Accueil > Actu > Ski de randonnée > La trilogie Arva/Pelle/Sonde obligatoire en hors piste et ski de randonnée

La trilogie Arva/Pelle/Sonde obligatoire en hors piste et ski de randonnée - Ski de randonnée

 
+23
23 votes

La trilogie Arva/Pelle/Sonde obligatoire en hors piste et ski de randonnée

Proposé par Jeroen le 14.02.2009, publié le 15.02.2009 :: www.kairn.com :: 763 clics :: 27 commentaires :: Ski de randonnée

Les guides de montagne du Piemont italien nous informent que la région a mis en place de nouvelles réglementations pour la pratique des sports d'hiver.

Une nouvelle loi mise en application par la loi nationale (L. 24 Decembre 2003, n.363) oblige désormais l'utilisation de la trilogie Arva/Pelle/Sonde pour toute pratique hors piste ou de randonnée en montagne enneigée dans le Piémont (Nord de l'Italie). Une amende de 250 euros attend les contrevenants »

Commentaires

» Par yom, le 15.02.2009

Dites le pas à Sarko, sinon on est bon nous aussi...
(Au secours !!! on est cernés !!!)

» Par jean, le 15.02.2009

C'est beau la liberté.............

» Par Mecarno, le 15.02.2009

Ca change vraiment ? Y'a encore des gens qui pratique sans le trio ?
Ceci dit, j'aime pas l'idée qu'il y ait des amendes...vive la liberté ! :(

» Par xdo, le 15.02.2009

Et ils savent vraiment s'en servir ?
Ou n'est ce qu'un premier pas vers le permis ?

» Par padre, le 15.02.2009

donc bientôt randonner seul interdit vu que ce trio est inutile. Du délire absolu !

» Par bernard, le 15.02.2009

Pourquoi pas rendre obligatoire ce qui devrait l'être.
Combien de randonneurs et skieurs hors-piste sont équipé du trio.
Cela ne me choque pas. Après, est-ce que ce sera utile, c'est un autre histoire. Au moins cela forcera les skieurs à s'équiper et certain à essayer de savoir s'en servir.

» Par Joupil, le 15.02.2009

Juste une question: sur les 3 dernières années, quelles sont les avalanches tragiques qui auraient pu se terminer autrement avec ce trio?
Je n'ai pas la réponse.
Mon avis: pousser les gens à se former (pratiques avec guides, en club, formations diplomantes...) sans pour autant aller jusqu'à légiférer et coller des prunes... et puis accepter que parfois, l'homme est plus faible que la nature. Ca ne plait pas aux assurances, mais tant pis, c'est comme ça qu'on aime croquer la vie.

» Par rey sebastien, le 15.02.2009

légiférer c est des responsabiliser!
le trio est indispensable mais pas suffisant .
comme le signal a juste titre joupil, la connaissance du milieu, l évaluation du risque a plusieurs reprises, des conditions...
a+

» Par julia, le 15.02.2009

@padre : le trio même si il est contraignant parait à terme inévitable , même en optant pour un parcours peu fréquenté tu peux rencontrer quelqu'un suppose qu'il se plante avec une plaque à vent,à proximité de toi , sans matos tu fais quoi ? t'apelle l'hélico en esperant que ton portable passe, le temps qu'il arrive ça risque de mal se finir !

» Par Ricil, le 15.02.2009

Et vous râlez contre la ceinture de sécurité ?

» Par J2LH, le 16.02.2009

Je suis toujours surpris par la différence de culture qui peut exister entre différents milieux pourtant confrontés à la même problématique.
En montagne il ne faut surtout pas toucher à la liberté : il ne doit exister aucune règlement, aucun matériel obligatoire.
En mer, dans des activités comme le kayak par exemple, il y a des règlements (par exemple l'éloignement autorisé des cotes) et du matériel à avoir obligatoirement (pagaie de secours, carte, etc...)
Je dois admettre que je ne sais pas trop qui a raison, si quelqu'un doit avoir raison...

Pour ce qui est de l'APS obligatoire se pose avant tout le cadre d'application. Un randonneur devrait-il avoir cet équipement pour aller se promener sur un plateau sans le moindre risque ?

» Par bobo, le 16.02.2009

D'accord avec J2LH la mer est un endroit très réglementé, et pourtant on a quand même l'impression d'être peinard! Il faut accepter certaines réglementations de bon sens.

» Par Phil'Ô, le 16.02.2009

Cette loi ne me choque pas plus que cela, car je trouve normal de s'équiper de la sorte lorsqu'on évolue en montagne :cool:.

C'est comme pour la ceinture de sécurité, lorsqu'elle a été rendue obligatoire, il y a eu une levée de boucliers (combien de fois j'ai entendu "et si j'ai un accident, je vais mourir brulé dans ma voiture à cause de la ceinture !" :ill:). Aujourd'hui plus personne ne conteste le bienfait du port de la ceinture :roll:.

Pour l'APS, y a t-il encore des randonneurs qui pratiquent sans le trio ? Si oui, je pense que cette loi est faite pour eux, histoire de leur forcer la main pour s'équiper.

Maintenant, ce n'est pas parcequ'on a l'APS qu'on saura s'en servir... Mais ça, c'est un autre discours :ill:.

Bref, cette loi Italienne pourrait bien être expatriée en France, je m'en ficherait totalement, car je ne risquerai absolument pas de me prendre une prune (j'ai toujours l'APS sur moi) :wink:.

A mon avis, c'est plutôt le milieu du freeride, avec des pratiquants occasionnels non équipés, qui est visé à travers cette loi, car je pense qu'il y a bien plus de freeriders sans APS que de randonneurs :wink:

» Par Jean Donizotti, le 16.02.2009

SCANDALE! C'est pour tuer les derniers espaces de liberté!Selon les conditions(neige,pente,saison)l'APS n'est pas systématique.Je rencontre de plus en plus de gens sur-équipés(de vrai robocop!)mais qui n'ont pas les bases techniques nécessaires au terrain qu'ils fréquentent.Cela les rassurent mais ne les met pas plus en sécurité(au contraire!).
30 ans de montagne(et de long apprentissage...),l'APS seulement depuis 4-5 ans,avec formation N2 neige et avalanche;toujours avec moi,sauf dans certaines conditions(selon la neige,la saison,la pente).Ainsi ce matin j'ai remonté le couloir de Fontfiole,le plus à gauche,face E du Ventoux,seul;pas d'APS.En décembre,sur le même sommet,dans d'autres conditions de neige,je l'avais pris sans hésiter!Prenons le Temps d'apprendre la montagne,Eduquons,Informons avant de réglementer!Mais je dois être trop vieux(bientôt 50),je ne suis pas de la génération Sarko qui ne sait que sanctionner,réglementer,et n'a que faire de se forger (en prenant le temps) une vraie connaissance du terrain!

» Par guidus, le 16.02.2009

Nous nous retrouverons bientôt sans espace de liberté, de libre arbitre. Nos sociétés s'américanisent et perdent de leur culture. Derrière tout ceci, il y a surtout des compagnies d'assurance avec des avocats qui recherchent toujours des responsables. Tout doit être sous contrôle ; la prise risque, le hasard, l'inconnu, sa découverte ne sont pas tolérables pour les calculateurs. On a toujours rencontré des irresponsables en montagne. J'ai moi-même certainement entrepris des sorties "limites" et je ne veux pas d'une montagne aseptisée. Tout doucement, nous y allons. Nous avons déjà franchi le pas dans certains coins en faisant payer des redevances pour faire de la raquette sur des pistes balisées et damées !!! Restez vigilant et pensez plus loin que le simple fait de dire "ils peuvent toujours légiférer, moi je m'en fous, j'ai toujours mon APS sur moi. C'est toute la conception de la montagne qui va évoluer avec une surlégislation.
Amiskalement

» Par damichou, le 16.02.2009

Pas bête, après il y aura l'obligation de survivre... Sinon

» Par Phil'Ô, le 16.02.2009

@ Jean Donizotti : Je pars du principe de "qui peut le plus peut le moins", donc si tu possède l'APS, pourquoi ne pas le prendre avec toi de façon systématique ?

Tu es si sûr de ta connaissance du milieu que tu peux te garantir de ne jamais te faire pièger ? La seule chose que je retienne de mon expérience en montagne, c'est que rien n'est sûr justement, tout peut tourner très vite et même les conditions les plus sûres recèlent des pièges...

Alors mon trio APS est toujours avec moi, même par risque 1 sur du plat. Et je ne pense pas être suréquipé pour autant !

C'est comme la ceinture, je la boucle même si je fais 150 m pour me garer un poil plus loin :wink: question de principe.

@ tous : L'esprit de cette loi n'est pas de limiter la liberté d'aller en montagne, mais d'inciter les pratiquants à s'équiper du matos de sécurité de base (la prune = prix d'un ARVA)...

Arrêtez de crier au scandale à chaque fois qu'une loi concernant notre milieu/pratique est votée ! Il y a aussi de bonnes lois (et celle là ne fait que formaliser le bon sens) !

Après on est toujours aussi libre qu'avant (la liberté c'est dans la tête) de prendre ou pas l'APS ! C'est le prix à payer pour cette liberté qui change (ici 250 € :ill:)

En plus, dans ce cas là, c'est une loi Italienne, et pour bien connaitre l'Italie, je parie que son application sera certainement symbolique !

» Par J2LH, le 16.02.2009

@ Phil'Ô : es tu si sûr que ça ne fait que formaliser le bon sens ? A mon avis tu as une vue un peu trop étroite du problème, les personnes concernées ne sont pas que les randonneurs à ski pour qui cet équipement est habituel.
Le principal problème pour moi est qu'il n'y a pas de limite pour définir le cadre d'application d'une telle loi. Tu dis avoir l'APS même sur le plat, c'est ton droit, mais faut il demander tout le monde de l'avoir dans des endroits où il y a jamais eu et où il n'y aura jamais d'avalanche faute de pente suffisante ? Ce n'est ni possible ni souhaitable. Est-ce que c'est l'activité pratiquée qui compte ? Est-ce que c'est le lieu de pratique ? Si c'est le lieu de pratique il est nécessaire de le définir.

» Par guidus, le 16.02.2009

Alors "incitons", ne légiférons pas ! Nos sociétés, en voulant trouver des responsables à tout par des lois, finissent par déresponsabiliser.

Auparavant, j'ai pratiqué le ski hors piste sans matériel spécifique. Aujourd'hui, je ne pars pas, je n'envisage pas une sortie sans APS et ce n'est pas la loi, le gendarme qui m'y incitent. Ce sont les récits, mes différentes expériences, l'avis de professionnels, les rencontres. Quand je mets l'APS dans mon sac, je sais pourquoi je le mets. Si je rencontre quelqu'un en montagne qui ne l'a pas, je ne suis pas là pour le juger. On en discute et s'il rencontre d'autres personnes qui lui en parlent, un jour il y viendra aussi.

La culture d'un sport, d'un milieu ne se construit pas dans la loi mais dans sa construction (redondance), dans sa pratique, dans son apprentissage et donc, dans son accompagnement.

Amiskalement.

» Par Phil'Ô, le 16.02.2009

Je suis bien d'accord avec vous tous pour dire qu'il faut inciter les gens à s'équiper.

Mes propos sont volontairement radicaux, histoire de faire réagir.

Il est clair, que cette loi concerne bien plus le monde du freeride (avec les pratiquants occasionnels) comme je l'ai dit plus haut, que celui de la rando.

Comme je le disais aussi, pourquoi luter contre une loi qui va dans le bon sens : à savoir inciter les gens à s'équiper ! C'est juste pour faire peur, et donc inciter les pratiquants ... il n'y aura jamais de véritables contrôles surtout en rando et surtout en Italie.

» Par J2LH, le 16.02.2009

@Phil'Ô : C'est toi qui dit que cette loi va dans le bon sens. En réalité elle n'incite pas les gens à s'équiper, elle les oblige à s'équiper bêtement, même quand ça ne se justifie pas. Le problème des accidents d'avalanche n'est pas en premier lieu un problème d'équipement mais de comportement et de réflexion par rapport à la prise de risque et on s'équipe en conséquence. A mon avis une loi qui prend le problème dans le mauvais sens fait plus de mal que de bien.

» Par Jean Donizotti, le 16.02.2009

Non,cette loi ne va pas dans le bon sens!C'est le doigt dans l'engrenage:légiférer toujours plus,au lieu d'informer,au lieu d'inciter.De plus,ça va donner de mauvaises idées à d'autres,avec une réglementation toujours plus stricte,plus sévère,et peut-être de véritables contrôles(!).Pour moi ce n'est pas comme la ceinture en voiture;mais pour garder la comparaison on peut dire aussi que 50 km/h c'est moins dangereux que 60;oui mais 40 encore moins,et 30 alors!on peut toujours en rajouter,au nom de la sécurité et du coût pour la société,et ceux qui disent:stop passeront toujours pour de dangereux égoïstes inconscients!

» Par yom, le 16.02.2009

Le problème avec 1 loi, c'est qu'elle est applicable un point c'est tout ! Si le gendarme veut te verbaliser, t'as rien à dire...
Est-ce que tous les Gapençais ont l'APS quand ils font Gleize ?
Et pour les nouveaux, obligation de s'équiper donc, avant de savoir si ça leur plait vraiment... Evidemment, y'a moyen de louer, mais bon...
Non, 1 loi c'est dangereux, un point c'est tout...!!!
Parce que t'es obligé de la respecter, sinon tu raques... quelles que soient les raisons !!!

» Par Phil, le 16.02.2009

Quand il y aura un incident, on sera content d'avoir l'état pour raquer pour nous. Je trouve donc normal que l'état pousse à la prévention...
Que ceux qui s'offusquent contre une telle loi s'engagent à ne pas toucher les aides de l'état en cas d'incident...

"Je veux bien recevoir mais je veux rien donner!"

» Par yom, le 16.02.2009

Quand je pars sans rien, effectivement, je m'engage à ne pas recevoir d'aide..
Et quand je pars équipé, c'est plutôt pour les autres vu que je suis quasi toujours seul...
Alors ça me ferais bien chier de me faire amender...

» Par GRIMPE123, le 17.02.2009

est ce qu tu ferais de la moto sans casque sur un circuit?
c est pareil quand tu sors en montagne, Yorn, t es seul en motagne et tu tombes sur un groupe où des personnes se sont fait prendre par une avalanche, tu les regarde chercher sans rien faire, sous pretexte que t'as pas de sonde pelle arva???????

» Par yom, le 17.02.2009

C'est ce que je dis, si je m'équipe c'est plus pour les éventuels inconnus à secourir que pour moi, parce que moi, vu que je pars seul, je ne compte sur personne...
Pour reprendre ton exemple, oui je pourrais faire de la moto sans casque, c'est mon crâne; par contre, vu mon talent, j'en ferais jamais avec d'autres personnes sur le circuit, pour pas mettre leur vie en danger...
Autre image: je picole plus quand il y a un risque pour les autres; mais chez moi, si je sors pas et que le lendemain je suis opérationnel, pourquoi je pourrais pas ? Parce que cancer, morale, etc...???
Mais on s'éloigne, non, avec ces métaphores...?
Je persiste: une loi, c'est dangereux parce que c'est non-discutable...
Si j'y passe, tant pis... et d'ailleurs, quand t'es seul, tu fais plus gaffe me semble-t-il...
Les autres, si je suis pas équipé, ben je ferais ce que je pourrais, mais, à priori, ils comptaient pas sur moi...
Eduquer, prévenir, avertir, inciter, bien, très bien...
Obliger, non...
Interdire les pentes dangereuses pour la sécurité d'autrui, ok.
Interdire toutes les pentes, non...


VTT de montagne