Accueil > Actu > Divers > Anzère, le prix de l'avalanche

Anzère, le prix de l'avalanche - Divers

 
+18
20 votes

Anzère, le prix de l'avalanche

Proposé par virgi le 11.01.2010, publié le 11.01.2010 :: www.tsr.ch :: 829 clics :: 8 commentaires :: Divers

Découverts que risquent les skieurs ? »

Commentaires

» Par AlexSimon, le 11.01.2010

La station a pour moi clairement une responsabilité importante : si c'est un chamois qui au niveau de la crête décide de traverser et fait partir la coulée qui donc endosse la responsabilité ?

Si leur service des pistes arrive à si bien connaître le manteau neigeux pour savoir que cette pente-là tient mais qu'au moindre skieur ça parte jusqu'à la piste, chapeau bas ...

» Par J2LH, le 11.01.2010

C'est clair, comment peut on reprocher à un quidam-skieur de ne pas avoir estimé correctement le risque qu'il faisait prendre aux skieurs sur la piste en dessous alors que les professionnels chargés de la sécurité de la station eux-même ne l'avaient pas estimé correctement ?

» Par Jeroen, le 12.01.2010

Je vois qu'ils ont aussi de vraies émissions de m*rde nos amis Suisses...
Je serais le responsable sécurité de la station, je ferais profil bas. Cette course à la recherche des "fautifs" risque fort de se retourner contre lui...

» Par Pïerre, le 12.01.2010

Et dans 2 mois la même TSR1 (une bonne télé par ailleurs mais qui se met là au niveau de ces torchons de matin et nouvelliste) sortira une émission pour faire rêver les petits jeunes sur l'X-trême de Verbier. Les gars de l'X-treme ne sont naturellement jamais sorti des pistes et sont passés directement d'une piste verte à la face N du Bec des Rosses à donf en grandes courbes.

Montrer du FR pour faire rêver et faire de la pub gratos aux stations, pas de soucis. Mais quand arrive un pépin on prend 2-3 boucs émissaires et surtout on ne remet rien en cause de tout le système.

» Par mauris, le 12.01.2010

Aujourd'hui, la tolérance du ski hors pistes à partir des remontées mécaniques, repose sur la reconaissance d'une responsabilité des skieurs hors pistes, à partir du moment ou on estime que la station a mis les moyens necessaires à la sécurisation.
A coté de ça, les stations nous vendent des pistes sécurisées. Or chacun sait, et surtout sur Skitour, qu'en montagne, et bien plus qu'ailleurs, on est assez éloigné du risque 0.
Pour l'instant, la jurisprudence priviligie notre liberté de faire se que l'on veut, c'est à dire une responsabilité aux skieurs. Si demain, la société, les citoyens se retournent systematiquement sur les stations, et on en a des exemples et pas des moindres avec les commentaires précédents, ces stations n'auront pas d'autres moyens que d'interdire les ski hors pistes comme dans de plus en plus de pays....
Alors, à vous de choisir!

» Par toposvtt, le 13.01.2010

De Free Rider, bientôt il ne restera que le Rider.

» Par Valmag, le 13.01.2010

L'éventuelle reconnaissance d'une co-responsabilité de la station, que certains pronostiquent, entraînera immanquablement des restrictions à la liberté de pratiquer le ski hors-pistes.

» Par J2LH, le 13.01.2010

C'est très compliqué de mettre en place des restrictions et il ne faut pas oublier que le hors-piste ce n'est que la moitié des accidents d'avalanches, est-ce qu'il faudrait des restrictions sur toute la montagne ?


VTT de montagne