Accueil > Actu > Ski de randonnée > Trois morts dans une avalanche à Ceillac

Trois morts dans une avalanche à Ceillac - Ski de randonnée

 
+30
40 votes

Trois morts dans une avalanche à Ceillac

Proposé par TiBougnat le 19.03.2011, publié le 19.03.2011 :: www.ledauphine.com :: 3365 clics :: 22 commentaires :: Ski de randonnée

Trois skieurs ont trouvé la mort aujourd'hui en début d'après-midi dans une avalanche à Ceillac. Les CRS des Alpes de Briançon sont en train de redescendre les corps vers le village. Une quatrième personne est extrêmement choquée. Son rapatriement vers l'hôpital de Briançon est en cours. »

Commentaires

» Par Laurent, le 19.03.2011

C'est terrible. Condoléances à tous leurs proches. Ceillac c'est joli mais c'est l'hécatombe à chaque saison... Pourquoi s'y risquer après des chutes de neige importantes?

» Par alaindesalpes, le 19.03.2011

Les CR des sorties en Queyras -Ubaye-Parpaillon montrent des conditions difficiles, et sur France 3 Alpes, les CRS s'attendaient à un week-end très tendu, malheureusement, dejà quatre morts, souhaitons que cette série noire s'arrête là. Condoléances aux proches des victimes

» Par ;-(, le 19.03.2011

avalanche y a une heure dans un couloir sur fontgillard ... les secours sont sur place...
condoléances aux proches.... pour ceux de ceillac

» Par sdc, le 19.03.2011

Savez vous où cela s'est passé, a quel endroit exactement?

» Par Marc Kluszczynski, le 19.03.2011

Pour Ceillac, c'est sous le col de Beaubarnon(orientationN- N/W) sous le point 2608.Les skieurs voulaient redescendre sur Bois Noir.Pour Fontgillarde , je n'ai pas d'indication.

» Par alaindesalpes, le 19.03.2011

Pour Fontgillarde, il s'agirait ( selon le DL.com) d'un pisteur de la station Molines-St Veran

» Par Lceillac, le 19.03.2011

Compte tenu des traces observées pentes sud, pentes nord et des dires du rescapé. Il s'agirait de Beaubarnon: montée par le vallon de Pastural jusqu’au Queyrelet descente sud puis repeautage pour rejoindre le col de Beaubarnon et descente pente nord ouest. L'observation des pentes nord montrent des traces de descente qui disparaissent dans une très grosse avalanche partie de la crête de Beaubarnon (pente nord) et qui serait venue recouvrir les skieurs alors qu'ils étaient dans le vallon. Pour répondre à Laurent, le problème n'est pas Ceillac, mais une pratique qui présente des risques objectifs évidents. Il y avait sans doute aujourd'hui à Ceillac des pentes moins risquées mais les 50cm de poudreuses de la semaine qui restent froides en pentes nord sont trop tentantes quand on a le virus. Il faut être passé à la moulinette une fois pour renoncer.
La rando des 4 Isérois du jour était la jumelle de celle des deux Gapançais d'hier, montée dans le vallon voisin première descente en pente sud qui tient, bascule en pente nord et même punition. Je n'ai jamais était un fan des traversée car deux faces d'expositions opposées sont rarement en condition en même temps. La plupart du temps cela joue sur la skiabilité d'autres également sur le risque. Ce faire prendre à Beaubarnon est un manque de chance, le vallon présente une pente faible, la partie basse, plus raide, est dans les bois... Mais les pentes de la crête, qui dominent le vallon, ne demandaient aujourd'hui comme hier qu'à partir....
Une bien triste journée se termine. La conclusion du bulletin du BRA d'hier était la bonne... un WE à laisser les skis dans le placard . C’est finalement ce que je ferai. Mais étant sur place c’est sans doute plus facile

» Par jacky05, le 19.03.2011

Bonsoir
Pour Fongillarde, en descendant vers le bois du grand clos
photo sur le Dauphine

» Par maudln, le 19.03.2011

pas d'accord avec Lceillac...beaubarnon ça craint vraiment, nous avons échappé l'an dernier à une énorme avalanche sous le col en descendant vers le bois. Une très grosse coulée qui en a declenché deux autres aussi énormes à distance. Nous n'avons du notre salut qu'à la protection d'une grosse aiguille granitique pour les 2 premiers et par une bande de neige de 100m de long qui n'a pas bougé entre 2 coulées pour moi. Et pourtant nous ne sommes pas des têtes brulées et nous étions avec mon ami qui est guide et pisteur artificier.
je voudrais transmettre beaucoup de courage aux proches des victimes pour surmonter cette terrible épreuve que j'ai traversé moi même après qu'une avalanche ait emporté mon compagnon de vie.

» Par ;-(, le 19.03.2011

pisteur de saint véran parti dans le couloir de fontgillarde, un gars super et très bon skieur!

condoléances à la famille, aux proches aux amis...

» Par vchapel, le 20.03.2011

Tout d’abord, j'adresse toutes mes condoléances aux familles des personnes décédées.
Concernant le forum, contrairement à maudln, je suis très d'accord avec Lceillac.... et je pense un peu connaître le site moi aussi
maudln: beaubarnon, oui, ca craint quand il y a 1m de neige et des plaques partout.... comme ailleurs.
Laurent, le problème n’est pas Ceillac ou Molines. Il me semble que le dernier décès par avalanche à ceillac, hors mis ceux de l’année dernière, remonte à 2003, et je n’ai pas souvenir d’autre accident au cours des 10 voire 15 dernières années.
Le problème est de sortir partout quelles que soient les conditions (il suffit de regarder les pentes de Belledonne au lendemain d’une chute de neige… et d’entendre les gens hurler d’excitation au départ de petites plaques (si, si, je vous assure, j’ai vu ça, et plusieurs fois).
Depuis que je suis petit, j’entends dire que le ski de rando est une activité dangereuse. Et pourtant, avant on parlait de ski de printemps. Maintenant on skie à toute saison, et surtout si la neige est fraiche, donc oui beaubranon comme beaucoup de sites réputés avant comme peu dangereux sont devenus craignos. Mais c'est je pense très fortement lié à l'évolution de la pratique.
Pour note, ca fait 2 ans que les conditions sont pourries mais on continue à skier dans des conditions peu recommandables. j'ai regardé les statistiques de l'ANENA par curiosité. Elles sont disponibles pour 1989-2001 ici :
http://www.anena.org/boutique/revue_neige_avalanches/index_bibliographique/resumes_articles/resumes_article_bb4.html
et pour le update des dix dernières années :
http://www.anena.org/quels_risques/bilan_accident/bilan_menu.html
le triste record est : 57 morts en 2005/2006
record suivant: 2009/2010 : 41 morts (tiens l'année des 4 morts de Ceillac).
et le record précédent sur les 11 dernières années est 2008/2009 avec 35 morts.
A croire que l’évolution du sport ne va pas vers une diminution de la prise de risque.
Tout très bon skieur que l'on soit... Lorsque l'on fait 50 voire 100 sorties par an, on finit toujours par skier dans des conditions parfois limites. Personnellement, lorsque les conditions sont limites, je skie en forêt, je fais du ski de fond, ou alors je vais grimper à Presles…
Je ne cherches pas à faire le donneur de leçons ou le rabat-joie, je pense juste comme Lceillac : le ski de rando est une activité de montagne, avec de gros risques, limiter les risques objectifs crucial dans ce type d’activité.
ne dit t'on pas parfois (cyniquement certes) qu'un bon guide est un guide en vie?
sur ce, bon ski.

» Par Cédric C, le 20.03.2011

C'est dramatique... Toutes mes condoléances aux familles des victimes. Le petit monde des pisteurs-secouristes est lui aussi en deuil.
Je suis scandalisé par le reportage diffusé dans le 13h de France 2 aujourd'hui : amalgame total entre ski hors-piste et ski de randonnée, 0 pointé concernant les explications nivologiques du commentateur, et - bien sûr - condamnation unanime de la part des intervenants (essentiellement des touristes ne connaissant manifestement même pas l'activité concernée). C'est vraiment minable... http://jt.france2.fr/13h/ (20/03 ; 18 minutes après le début du JT)

» Par phil, le 20.03.2011

c'est ça des journaleux comme on dit !!
ils nous mélangent tout .
hormis ça bien triste week end en montagne .

» Par ;-(, le 20.03.2011

entièrement d"accord avec toi vchapel....

» Par HDlameije, le 21.03.2011

Je viens d'apprendre que François L. faisait parti des 3 victimes de Ceillac, dans un endroit aussi magnifique et dépaysant pour nous autres Belledonniens. J'adresse à sa famille et à ses amis toutes mes sincères condoléances en ce moment tragique.

» Par Fred, le 21.03.2011

François était un amoureux de la mer et de la montagne. Il a malheureusement était emporté par sa passion, et dieu sait pourtant s'il faisait passer la sécurité avant tout.
Condoléances attristés à sa compagne et ses enfants.

» Par richarno, le 22.03.2011

On les a croisés dans la vallée du Cristillan 3 jours avant. Des Grenoblois ! Et sympa avec ça...
On est jamais trop prudents, j'adresse mes condoléances aux proches.

» Par cathetmichel, le 22.03.2011

Pascal fait parti des 3 victimes de ceillac. Toutes mes condoléances à Hélène et ses enfants. La montagne est belle et cruelle.

» Par PatrickB, le 24.03.2011

5 morts sur Ceillac en 2 jours, c'est terrible. Comment circule l'information sur Ceillac quand un accident mortel survient afin d'alerter les autres randonneurs? Je pense surtout aux 3 morts du col de Beaubarnon; ont-ils eu l'information de l'accident de la veille dans le Vallon du Cristillan, assez proche et semblable en exposition ? Bon ski et prudence

» Par Lceillac, le 25.03.2011

Pour répondre à PatrickB, non il n'y a pas dans le village de hautparleurs qui hurlent des messages de dangers toutes les 15 minutes.
Il me semble qu'une règle de prudence minimum quand on pratique la rando à ski est de s'intéresser aux conditions de neige. Dans le village, vendredi soir, tout le monde ou presque était au courant de l'accident du jour. Le "BRA" était éloquent et un message était sur ski tour. Il suffisait aux randonneurs dans le village de demander pour avoir l’information.
Il faut faire attention de ne pas inverser les responsabilités au risque, sous la pression publique (lire les forums non spécialisés), de voir des interdits un peu partout....
Par ailleurs, la vulgarisation de la pratique reste préoccupante. Nous sommes montés à la pointe des Marcelettes hier. La semaine de beau temps et les bons regels nocturnes nous ont permis de passer un excellent moment de ski. Mais malgré la recherche d’une pente transformée, les effondrements étaient toujours présents sous le sommet (au dessus de 2800m, pente 30°) …. Si lorsque nous sommes redescendus vers 10h00, la couche supérieure portait toujours, je suis curieux de l’évolution de la pente, 2h plus tard avec des températures plus que printanières… Pour info, des skieurs attaquaient la montée lorsque nous terminions la descente. Compte tenu des pentes qui restent à partir, je ne me risquerais toujours pas en pente nord sur le secteur. La face nord des Marcelettes, où de gros mouvements sont visibles est d’ailleurs toujours vierge. Des nouvelles chutes sont annoncées début de semaine prochaine…

» Par PatrickB, le 26.03.2011

La réponse de Lceillac est vraiment déplacée quand on parle de la vie de 3 personnes. Je précise mes propos; est-ce que la mort d'un skieur sur une petite station comme Ceillac n'est pas suffisamment important pour qu'on prenne toutes les mesures pour éviter d'autres accidents à savoir vérifier si l'info est passée dans tous les gites et refuges. Je pense que la commune se doit d'assurer cette communication - Mes copains se sont informés avant de partir, ce n'était pas des débutants, mais s'ils avaient appris l'accident de la veille, ils auraient surement modifier leur itinéraire et peut-être sauver leur peau - Je suis désolé mais je ne décolère pas face à ce drame. Je veux juste essayer d'améliorer les choses je sais que mes potes ne vont pas revenir ...

» Par Lceillac, le 27.03.2011

Je comprends la colère et la douleur de PatrickB. A Ceillac, samedi soir, nous la partagions tous. Nous sommes toujours de tout cœur avec les familles des disparus. Mais ma réponse ne me semble pas déplacée. Si les trois amis de PatrickB n'ont peut-être pas eu connaissance de l'accident du vendredi, ils avaient de façon certaine connaissance de la dangerosité du manteau neigeux car un groupe victime d'une plaque deux jours avant (un guide sort un de ses clients enfouis sous le col Tronchet…), avait, sauf erreur, séjourné dans le même refuge. Il semble à la lecture des commentaires du forum, que les victimes des différentes avalanches de la semaine étaient toutes expertes ou très expérimentées (guides, pisteurs secouristes, randonneurs très expérimentés). L’idée n’est pas de rechercher la faute, nous en commettons tous, simplement de prendre conscience que l’expertise de la neige ne laisse qu’incertitude. Fin de semaine dernière, cette incertitude coûtait trop cher pour tenter le sort.


VTT de montagne