été affirmé dans un premier temps, aucun guide ne les encadrait. Tous les randonneurs, des adultes de nationalité française, étaient domiciliés dans la région de Cluses, en France voisine.

Outre les quatre tués et le disparu, cinq personnes ont été blessées. Selon l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF), le risque d'avalanches pour dimanche, comme samedi, est évalué à un degré 3 dans la région du Grand-St-Bernard.

» Par Mic'hel, le 26.03.2011

le "considérable", c'est la (mauvaise) traduction de l'allemand "erheblich" qui décrit le risque 3.

» Par Mic'hel, le 26.03.2011

En fait la traduction est bonne, c'est le mot "erheblich" qui est mal choisi en allemand.

» Par Pilator, le 26.03.2011

Bref, les "cons" sont morts par risque 3...
Heureusement, il y a des donneurs de leçons raisonnables sur ce site... peut-être faudrait-il verbaliser les survivants ? (et merde, je m'arrête, ça donne envie de gerber et ce sera stérile)

» Par wildsnow, le 27.03.2011

Pour Olivie74
Traiter de cons ces gens ne me semble pas tres respectueux au pire ils ont peut etre commis une petite erreur d appreciation qui leur a couté la vie...et c est bien triste un peu de respect serait le bienvenue, la modération a deja supprimé des messages pour moins que ca, d ailleurs???

» Par Pïerre, le 27.03.2011

Le risque vers le Grd St Bernard était de 3 mais essentiellement ACCIDENTEL et au dessus de 2200-2400. Là les gens se sont faits avoir dans un fond de vallon vers 1900 par une coulée qui est partie NATURELLEMENT selon toute vraisemblance et de beaucoup plus haut. L'avalanche n'était pas trop grosse mais a été canalisée par un couloir, donc pas très large mais très épaisse et très lourde. Le groupe est passé pile au mauvais moment, à quelques dizaines de secondes près, il ne se passait rien... Cela relativise quand même sacrément l'erreur impardonnable, stupide, évidente que les donneurs de leçon n'auraient jamais commise

» Par RobR, le 27.03.2011

Juste compatir à la peine des membres du CAF de Cluses. J'envoie tous les messages d'amitiés et les condoléances du CAS des Diablerets

» Par Le Doc II, le 27.03.2011

"L'erreur impardonable" de Pierre semble plutôt avoir été une erreur fatale; ils étaient onze personnes dont 9 en raquette et ils se faisaient prendre tous les 11 sur une distance de 40 m !! C'est à dire s'ils avaient respecté une distance adaptée au risque trois le drame aurait été probablement moindre.

Mais honnêtement qui des "donneurs de leçons" auraient pensé de garder une distance de plusieurs mètres sur un chemin évidemment bien dammé (cf Foto jointe au communiqué) à une altidude inférieure de 2000 m si il y a risque 3 au dessus de 2200 et 2400.

» Par Carembar74, le 27.03.2011

Comment Olive 74 peux-tu parler des victimes de cette façon là, c'est d'un irrespect total pour elles et les familles.
Je pense que tu es de ces gens qui ne font jamais d'erreur et qui ont un jugement sûr des conditions en toutes circonstances, un peu de modestie et d'humilité stp.
J'encadrais hier un groupe dans la région et rien ne pouvait présager une avalanche de neige lourde sur le coup de midi et ceci après plusieurs jours de chaud et un bon regel nocturne.
Merci à Pierre pour sa mise au point

» Par respect, le 27.03.2011

je suis extrêmement choquée du commentaire de la personne qui parle de "cons"... parmi ceux ci il y aurait peut être pu avoir un de tes amis, un membre de ta famille... je ne comprends pas une telle attitude au lendemain d'un drame pareil, la notion de respect me semble primordiale... si tu avis eu à vivre un épisode pénible comme ça, crois moi que ta vision serait tout à fait différente. L'accident est "con" peut être mais les gens définitivement, non... et en montagne, ça n'arrive pas toujours qu'aux autres, malheureusement.

» Par Pïerre, le 27.03.2011


Mais honnêtement qui des "donneurs de leçons" auraient pensé de garder une distance de plusieurs mètres sur un chemin évidemment bien dammé (cf Foto jointe au communiqué) à une altidude inférieure de 2000 m si il y a risque 3 au dessus de 2200 et 2400.

A postériori il est toujours facile effectivement de trouver les erreurs qui ont été commises. Trop regroupés, à 12h30 par des températures douces sous un versant N avec des pentes non purgées. Les faits sont têtus et indiquent qu'il y a eu des erreurs mais on est très loin de l'inconscience dénoncée par les gens qui s'arrêtent à la lecture d'un article de 3 lignes dans un journal. On est vraiment dans le risque inhérent à toute pratique de la montagne hivernale.

» Par Mic'hel, le 27.03.2011

"On est vraiment dans le risque inhérent à toute pratique de la montagne hivernale."

Le risque inhérant, c'est qu'une ou deux personnes se fasse prendre par la coulée qui n'était pas large. Mais là, dix... sur LA partie de l'itinéraire qui est une vraie souricière.

» Par MOUSKIF, le 27.03.2011

Merci à tous de "corriger" les propos outranciers d'Olive 74. Un minimum de respect pour les victimes, un minimum de savoir vivre s'imposent.
En outre un avis aussi tranché sans connaître davantage les circonstances précises des faits est particulièrement mal venu.
Décidément, la connerie n'est pas toujours là où on prétend qu'elle est ....!!

» Par cmanu, le 27.03.2011

les propos de pierre rejoigne l'impression que j'ai eu hier soir en voyant les images sur m6.
quand on voit le nombre de skieur qui ne prennent aucune distance dans des pentes qui peuvent être dangereuses, il est tres compréhensible qu'ils remontent ce fond de vallon groupé. je suis sur que j'en aurait fait autant.
olive 74 : randonnes tu autrement que virtuellement en lisant les cr sur skitour?

mes pensées vont aux proches des victimes

» Par aaasurf, le 27.03.2011

Il est dommage de retrouver sur ce site des commentaires dignes des forums "généralistes" alimentés par ceux qui n'ont jamais mis les pieds en montagne mais fréquentent plus volontiers le café du commerce .
Le CAF de Cluses endeuillé et c'est nous tous qui le sommes.
Toute ma tristesse les accompagnent.

» Par Dav, le 27.03.2011

je pense qu'Olive74 n'a jamais perdu un ami dans ces circonstances... qu'il continue de croire qu'il est infaillible
"les cons" ont des familles des amis qui aujourd'hui n'ont plus que leurs yeux pour pleurer.

» Par Edenberg, le 27.03.2011

Plus qu'à cet Olive 74,je pense aux victimes,à leur familles,et pour nous qui sommes de Sallanches,bien proche de Cluses où nous connaissons pas mal de pratiquants,nos pensées vont vers eux,pour nous qui avons déjà perdu nos deux fils Benoît et Vincent ,professionnels tous deux,à la cascade de glace de la Lyre en Janvier 2009,et dimanche dernier,notre ami Pierre,à la Pointe d'Areu.
Donc beaucoup de modestie et surtout un profond respect pour les familles endeuillées

» Par INVITE, le 27.03.2011

Ou quand le Français inconscient exporte territorialement la grande faucheuse .... Alain Duclos un soir de Décembre 2010 à Lyon parlait du nombre de morts toujours supérieurs en France par rapport aux autres pays de l'Arc Alpin. Il est triste de voir que dès qu'un moniteur se fait prendre par une coulée, il y a une avalanche de critique alors que lorsque des montagnards du week end (l'essentiel de ce site et d'autres) y laisse leur vie, seuls des commentaires de condoléances ou de propos sur une soit disant liberté inaliénable sont autorisées. Vers quel bilan nous nous orientons cette année 40 45 morts ... à comparer avec nos voisins transalpins ou autres. Je pense qu'il y en France une volonté certaine d'imprudence .

Au delà des prévisions de MF ou du pauvre journaliste qui commet une petite erreur sur son comte rendu qui sont souvent critiqués il serait de bon ton de pointer du doigt les inconscients et arrêter de se contenter de laisser des étoiles en mémoire de deux qui ont préférés les 4 planches plutôt que de rester sur les 2 fartées.

» Par philippe, le 27.03.2011

malheureusement la notion de respect des distance de sécurité se retrouve dans beaucoup des accidents en général et quasiment dans tous les accidents ou les randonneurs sont nombreux.
un des aspects du problème et surtout pour les groupes c'est déja de poser la question quand on est sur le terrain et malheureusement être en groupe crée souvent un faux sentiment de sécurité si précisément on le respecte pas .
condoléances aux familles et courage aux rescapés

» Par davidg, le 27.03.2011

>Alain Duclos un soir de Décembre 2010 à Lyon parlait du nombre de morts toujours supérieurs en France par rapport aux autres pays de l'Arc Alpin

il faut que Alain sort des chiffres: nombre de sorties/année, nationalité etc. De ma connaisance ces chiffres n'existe pas (sauf peut-etre pour les pros ou les chiffres francais ne sont pas top).

» Par Pierrepringy, le 27.03.2011

Condoléances aux proches ....
Je suis sortis hier dans les Aravis ...et je ne me suis pas senti en danger. Il faut dire que nous avions les skis aux pieds a 06h30 ...L'heure de l'avalanche est elle précisée ??
a+ Pierre

» Par Vallou05, le 27.03.2011

La peine est profonde de compter les morts. Ils méritent le respect et leurs proches ne méritent pas de lire la dureté de certains commentaires.
Néanmoins, à chaque accident reviennent aussi les mêmes commentaires inverses concernant le risque personnel assumé, le risque résiduel inhérent à toute pratique en montagne, la fatalité et la classique et inutile critique du journaliste de service, bref le refus d'une remise en cause et même de la plus élémentaire critique telle que l'espacement entre les participants. Au niveau de chaque accident élémentaire, c'est déjà discutable, mais peut-on encore tenir le même discours quand on fait le bilan annuel ?
Contrairement à d'autres pays, plusieurs dizaines de morts par an dans des avalanches semblent correspondre au risque résiduel toléré, voire accepté, par les pratiquants en France, à la fois par les professionnels, qui paient pourtant un lourd tribut chaque année, et par les amateurs. On notera toutefois que le risque socialement accepté par le grand public est beaucoup plus faible ce qui pourrait conduire les autorités à durcir le ton.

» Par Marc, le 27.03.2011

Je suis vraiment touché par ce qui est arrivé, Malheureusement " pas de chance existe" et sa peut arrivé à n'importe qui d'entre nous...! Mes sincères condoléances aux familles et aux proches.

» Par pierrot, le 27.03.2011

Parti de Bourg-St-Pierre, le groupe s'est engagé sur un itinéraire rarement emprunté. Le couloir est très pentu et ne présente aucune possibilité d'échappatoire, a précisé la police.
L'enquête devra démontrer pourquoi ces membres "expérimentés" du club alpin de Cluses (Haute-Savoie), se sont engagé dans un tel goulet. Et pourquoi tous ensemble, alors que le respect d'une distance entre eux aurait été fort indiqué"

Tiré de la Liberté.ch

Un couloir en raquettes ...

» Par divers, le 27.03.2011

rip ls coupaient un couloir ils ne le remontaient pas ne dites pas n'importe quoi

» Par david69, le 27.03.2011

Quand on voit toutes ces avalanches et ces morts ces derniers temps par rsique 3 "seulement" comme vous dîtes, le risque n'était-il pas alors sous-évalué ?

» Par David, le 27.03.2011

Modérateurs, devant le grand n'importe quoi que devient ce post et pour le respect des victimes, fermez ce post !

» Par inconnu, le 27.03.2011

d'accord en respect pour eux

» Par Etienne -H-, le 27.03.2011

Invité a dit :Je pense qu'il y en France une volonté certaine d'imprudence (...) arrêter de se contenter de laisser des étoiles en mémoire de deux qui ont préférés les 4 planches plutôt que de rester sur les 2 fartées.
Décidement, cher "Invité" (toujours le même), à chaque fois que tu interviens ici c'est pour raconter des imbécillités.
Remarquable.

» Par ski-passy, le 27.03.2011

Lu dans le matin.ch :
"Gilbert Tornare et Roger Moret, président et vice-président de Bourg-Saint-Pierre, sont également sur place ... Pour eux, les conditions n'étaient pas bonnes pour entreprendre cette expédition. «Le danger d'avalanche est de niveau 3 depuis quelques jours», rappelle Roger Moret. Avec le vent et ces températures trop douces, c'était dangereux, estiment-ils. Et ils se demandent si le groupe n'est pas parti trop tard du village. En ce moment, la neige est lourde et humide, complète Robert Bolognesi, nivologue. La base du manteau neigeux est fragile, mais il ne s'agissait pas d'une grosse avalanche. La coulée était très longue, très canalisée et a terminé sa course dans une gorge encaissée".

Il y a quand même un problème de connaissance de terrain, de timing et de conditions nivo, ça craint un peu pour un groupe de cafiste !!!

» Par Vallou05, le 27.03.2011

@ David, Pourquoi ce refus de regarder les choses en face ? Il semble tout de même y avoir matière à réflexion : www.laliberte.ch/?contenu=toutelajournee&depeche=89299

» Par davidg, le 27.03.2011

> La coulée était très longue, très canalisée et a terminé sa course dans une gorge encaissée".

cet accident me rappel d' un accident dans les bauges en mars 2005, groupe de 10 (cafistes) dans un couloir d'avalanche a 15h30.

» Par ski-passy, le 27.03.2011

Je ne comprends pas ce refus de voir les erreurs commises par certaines victimes d'avalanche ! ce n'est pas une accusation d'incapacité intellectuelle ! osons le dire ! ce n'est que pour mieux s'améliorer !

Oui @Vallou05, comme dit le journal "Parti de Bourg-St-Pierre, le groupe s'est engagé sur un itinéraire rarement emprunté. Le couloir est très pentu et ne présente aucune possibilité d'échappatoire, a précisé la police. L'enquête devra démontrer pourquoi ces membres "expérimentés" du club alpin de Cluses (Haute-Savoie), se sont engagé dans un tel goulet. Et pourquoi tous ensemble, alors que le respect d'une distance entre eux aurait été fort indiqué"

Se tromper, faire des erreurs, c'est humain, arrêtons avec la fatalité !

» Par Claude Jenkins, le 27.03.2011

Juste une remarque sur le mot "considerable" qui en Anglais et dans ce contexte va vouloir dire : "significatif, à considérer" et non "considérable" dans l'acceptation Française du mot. Je sais que cela n'apporte rien au débat de fond mais peut faire comprendre à certains une nuance "considerable"... Pensées aux familles.

» Par cromagnon, le 27.03.2011

A propos des distances, j'ai entendu dire que c' était l' ultime et efficace parade au danger d' avalanche afin de ne laisser prendre qu'un minimum (un seul)de membres du groupe sous une coulée.C'est évidemment inapplicable dans la mentalité franchouillarde et son concept (mal placé)de liberté de chacun !!J' ai aussi entendu dire que les chiffres 1;2;3;4;5!!!ça voulait dire espacement 10m;20m;30;;40m;50m!!!dans les zones ou l'on renifle un risque.Le problème étant de bien renifler.Il reste un cas au moins ou l' on ne renifle rien et ou on ne peut s'espacer: c' est risque 4 et l' avalanche traverse la route ouverte que l'on parcours en voiture!!( vécu la semaine dernière sur l'accès à Chialvetta . l'avalanche nous à raté à 1/4h près avec 10m d'épaisseur et 100m de largeur)Et si on se souvenait que en montagne tout se paie CASH le meilleur comme le pire.
Que chacun d' entres nous prenne bien soin de lui et des autres...

» Par Hervé, le 27.03.2011

Ne condamnons jamais, mais prenons toujours des leçons (merci pour le 1-2-3-4-5). Et prions pour les cafistes de Cluze

» Par Bob, le 27.03.2011

Condoléances aux familles ,tous ceux qui croient que ça n'arrivent qu'aux autres doivent etre attentifs....Avec l'expérience on oublie le danger, il est facile de critiquer après l'accident ....sur les routes c'est pareil on oublie le danger pourtant il nous guette à chaque instant...Quel bonheur ..le ski de rando,la raquette et tous les autres sport...partout le risque existe...Croisons les doigts et vive le sport

» Par Jean-Christophe Roumailhac, le 27.03.2011

Toutes mes condoléances et soutien montagnard aux familles, amis et camarades des victimes.

» Par Henrinours, le 27.03.2011

L'espacement n'est pas un dogme absolu, si l'on en croit le dr Munter c'est un facteur de réduction de risque à utiliser en cas de besoin, pas une pratique systématique.
Le jeu ne demande que faute, même celui de la montagne et du hasard ...
Henri
qui connait du monde au CAF de Cluses, et n'ose pas téléphoner ...;-(

» Par Pïerre, le 27.03.2011


@ David, Pourquoi ce refus de regarder les choses en face ? Il semble tout de même y avoir matière à réflexion : http://www.laliberte.ch/?contenu=toutelajournee&depeche=89299

Sauf que l'article est faux parce qu'il ne situe pas l'avalanche au bon endroit. Faut toujours se méfier de ce que disent les journaux...

Sûrement une cascade de petites erreurs comme souvent dans les accidents. Peut-être un horaire trop tardif mais avec un manteau pourri en profondeur par les températures douces des jours précédents et des regels médiocres, est-ce que ça aurait changé grand chose de partir plus tôt? Erreur d'avoir traversé ce couloir tous en même temps, effectivement, mais l'espacement se justifie quand on traverse une zone dangereuse. Etait-il raisonnablement probable que le couloir traversé allait purger lors de leur passage ?

Avec les infos (souvent erronées et contradictoires) comment avoir des avis si tranchés et si désobligeants pour les victimes ? Il y a 2 ans une énorme coulée partie de centaines de mètres plus haut a coupé la route du St Bernard en dessous de Bourg St Pierre. Pas de voitures à ce moment là heureusement. Aurait-on parlé d'imprudence fatale et impardonnable si des véhicules avaient été ensevelis ?
Souvent les accidents en montagne sont dus à des imprudences graves mais d'autres fois il y a la fatalité et la pesanteur qui fait que tout ce qui est en altitude a la fâcheuse tendance à vouloir aller plus bas. Avec le peu qu'on sait de cet accident difficile de se faire une idée.

Attendons d'avoir des informations dignes de foi pour parler d'imprudence

» Par ex-cafiste, le 27.03.2011

Quel est le but du CAF ?
Le secteur était tellement pourri que même les secours ont arrêté les recherches ! Ils se demandent ce que faisaient 11 personnes dans un goulet étroit ! Les habitants du village se demandent ce que faisaient ces cafistes français dans ce secteur dangereux, en plein midi avec un soleil de plomb !
Et le président du CAF de Cluses dit à France 3 " les cafistes étaient en recherche de nouveaux itinéraires, la montagne c'est l'aventure ... "

» Par King L., le 27.03.2011

Pourra-t-on (sur data avalanches) avoir des précisions sur le lieu et les conditions de déclenchement, quand les choses se seront apaisées ?
Qu'ils ne soient pas partis pour rien ...

» Par Mic'hel, le 27.03.2011

il y aura probablement des infos sur cette page la semaine prochaine.

» Par Christian, le 27.03.2011

Et si on fermait ce forum en mémoire des victimes et par respect pour leurs familles et amis. Merci.

» Par cromagnon, le 27.03.2011

Aux assises !!!de l' alpe...inisme,on entends que l' alpinisme c'est la liberté ....sauf que la première entrave à la liberté ...c' est précisément la liberté.
La paix à leurs âmes à tous.

» Par Le Doc II, le 27.03.2011

Après avoir pris connaissance par les nouvelles de ce soir, que le groupe de 11 personnes était surpris par l'avalanche en montant -- et pas en traversant!!!! -- en vertical le goulet -- d'une inclinaison de plus de 30° -- ou c'est passé cet accident, je me sens obligé de reviser mon appreciation de l'erreur commise; par ce que dans ce cas il s'agirait plutot d'une erreur incompréhensible voir d'ignorants et non d'une "erreur fatale"ou de "pas de chance".
Cela n'enlève rien de ma compassion que j'ai pour la famille, les amis et les proches de ces victimes.

» Par rspect, le 27.03.2011

par respect pour eux il doit y avoir une enquête donc attendez les conclusions avant de les juger , on ne condamne pas sans savoir et sans être sur place pour avoir des infos très précises

» Par Jeroen, le 27.03.2011

Une pensée pour les victimes et pour leurs proches. Responsables ou pas, la sanction est rude, trop rude. Je crois que tout a été dit, je verrouille.


VTT de montagne