Accueil > Actu > Nature et Ecologie > Retour de l'ours en Suisse: 85% de la population y est favorable

Retour de l'ours en Suisse: 85% de la population y est favorable - Nature et Ecologie

 
+16
16 votes

Retour de l'ours en Suisse: 85% de la population y est favorable

Proposé par MartinB le 14.04.2009, publié le 14.04.2009 :: www.romandie.com :: 418 vus :: 288 clics :: 12 commentaires :: Nature et Ecologie

Une large majorité de Suisses approuvent le retour naturel de l'ours en terres helvétiques. Selon un sondage du WWF, ils seraient 85% à le considérer bienvenu. Avec 87%, le taux d'acceptation est particulièrement élevé en Suisse alémanique »

Commentaires

» Par toposvtt, le 14.04.2009

tiens, c'est bizarre, c'est le même quota des europééens ne désirant pas voir la suisse 'entrer' dans la CEE :@)

» Par Statisticien, le 14.04.2009

J'en déduis qu'il y a 25 % de pyrénéens en Suisse.
J'ai bon ?

» Par Pïerre, le 14.04.2009

Heu, ce serait pas plutôt (100-85=) 15% de Pyrénéeens ?
Pas terrible pour un statisticien.

@topovtt: faut réviser test sources, la CEE n'existe plus depuis 1992, c'est l'UE maintenant.

Malheureusement je crains que les 15% restants ne réussissent à imposer leurs vues...

» Par MartinB, le 14.04.2009

je me demande qui a la compétence politique pour prendre une telle décision: la Confédération, le canton dans lequel se trouve l'ours ?

» Par nicom, le 15.04.2009

Si ils reviennent naturellement c'est cool, mais si c'est pour couvrir des lachés c'est pas top...

» Par Statisticien, le 15.04.2009

Pïerre : oui je sais mais j'ai pas pu modifier... alors que toi oui !!!

» Par MartinB, le 15.04.2009

@ nicom: si j'ai bien compris, les ours viendraient naturellement en Suisse, via la frontière avec l'Italie puisque des "oursons" en âge d'indépendance y ont été observé. Après, il risque fort d'y avoir une couverture médiatique (c'est déjà le cas) de l'événement... Ceci-dit, je pense que l'introduction de l'ours nécessite un minimum d'information, notamment pour les habitants de la région, mais aussi pour les randonneurs... Que faire lorsque l'on se retrouve nez à nez avec une telle "bestiole" ;-)) ?

» Par nicom, le 15.04.2009

@martinB : j'avais bien lu l'info, il faut juste éviter les dérives. Moi je suis pour le retour d'espèces disparues si elles reviennent naturellement. Moi je trouve ça super que l'ours revienne en suisse et je serais tout aussi heureux qu'il revienne en France, malheureusement je pense qu'en France on est vraiment loin d'etre pret... quand on voit comment ça ce passe pour le loup vaut mieux qu'il reste en Italie le brave ours.

» Par skiroad, le 15.04.2009

Le français est vraiment bizarre il ne supporte rien, en Italie ils supportent les loups et ours, et de l'autre coté en Espagne idem. Sommes nous des êtres supérieurs ou plutôt des C.

» Par canis lupus, le 16.04.2009

Cette idée est complètement irréaliste et utopique. Revenons sur terre, l'homme a tout fait pour détruire l'espèce et ce depuis plusieurs sicles. Plus tard, son milieu de vie est devenu inhospitalier, "grâce" aux massacres de la nature perpétrés par l'homme. Quand on voit les territoires sauvages dans les Pyrénées et que l'espèce disparait, alors en Suisse, où l'impact des activités humaines est omni présente, c'est même pas la peine d'y penser!!!
C'est triste, mais c'est comme ça. Il serait plûtot judisieux de préserver les épèces qui peuvent encore être sauvées (Lagopède, Tétras-Lyre, Gélinotte ...)

» Par manu.ge, le 18.04.2009

@MartinB : en ce qui concerne la gestion des espèces protégées, c'est du ressort de la Confédération et le canton ne peut que communiquer ses doléances. L'exemple type est le cas des loups dans le Valais que les Valaisans (ou du moins une bonne partie) aimeraient bien éradiquer : l'autorisation des tirs est décernée par le ministère fédéral (on imagine ce que ça donnerait si c'était le canton qui décidait !!!)
@autres correspondants: Je confirme que l'ours n'a pas été réintroduit artificiellement.
@skiroad : j'ai les deux nationalités (CH + F) et c'est vrai que quand je reviens des Aravis et que je vois ces banderolles à la con sur les balcons des maisons genre Vivre sans le loup, je réagirais assez comme toi. J'ai des amis Italiens qui ne comprennent absolument pas ce pataquès fait autour de l'ours et du loup.

» Par homoautomobilis, le 18.04.2009

Et si ls ours attaquaient ls vaches ,fini mon p'tit Appenzaller ou Beaufort Conté etc.. Effectivement, la vie pastorale c'est développée sur ls territoires des grands prédateurs afin de nous nourrir , nous ls qq millions d'européens conscients que ns sommes.Par la dessus, il faut également compter sur les régulateurs communément appeles "chasseurs","piégeurs" ou "trappeurs", et le tour est joué ! + concrètement,je pense que la vie ds grds prédateurs est compromise en Europe, de part notre démographie,nos activités:agricoles,spéculatives,sportives ou récréatives et de notre suprématie (sans vouloir vous irriter je l'espère). Si ! à moins que l'on deviennent tous "djain" ,bouddhistdes ou tt simplement conscients...


VTT de montagne