Accueil > Actu > Ski de randonnée > Un mort dans une avalanche en Valais

Un mort dans une avalanche en Valais - Ski de randonnée

 
+30
30 votes

Un mort dans une avalanche en Valais

Proposé par MartinB le 28.04.2009, publié le 28.04.2009 :: www.tsr.ch :: 1175 clics :: 16 commentaires :: Ski de randonnée

Deux randonneurs ont été emportés par une avalanche lundi en fin d'après-midi à proximité du col des Ecandies, au-dessus de Champex (VS). Une Française de 30 ans n'a pas été retrouvée alors qu'un Autrichien s'en est sorti avec le col du fémur fracturé. »

Commentaires

» Par Mic'hel, le 28.04.2009

Gaffe à ceux qui veulent faire Cham-Zermatt ce week-end de premier mai... D'après le SLF, il est tombé environ un mètre en altitude à la frontière helvetico-suisse. D'après le radar de Météo-suisse, ça semble encore tomber dru aujourd'hui... :ill: :ill:

» Par Mic'hel, le 28.04.2009

je voulais dire "il est tombé un mètre à la frontière helevtico-italienne" ...

» Par jc69, le 28.04.2009

Élève Tico, vous me copierez 100 fois
il est tombé un mètre à la frontière helvético-italienne.

» Par inconnu, le 28.04.2009

En effet, il y avait au mons 1 mètre de neige à cet endrois. J'étais dans le groupe, une première avalanche s'est déclenchée à 16h50h entrainant 2 personnes dans les crevasses du glacier du Triant. La première été retrouvée indemne car les 2 guides nous accompagnant ont entendus des cris, l'arva ne permettant pas de le localiser précisément. Ensuite alors que je recherchais les victimes, une suravalanche vers 17h est venue m'emporter ainsi que un français et 2 autrichiens. Un des autrichien à une fracture ouverture du fémur. Les recherches ont été interrompues vers 19h car nous étions encore 23 a redescendre au village du Triant.
Dure journée.
Mes sincères condoléances à la famille.

» Par Choucas, le 29.04.2009

Terrible...
Se retrouver dans le mauvais temps à 17h au col des Ecandies avec ce qu'il était tombé, à 26 dont 4 guides (!), c'est de l'irresponsabilité totale

» Par nicom, le 29.04.2009

@choucas : Tu es pas un charognard pour rien. Comment peux tu te permettre de dire de telles choses. TU ne sais pas les circonstances de l'accident et moi non plus donc on a pas à émettre de tels jugements.

Condoléances aux familles

» Par mathieu des Noes, le 29.04.2009

Version suisse (lien piqué sur C2C) : http://www.lenouvelliste.ch/fr/news/valais/l-imprudence-une-maladie-mortelle_9-140556

Il est quand même surprenant de partir faire la traversée Argentière-Champex dans la tempête, et encore plus surprenant de démarrer la descente sur Champex, toujours dans la tempête, à 17 h.

» Par bens, le 29.04.2009

Surprenant aussi le témoignage dans les commentaires accompagnant l'article du nouvelliste "...nous sommes tous partis en étant avertis du mauvais temps !. Nous avions individuellement la possibilité de ne pas partir. C'est d'ailleurs le cas d'un des membres du groupe". Je n'ai jamais entendu un truc pareil concernant un groupe encadré par des guides..
J'espère que, le temps venu, on pourra avoir des éclaircissements sur les circonstances et les causes de cet accident.
Condoléances à la famille et aux amis.

» Par Philippe Mahieu, le 30.04.2009

Je cite l'article:
"Thierry Amaudruz se pose certaines questions. «Il y a des pressions des tours operators, des clients qui prennent une semaine de vacances pour faire une Haute Route et ils ne veulent pas entendre parler d’annulation. Lundi soir, je suis redescendu en plaine, mais j’ai dit à mes collaborateurs de ne laisser partir personne de la cabane. Après, on ne peut pas enchaîner les gens. Quand on leur donne des conseils, ils ont plutôt tendance à nous dire: «fais-nous à manger et occupe-toi de tes affaires.» Et ils oublient que, quand ils ont un problème, c’est vers nous qu’ils se tournent toujours.»"

C'est édifiant: dans ces conditions d'organisation, c'est difficile, voire impossible, de décaler le raid de quelques jours ou de modifier l'itinéraire...Il y a une pression énorme sur les guides!

Mes condoléances aux familles.

» Par jpc, le 30.04.2009

Un accident devrait toujours faire réfléchir sur sa propre pratique, plutôt que juger celle des autres : avis aux donneurs de leçons (surtout quand ils ne savent rien des raisons pour lesquelles les victimes se trouvaient là à ce moment-là).

» Par kaiser38, le 30.04.2009

«Il y a des pressions des tours operators, des clients qui prennent une semaine de vacances pour faire une Haute Route et ils ne veulent pas entendre parler d’annulation.

Je crois que tout est dis dans cette phrase... Ensuite chacun en tire les conclusions qu'il souhaite (imprudence, effet de groupe...)

a+

» Par Philippe Mahieu, le 30.04.2009

Moi je ne cherche pas à tirer quelque conclusion que ce soit, ni à donner de leçons...De toute façon je n'étais pas sur le terrain!
Je dis simplement qu'il y a quelques années, un copain guide est mort dans des circonstances analogues, pour avoir cédé à la pression de clients qui ne voulaient pas gâcher leur semaine. Alors pour les guides qui sont dans cette situation, ce n'est vraiment pas évident!

» Par bens, le 30.04.2009

jpc, à part Choucas, personne ici n'a donné de leçon. Tu as raison en disant qu'un accident doit faire réfléchir sur sa pratique mais pour réfléchir il faut comprendre ce qui s'est réellement passé.
Je pense que c'est vraiment important qu'on puisse avoir ces éléments; le problème c'est que trop souvent, une fois l'émotion passée, on entend plus parler de rien (sauf quand il y a procès).
kaiser, rien ne prouve pour l'instant que la "pression" soit la cause de l'accident et c'est impossible de tirer des conclusions à ce stade.
Article du Dauphiné...
En tous cas, chapeau aux deux guides qui sont allés portés secours sans se poser de question.

» Par davidg, le 30.04.2009

autre article dans le daube

http://www.ledauphine.com/avalanche-apres-la-mort-d-une-stagiaire-il-a-porte-secours-au-peril-de-sa-vie-chamonix-@/index.jspz?chaine=85&article=126294

» Par Jean Jacques Bianchi, le 30.04.2009

ce qui est dit sur
www.lenouvelliste.ch/fr/news/valais/l-imprudence-une-maladie-mortelle_9-140556
interpelle quand même ???
problématique du guide qui conduit des "clients" qui ont payé, et qui ont beaucoup de mal à comprendre pourquoi il vaudrait mieux s'abstenir ...
problématique aussi de l'usage du GPS ( "plus de problème" en cas de mauvaise visi ), de l'Arva ( avec l'Arva, tout va .... ), d'un itinéraire tellement fréquenté et connu, effet de groupe, banalisation ....
voilà l'avis d'un vieux ....
mais dans tous les cas, c'est un drame, pour la victime et pour les guides ...

» Par Papagalo, le 30.04.2009

Un principe de base en ski de rando : ne jamais décider à l'avance de l'objectif (par ex décider le 30 avril que je fais le Mont Pourri le 8 mai) mais décider la veille en fonction des conditions (cad le 7 mai je décide de faire le Mont Pourri le 8 mai si risque 1, Chamechaude si risque 3, faire du VTT si risque 4...). C'est l'avis d'un autre vieux!
Condoléances aux familles...


VTT de montagne