Accueil > Actu > Ski de randonnée > MOUTIERS : Deux randonneurs ensevelis

MOUTIERS : Deux randonneurs ensevelis - Ski de randonnée

 
+25
27 votes

MOUTIERS : Deux randonneurs ensevelis

Proposé par marika le 26.02.2010, publié le 26.02.2010 :: www.ledauphine.com :: 1331 clics :: 13 commentaires :: Ski de randonnée

Une avalanche de plaque s'est produite, hier sur la pente nord du Dou de Moûtiers, à 2 250 mètres d'altitude sur la commune de Notre-Dame-du-Pré. Il était 13 heures environ. Un groupe de neuf skieurs de randonnée du CAF de Moûtiers se trouvait à proximité, en pleine descente.
»

Commentaires

» Par bens, le 26.02.2010

Les deux ensevelis ont été sortis par des membres du groupe ou par le PGHM ? L'article est pas très clair sur ce point.

» Par Jeroen, le 26.02.2010

Par le groupe.

» Par Bernard, le 27.02.2010

J'étais à la tête du groupe pris par l'avalanche de plaque (partie de bien plus haut).L'article du DL laisse supposer que ce sont les secours qui ont "sorti" les victimes. C'est faux! Elles étaient retrouvées et dégagées avant l'arrivée des secours (pourtant rapides); Ras le bol des journaux qui ne vérifient pas leurs informations!

» Par david, le 27.02.2010

l'important n'est-il pas que les 2 personnes soient saines et sauves? qu'importe l'information et qui les a sauvé...bravo à vous tout de même, et soyez prudents!

» Par Bernard, le 27.02.2010

Je suis d'accord, l'essentiel est que les personnes soient sauvées, mais quelle image notre club va-t-il avoir dans la population locale après cet article : une bande d'inconscients et d'incompétents qu'il vaut mieux éviter, alors que sur ce coup, nous avons été irréprochables (dixit le PGHM)

» Par bro74, le 27.02.2010

chapeau, la conduite de groupe n'est pas évidente pour le responsable avec la nivologie actuelle, l'entraînement à la recherche ARVA paie.

» Par david, le 27.02.2010

effectivement Bernard, je n'avais pas vu ca sous cet angle...ceci dit, j'espère que ce n'est pas l'idée que les gens se feront de votre club....ce serait fort dommage....quant aux journalistes....ma foi...ils prouvent une fois de plus que la seule chose qui les intéresse est le titre choc! bon courage pour la suite

» Par Francis, le 27.02.2010

Comme d'habitude : l'impéritie et l'irresponsabilité des journalistes qui racontent souvent n'importe quoi. C'est d'ailleurs valable dans tous les domaines...

» Par jeanremi, le 27.02.2010

Bernard, vous les avez sortis en combien de temps ?
Pas inconscientes sous deux mètres de neige, car il faut bien 10 mn pour creuser deux metres une fois les victimes localisées, non ?

» Par kumbu, le 28.02.2010

On s'en fou des journalistes qui non jamais quitté leurs fauteuils de rédaction. En tout cas bravo à vous, et moi je veut bien sortir avec votre groupe

» Par Christian caf moutiers, le 28.02.2010

Je ne pense pas que la mauvaise réputation du caf soit engagé. Car plein de club ou de professionnels ont eu aussi des problèmes. La montagne a des risques et, ds cette situation vous avez réagi de masnière trés adéquate grace aux entrainements d'arva réguliers et à votre sang froid. Cet accident pourra faire réfléchir certains randonneurs qui prennent la montagne pour un terrain de jeu sans limites.La nivo n'est pas une science infuse, il faut la connaitre mais l'essentiel, c'est de maitriser la situation comme vous l'avez fait. bravo pour tes années de bénévolat au caf , car ce n'est pas toujours facile d'encadrer des groupes en montagne.

» Par pounet, le 28.02.2010

Tout est bien qui finit bien...
Malgré celà, compte-tenu du vent qui a soufflé très très fort ces derniers jours notamment vendredi et samedi, n'est-il pas mieux prudent de patienter un peu au lieu d'aller prendre des risques inutiles?

» Par J2LH, le 28.02.2010

Ben non, on n'a pas besoin de faire une grosse bêtise quand on se fait prendre. Et pour avoir 0 accident il faudrait 0 sorties. Je pense qu'on n'est pas très loin du seuil minimal d'accident même si on peut encore faire quelques progrès dans ce domaine mais jamais on ne sera totalement à l'abri si on continue à pratiquer. Il n'y a que par risque 4 et 5 qu'on pourrait ne plus avoir d'accident parce que là on dispose d'une règle simple pour les éviter.


VTT de montagne