Accueil > Actu > Alpinisme > Un alpiniste sort indemne d'une chute de 300 mètres

Un alpiniste sort indemne d'une chute de 300 mètres - Alpinisme

 
+8
28 votes

Un alpiniste sort indemne d'une chute de 300 mètres

Proposé par Jeroen le 31.01.2011, publié le 01.02.2011 :: www.lefigaro.fr :: 2752 clics :: 23 commentaires :: Alpinisme

«Je ne pense pas que beaucoup de gens aient chuté d'aussi haut et soient encore là  pour en parler», s'amuse Adam Potter. Ce Britannique a survécu après avoir chuté d'une hauteur presque égale à  celle de la tour Eiffel. Samedi après-midi, cet alpiniste de 36 ans, sa petite amie et deux autres personnes escaladent le Sgurr Choinnich Mor, une montagne d'une hauteur de 1094 mètres de la chaîne des Higlands, en Écosse. L'expédition fait partie de l'entraînement à  l'ascension de l'Everest que le groupe compte effectuer dans deux mois »

Commentaires

» Par Jeroen, le 31.01.2011

Au figaro, ils ont des champions du monde. Comment est-ce possible que personne ne corrige ce genre de coquille ? Hallucinant. Je vous laisse lire :lol:

» Par ClaudeMD, le 31.01.2011

finalement vive le daubé

» Par bobo, le 31.01.2011

Ah ces bûcherons écossais... :lol:

» Par e-jungle, le 01.02.2011

Oh con ! Il aurait pu se blesser avec ce genre d'instrument :)

» Par Highlander, le 01.02.2011

Pffff, vous n'avez rien compris !!!
Il s'agit en fait de William Wallace (cf. le film Braveheart) en pleine lutte pour l'indépendance de l'écosse !!!

» Par axar, le 01.02.2011

Cela dit, à 1000m on trouve encore des arbres... non? :-D

» Par Pierre-Yves Pinson, le 01.02.2011

Adam Potter...il n'aurait pas fait un tour de magie par hasard ?

» Par _Erik_, le 01.02.2011

Vu.. sans déconner..

"Adam Potter propose à ses camarades de faire une pause pour prendre leurs crampons et leurs haches"

Ils ont du confondre avec BRAVEHEART, le guerrier écossais qui découpe les Anglois en deux... (cf film Mel Gibson)

» Par marc, le 01.02.2011

le Figaro a du faire du google-translate à partir du Times: piolet en anglais c'est "ice axe", et "axe" en anglais c'est une "hâche"...
Pour un pauvre journaliste parisien, on peut comprendre le contre-sens ;-)

» Par yves, le 01.02.2011

Il n'est pas le premier à se "tirer d'affaire" après une chute monumentale ; la littérature alpine a déjà fait le recensement de ces miraculés ; il me semble que le regretté P. Berault, au début de sa carrière dans les années 80, a dévalé un couloir au Pelvoux qui faisait bien plus de 300 m de denivellé !...

» Par HDlameije, le 01.02.2011

La description est incomplète ou mal traduite. Mais c'est possible. Je peux citer plusieurs exemples où la chute est beaucoup plus importante encore.
Quand on l'a "réussi" une fois, on ne le retente pas.

» Par ald ald, le 01.02.2011

J'ai mieux ! L'Opinel au lieu de la hache, c'est vrai c'est moins épique :
La NNE des courtes en moins de deux minutes par un gars d'annecy...
http://www.skitour.fr/articles/read_70.html

» Par ald ald, le 01.02.2011

En fait j'ai confondu deux miracles.... =>
http://www.skitour.fr/sorties/les-courtes,21273.html

» Par davidg, le 01.02.2011

Il a peut etre pris une hâche pour tailleur des marches dans la glace ecossais ?

J'ai fait le Davin sur mon cul en < 60 secondes, c'est assez impressionant comme experience.

» Par Jeroen, le 01.02.2011

Une pensée pour Bruno et pour François, ainsi que pour tous les autres anonymes qui n'auront pas eu cette chance.

» Par cmanu, le 01.02.2011

chute de 300 m sur une montagne de 1000 m, ca va faire une belle chute sur une montagne de 8800 m

» Par nivose, le 01.02.2011

@ davidg : tu as eu beaucoup de chance!
Une pensée également pour mon pote Seb qui n'a pas eu cette chance en Mai dernier dans ce même Davin.

» Par davidg, le 01.02.2011

> tu as eu beaucoup de chance!

oui je sais.

En rentrant des vacances fin Mai l'accident de Sébastien m'a beaucoup choquée, une pensée pour ses proches et egalement pour la famille de Bruno.

» Par Mariri, le 02.02.2011

Les anciens s'en souviennent sûrement. Vers les années 80, Patrick Bérhault au Pelvoux, 814 mètres, dans un couloir aux 3 dents si ma mémoire est bonne. L'hélico qui était venu les chercher avait mesuré la dégringolade. Impressionnant aussi.

» Par jeanval, le 02.02.2011

Reportez-vous à ce vieux bouquin: "La montagne n'a pas voulu", de St Loup, je crois: 800 m également à l'Aiguille Verte, la neige et le fait d'être encordés ayant freiné la descente de deux alpinistes chanceux! C'était il y a près de 50 ans...

» Par Francoua, le 03.02.2011

"C'était il y a près de 50 ans..."
Pfff... c'était il y a bien plus longtemps que ça...

» Par Baltringue, le 03.02.2011

oui, le bouquin de St loup ( ex nazi ) parle de ces accidents miraculeux, c'était qui à l'aiguille verte ? Pas whymper en personne ?

» Par Francoua, le 04.02.2011

Il s'agit de Robert Gréloz et Lucien Valluet en août 1932. Ils ont débaroulé cul par dessus-tête les 700m du Couturier. Puis, tous cabossés et sanguinolants, ils sont redescendus à Chamonix par leurs propres moyens (comme il n'y avait ni portable, ni hélico, ni téléphérique des Grands Montets).
Voir: "La montagne n'a pas voulu" (Saint Loup. Bien que les loups ne soient pas en odeur de sainteté par les temps qui courent) et "Du côté de l'aiguille Verte" (Henri Isselin.)


VTT de montagne