Accueil > Actu > Politique et Société > sauvetage et plainte

sauvetage et plainte - Politique et Société

 
+23
23 votes

sauvetage et plainte

Proposé par peter06 le 01.11.2009, publié le 02.11.2009 :: www.lejdd.fr :: 1138 clics :: 56 commentaires :: Politique et Société

ça peut relancer le débat sur la gratuité des secours »

Commentaires

» Par davidg, le 02.11.2009

conclusion: si vous-etes "expert" il faut rester a la maison par risque 4-5 ou meteo douteuse...

» Par rendud, le 02.11.2009

Au niveau secours en montagne les pompiers veulent bouffer tout le monde.
Dans l'Isère par exemple ils sont prêt à tout pour parvenir à leurs fins. Ils vont y arriver car personne ne peut s'opposer à eux. Ensuite nous n'aurons plus qu'a passer à la caisse au bon vouloir de personnes qui ne sont que des administrateurs agissant par logique politico-économique.
Ce même patron du SDIS 26 se pose-t-il la question du coût de chaque intervention quant on déploie des moyens, en matériel et en personnel, impressionnants pour "ramasser" une cheville?
Lisez tous le rapport d'enquête parlementaire sur le fonctionnement des SDIS et vous verrez comment ça marche.
C'est lamentable et écoeurant.

» Par davidg, le 02.11.2009


la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) avait dénoncé la plainte déposée par le SDIS qui «ne peut tolérer une telle remise en cause du principe de la gratuité des secours».



www.ledauphine.com/plainte-contre-deux-speleologues-br/-les-pompiers-dromois-envisage-de-retirer-leur-plainte-@/index.jspz?chaine=85&article=215868

» Par Baltringue, le 02.11.2009

beaucoup de polémiques en effet sur les sauvetages des pompiers en milieu montagne ou spéléo

je trouve très étrange cette plainte des pompiers, quand une mémé fatiqguée conduit et qu'elle provoque un accident, porte on plainte contre elle en la traitant d'inconsciente

» Par Radoux, le 02.11.2009

Salut à vous...
Je suis moi meme sapeur pompier professionnel dans l 'Isere justement.
Juste pour parler du rapport parlementaire que cite monsieur rendud.Attention c'est un rapport provocant ou tout n'est pas vrai ou orienter de façon à denigrer certaines choses et les solutions proposées ne sont pas forcement coherentes.Bref ce n 'est que mon point de vue!
Les executants du systeme n y sont pour rien dans la gestion des secours.C'est la hierarchie supérieure avec les élus qui orientent la politique locale et nationale.
Pour info les syndicats du SDIS 38 notemment la CGT et les autonomes (representant surtout la base) ont toujours milités haut et fort parfois d ailleur dans des manifestations et des greves POUR UN SERVICE PUBLIC GRATUIT.
La clarification des missions de chacun serait peut être une bonne chose que se soit dans le secours en montagne ou dans d autres domaine.
Mais ce qui importe surtout c'est que les services publics soient efficaces ,rapides et gratuits.Nous avons toujours milité contre le fait de faire payer des missions et que les differents acteurs des services (pompiuer samu police etc...)soient coordonnés et main dans la main.Contre la privatisation et pour le maintient des services voir même leurs évolutions positives.
Ne vous trompez pas de cible,les hommes du terrain n'y sont pas pour grand chose....

» Par rendud, le 02.11.2009

Désolé Radoux mais en général un rapport parlementaire c'est plutôt du sérieux. Cela dit chacun est libre d'en penser ce qu'il veut...
Pour l'avoir lu dans sa totalité je me suis dit (en temps que contribuable isérois ) que j'aimerais bien que certaines mesures soient prises pour soulager nos porte-monnaie.
Pour parler du secours en montagne L'Isère à déjà tout ce qui lui faut non?!

» Par marti, le 03.11.2009

egalement pompier je suis d'accord avec radoux faites la differences avec la hierarchies qui demande le paiement de certaines inter alors que ceux qui bosses n'ont rien a dire , etant ds un deprt non montagneux et quand je vois le cout du grimp pour le nbre d'inter effectivement il y a du gaspillage , a quand la facture au chat dans l'arbre....

» Par jpc, le 03.11.2009

Surtout cet article ne propose que du baratin et ne permet pas un débat argumenté : on ne sait rien des raisons des décisions des uns (le spéléo qui est en bas, celui qui est en haut) et des autres (qu'est-ce que ce secours avait de si particulier). Quant au principe de "gratuité" des secours : rien n'est gratuit (une heure de travail coûte toujours quelque chose, dans le public comme dans le privé, sauf si c'est du travail bénévole), la question est seulement celle du mode de financement (une assurance intervention payée par chaque spéléo, le budget général de l'Etat, les impôts locaux, etc.). Et je ne vois pas de scandale à poser la question du périmètre de la solidarité... à condition de ne pas partir du principe que le secouru est coupable ou que l'Etat doit tout couvrir.

» Par Francoua, le 03.11.2009

"ou que l'Etat doit tout couvrir."

Sans oublier que l'état, c'est nous. C'est la solidarité nationale par l'intermédiaire des impôts. L'état couvre bien des dépenses autrement plus inutiles que les secours à personnes.

» Par Tintin, le 03.11.2009

pour éclairer un peu la chose, voir le communiqué de presse de la Fédération Française de Spéléologie (FFS) : http://www.speleo-secours-francais.com/index.php?option=com_content&view=article&id=354:2009-11-02-communique-de-presse-de-la-ffs&catid=137:communiques&Itemid=178

» Par AB, le 03.11.2009

Ben oui, l'Etat c'est nous et il est légitime que tout le monde ne cautionne pas de payer pour les secours lors d'activités de loisirs.

C'est toujours l'autre qui génère des dépenses inutiles, c'est bien connu... Comme sur la route, c'est toujours l'autre qui est dangereux...

» Par Radoux, le 03.11.2009

Tout genere des risques et des missions de secours:
Travailler ,les populations fragiles(vieillesse et detresse social),la route,les loisirs....bref vivre génère des risques.
Alors que faut il faire?
Arreter de vivre?Attendre d'être riche pour prétendre le droit aux secours?
Vive la gratuité des secours pour tous.
De toute façon comme dit francoua l'état et les collectivtés font d'autres dépenses bien moins utiles que les secours...
L'impot permet ceci ,de toute façon si ce n'est pas par l 'impot que ça passera c'est par les assurances que sa passera ou autres.Mais il faudra de toute façon ouvrir le porte monnaie.

» Par Etienne -H-, le 03.11.2009

AB a dit :'Etat c'est nous et il est légitime que tout le monde ne cautionne pas de payer pour les secours lors d'activités de loisirs.
Ah! On y vient enfin! ce genre de message pullule sur les sites d'info généralistes à ce sujet.
Poussons un peu plus loin ce qui se dessine en filigrane derrière cette logique ultra-libérale de l'assistance et de la solidarité.
Par exemple: je ne fume pas donc pourquoi je paierais pour le cancer, la maladie coronarienne du fumeur qui s'intoxique sciemment?
Pourquoi paierais-je les secours à l'alcoolisé comateux moi qui ne suis jamais ivre?
Pourquoi paierais-je pour le parisien qui monte mamie insuffisante cardiaque pendant les vacances de ski à Val Thorens et qui nécessitera l'intervention d'un SMUR en pleine nuit de tempête de neige?
Où s'arête le "loisir"? si j'ai un accident de voiture en allant à ma rando tout bon la solidarité nationale peux jouer, mais si je me prend un sapin pendant la ballade cette solidarité ne joue pas?

Personne ne sera gagnant avec cette logique sauf les assureurs qui attendent cette évolution en se frottant les mains.

» Par nicom, le 03.11.2009

@ Etienne-H- :

Tout à fait d'accord. Soit on paye pour tout le monde soit pour personne, mais la société française et basé sur la solidarité, chose qui a l'air de disparaitre dans notre société du chacun pour soi...

» Par rendud, le 03.11.2009

La plupart de ceux qui fréquentent ce forum semblent d'accord sur un point: gratuité des secours pour tous et en toutes circonstances.
Toutefois le débat initial tourne autour du fait que ce soit le SDIS 26 qui ait jeté le pavé dans la marre. Cela dit en passant, après le retour de flamme qu'ils ont eu de la part de la fédé nationales des pompiers, le discours à bien changé: Genre c'était juste pour installer le débat et rein d'autre...

Certes, lorsqu'il s'agit d'éteindre un feu gigantesque on a besoin de déplacer du monde, beaucoup de monde (personnels et matériel de lutte contre le sinistre ,soutien logistique , moyens de commandement qui vont avec...etc) pas besoin d'être colonel pour savoir que ça coute un max et que c'est justifié mais là on ne pose pas la question du remboursement.
C'est sûr que si on applique les mêmes méthodes opérationnelles (et oui faut bien les occuper tous ces grands chefs, adjoints du grand chef, sous-chef, adjoint du sous-chef, sans compter ceux qui se coltinent le boulot) pour aller chercher un spéléo -de concert avec les Spéléo Secours!- ou pire un pauvre gugus qui s'en est mis une en montagne le coût peut sembler exorbitant. Alors dans ce cas que fait-on?
1/ on fait un peu de battage médiatique pour montrer qu'on veille sur les sousous du contribuable et qu'on veut que l'IMPRUDENT paye?
2/ on fait un peu de battage médiatique pour que le contribuable comprenne qu'il faudra encore et toujours plus de fric pour le SDIS l'année prochaine?
3/ Le contribuable demande qu'on confie tout ça à trois gars du PGHM ou des CRS qui n'ont pas besoin de toute la cavalerie à chaque sortie -donc qui doivent couter bien moins cher- et qui n'ont pas la prétention d'être au four et au moulin.
A chacun de voir

» Par Migloo, le 03.11.2009

Il n'avait qu'à y rester au fond de son trou ce trou duc !
Il semblait si satisfait de sa farce et de sa médiatisatisation en sortant du trou ( non pas duc ! ) , sa suffiasance était pathétique ..;
Alors , qu'il paye !

» Par yom, le 03.11.2009

Comme disais De Kersozon tout à l'heure (on a les références qu'on peut) : "y z'avaient qu'à pas y aller, les pompiers" (au lieu de gueuler après; les spéléos savaient que peut-être ils y resteraient, peut-être ils y resteront un jour...)
...

» Par tetof, le 04.11.2009

Le problème n'est pas "Gratuité des secours ou non". Le problème est simplement que ce n'est pas au pompier de poser ce genre de question. C'est le rôle des élus de la nation et de l'état de définir le cadre des secours. Les pompiers ont juste à assurer les secours dans le cadre défini par les élus de la nation.
S'ils ne sont pas d'accord avec ce cadre, ils démissionnent et fond autre chose dans la vie. A chacun son job. Un pompier n'est ni un gendarme, ni un CRS, ni un élu de la nation. Ils n'ont aucune légitimé pour détourner le droit pénal à des fins médiatiques.

» Par veve73, le 04.11.2009

salut à tous ,

ne vous trompez pas de cible : le pb n'est pas avec les pompiers et les SDIS , mais la gratuité des secours . peut-on culpabiliser dans notre activité au point de prendre une assurance privée ?

ETIENNE-H- a dit :
Personne ne sera gagnant avec cette logique sauf les assureurs qui attendent cette évolution en se frottant les mains.

nous sommes dans une société qui mute vers l'individualisme , le mercantilisme , l'ultra-libéralisme .
rappelez vous : liberté , EGALITE , FRATERNITE !!!!!!!! on en est très loin et on s'éloigne .

certains commentaires de pompiers de terrain sont clairs : la grande majorité de la population (sauveteurs et secourus) sont pour la gratuité , mais celà coûte cher et peut être privatisé . il suffit de lancer le débat dans les médias et dans quelques années , ce sera acquis . c'est ce que fait M. Pascal PERTUSA (président "piloté" du SDIS26)
dans un domaine bien différent , rappelez-vous les étapes des privatisations d' EDF-GDF , de FRANCE TELECOM . comment çà a commencé ? par lancer d'abord l'idée pour susciter un pseudo débat .

» Par tetof, le 04.11.2009

Ben non, le problème ne concerne pas la gratuité des secours. C'est avant tout une question de compétence/légitimité. Ce n'est pas le rôle des pompiers/SDIS de définir le cadre des secours. C'est tout. C'est exactement la même chose pour les CRS, gendarmes, etc. Le cadre légal des secours est définis par les élus et l'état.
Le baratin sur EDF-GDF n'est qu'une récupération. Tout comme les intentions du SDIS n'était que de faire un battage médiatique sur notre dos dans le cadre de la gueguerre des secours.
Les SDIS feraient mieux d'apporter quelques réponses aux rapports de l'assemblée nationale indiquant des dérives budgétaires
http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i1829.asp

» Par Fanfoué, le 04.11.2009

Lu le rapport de l'assemblée, ça calme!

» Par Radoux, le 04.11.2009

Bon pour ce rapport il n' y a qu ' a lire le paragraphe sur le temps de travail pour voir que c 'est de la foutése car l'analyse est fausse mais bon nous somme dans le cadre d 'un forum d'un site de montagne je m'abstiendrai de tout détail long et fastidieux bien que c'est pas l 'envie qui m en manque.
Par pitié ayez un esprit critique vis à vis de ce qu'écrivent les élus tout n'est pas parole d'evengile.
Bien que certaine chose soient vrai d'autre le sont moins notemment quand un député se permet de critiquer certains avantages sociaux des pompiers de la base vu ce que eux gagnent je pense qu'il y a peu de leçon a donner.
Etienne H je suis tout à fait d accord avec ton analyse.
Ceux qui en ont marre d'ouvrir le porte feuille pour les impots cela peut se concevoir, encore que les gros capitaux aujour d hui se voit de plus en plus exonéré d'impots alors qu'ils pourraient tres bien continiuer de participer activement à la solidarité nationale.
La privatisation des secours et le monopole des assurances privees est une erreur qui coutera surment bien plus cher que le systeme d'aujourd hui qui ,est je le conçois,loin d'être parfait.

» Par tetof, le 04.11.2009

>>>
Par pitié ayez un esprit critique vis à vis de ce qu'écrivent les élus tout n'est pas parole d'evengile.
>>>
Pour l'instant, c'est la parole des pompiers/SDIS qui n'est pas parole d'évangile. Par définition, les élus sont élus. Ils sont donc nos représentants et ont la légitimité pour définir le cadre du secours. Ce n'est pas le cas des pompiers/SDIS.

>>systeme d'aujourd hui qui ,est je le conçois,loin d'être parfait.
Le système actuel du secours en montagne ne fonctionne pas si mal que cela. Il a été défini par nos élus. Si nos élus se plantent, ils rendent des comptes à leur électeurs. Ce système imparfait est plus démocratique que le battage médiatique des pompiers/SDIS sur notre dos.

» Par Tintin, le 04.11.2009

Tetof a dit :Pour l'instant, c'est la parole des pompiers/SDIS qui n'est pas parole d'évangile. Par définition, les élus sont élus. Ils sont donc nos représentants et ont la légitimité pour définir le cadre du secours. Ce n'est pas le cas des pompiers/SDIS.

Sauf que c'est un élu (en tant que membre du conseil général de la Drôme je suppose) qui assure la présidence du SDIS, élu dont on aurait pu attendre une autre réaction à la vue de son appartenance politique. Les électeurs de Chabeuil et du canton de Chabeuil apprécieront...

» Par tetof, le 04.11.2009

>>>Les électeurs de Chabeuil et du canton de Chabeuil apprécieront
Exactement.

» Par Radoux, le 04.11.2009

Moi tu peux t expliquer sur ce fameux battage mediatique et sur le dos de qui tetof?
Je ne fais de secours en montagne donc je comprends pas bien là?

» Par tetof, le 04.11.2009

A quoi peut servir un dépôt de plainte du SDIS hormis faire du battage médiatique. Ce dépôt de plainte à l'encontre d'un collègue faisant de la montagne ne peut que contribuer à la judiciarisation de nos pratiques. C'est donc bien sur notre dos que certains font de la communication.

Que l'on soit pour ou contre le paiement des secours, ce n'est pas au secouriste d'en décider et encore moins de porter plainte pour avoir du secourir. A chacun son job.

» Par AB, le 04.11.2009

Désolé mais je reviens bien au problème de la gratuité des secours.

Face à une partie de la population toujours plus inconsciente et irresponsable, il faut peut-être recommencer à responsabiliser. Comment faire à part en tapant au niveau du porte-monnaie?

Autant je suis près à être solidaire pour la santé, autant je ne le suis pas pour les loisirs "à risque". Perso je considère que c'est à moi de payer si JE me suis mis dans une situation dangereuse. Personne ne m'a obligé à le faire...

Je sais que ça va à l'encontre de l'opinion de ce forum puisque vous voyez votre intérêt pour votre activité.

» Par Bubu, le 05.11.2009

> Face à une partie de la population toujours plus inconsciente et irresponsable

Tu sors ça d'où ?

» Par jpc, le 05.11.2009

@AB "Face à une partie de la population toujours plus inconsciente et irresponsable, " : tu as trouvé cette information où ?

» Par tetof, le 05.11.2009

AB, ce n'est pas la question posée. Pour ma part, je n'aurais rien contre un système à la Suisse nécessitant de cotiser à la REGA. Mais, ce n'est pas au SDIS de poser ce type de question.

A l'instar de Bubu et de jpc, je serais curieux de connaitre tes sources concernant " un population toujours plus inconsciente et irresponsable".

» Par squal, le 05.11.2009

Et donc le gars qui fume et bois des canons toute la journée, par contre lui il peut continuer et on paye comme des cons pour ces gars qui se détruisent la santé et vont nous coûter la peau du c.. en soins !!! De même pour le taré qui roule à 200 sur une nationnale qui cartonne et blesse/tue des personnes.

Eux ils ne sont pas inconscients ni irresponsables ? Pourtant on paye pour leurs conneries !

Donc à ce moment là ouais je veux bien que les secours soient payants en montagne si pour ceux que je viens de citer on fait pareil !!!

Comme par hasard, je suis certains que là plus personne n'est d'accord :roll:

» Par AB, le 05.11.2009

@ tetof: désolé de sortir un peu du débat mais c'est plus fort que moi!

@ squal: ben si, je suis d'accord avec toi... Mais est-on prêt à mettre un mouchard sur les voitures pour que l'assurance ne joue plus dès qu'une conduite dangereuse a été détectée? La difficulté est toujours de fixer les limites. Concernant l'alcool et le tabac, l'Etat se gave sur les taxes et sur la diminution d'espérance de vie qui réduit la retraite à verser donc pas sûr qu'un fumeur coûte si cher à la société. C'est très cynique je sais...

@ jpc et Bubu: vous avez des sources pour prouver que j'ai tort? Merci d'avoir fait avancer le débat...

» Par Etienne -H-, le 05.11.2009

@AB: avant de prouver qu'une chose est fausse, faut prouver qu'elle est vraie non?

Au fait, pour toi le gamin qui se noie en vacances à la mer: loisir ou santé? Le gars qui se fait une fracture de jambe en jouant au foot avec les copains: loisir ou santé? Le cueilleur de champignon qui se blesse en montagne: loisir ou nécessité? Le chasseur qui se prend un plomb, loisir ou nécessité?
Ton idéologie fait très peur, et je crois que tu ne te rends même pas compte où elle mène.

» Par AB, le 05.11.2009

@ Etienne -H-: mon raisonnement poussé à l'extrême est effectivement très dangereux et ce n'est pas mon propos. Dans tous les exemples que tu donnes, les secours ne mettent pas leur vie en danger et ne coûtent pas bien cher par rapport à un secours par hélico ou autre en moyenne/haute montagne. Remettons les choses à leur place.

» Par Etienne -H-, le 05.11.2009

AB a dit :mon raisonnement poussé à l'extrême est effectivement très dangereux et ce n'est pas mon propos
Pourquoi limiter ton raisonnement au secours en montragne? Parce que c'est spectaculaire, parce que c'est facile à montrer du doigt et stigmatisable dans l'image populaire?
les secours ne mettent pas leur vie en danger

AB a dit :Les secours ne mettent pas leur vie en danger c'est un problème différent de celui du coût.

AB a dit :Dans tous les exemples que tu donnes... et ne coûtent pas bien cher par rapport à un secours par hélico ou autre en moyenne/haute montagne
Des chiffres, des faits SVP

» Par AB, le 05.11.2009

@ Etienne -H-: Mon propos ne se résume pas à la montagne mais se généralise à l'ensemble des activités à risque dans des lieux difficiles d'accès: spéléo, canyoning, alpinisme, ski de rando et hors-piste, nautisme...

C'est difficile de prouver qu'envoyer un camion de pompier sur les lieux d'un accident de la route coûte moins cher que faire voler un hélico? Je parle bien uniquement du coût de l'intervention et non pas des frais éventuels des soins à apporter. Je ne connais pas les chiffres précis du coût d'une intervention car ce n'est pas mon métier mais les ordres de grandeur me semblent assez évidents sauf à faire preuve de mauvaise foi.

Pour la mise en danger des secours, c'est un autre débat. Mais c'est encore une mauvaise foi évidente de dire qu'une intervention en montagne ne comporte aucun risque... C'est bien connu qu'aucun secouriste n'a jamais été pris dans une avalanche, un éboulement... Je sens que tu cherches à avoir un raisonnement aussi radical que le mien non?

» Par Etienne -H-, le 05.11.2009

AB a dit :Mais c'est encore une mauvaise foi évidente de dire qu'une intervention en montagne ne comporte aucun risque...
J'ai dit ça?

C'est difficile de prouver qu'envoyer un camion de pompier sur les lieux d'un accident de la route coûte moins cher que faire voler un hélico?
En cas d'accident de la route, il y rarement 1 seul "camion de pompier"... l'ensemble des moyens déployés pourrait surprendre... et il y a même parfois l'hélico du secours... ah tout n'est pas si simple ni évident!

Mais bon on dévie du sujet.

» Par Duan, le 05.11.2009

@AB: concernant les coûts vous avez tout faux. Voici mon point de vue car je connais un tout petit peu:
Tout d'abord il faut se rappeler que sur un accident de la roue c'est 3 ou 4 véhicules de pompiers avec le personnel qui les met en oeuvre qui sont mis déployés pendant plusieurs heures et ça chiffre vite, très vite.
Je ne parle même pas de la médicalisation qui vient en supplément.
Si on revient au secours en montagne: merci de me donner le coût et le ratio coût/risqe pour les secouristes pour un aller retour La Grave (là j'optimise)-Pic Oriental de la Meige en camion de pompier. Puis de compare ce coût et Coût/risque avec celui d'une caravane terrestre qui part à pied. enfin même chose avec l'hélico.
Bien sûr on peut aussi comparer avec l'envoi d'un camion de pompier dans un endroit plus facile d'accés. Et bien là ton premier camion va arriver sur place au bout de 2 heures et constater qu'il faut une équipe spécialisée donc 1 ou 2 véhicules de plus et qq heures de plus. Puis on attaque le secours qui dure un certain temps.
Là 2 options:
-la victime est mal (une petite hypothermie par exemple) et on appelle l'hélico! belle manip et grande classique.
- la victime est évacuée par la route: re délai d'acheminement...a ce niveau il serait bien qu'un toubib prenne le relais pour expliquer la suite de la galère du malheureux...

» Par Francoua, le 05.11.2009

La solidarité, c'est pour tout le monde, sinon ce n'est pas de la solidarité. En gros, celui qui peut payer paie pour celui qui ne peut pas payer. Solidarité, quoi.
Mais il semble bien, malheureusement, qu'on aille vers une société de ce genre: la solidarité pour ce qui coûte pas cher et pour ce qui coûte cher, les gens n'ont qu'à se démmerder.

» Par Phil'Ô, le 05.11.2009

Il y a un truc qui m'échappe... une fois de plus vous me direz...

Chez les spéléos, ce sont les spéléos eux-mêmes qui font les secours (les pompiers n'interviennent qu'en surface !), à travers une structure éprouvée : Le spéléo secours. Tous les spéléo-secouristes sont volontaires, et percoivent une petite indemnisation de la préfecture en cas d'intervention...

Cette structure a justement été mise en place (il y a fort longtemps de cela) car seuls les spéléos sont capables d'intervenir sous terre en toute sécurité.

Sachant que les pompiers ne sont pas compétents pour intervenir sous terre, pourquoi le seraient-ils pour juger de la prise de risque des spéléos secourus ? Donc à quel titre porteraient-ils plainte ?

Il faut savoir que justement, si c'étaient des spéléos aguerris, ils savent parfaitement qu'on ne déclenche pas un secours pour rien ! Ils ont donc attendu avant de lancer la grosse cavalerie. Les propos du responsable du SDIS, prouvent qu'il ne connait pas très bien le milieu des spéléos.

Le pire , c'est qu'avec ce genre de propos (ils ont attendu pour déclencher les secours, c'est inadmissible, je porte plainte) que des centaines de secours de confort ont lieu chaque jour... Car si j'attends trop pour prévenir les secours si je me fais une cheville en montagne, alors que j'essaye de rejoindre la vallée par mes propres moyens (une cheville ce n'est pas si grave), si j'appelle les secours à la tombée de la nuit parceque je n'arrive plus à avancer, je serai un irresponsable... tout ça parceque j'aurai essayé de rejoindre la vallée par mes propres moyens au lieu d'appeler l'hélico :roll:

Cette histoire me fait doucement rigoler (jaune je le confesse).

» Par Tintin, le 05.11.2009

Phil'Ô a dit :Il faut savoir que justement, si c'étaient des spéléos aguerris, ils savent parfaitement qu'on ne déclenche pas un secours pour rien ! Ils ont donc attendu avant de lancer la grosse cavalerie

et ce n'est pas parce que les pompiers n'étaient pas au courant avant samedi que rien n'avait été fait auparavant question secours, bien au contraire !

» Par Marie, le 05.11.2009

@AB: une dernière précision après ce qui a été (très justement) dit par Duan et Etienne -H-: combien d'accidents de la route y'a-t-il pour un accident en montagne sur une année ? Parce que ça aussi ça peut jouer sur le coût global des interventions...

» Par rendud, le 05.11.2009

De toute façon pour analyser correctement ce qui à amené ce débat il ne faut remettre au premier plan l'OPA hostile des pompiers sur l'ensemble du secours en montagne, interventions sur pistes de ski compris.
Dans le cas de ce secours spéléo ils n'ont très certainement fait que soutenir le spéléo secours mais par leur "coup d'éclat" ils ont fait croire à tout le monde qu"ils ont tout géré, que leurs hommes sont les seuls à prendre des risques, bref ils seraient incontournables.
C'est un"HOLD UP" qu'ils sont en train de commettre avec la bénédiction des politiques dont aucun ne prendra jamais le risque de ce s'opposer à cette vénérable (il faut le reconnaitre) institution composée de tant de valeureux ...électeurs. Ce hold up va nous couter un max...On soldera les comptes plus tard sur le dos de tous ces "parasites de notre société "qui aiment nos montagnes.

» Par Jeroen, le 05.11.2009

C'est con, ils viennent de perdre ma contribution au calendrier cette année... :P

» Par AB, le 05.11.2009

@ Etienne -H-: je te cite:
"les secours ne mettent pas leur vie en danger"
J'espère que c'est vrai mais pas convaincu.

@ Duan: merci pour tes explications qui ne peuvent que me faire réfléchir. Néanmoins, ma comparaison camion/hélico se rapportait plutôt au coût d'intervention entre accident de la route (en principe facile d'accès) et de montagne (beaucoup plus difficile d'accès quel que soit le moyen de transport).

@ Marie: quel intérêt de raisonner en coût global? C'est le coût individuel par type d'intervention qui a un sens non?

La solidarité est effectivement un principe extrêmement important qui devrait éviter certains comportements à risque, par respect pour la société (nous les contribuables) qui en paiera les frais...

» Par Etienne -H-, le 05.11.2009

@AB: tu me cites dans un passage où je te cite (c'est un peu compliqué), voir les guillemets. Donc merci de ne pas déformer mon propos.

» Par AB, le 05.11.2009

@ Etienne -H-: désolé si tu l'as interprété comme ça, ce n'était pas mon intention.

Je conclus juste en vous souhaitant d'être prudents et de ne pas avoir besoin d'être secouru ni en montagne ni ailleurs. C'est tout de même ça le plus important non?

» Par BC, le 06.11.2009

A la lecture de l'ensemble des commentaires, il y a vraiment de quoi se faire une opinion sur l'idéologie de la gratuité des secours et la réalité complexe politico-médiatico économique.

En deuxième lecture, il y a un fil conducteur ou plutôt un interlocuteur conducteur, en la personne de rendud, qui est assez malin pour jeter de l'huile sur le feu et qui ferait un excellent pyromane !
En effet bien malin ce brave homme : " Le contribuable demande qu'on confie tout ça à trois gars du PGHM ou des CRS qui n'ont pas besoin de toute la cavalerie à chaque sortie -donc qui doivent couter bien moins cher- et qui n'ont pas la prétention d'être au four et au moulin.
A chacun de voir "

1 : le contribuable ne demande rien, il vote pour que quelqu'un (élu) prenne des décisions ( bonnes ou mauvaises ).

2 : le nombre d'intervenants engagés sur un secours dépend uniquement du type de secours ; donc il est inutile d'envoyer 10 pompiers pour relever une mamie comme il est impossible de réaliser un secours spéleo à 3 (CRS ou gendarme ). ce qui ne remet pas en cause l'éventuel abondance de "chef" sur le terrain.

3. Que chacun garde bien assez de recul par rapport à ce qui peut être dit içi ou ailleurs et aussi ce qui peut être lu , vu, entendu, dans les médias, sans connaitre tous les tenants et les aboutissant.

bonne saison à tous !

» Par Rendud, le 06.11.2009

@BC ...ces qq lignes sont ma 4ème contribution sur les 50 que comptent ce sujet. Je n'ai pas vraiment l'impression d'être "l'interlocuteur conducteur".
Ceci étant dit je me permets donc de répondre à vos 1, 2 et 3:
1: et bien si le contribuable à le droit de demander ce qu'il veut aux élus. Du moins en France.
2: trois CRS ou PGHM en supplément des spéléo secours ça le fait plutôt bien. 10 pompiers sur la mamie ça c'est vu!
3: que chacun apprécie votre rhétorique anti pseudo "pyromane",
et admire le talent avec lequel vous vous proposez d'éteindre ce qui vous parait être un incendie...en professionnel de de la chose sans doute!

» Par Par hazard !, le 07.11.2009

On s'éloigne du débat initial .... et la plupart d'entre nous semblent pour la gratuité des secours bien qu'une épée de damocles au dessus de la tête peut parfois éviter certains comportement à risques !

Je suis également assez d'accord avec BC, et surpris d'une telle répartie de Rendud : ce dernier fait plutôt preuve de mauvaise foi, d'arrogance avec une pointe de vanité ! " trois CRS ou PGHM en supplément des spéléo secours ça le fait plutôt bien". Pour avoir côtoyer le monde des spéleo, les initiés savent qu'un secours demande beaucoup de secouristes sous terre ( artificier, portage, dispositif de secours ... ) et en surface aussi .... et seuls 3 gendarmes ou CRS en plus, ne suffiront pas... heureusement l'entente et la coordination entre les intervenants ( gendarme/ crs, spéléo sec et pompiers ) est plutôt bonne, en tout cas dans l'objectif de secourir la victime ( à noter que certains membres de spéléo sec sont aussi pompier ! ). Vos propos desservent plus qu'ils ne servent le noble métier qu'est le vôtre.
Je trouve aussi pitoyable le fait de prendre une certaine catégorie de la population à témoin dans vos textes et de faire planer l'ombre de la peur ( méthode un peu archaïque ), peur d'être mal secouru et de payer chers ... "3/ Le contribuable demande qu'on confie tout ça à trois gars du PGHM ou des CRS qui n'ont pas besoin de toute la cavalerie à chaque sortie -donc qui doivent couter bien moins cher- et qui n'ont pas la prétention d'être au four et au moulin.
A chacun de voir".

Bref la parenthèse est refermée.

Pour recentrer le débat sur le coût des secours, il faut savoir que pendant des années un retard considérable a été pris en la matière et que de nombreuses communes qui ne payaient pas d'impôts pour les services de secours mais qui en bénéficiaient, s'étonnent aujourd'hui des sommes importantes qu'ils leurs sont demandées.
On est aussi en droit de se demander quel est l'intérêt d'avoir 2 services de secours en montagne. En terme d'économie, 1 ne suffirait il pas pendant que l'autre "redescendrait "dans la rue pour lutter contre la délinquance ?

Le système français n'est pas parfais et il n'est pas facile de changer les habitudes, les méthodes de travail ... car un bon nombre de personnes, de la plus haute autorité à l'homme de terrain, tentent de s'accrocher solidement à leurs sièges en faisant passer l'intérêt individuel avant l'intérêt collectif. Cela entraine parfois des couacs dans tous les services de l'état et quelque soit la couleur ! Et c'est surtout cela qui est regrettable.

» Par rendud, le 07.11.2009

@par hazard
Retour sur mes propos, que vous extrapolez
"trois CRS ou PGHM en supplément des spéléo secours ça le fait plutôt bien".
Je ferais volontier amende honorable si je n'avais bien précisé que les gens dont je parle agissent EN RENFORT du spéléo secours, donnent un coup de main, bref font tout ce qu'ils peuvent SAUF envoyer une facture à la fin (Et erriger un spéléo au rang d'irresponsable de la pire espèce!)

On ne va polémiquer pendant des jours car ça doit commencer à lasser tout le monde sur ce cite.
J'en resterai là et recommanderais à ceux que ça intéresse de relire la lettre adressée au SDIS 26 par le Spéléo Secours et surtout le rapport de l'assemblée nationale relatif à la maîtrise des dépenses des SDIS.

» Par Pilch, le 08.11.2009

Moi je trouve dommage que vous ne compreniez pas qu'il s'agit là d'une prise de position de politiques (en effet le président du CA du SDIS est un élu politique) qui ne vise qu'à aller dans le sens du gouvernement actuel. Il y a des économies à faire dans bien des domaines de l'Etat, pas seulement dans le secours. Etant pompier professionnel, et pratiquant assidu de montagne je trouve inadmissible de faire payer un secours ou qu'il se trouve!!! Alors ne mélangez pas tout les décideurs et les pompiers de terrain n'ont pas la même idéologie! Et pour info à Jeroen la contribution des calendriers est destiné aux pompiers de terrain! Amicalement Sébastien

» Par Radoux, le 09.11.2009

Merci pilch tu as raisons.....
Ce sont des élus qui déposent les plaintes et ce sont des élus qui font des rapports parlementaires.....
Epargniez les gens qui travaillent à la base merci.

» Par mou du genou, le 09.11.2009

[edit Modération] message supprimé pour son caratère insultant.

» Par mou du genou, le 09.11.2009

comme dit plus haut, le secours est et doit rester gratuit!!!
l'inconscience ne concerne pas que la montagne.
le loisir, ce n'est pas que dans les montagen (ou autre) mais des que tu sors de chez toi pour y aller...
si le secours doit etre payant, il faut qu'il soit pour tout et tout le temps...

Pourvu qu'on garde nos PGHM et CRS pour nous secourir!!!


VTT de montagne